Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz...Moteur KENDERV : moteur thermique à circuit fermé

Les énergies renouvelables sauf solaire électrique ou thermique (voir sous-forums dédiés ci-dessous) : éoliennes, énergies de la mer, hydraulique et hydroélectricité, biomasse, biogaz, géothermie profonde...
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8491
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 141

Message non lupar Remundo » 12/06/08, 15:15

Voui mais c'est pas lui qui m'a contacté.

J'ai l'impression que celui qui m'a écrit était sincère et désinteressé. J'ai préféré ne pas le citer d'une part parce qu'il m'a écrit en MP, d'autre part pour ne pas le mêler à ce Monsieur Gaz et Chaleur qui m'a l'air fumeux et chaud :cheesy: .

Enfin s'ils souhaitent se manifester ici, ils en ont l'entière liberté :idea:
0 x
ImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Capt_Maloche
Modérateur
Modérateur
Messages : 4545
Inscription : 29/07/06, 11:14
Localisation : Ile de France
x 27

Message non lupar Capt_Maloche » 12/06/08, 17:57

Bonjour tout le monde

je viens de tomber sur ce fil que j'ai parcouru en diagonale

Le système de M. Cousin ressemble traits pour traits à un circuit frigorifique climatiseur (ou pompe à chaleur)
Il utilise le H2 à une pression contrôlée comme fluide frigorigène

L'hydrogène est certainement le fluide le plus "fluide" qui permet les meilleurs échanges dans un échangeur

aprés c'est une question de COP

Mais en effet, il faut une source chaude (condenseur, rejet de l'énergie par condensation du fluide) et une source froide (évaporateur, absorbtion de l'énergie par évaporation du fluide)
et entre les deux un compresseur et un détendeur

apparemment, il a remplacé le détendeur par une turbine, certes, mais l'énergie récupérée à la détente est négligeable, les énergies en question sont thermiques, alors comment les convertir en énergie mécanique?

Alors M. Cousin, quel est le COP de votre machine?
0 x
"La consommation s'apparente à une recherche de consolation, un moyen de remplir un vide existentiel croissant. Avec, à la clé, beaucoup de frustration et un peu de culpabilisation, accrue par la prise de conscience écologique." (Gérard Mermet)
OUCH, OUILLE, AÏE, AAHH! ^_^
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48996
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 731

Message non lupar Christophe » 12/06/08, 19:30

Silence radio Mr Cousin?
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 234

Message non lupar chatelot16 » 12/06/08, 21:55

pour une machine frigorifique l'hydrogene ne vaut rien

il vautmieux un gaz qui se liquefie a la bonne temperature : la chaleur de vaporisation est bien superieur a la chaleur de compression et de detente d'un simple gaz comme l'hydrogene

avec un gaz frigorifique qui se liquefie , la detente represente une puissance tres faible que l'on peut oublier sans grande perte

avec un gaz parfait comme l'hydrogene , la recuperation de l'energie de la detente est indispensable sinon le rendement est lamentable
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48996
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 731

Message non lupar Christophe » 12/06/08, 21:57

Et l'H2 diffuse dans les matériaux...mais l'H2 est à la mode...voila pkoi je pense que l'inventeur à retenu ce gaz... :?:
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités

recyclinage
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1596
Inscription : 06/08/07, 19:21
Localisation : artiste land

Message non lupar recyclinage » 12/06/08, 22:45

au temps de gallilé tout le monde croyais que la terre étais plate

rien ne ce crée rien ne ce perd tout ce transforme


je ne crois pas que le tableau de mendeliev sois complet

et je pense que toute combustion amènes pollution

ce qui est inflammable amène de la calamine quelque sois ça composition

si je me rappelle bien a des époque on disais au gens que c'étais bon de fumer et boire

quelques décennies plus tard la société à fais machine arrière dans l'opposé

tout ce que je sais c'est que je ne sais rien
0 x
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8491
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 141

Message non lupar Remundo » 12/06/08, 23:17

Christophe a écrit :Et l'H2 diffuse dans les matériaux...mais l'H2 est à la mode...voila pkoi je pense que l'inventeur à retenu ce gaz... :?:

Effet de mode, peut-être...

Je pense plutôt qu'il a choisi ce gaz car c'est l'un des rare à ne pas se liquéfier à -250°C et qu'on peut le produire à partir de l'eau, permettant ainsi "dans l'esprit" d'avoir un turbine à gaz sans être embêté par les changements d'état.

Pour les problèmes de diffusion et d'inflammabalilité, sûr que l'Hélium serait un meilleur choix. :idea:
0 x
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Capt_Maloche
Modérateur
Modérateur
Messages : 4545
Inscription : 29/07/06, 11:14
Localisation : Ile de France
x 27

Message non lupar Capt_Maloche » 12/06/08, 23:19

OOPS, il ya une erreur dans le suivi de mon cycle :

Mmmh...
pas de phase de transformation d'état du fluide, juste à l'état gazeux, la chaleur massique de l'hydrogène est très faible...

Cycle:
1 absorbsion d'énergie avec un échangeur, admettons un fluide à -250°C en entrée d'échangeur à 200bar, le delta T est énorme!!, soit "l'évaporteur/échangeur" est de petite taille et complètement givré soit le gaz (de faible chaleur massique) monte à T° ambiante immédiatement dans un échangeur surdimensionné

2 et 3 Détente, par un organe mécanique, delta P: 180bar, ??? à quelle température descend l'hydrogène? -250°C ? admettons mais à 20bar

4 compression, de 1.2 à 1.5 quelle unité? , vu que l'échangeur est sensé être à 200bars, il va falloir comprimer de 20 à 200bar, soit un taux de compression de 10
mais la compression fait remonter la température du fluide , à quelle température? cela dépend de l'énergie restituée à la détente...

du coups, le fluide n'est pas à -250°C loin de là

Ensuite le fluide absorbe de l'énergie en 1 pour se maintenir à 200bar, ainsi de suite... faut voir

Quelle énergie au compresseur?
Qté d'énergie absorbée par l'échangeur?
Energie mécanique restituée à la détente?
COP du système?

difficile de contenir de l'hydrogène

Une vidéo du zinzin?
Dernière édition par Capt_Maloche le 14/06/08, 10:48, édité 1 fois.
0 x
"La consommation s'apparente à une recherche de consolation, un moyen de remplir un vide existentiel croissant. Avec, à la clé, beaucoup de frustration et un peu de culpabilisation, accrue par la prise de conscience écologique." (Gérard Mermet)
OUCH, OUILLE, AÏE, AAHH! ^_^
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48996
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 731

Message non lupar Christophe » 12/06/08, 23:20

-250°C...y a combien d'endroit (labo) sur terre à cette température?
10, 20...30?
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
Capt_Maloche
Modérateur
Modérateur
Messages : 4545
Inscription : 29/07/06, 11:14
Localisation : Ile de France
x 27

Message non lupar Capt_Maloche » 12/06/08, 23:47

et vu l'explication du type que j'ai cité, il n'y entend pas grand chose en fluides

il n'y a pas de changement d'état du fluide, donc on peut récupérer l'énergie sous forme mécanique,mais il faut un compresseur volumétrique

on ne maintient pas le fluide à -250°C, c'est comme dans un évaporateur de circuit frigorifique, tu maintiens la pression et le gaz absorbe progressivement l'énergie
c'est pour ça que le turbo ne tiens pas la route
il n'est pas étanche

la photo est peut être là pour brouiller les pistes, à condition que le type sache ce qu'il fait ce qui ne semble pas être le cas du gars qui nous cause
0 x
"La consommation s'apparente à une recherche de consolation, un moyen de remplir un vide existentiel croissant. Avec, à la clé, beaucoup de frustration et un peu de culpabilisation, accrue par la prise de conscience écologique." (Gérard Mermet)
OUCH, OUILLE, AÏE, AAHH! ^_^


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités