Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz...Installation Geothermique sur nappe en 2013 ?

Les énergies renouvelables sauf solaire électrique ou thermique (voir sous-forums dédiés ci-dessous) : éoliennes, énergies de la mer, hydraulique et hydroélectricité, biomasse, biogaz, géothermie profonde...
helgdb
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 4
Inscription : 16/12/13, 22:53

Installation Geothermique sur nappe en 2013 ?

Message non lupar helgdb » 16/12/13, 23:21

Salut à tous,

Nous venons d'acheter une maison construite en 2003 sur un seul niveau, de 210 m², dont la chaudière à gaz haute température vient de lâcher. Pas de bol. En même temps, c'est l'occasion de se poser des questions sur la modernisation de la production d'énergie dans notre nouveau sweet home.
Etant donné que nous souhaitons construire une piscine (c'est en cours), nous nous sommes donc dit : pourquoi ne pas trouver une source de production d'énergie capable d'assurer le chauffage central, la production d'ECS,et le chauffage de la piscine ?

On souhaite donc acquérir une installation Géothermique sur nappe.

C'est un résumé, ça fait 3 mois qu'on cogite sur le sujet, et on pense que la meilleure solution, c'est celle-ci :
    parceque nous avons déjà un puit
    parceque les radiateurs sont en alu, et sont apparemment adaptés à la basse température,
    parce que apparemment les PAC Géo sont suffisamment puissantes et pérennes aujourd'hui pour chauffer tout ça et durer 20 ans.

Alors je suis allé à la foire de Bordeaux (oui, j'habites Merignac en Gironde) et j'ai trouvé 2 bons artisans (je pense) parmi les 12 ou 13 que j'ai consulté.

Les deux me proposent (presque) la même solution :
    une PAC Géo en extérieur (dans un petit local que je construit et isole bien)
    un ballon tampon pour le chauffage central, histoire de pas faire trop de cycles courts sur la PAC
    un ballon tampon de 300 litres pour l'ECS
    un échangeur thermique entre le puits et la PAC
    un échangeur thermique en titane pour chauffer la piscine


Les différences :

Le premier propose une PAC NIBE 13 kw (la F1145) et les ballons tampons (ECS et chauffage) à l'intérieur de la maison
Le deuxième propose une PAC WATERKOTTE Ai1 Eco Touch Geo 18kw et les ballons tampons (ECS et chauffage) à côté de la PAC, donc dehors. IL propose en plus 2 petits ballons ECS de 15 litres au plus proche des 2 Salles de bain, pour que l'eau chaude arrive plus vite.

Entre la PAC et les départs chauffage et ECS dans la maison, il y a 10 m dehors (prévus entérrés à 80 cm) et environ 10m dans les combles, en tuyaux isolés.

Les 2 sont au même prix après négo : environ 25 000 € hors forage du puit de réinjection, et tranchées. Et hors Crédit d'impot.

Alors voilà, là je bloque, et mon choix n'arrive pas à sortir :
NIBE c'est mieux que WATERKOTTE ?
Les ballons dehors c'est judicieux ? (c'est moi qi l'ai demandé pour un gain de place dans la maison)

Chers nouveaux amis, avez-vous un avis sur la question ?
Merci de vos réponses.
0 x

raymon
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 901
Inscription : 03/12/07, 19:21
Localisation : vaucluse
x 8

Message non lupar raymon » 17/12/13, 08:42

Bienvenu.
Je trouve que 25 000 euros + les tranchées et autres c'est ruineux. Une clim air eau de bonne qualité coute 5-6000 euros plus la pose avec un cop proche 4,3 à 7° au lieu de 5,1 pour la tienne..
La différence de conso d'électricité n'est pas près d'être amorti.
Avec la différence de dépense tu as largement de quoi installer un insert pour les très grands froid lorsque le cop de ta clim baisse.
0 x
helgdb
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 4
Inscription : 16/12/13, 22:53

Message non lupar helgdb » 17/12/13, 10:02

Certes, mais pour moi le débat ne porte pas sur les économies d'énergie ni la rentabilité d'un tel système.
Si c'était ça, j'aurais continué avec une simple chaudière à gaz à 900 €.

Notre maison ne "consomme" en effet QUE 1400 € d'énergie à l'année (900 € de gaz + 500 € d'électricité).

Ridicule.

La question du changement de source d'énergie vient de 2 sources :
    la rationnalisation de la production d'énergie pour le chauffage, l'ECS et la Piscine : pourquoi avoir 2 production d'énergie quand on peut en avoir qu'une ?
    la volonté de s'inscrire durablement dans une démarche environnementale


J'aurais pu effectivement chauffer ma piscine avec une PAC air eau, mais que de consommation électrique pour en plus changer de PAC tous les 10 ans !! Et pourquoi continuer avec une énergie Fossile, alors que j'ai toutes les ressources pour utiliser une énergie renouvelable, verte, inépuisable à notre échelle de vie ?

Je me suis rendu compte que pour être éco responsable, il faut investir de l'argent, et donc que c'est une réelle volonté politique.

Donc, si on évacue le côté rendement financier, qui est de toutes façons caduque dans mon cas, il reste le choix technique à faire

:D

Non ?
0 x
cortejuan
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 244
Inscription : 01/12/10, 19:34
Localisation : Franche-Comté
x 3

Message non lupar cortejuan » 17/12/13, 10:57

Bonjour,

je n'ai pas tout compris, tu dis que tu as un puits mais comment exploiteras-tu la chaleur de ce puits en puisant l'eau et en la rejetant ailleurs ou en y installant comme semble l'indiquer ton explication, un échangeur thermique ?

Je te pose la question car j'ai été confronté au même problème il y a 30 ans, comme j'avais un puits je pensais pouvoir exploiter la géothermie mais une étude rapide m'a montré que le débit du puits était incompatible avec une extraction (renouvelable) des calories. Le puits aurait tout simplement gelé. J'ai opté pour une PAC air-eau de 15 kW (elle a tenu 23 ans) et un poêle Jotul pour les jours de grand froid. Actuellement, j'ai une nouvelle PAC avec le même principe.

Mais c'est sûr, une nappe c'est génial car le système devient indépendant des conditions climatiques.

Cordialement
0 x
raymon
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 901
Inscription : 03/12/07, 19:21
Localisation : vaucluse
x 8

Message non lupar raymon » 17/12/13, 11:39

As tu une idée du prix total de ton instal? Est sur que le bilan environement total soit meilleur que ce que nous disons. Une piscine peu se chauffer avec des panneau solaire ou une bache solaire ou avec des panneau solaire qui fonctionne avec la pompe du filtre ça par exemple:
http://www.distripool.fr/produit-1684-C ... tAod33YA8Q

Il est important également de considérer l'amortissement du matériel dans le calcul des couts.
0 x

danielj
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 93
Inscription : 17/10/12, 18:18

PAC sur puits

Message non lupar danielj » 17/12/13, 16:17

Hello. Attention aux arnaques. Récupérer les calories de l'eau d'un d'un puits est très rarement possible. Tout est question de débit d'eau. L'eau du puits est en général à 15°C. La pac ne peut récupérer au mieux que des les calories entre 15 (température d'entrée) et 7°C (température de sortie). A moins de 7° de delta T, le COP de la pac tombe à un, voire moins. Tout autre discours est un mensonge. D'ailleurs on ne vous donnera jamais la valeur du cop pour une si petite différence de température. Quelques fois on vous le donne, mais avec un petit astérisque minuscule, qui vous renvoie vers une note presque introuvable qui vous précise que la mesure ne tient pas compte de la dépense d'énergie du dégivrage des échangeurs. C'est à dire que l'on dépense à ce moment autant que ce que l'on récupère! Je parle en connaissance de cause, c'est du vécu. J'en ai marre de tous ces arnaqueurs. On ne peut rejeter le retour d'eau de la pac à moins de 7°C(+-) car en dessous vous risquez le gel des échangeurs. Donc, pour un puits, maxi de Delta T de 7°C, soit 7 calories par grammes d'eau puisée, c'est très peu.
Un kilo-watt en une heure équivaut à 860000 calories, soit 860 litres x °C de delta t . ! Soit pour 7°C, 122,85 litres de débit à l'heure ! Et pour un seul Kwh! Pour récup de 10Kwh il faut 1228,5 litres de débit par heure. impossible avec un simple puits. Il vous faudrait un ruisseau. Et encore, un ruisseau en hiver est à 10 °C, donc presque impossible de récupérer des calories. Bon si vous êtes sur une fontaine thermale, c'est autre chose. Autrement c'est impossible de récupérer les calories d'un simple puits. Pour connaitre le débit d'un puits, il faut puiser dedans avec une pompe et mesurer le débit limite qui épuise le puits. Le mien fait environ 100 litres à l'heure, et j'ai de la chance... Notez que une commune avait fait faire une petite centrale géothermique avec deux puits de
100m(je crois) , ça c'est terminé par un fiasco. Pas rentable, tout est à l'abandon...
ALORS ATTENTION ARNAQUE à L'HORIZON... A+
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7732
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 630

Message non lupar Ahmed » 17/12/13, 17:44

Helgdb, lorsque tu écris:
la volonté de s'inscrire durablement dans une démarche environnementale

est-ce une forme d'humour ou bien prends-tu au sérieux la propagande au point d'en réciter les mantras? :cheesy:

Merci pour ton témoignage et tes utiles mises en garde, Danielj ; pour qu'une PAC eau-eau fonctionne correctement, il faut effectivement un débit considérable rarement possible.

J'en ai vu qui donnaient satisfaction parce qu'elle prélevaient leurs calories directement dans la nappe aquifère (sables) du bord de la Loire... mais il s'agit bien là d'un cas très particulier.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
helgdb
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 4
Inscription : 16/12/13, 22:53

Message non lupar helgdb » 17/12/13, 21:55

@Cortejuan : si j'ai tout bien compris, la chaleur est prise dans l'eau de forage, qui sort dans ma région à 13°C et qui ressort de l'échangeur thermique à 9°C environ, soit un delta T de 4°C. Avec cette chaleur, la PAC est capable de produire de l'eau chaude à 60 ° C max avec un appoint électrique.

C'est pas le principe de toute PAC ?

@DanielJ : mais alors AUCUNE installation géothermique sur nappe phréatique ne fonctionne en France alors ? Et si je suis bien ton raisonnement (delta T > 7°), ça ne fonctionne pas non plus en Suède ? Ou alors j'ai rien compris à ta démonstration. Mais comment expliquer les 250 clients de mon fournisseur prospecté uniquement sur Bordeaux et sa région, tous installés en PAC eau-eau sur nappe ??? Là je comprends pas...

@Ahmed : pour le débit, d'après mes simples calculs avec un bidon de 200 litres, le débit de ma pompe est supérieur à 5 m3 / h. SI j'ai pas oublié mes leçons de maths, ça fait bien 5000 litres à l'heure non ? Si je suis les calculs de DanielJ, pour un delta T de 4, il faudrait un débit de 3 ou 4 m3, donc sa passe ?

Ou alors on ne vit pas dans la même région ?
0 x
helgdb
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 4
Inscription : 16/12/13, 22:53

Message non lupar helgdb » 17/12/13, 22:00

@Raymon : Ben le prix total de mon installation est d'environ 28 000 €.

AU niveau environnement, si on admets que je vais changer ma PAC tous les 30 ans (optimiste), et que dans ce temps là, la consommation électrique est réduite à 600 € par an (soit pas loin de 5 000 Kwh à l'année), et que je ne dégrade en rien la nappe car je réinjecte l'eau dedans, alors je considére que oui, le bilan environnemental est plus que positif non ?
0 x
raymon
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 901
Inscription : 03/12/07, 19:21
Localisation : vaucluse
x 8

Message non lupar raymon » 17/12/13, 22:30

30 ans c'est optimiste mais pourquoi pas .Une clim air eau durera aussi longtemps pour moins cher en investissant moins tout en étant légèrement moins efficace.
Chauffer l'eau a 60° avec une PAC a mon avis le rendement ne sera pas très bon.

Pour info ma clim ai rair toshiba a un cop de 4,7certains modèle vont jusqu'à 5,3!
Mais le bois c'est pas mal aussi!
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités