Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz...L'avenir passera-t'il par la biomasse?

Les énergies renouvelables sauf solaire électrique ou thermique (voir sous-forums dédiés ci-dessous) : éoliennes, énergies de la mer, hydraulique et hydroélectricité, biomasse, biogaz, géothermie profonde...
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 233

Re: L'avenir passera-t'il par la biomasse?

Message non lupar chatelot16 » 10/04/18, 15:21

pour faire du bois aglomeré de bonne qualité , il faut des copeau de bois de bonne qualité , pas des copeaux fait n'importe comment comme des plaquette combustible ... ce qui n'empeche pas qu'il y a des moyen a mettre ne commun pour broyer n'importe quel bois et trier le meilleur pour fabriquer les bois agloméré et orienter le reste comme combustible

mais le bois agloméré est il un bon produit ecologique ? il est couteux en energie par la quantité de colle qu'il contient et il dure moins longtemps que des vrai planche en bois d'arbre

la construction en bois massif , planche et poutres peut etre moins chere que le beton ou l'acier ... l'osb est plus cher au m2 que la tole ...
0 x

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8399
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 129

Re: L'avenir passera-t'il par la biomasse?

Message non lupar Remundo » 10/04/18, 18:20

oh tu sais, une dalle OSB posée à l'abri de l'eau... ça peut tenir plusieurs siècles. Et ça isole.

Je fais des isolations avec des dalles OSB posées sur du chevron 60 x 40 mm, je mets de l'isolant mince alu dans l'espace creux. Je pense que ça m'enterrera ainsi que mes descendants ou futurs propriétaires.

Peut-être qu'à la fabrication, les colles ont de l'énergie grise, mais si ça économise du chauffage par la suite, le bilan CO2 peut être très positif.
0 x
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 233

Re: L'avenir passera-t'il par la biomasse?

Message non lupar chatelot16 » 10/04/18, 18:38

oui bien sur de l'osb ou d'autres agloméré peuvent durer longtemps au sec ... mais ça tombe en ruine a la moindre humidité , alors que des vraie planche en bois supportent de se faire mouiller sans tomber en ruine ... donc je ne construit plus rien en osb ou en contreplaqué ordinaire ... je ne veut que de l'osb3 ou du contreplaqué marine ... et je prefere des bonne vielle planche en bois d'arbre !

je vois des tas de meuble en aggloméré qui ont pris de l'eau entre 2 demenagement : c'est rapidement hors d'usage ... des vrai meuble en bois sont plus solide ... et quand ces meuble en aglomeré sont abimé , personne n'ose les utiliser en chauffage ... il faut dire que ça brule mal ... mais broyé et melangé a d'autre bois broyé ça brule bien
1 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7385
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 561

Re: L'avenir passera-t'il par la biomasse?

Message non lupar Ahmed » 10/04/18, 19:02

L'usine de panneaux de particules vers chez moi n'utilise plus de bois rond (forestier) depuis plusieurs mois et ne consomme désormais plus que des produits "connexes": sciure, copeaux, dosses, chutes courtes et divers*...

* Dans les divers se trouvent probablement pas mal de plaquettes, car les scieries ne produisent pratiquement plus de dosses avec les "slabbers"** qui broient directement ce qui correspondait à la dosse.
** Slabber: combinaison d'une lame de scie circulaire et d'un disque de déchiquetage.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3815
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 340

Re: L'avenir passera-t'il par la biomasse?

Message non lupar moinsdewatt » 29/07/18, 13:53

La centrale de cogénération à biomasse de Chartres Métropole bientôt en service

Frédéric DOUARD 19 juillet 2018

Image
La centrale biomasse de Chartres Métropole en construction, photo SPIE

SPIE Industrie & Tertiaire – division Industrie est sur le point d’achever les aménagements électriques, la supervision, la détection incendie et la vidéo-protection de la future centrale de cogénération biomasse de Chartres Métropole à Gellainville. Cette installation permettra d’alimenter près de 17 000 foyers en électricité et de chauffer l’équivalent de 6 000 logements. Entreprise à l’initiative de Chartres Métropole, la construction de cette nouvelle centrale de cogénération biomasse s’inscrit dans le cadre du projet de modernisation et d’extension à de nouveaux bénéficiaires du dispositif de chauffage urbain de l’agglomération.
Sélectionnée via un appel d’offres lancé par Cabinet Merlin (maître d’œuvre), SPIE Industrie & Tertiaire – division Industrie s’est ainsi vu confier les opérations portant sur les installations électriques haute tension, basse tension et courants faibles, ainsi que l’automatisme et la supervision (vidéoprotection et pilotage du dispositif) de la centrale, pour un montant de 1,9 millions d’euros.

La biomasse, nouvelle source d’énergie pour Chartres Métropole

La nouvelle centrale utilisera 25% de plaquette forestière et 75% de bois de classe B, bois de recyclage légèrement traité par de la peinture ou du vernis.

La chaleur produite par la combustion du bois sera envoyé dans une turbine à vapeur, qui la transformera en électricité, mais l’essentiel de cette chaleur sera injecté dans le réseau de chauffage urbain. La centrale biomasse remplacera l’actuelle chaudière à gaz, celle-ci ne venant alors qu’en support à la biomasse.

La centrale, qui dispose d’une chaudière Leroux et Lotz de 26 MW et d’une turbine vapeur développant 8 MWé, devrait produire 70 GWh de chaleur par an, soit l’équivalent des besoins de 6 000 logements, et un volume d’électricité permettant d’alimenter 17 000 logements.

SPIE, prestataire de services multi-techniques

SPIE est intervenue en macro-lots sur trois lots du marché (manutention de la biomasse, système de chaudière et utilités du circuit vapeur) avec les prestations suivantes :

raccordement au réseau haute tension 15 000 volts de la turbine,
fourniture et pose d’un transformateur élévateur 10 MVA et de 2 transformateurs auxiliaires de 2 MVA,
automatisation des équipements communs,
déploiement d’un logiciel de supervision pour piloter les installations depuis une salle de commande avec une possibilité de 200 vues sur écran,
mise en place de la détection incendie en courants faibles et de la protection vidéo.
Les études ont débuté en septembre 2017, pour une fin de chantier prévue en juillet 2018. La mise en service de la nouvelle centrale devrait avoir lieu en novembre 2018. Une vingtaine de collaborateurs sont mobilisés sur cette opération.

Le groupe SPIE, c’est 46 500 collaborateurs dans le Monde dont près de 19 000 en France qui interviennent depuis plus de 450 implantations. Chiffre d’affaires consolidé en 2017 de 6,1 milliards d’euros.

https://www.bioenergie-promotion.fr/561 ... n-service/
1 x

Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 233

Re: L'avenir passera-t'il par la biomasse?

Message non lupar chatelot16 » 29/07/18, 19:10

il y a de la biomasse disponible pour faire du combustible ... la grande erreur c'est de ne pas l'utiliser et de la laisser partir en fumé en incendie de foret !

si on exploitait mieux , on aurait quadrillé la Californie de bande coupé a raz et aucun feux de foret ne pourrait se propager sur de garndes surface comme actuellement

le problème est le même dans le monde entier ... proteger la foret ce n'est pas pleurer comme idefix quand on coupe un arbre ... c'est faire la part du feu de façon utile ... couper exploiter ou broyer une partie du bois pour ne pas laisser bruler l'ensemble !

et bien organiser ça dans le monde entier ... les pays les plus chaud et sec n'ont pas besoin de bois de chauffage ... il faut le transporter ! ce n'est pas plus con que de transporter du petrole

il vaut mieux transporter du bois combustible pour laisser du petrole au fond des puits

l'utilisation de bois combustible resoud aussi un autre probleme : les dechets plastique non recyclable : il brulent très bien quand il sont melangé en faible proportion avec des copeaux de bois ... il y a toute une organisation a créer !
1 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7385
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 561

Re: L'avenir passera-t'il par la biomasse?

Message non lupar Ahmed » 29/07/18, 22:24

Les bandes pare-feu existent dans les Landes et se montrent efficaces, même si la gestion forestière de ce massif est très contestable. C'est relativement facile dans un terrain plat, mais serait beaucoup plus compliqué à mettre en œuvre dans le massif des Maures ou dans le Var...
Tu écris:
les pays les plus chauds et secs n'ont pas besoin de bois de chauffage...

Bien au contraire, le besoin en combustible de cuisson est un des facteurs important de déforestation, via souvent la fabrication de charbon de bois qui en augmentant la densité énergétique (au prix d'un gaspillage de bois) permet d'aller le chercher de plus en plus loin des grands centres de consommation.
Le caractère théoriquement renouvelable du bois, mais seulement dans certains cas et le différentiel temporel entre consommation et repousse rend l'hypothèse d'une neutralité carbonée (vis-à-vis du pétrole) hasardeuse.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7385
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 561

Re: L'avenir passera-t'il par la biomasse?

Message non lupar Ahmed » 29/07/18, 23:26

Un article de Reporterre sur un projet visant à approvisionner des chaufferies parisiennes avec des pellets torréfiés du Limousin.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3815
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 340

Re: L'avenir passera-t'il par la biomasse?

Message non lupar moinsdewatt » 01/11/18, 19:46


L’édition 2019 de l’appel à projets de chaufferies biomasse dans les entreprises est lancée


Environnement Magazine le 18 octobre 2018

Le 15 octobre dernier, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) a lancé l’édition 2019 de son appel à projets (Biomasse chaleur industrie agriculture et tertiaire » (BCIAT). L’occasion également d’annoncer les lauréats de l’édition 2018.

Pour l’édition 2019 de cet appel à projets BCIAT, deux dates de clôture sont annoncées : le 31 janvier et le 23 mai prochains. « Pour les installations de production de chaleur, une attention particulière sera portée sur les projets se substituant à des combustibles très émetteurs de gaz à effet de serre (comme le charbon) », est-il précisé. Les aides financières, apportées par le Fonds chaleur de l’Ademe, seront évaluées en fonction de la taille du projet et de sa rentabilité économique.

Sept lauréats pour l’édition 2018

Pour son édition 2018, l’appel à projets BCIAT de l’Ademe compte sept lauréats pour un total de production de 464 GWh/an et pour un montant total d’aides de 26,6 millions d’euros, ainsi que 70 millions d’euros d’investissement :

- Drôme Ardèche Enrobés (matériaux) en Auvergne Rhône-Alpes, pour une production de 11,9 GWh/an
- Voltinov – Alsapan (bois) dans le Grand Est, pour une production de 6,6 GWh/an
- Capdea (déshydratation de produits agricoles) dans le Grand Est, pour une production annuelle de 29,9 GWh
- Engie – Novo Nordisk (pharmacie) dans le Centre-Val de Loire, pour une production de 23,1 GWh par an
- SAS Soka (matériaux) en Bretagne, pour une production annuelle de 37 GWh
- Guyot Environnement (laiterie) en Bretagne, pour une production de 57,6 GWh par an
- Taranis du Rouvray (Papier/carton) en Normandie, pour une production annuelle de 237,6 GWh par an.

« Augmentation de l’utilisation de bois déchets comme combustible »

« Cette édition confirme la tendance de ces deux dernières années à l’augmentation de l’utilisation de bois déchets comme combustible. Cette part s’élève cette année à environ 60% de la consommation de biomasse totale pour l’ensemble des projets », souligne l’Ademe dans son communiqué.

Il est également rappelé que « depuis 2009, l’appel à projets BCIAT a permis la réalisation de 106 installations et la production de plus de 6 TWh/an couvrant une diversité de besoins (process de production, chauffage…) et de secteurs d’activité (agroalimentaire, chimie, etc.) »

https://www.environnement-magazine.fr/e ... est-lancee
1 x
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3965
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 262
Contact :

Re: L'avenir passera-t'il par la biomasse?

Message non lupar izentrop » 07/03/19, 00:20

Le bois des forêts est-il une énergie renouvelable ? Des citoyens de sept pays poursuivent l’UE en justice pour tenter de prouver que non.

Selon les plaignants, « considérer que l’énergie issue de la biomasse a une empreinte carbone neutre va à l’encontre des preuves fournies par la science » qui démontrent que la combustion de bois pour la production d’énergie émet 1,5 fois plus de CO2 que le charbon et trois fois plus que le gaz naturel. La Commission européenne a refusé tout commentaire et s’est contentée de souligner qu’il revenait à la Cour de justice de l’UE de s’exprimer sur l’admissibilité du dossier.

L’année dernière, l’UE a adopté une version révisée de la directive sur l’énergie renouvelable, engageant ses États membres à atteindre le seuil des 32 % d’énergie renouvelable d’ici à 2030. Ce seuil est considéré comme un élément central de l’objectif de l’UE de réduire ses émissions de carbone de 40 % pour la même année.

Les plaignants avancent qu’en qualifiant la biomasse forestière d’énergie renouvelable, l’UE enfreint l’article 191(1) du traité sur le fonctionnement de l’UE, qui prévoit que la politique environnementale de l’Union contribue à « la préservation, la protection et l’amélioration de la qualité de l’environnement […] et en particulier la lutte contre le changement climatique ».

Selon eux, la directive est d’autant plus dangereuse pour le climat qu’elle encouragerait la déforestation aux États-Unis pour répondre à la demande de pellets de bois en Europe. Ils mettent en avant des préjudices pour leur santé, leurs moyens d’existence, leurs communautés et leurs traditions culturelles à cause de l’exploitation forestière, de la production de pellets et d’énergie issue de la biomasse. https://www.euractiv.fr/section/climat/ ... ble-energy
Je comprends ceux qui sont contre l'Europe pour des décisions suicidaires comme celle-là.
Le bois aurait du rester pour le chauffage des particuliers, pas utilisé à outrance pour faire de l'électricité.
De plus, on va avoir besoin de biomasse pour stocker du carbone dans les sols en agriculture durable.
1 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci


Revenir vers « Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités