Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz...Quelques chiffres sur la méthanisation ?

Les énergies renouvelables sauf solaire électrique ou thermique (voir sous-forums dédiés ci-dessous) : éoliennes, énergies de la mer, hydraulique et hydroélectricité, biomasse, biogaz, géothermie profonde...
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12814
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4341

Re: Quelques chiffres sur la méthanisation ?

Message non lupar Did67 » 09/07/16, 16:14

Christophe a écrit : mais la pelouse est bien meilleure que tous les lisiers...

Ma remarque concernait les déchets "facilement accessibles"...(pour le commun des mortel: il est plus facile de trouver de la pelouse que des graisses...)


... mais moins que le fumier !

Oui, plus accessible, mais en même temps extrêmement saisonnier !

[Pour compléter le débat, pas pour avoir le dernier mot !]
0 x

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 47154
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 436
Contact :

Re: Quelques chiffres sur la méthanisation ?

Message non lupar Christophe » 10/07/16, 00:34

Des fumiers y en a plein dans la nature! C'est certain :)
Y a même des fumiers bien gras :)
0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3549
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 306

Re: Quelques chiffres sur la méthanisation ?

Message non lupar moinsdewatt » 11/07/16, 12:59

Méthanisation: le gouvernement fixe un plafond aux cultures alimentaires

AFP le 08 juill. 2016

Les installations de méthanisation ne pourront désormais plus avoir recours qu'à 15% maximum de cultures alimentaires (céréales, oléagineux, etc.) spécialement cultivées à des usages énergétiques, dans leurs approvisionnement en matière première, selon un décret paru vendredi au Journal officiel.

Selon ce texte, qui découle de la loi sur la transition énergétique votée en août 2015, les installations de méthanisation "peuvent être approvisionnées par des cultures alimentaires ou énergétiques, cultivées à titre de culture principale, dans une proportion maximale de 15% du tonnage brut total des intrants par année civile". Ce texte entrera en vigueur à partir du 1er janvier 2017.

...............

http://www.connaissancedesenergies.org/ ... res-160708
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3549
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 306

Re: Quelques chiffres sur la méthanisation ?

Message non lupar moinsdewatt » 08/08/16, 09:51

Quand le « petit lait » se transforme en énergie

Quand le « petit lait » se transforme en énergieSpécialisée dans le traitement et la valorisation des sous-produits liquides et solides pour l’industrie agroalimentaire, la société d'ingénierie Valbio du groupe Valgo propose de transformer les résidus de lait en énergie. Un bon moyen d'atteindre l’autonomie énergétique pour un site, et de valoriser l'ensemble des sous-produits du lait, sans gaspillage.

Le 08 juillet 2016 batiweb.com

Face à la baisse régulière des cours du lait, les acteurs de l’industrie laitière et fromagère recherchent des alternatives pour valoriser l'ensemble de leur production, à moindre coût.
« Il y a une trentaine d'années, les résidus de lait appelés aussi « petit lait » ou lactosérum étaient utilisés pour l'alimentation des porcs. Ce résidu peut-être aussi séché dans l'une des deux grosses unités françaises, basées dans le nord de la France, pour en faire une poudre destinée à l'alimentation animale. Mais cela génère souvent un coût de transport supplémentaire et n'est pas forcément rentable », souligne François Decker, Directeur général délégué de Valbio.
C'est pourquoi, cette société spécialisée dans le traitement et la valorisation des sous-produits liquides et solides pour l'industrie agroalimentaire, propose tout simplement d'en faire de l'énergie à travers son offre newHey.
« Nous valorisons tout d'abord ce « petit lait », en produisant de nouveaux produits laitiers dérivés, comme la ricotta, la crème fraîche, le beurre ou encore les protéines en poudre. Cela crée une véritable valeur ajoutée. Ce qui n'est pas valorisable est redirigé ensuite vers l'unité de méthanisation », précise François Decker qui a du « adapter la technologie à ce produit complexe ».

Image

Dans le méthaniseur, le liquide restant, sucré et chargé de micro-organismes, va se transformer sous l'action des bactéries en biogaz, riche en méthane. L'unité - disposant de deux brevets - permet avec un traitement biologique, d'obtenir un rendement épuratoire de 99 %. L'eau traitée peut ensuite être rejetée dans le milieu naturel, sans risque de pollution.
« Par rapport à une station de traitement classique, la consommation d'électricité est divisée par 10 et la formation de boues par 5, ce qui en fait une solution de traitement économique », souligne François Decker.
La production électrique de 1 500 habitants

La société Valbio a implanté l'année dernière, sa plus grosse unité de ce type à Alberville en 2015, pour l’Union des Producteurs de Beaufort.

Baptisée Savoie lactée, l'usine traite chaque jour 200 000 litres de lactosérum, soit 55 millions de litres par an et le site produit 3 millions KWh par an - soit l’équivalent de la consommation électrique de 1 500 habitants.
« Newhey va permettre aux producteurs de lait et de fromages d’élargir leur production et de s’ouvrir de nouveaux débouchés commerciaux, tout en devenant producteurs d’une énergie verte, 100 % renouvelable », se réjouit François Decker.

Cette offre présente d'ailleurs un bon potentiel pour les années à venir. « Nous pensons que le marché français va se développer, parce que notre offre permet de donner de l'autonomie aux industriels et producteurs. En chiffre, cela pourrait se traduire par la mise en place d'une centaine d'unités sur l'Europe», avance prudemment le Directeur général délégué.
La société ne se concentre pas uniquement sur le marché français. Elle a déjà implanté une vingtaine d'unité de méthanisation au Canada entre 2008 et 2011 « un pays qui se soucie plus de l'environnement que du coût de l'énergie, peu chère » et implantera en octobre prochain une première unité au Chili « où l'accès à l'énergie est difficile ».
Claire Thibault


http://www.batiweb.com/actualites/insol ... 28716.html
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12814
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4341

Re: Quelques chiffres sur la méthanisation ?

Message non lupar Did67 » 17/09/16, 15:15

Bonjour,


Une autre unité alsacienne : https://www.youtube.com/watch?v=1nCdm62 ... e=youtu.be
0 x

moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3549
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 306

Re: Quelques chiffres sur la méthanisation ?

Message non lupar moinsdewatt » 17/12/16, 20:24

METHELEC, la plus importante unité de méthanisation agricole de France

Posté par Frédéric DOUARD le 25 novembre 2016

lusieurs centaines de visiteurs ont assisté à l’inauguration de METHELEC le 5 octobre 2016 et ont pu découvrir ce site multi-énergies implanté sur une exploitation agricole de Limagne. Couplée à la production d’énergie photovoltaïque, l’unité de méthanisation METHELEC est la plus importante unité de méthanisation agricole de France.

Développé par la famille LHOSPITALLIER, exploitant agricole installé sur la commune d’Ennezat dans le Puy-de-Dôme, le projet a été depuis 2012 co-développé avec le groupe LANGA producteur indépendant d’énergie renouvelable. Le projet consiste à produire du biogaz par le traitement d’effluents d’élevage et de déchets d’industries agro-alimentaires locales.

Méthelec valorise annuellement 36 000 tonnes de biomasses dont plus de 50% sont des effluents d’élevage ou sous-produits de l’exploitation ou de celles voisines. Le solde des biomasses provient essentiellement des industries agroalimentaires environnantes. Pour se faire, l’unité dispose de la ligne d’incorporation X-line®, exclusive aux installations XERGI, qui lui permet de méthaniser en grandes quantités des fumiers et autres biomasses végétales. L’installation réalise l’hygénisation totale des biomasses grâce au système FlexFeed® couplé à un système exclusif de récupération d’énergie.
..................

http://www.bioenergie-promotion.fr/4801 ... de-france/
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3549
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 306

Re: Quelques chiffres sur la méthanisation ?

Message non lupar moinsdewatt » 29/01/17, 13:50

Ca progresse en France :

Atlas 2017 des 1356 sites de production ou valorisation de biogaz

Posté par Frédéric DOUARD le 18 janvier 2017

Cet atlas 2017 des sites de production ou valorisation de biogaz comporte 1356 installations, soit 155 références supplémentaires par rapport à l’an passé. Sur la carte les deux couleurs permettent de distinguer les installations de type épuration ou industrielles (en bleu), des unités agricoles ou territoriales (en rouge).

...............................

https://www.bioenergie-promotion.fr/491 ... de-biogaz/
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3549
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 306

Re: Quelques chiffres sur la méthanisation ?

Message non lupar moinsdewatt » 22/02/17, 18:01

Panorama du gaz renouvelable en 2016

22 fev 2017 Dorothée Laperche actu-environnement.com

Avec un bond de +162% de l'injection de biométhane dans le réseau, la filière semble florissante. Ce chiffre est toutefois à relativiser : la production ne représente que 0,05 % de la consommation française. Etat des lieux des acteurs et perspectives.


https://www.actu-environnement.com/ae/n ... 28501.php4

Image
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 12814
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4341

Re: Quelques chiffres sur la méthanisation ?

Message non lupar Did67 » 22/02/17, 18:14

L'injection a l'avantage de mieux valoriser le gaz, car la cogénération ne trouve pas toujours un débouché pour la chaleur...

Mais elle à l'inconvénient de n'être rentable que pour d'assez grosses unités - d'où une tendance à la concentration. Alors qu'un maillage territorial optimiserait le système en réduisant les transports... Bien sûr, ceci ne joue pas quand l'installation est liée à une énorme STEP, qui "concentre" déjà la biomasse par nature...
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3549
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 306

Re: Quelques chiffres sur la méthanisation ?

Message non lupar moinsdewatt » 09/03/17, 11:59

La Bretagne lance sa plus grosse unité de bio-méthane

Par Frédéric De Monicault le 08/03/2017

Le groupe Vol-V met en service vendredi la centrale du Guelen, dans le Finistère. Elle couvrira l'équivalent des besoins en gaz de 10% de la population de Quimper.

Petit à petit, la filière bio-méthane pousse ses pions en France. Certes, le gaz vert représente encore moins de 1% de la consommation de gaz dans l'Hexagone mais il peut s'appuyer sur un certain nombre de développements. A preuve, le groupe Vol-V, spécialisé dans les énergies renouvelables, inaugure vendredi la plus grosse unité de bio-méthane dans le Grand Ouest. Elle se situe précisément dans la zone d'activité du Guelen, dans le Finistère, à proximité de Quimper. L'objectif de production affiché oscille entre 2 et 2,5 millions de mètres cubes injectés par an dans le réseau de GRDF: ces volumes sont directement destinés à une consommation locale. Au petit jeu des comparaisons, ces livraisons représentent l'équivalent de la consommation de gaz de 6 350 personnes, soit 10% environ de la population de Quimper.

«Ce projet s'inscrit pleinement dans le cadre de la transition énergétique, avec une boucle de production qui illustre bien les circuits de l'économie circulaire, expose Cédric de Saint-Jouan, le président de Vol-V. Ainsi les neuf agriculteurs partenaires de l'installation contribuent à hauteur de près de 50% à l'approvisionnement de l'unité de bio-méthane en substrats.» Ces substrats, ce sont toutes les matières premières végétales qui, dans le cadre d'une réaction chimique naturelle, permettent de produire de l'énergie. Les agriculteurs en question sont implantés dans un rayon de 7,5 kilomètres autour de la centrale. Leurs exploitations - des élevages bovins, porcins et de volaille - couvrent une superficie de près de 2 000 hectares.

Flotte de bus

Cédric de Saint-Jouan rappelle aussi que ses équipes ont sillonné dès 2011 le territoire breton pour trouver le territoire le plus propice à la future installation. «La région de Quimper possédait l'ensemble des atouts que recherche la filière bio-méthane en général, explique l'intéressé, à savoir la présence d'industriels du secteur agro-alimentaire producteurs de déchets méthanisables, la proximité d'exploitations agricoles, l'engagement de l'agglomération en faveur de la transition énergétique et son système de transport collectif roulant au gaz.» En effet, Quimper dispose d'une flotte de bus roulant au gaz et, toujours à titre de comparaison, la production de la centrale du Guelen produira deux fois l'équivalent de la consommation annuelle de cette flotte.

A noter, enfin, que les projets de développement de Vo-V ne se limitent pas à la Bretagne. Actuellement, quatre usines de méthanisation sont en construction en France, dont des unités en Normandie et dans la Beauce. «A l'horizon de 2021, nous avons l'ambition de devenir le premier producteur de bio-méthane dans l'Hexagone avec un objectif de plus de 0,5 térawattheure (TWh)», termine Cédric de Saint-Jouan.

http://www.lefigaro.fr/societes/2017/03 ... ethane.php


Image
L’unité de méthanisation est inaugurée ce vendredi, zone d’activité du Guelen à Quimper. | Pascal Leopold

http://www.ouest-france.fr/bretagne/qui ... le-4843702
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités