Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz...Installation Geothermique sur nappe en 2013 ?

Les énergies renouvelables sauf solaire électrique ou thermique (voir sous-forums dédiés ci-dessous) : éoliennes, énergies de la mer, hydraulique et hydroélectricité, biomasse, biogaz, géothermie profonde...
raymon
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 901
Inscription : 03/12/07, 19:21
Localisation : vaucluse
x 8

Message non lupar raymon » 19/12/13, 09:20

Bien sur tous cela sous entend qu'on ne chauffe pas la nuit (ce que je fait mon programateur coupe à 23h) ou que l'on baisse fortement la température. Une clim moderne est équipé d'un detecteur qui baisse automatiquement la température de 2° lorsqu'il n'y a personne dans la pièce.

Sur le liens que j'ai donné il y a également le nombre de jours de gel:
11 chez moi 7 dans l'ouest. et le nombre de jours sans dégel0,1 chez moi et 0,5 dans l'ouest donc pas fréquent.

A -7° le cop est plus faible de l'ordre de 2 au lieu de 4 -5 mais il y a le bois!

Pour résumer la clim à air un bon truc a condition de savoir s'en servir, d'installer des ENR et de ne pas habiter dans le Doubs.
0 x

danielj
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 93
Inscription : 17/10/12, 18:18

Hello les amis

Message non lupar danielj » 19/12/13, 09:28

Une question, pour le puits existant trouvé près de ta maison, quelle sont ses caractéristiques ? Moi je pensais à un puits ancien classique du monde rural cad : 1 mètre de diam. et 10 mètres de profondeur(100l/h c'est déja beaucoup). Bon si c'est un puits de géothermie fait exprès, on peut avoir des débits plus importants, bien sur (avec de la chance quand même). Cinq mètre cube heure en permanence, c'est énorme, es-tu sur de ce que tu annonce ?


helgdb a écrit :@Cortejuan : si j'ai tout bien compris, la chaleur est prise dans l'eau de forage, qui sort dans ma région à 13°C et qui ressort de l'échangeur thermique à 9°C environ, soit un delta T de 4°C. Avec cette chaleur, la PAC est capable de produire de l'eau chaude à 60 ° C max avec un appoint électrique.

C'est pas le principe de toute PAC ?

@DanielJ : mais alors AUCUNE installation géothermique sur nappe phréatique ne fonctionne en France alors ? Et si je suis bien ton raisonnement (delta T > 7°), ça ne fonctionne pas non plus en Suède ? Ou alors j'ai rien compris à ta démonstration. Mais comment expliquer les 250 clients de mon fournisseur prospecté uniquement sur Bordeaux et sa région, tous installés en PAC eau-eau sur nappe ??? Là je comprends pas...

@Ahmed : pour le débit, d'après mes simples calculs avec un bidon de 200 litres, le débit de ma pompe est supérieur à 5 m3 / h. SI j'ai pas oublié mes leçons de maths, ça fait bien 5000 litres à l'heure non ? Si je suis les calculs de DanielJ, pour un delta T de 4, il faudrait un débit de 3 ou 4 m3, donc sa passe ?

Ou alors on ne vit pas dans la même région ?
0 x
raymon
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 901
Inscription : 03/12/07, 19:21
Localisation : vaucluse
x 8

Message non lupar raymon » 19/12/13, 10:02

Lorsque l'on est près d'une rivière on a facilement des débit important 10 à 50m3 sont fréquent surtout si l'eau est réinjecté pas très loin. En pompant régulièrement dans un puit le débit augmente car le puits se nettoie, les veines d'eau se nettoie. Il peu être judicieux de faire fonctionner un puit avec une pompe thermique pendant une dizaine d'heures pour bien le vider et le netoyer.
0 x
danielj
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 93
Inscription : 17/10/12, 18:18

pac et cop et delat T

Message non lupar danielj » 19/12/13, 10:23

Hello, nos posts se croisent, ça complique un peu...
Quand je parle des 7°C(environ), c'est pas une constante physique ! C'est ce qui ressort d'une moyenne de mes études des docs (trés cachés) des fabricant de pac... Pour qu'un échangeur retire(ou extraie) quelques calories, il faut qu'il y ait une DIFFÉRENCE DE TEMPÉRATURE {voir Principe de la thermodynamique : http://fr.wikipedia.org/wiki/Premier_pr ... odynamique} :"
Ce transfert thermique, appelé chaleur, s'effectue du système le plus chaud vers le plus froid. Celui dont les particules sont statistiquement les plus agitées, va transmettre son agitation thermique au gré des chocs plus ou moins énergétiques, au milieu extérieur ou au système statistiquement le moins agité, c’est-à-dire le plus froid. Cette constatation intuitive est formalisée par le second principe de la thermodynamique."

Dans les systèmes domestiques de pac, on voit que pour que ça fonctionne, 7°C(+-), est nécessaire (c'est le dimensionnement des machines qui l'impose), Donc si votre source de calories est à moins de 7°C(+-), la pac va réguler pour avoir cette différence de température, donc elle va refroidir en dessous de zéro : donc risque de gel. N'oubliez pas que le fluide (des pac peut descendre facilement à moins 25°C). Si vous avez suffisamment de débit, ce qui est très difficile à avoir, ( voir mon calcul du 17-12-2013) ça ne gèlera peu-être pas, mais le rendement de la pac et le cop va chuter pour être plus mauvais qu'un simple radiateur électrique !!!!!!!

Je rappelle que le COP déterminant pour justifier l'investissement souvent très couteux des pac, OR, ce COP varie avec les différences de températures. De plus on ne peut(pratiquement) pas le mesurer chez soi en fonctionnement.

C'est là que les marchands joues sur du velours pour vous arnaquer... Le marchand va vous montrer les COP maximaux des machines, test effectués en laboratoire dans des conditions très favorable, et extravagantes, par exemple, test fait à température échangeur à 25°C et température intérieure à 25°C !!! Quand c'est pas le COP théorique calculé sans les pertes inévitables.... Le COP tombe à un(+-) pour des delta de température de 7-8°C . (Quand le COP Tombe à un, je rappelle que l’efficacité globale devient identique à un simple radiateur électrique) Et c'est pas écrit dans la doc de votre PAC, non, non...

Je ne dis pas que les PAC ne fonctionnent pas, je dis attention, le gain vanté par les vendeur et espéré par les acheteurs n'est pas(jamais?) réalisé.

Il vaut souvent(toujours ?) mieux améliorer l'isolation des votre maison, ça c'est durable et pas trop cher...
Salut à tous.



chatelot16 a écrit :danielj n'a pas tout compris

n'importe quelle pompe a chaleur a un cop qui varie en fonction de l'ecart entre temperature chaude et froide

avec un puit si le debit est suffisant on a toujours la même temperature froide : c'est beaucoup mieux qu'une pompe a chaleur a air , qui a une temperature froide trop froide quand il fait froid , ce qui diminue le COP les jours ou on en a le plus besoin

d'ou sort ce 7 ° de perte de temperature dans l'echangeur ? quand le puit donne un debit suffisant on peut avoir une perte de temperature plus faible

la pompe a chaleur a air a aussi une chute de temperature dans le capteur a air , et même plus forte que la pompe a chaleur eau eau

je trouve dommage que les pompe a chaleur eau eau soit aussi cher

quelle est la profondeur du puit ? c'est quand le forage est profond qu'on reduit le debit pour ne pas depenser trop de puissance a pomper mais quand la profondeur est raisonable il ne faut pas hesiter a mettre un gros debit
0 x
danielj
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 93
Inscription : 17/10/12, 18:18

Hello

Message non lupar danielj » 19/12/13, 10:32

Oui près d'une rivière ça marche, mais peu sont concernés, d'autre part la température de la rivière descend beaucoup l'hiver. Je suis riverain d'une belle rivière, la température est souvent de 10°C, et parfois la rivière entière gèle ! J'ai également un puits agricole, même en pompant souvent, je l'utilise en permanence depuis 10 ans, le débit est limité, il varie en fonction des saisons d'ailleurs. Pour mon puits, c'est environ 100 l/h au printemps(période favorable).
A+

raymon a écrit :Lorsque l'on est près d'une rivière on a facilement des débit important 10 à 50m3 sont fréquent surtout si l'eau est réinjecté pas très loin. En pompant régulièrement dans un puit le débit augmente car le puits se nettoie, les veines d'eau se nettoie. Il peu être judicieux de faire fonctionner un puit avec une pompe thermique pendant une dizaine d'heures pour bien le vider et le netoyer.
0 x

raymon
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 901
Inscription : 03/12/07, 19:21
Localisation : vaucluse
x 8

Message non lupar raymon » 19/12/13, 11:43

L'autre solution c'est ça mais pa cado non plus:

http://www.geothermie-perspectives.fr/0 ... ma-maison/
0 x
danielj
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 93
Inscription : 17/10/12, 18:18

PAC sur le sous sol ?

Message non lupar danielj » 19/12/13, 14:58

heu, non, j'ai étudié ça aussi, et j'ai lu de nombreux témoignages d'utilisateurs pas satisfaits... Le sol autour des tuyaux enterrés finissait par geler, d'où blocage des échanges thermiques, d'où soit arrêt de la PAC, soit COP catastrophique... cop<1 entraînant plus de d'énergie absorbée que restituée ! Arnaque très chère en plus...


raymon a écrit :L'autre solution c'est ça mais pa cado non plus:

http://www.geothermie-perspectives.fr/0 ... ma-maison/
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7707
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 626

Message non lupar Ahmed » 19/12/13, 21:44

Arnaque très chère en plus...

C'est le principe fondateur des arnaques, que d'être très cher... 8)
Il est à rattacher à celui des vases communiquants.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 234

Message non lupar chatelot16 » 19/12/13, 22:23

dans ce sujet il s'agite de nappe phreatique : rien a voir avec la geothermie par tuyaux enterré sous le sol qui risque de se refroidir en hiver

sur nappe phreatique si le debit est suffisant la temperature est presque constante , donc bien utilisable par grand froid
0 x
danielj
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 93
Inscription : 17/10/12, 18:18

Message non lupar danielj » 20/12/13, 00:11

Un post précédent faisait un aparté sur une pac géothermique, je lui ait simplement répondu...

Pour la pac sur nappe phréatique, c'est souvent le débit qui manque, sauf exception !
Voir les posts précédents.
salutations à tous :)


chatelot16 a écrit :dans ce sujet il s'agite de nappe phreatique : rien a voir avec la geothermie par tuyaux enterré sous le sol qui risque de se refroidir en hiver

sur nappe phreatique si le debit est suffisant la temperature est presque constante , donc bien utilisable par grand froid
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités