Plaquettes et granulés bois (pellets). Création entreprise?

Les énergies renouvelables sauf solaire électrique ou thermique (voir sous-forums dédiés ci-dessous) : éoliennes, énergies de la mer, hydraulique et hydroélectricité, biomasse, biogaz, géothermie profonde...
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 20362
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8678




par Did67 » 06/12/08, 18:10

Remundo a écrit :Héhé, Did...

Tu aimes bien nuancer... Brûler du bois, ça rejette du CO2. Je ne conseille pas de s'oxygéner la tête dans la cheminée :idea:


Là, je suis très déçu de ta réaction un peu brutale !

Tout le monde - ou presque - sait aussi que les végétaux ont absorbé le CO² que rejette leur combustion avant qu'on les brûle. On est bien dans un cycle neutre en CO², à la nuance près de l'amont/aval de la filière. ET effectivemet, selon qu'on utilise de la biomasse, du gaz, du fuel pour sécher les sciures, le bilan à ce niveau est plus ou moins bon.

J'en conviens, la nuance est d'une certaine taille : grosso modo 10 % de la valeur énergétique des pellets (10 % d'énergie fossile utilisée pour récolter la sciure, la transporter, la sécher, compresser les pelets, les livrer.. mesuré en énergie, par rapport à l'énergie des pellets...).

Mais là où les pellets sont "désavantagés" par le transport (à noter que le fuel se transporte aussi, sur des distances pas mal du tout, surtout si tu pars du pétrole brut !), le bois déchiqueté l'est par le broyage. Il ne t'a pas échappé que les broyeurs industriels, c'est pas avec un moteur de mobylette !

J'ai perdu quasiment tous mes dossiers (numériques) dans le crash de mon ordinateur précédent. Je referai mes recherches et te mettrai les données.

Idem pour ton "pour les COV, c'est kif kif". Parce qu'il est beaoup plus difficile de bruler des matières humides que des matières organiques sèches. Puisque tu parles de mettre ta tête au-dessus des cheminées, mets- la ua-dessus d'un fue de bois façon chez les scouts, et les COV, tu les sentiras ! Donc, ce n'est pas kif kif. C'est 2 ou 3 fois plus pour le bois déchiqueté par rapport aux pellets (avec une très grande variabilité selon l'humidité des plaquettes).

Je te rappelle : je ne suis pas contre les plaquettes, je ne suis pas aussi "ultra pour" que toi. Je maintiens : elles ont des inconvénients, notamment en terme de volumes, de manipulation et de taux d'émissions. ET ce n'est pas en faisant de la désinformation genre c'est kif kif que tu pourras y changer quelque chose.

Pour être complet, toujours pour les lecteurs qui arriveraient ici à partir d'un moteur de recherche : les pellets sont plus chers (environ 2 fois) à l'unité calorique, on est lié à une filière industrielle, le bilan (carbone, énergétique) se dégrade quand les distances de transport augmentent. Mais leur combustion est plus propre, y compris pour les émissions autres que le CO² (mais environ 3 fois plus sâle que le fuel ou le gaz, qui eux ne sont pas neutre en CO²).
C'est compliqué la réalité quand on ne se voile pas la face !
0 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 20362
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8678




par Did67 » 06/12/08, 18:26

Remundo a écrit :
D'ailleurs, puisque tu aimes parler de bilan carbone, tu me feras celui des pellets par rapport au bois déchiqueté ou des bûches, on risque de bien rire. :cheesy:


Voilà une première apporche - il n'y a malheureusement pas les plaquettes (que je situe entre les buches - à gauche - et les pellets, en raison du broyeur)

http://www.depv.de/holzpellets/vorteile ... -vorteile/

Ouvre la page. Je n'arrive malheureusement pas à "coller" le grahique.

Il s'agit des émissions de CO² en kg/MWh, y compris toute la chaine de production/livraison. A gauche, les buches, puis pellets, puis fuel, puis gaz puis électricté (en Allemagne, donc peu de nucléaire donc électricité à partir d'énergie fossile).
0 x
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 247




par chatelot16 » 06/12/08, 18:36

des bon pelet brulent plus proprement que du mauvais bois , mais la simple combustion dans une chaudiere n'est pas la solution d'avenir

la solution ideale est ou sera le gazogene : quelle que soit la qualité du bois ou d'autre combustible la combustion est totale et non poluante

le gaz produit peut toujours etre brulé dans une chaudiere a gaz , mais il peut sutout passer dans un moteur pour faire de la cogeneration : electricité a bas prix tant que la chaleurs est utile

les cochonerie que le bois emet dans une simple chaudiere ne sont pas recuperable : a la sortie du gazogene ca peut etre recupéré et faire une quantité non negligable de carburant liquide
0 x
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 11819
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 2619




par Remundo » 06/12/08, 20:14

Et pourquoi pas un peu de thermolyse de biomasse :?: 8)
0 x
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 247




par chatelot16 » 06/12/08, 20:40

thermolyse , je dit plutot pyrolyse : c'est exactement ce qui se passe quand le combustible aproche du foyer du gazogene mais ensuite dans le gazo tout le carbone est gazeifié

dans la pyrolyse on produit du charbon de bois : c'est une bonne solution car ce charbon de bois peut etre utilisé dans des appareil de chauffage simple a tres bon rendement

bien sur avec la pyrolyse on fait moins de gaz puisque le charbon de bois n'est pas brulé

ne pas confondre avec la fabrication trop simple du charbon de bois ou l'on brule et polue n'importe comment
0 x

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 11819
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 2619




par Remundo » 06/12/08, 22:22

Did67 a écrit :
Remundo a écrit :
D'ailleurs, puisque tu aimes parler de bilan carbone, tu me feras celui des pellets par rapport au bois déchiqueté ou des bûches, on risque de bien rire. :cheesy:


Voilà une première apporche - il n'y a malheureusement pas les plaquettes (que je situe entre les buches - à gauche - et les pellets, en raison du broyeur)

http://www.depv.de/holzpellets/vorteile ... -vorteile/

Ouvre la page. Je n'arrive malheureusement pas à "coller" le grahique.

Il s'agit des émissions de CO² en kg/MWh, y compris toute la chaine de production/livraison. A gauche, les buches, puis pellets, puis fuel, puis gaz puis électricté (en Allemagne, donc peu de nucléaire donc électricité à partir d'énergie fossile).

Salut Did67,

Ach so, schöne Abbildung von CO2-emissionen für die kleine Franzosen, immer noch spät von einem Zug 8)
Image
Stückholz : bois en morceau (les plaquettes)
Pellets...
Erdgas: gaz naturel (propane, butane...)
Heizöl : fuel domestique
Elektroheizung: chauffage électrique (probablement avec mix électrique allemand plus de 50% charbon...)

Et on y voit que le pellet rejette la bagatelle de presqu 8 fois le bois déchiqueté, qui lui est presque neutre en carbone.

Voilà pourquoi je disais, "le mieux" c'est la plaquette: ça marche comme le pellet et c'est quasi-propre en CO2. Mais dans l'absolu, on pourra toujours trouver un critère où le pellet est meilleur (fumées un peu plus chargées, foyer à nettoyer plus souvent...)
0 x
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 11819
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 2619




par Remundo » 06/12/08, 22:28

chatelot16 a écrit :thermolyse , je dit plutot pyrolyse : c'est exactement ce qui se passe quand le combustible aproche du foyer du gazogene mais ensuite dans le gazo tout le carbone est gazeifié

dans la pyrolyse on produit du charbon de bois : c'est une bonne solution car ce charbon de bois peut etre utilisé dans des appareil de chauffage simple a tres bon rendement

bien sur avec la pyrolyse on fait moins de gaz puisque le charbon de bois n'est pas brulé

ne pas confondre avec la fabrication trop simple du charbon de bois ou l'on brule et polue n'importe comment

Bonsoir Chatelot,

Oui tout à fait... J'avais publié un excellent état de l'art sur les gazogènes... de 6 ou 7 Mo, mais qui valait la peine d'être téléchargés...

Le voilà:
https://www.econologie.com/pyrolyse-et-g ... -4356.html

publié sur ce sujet
https://www.econologie.com/forums/thermolyse ... t5012.html
0 x
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 247




par chatelot16 » 06/12/08, 23:05

ton pdf est interressant , mais desesperant : les 3 quart de ce que l'on trouve dans les livres de 1900 a été oublié

le gazogene et ses systeme d'epuration n'est pas a inventer : il est tout simplement a reconstruire en automatisant ce qui a marché il y a un siecles
0 x
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 11819
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 2619




par Remundo » 07/12/08, 10:19

Salut Chatelot,

Ce document se veut un état de l'art (2001), qui n'a pas dû beaucoup évolué depuis étant donnée la profonde léthargie du secteur de valorisation de la biomasse.

Les installations décrites y sont modernes, et s'appuient très probablement sur le savoir des gazogènes de 1900, sans s'être attaché à les décrire en détail.

Ceux-ci n'échappaient pas à l'encrassement ni aux autres difficultés techniques actuelles (cinétique de réactions, alimentation en broyat, goudrons...)
0 x
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 247




par chatelot16 » 07/12/08, 11:43

Les installations décrites y sont modernes, et s'appuient très probablement sur le savoir des gazogènes de 1900, sans s'être attaché à les décrire en détail.


non justement : il ont oublié ce que l'on trouve dans les vieux livres , ou pire il cachent les informations pratiques pour nous enfumer avec du hi tech !

mais enfin ce document est interressant car il complete de facon un peu plus theorique ce que j'avais deja conclu des resultat ancien avec mon pifometre

en lisant ton pdf j'avais une impression de deja lu : je l'ai retrouvé dans mon disque , chargé en 2006

merci de le faire ressortir car actuellement google ne le trouve pas
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 25 invités