Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz...Flexibilité électronucléaire (hors sujet fil éolien)

Les énergies renouvelables sauf solaire électrique ou thermique (voir sous-forums dédiés ci-dessous) : éoliennes, énergies de la mer, hydraulique et hydroélectricité, biomasse, biogaz, géothermie profonde...
lilian07
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 402
Inscription : 15/11/15, 13:36
x 33

Re: Flexibilité électronucléaire (hors sujet fil éolien)

Message non lupar lilian07 » 12/01/18, 09:37

Avec la croyance d'une flexibilité électronucléaire et vos analyses on s'achemine tout droit vers un scénario type "Matrix" .
Les fins que nous poursuivons vont progressivement causer la perte de l'humanité par son esclavagisme (esclave des systèmes et des machines) dans un premier temps puis par sa disparition dans un second temps.
Une entité supérieur crée ou pas par l'homme ne nous épargnerait pas.
0 x

bardal
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 109
Inscription : 01/07/16, 10:41
Localisation : 56 et 45
x 34

Re: Flexibilité électronucléaire (hors sujet fil éolien)

Message non lupar bardal » 12/01/18, 12:45

La "flexibilité électro-nucléaire" ne relève pas du champs de la croyance, mais de celui de la rationalité; cela se démontre, se prouve, se constate par l'expérience et par le raisonnement scientifique, et est communicable et réfutable...

Une croyance n'est rien d'autre qu'une pensée repliée sur elle même, sans autre aboutissement qu'elle même, non réfutable...

Tout cela a déjà été longuement développé (par Bachelard per ex., ou Popper), et fait l'objet d'un très large consensus...

Cela n'est nullement contradictoire avec le fait que l'homme, ou les hommes, n'est nullement un être de pure rationalité, et est aussi mu par des croyances ou des engagements irrationnels...

Mais sur un forum, destiné par essence à la communication, quid de tout cela? Si nous ne nous situons pas dans le champ de la rationalité, que pouvons nous échanger? Des croyances? Mais nous sommes alors dans le champ de la communion, pas de la communication; ou de l'affrontement, pas du débat...

Est ce cela que nous souhaitons ?
1 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11355
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3403

Re: Flexibilité électronucléaire (hors sujet fil éolien)

Message non lupar Did67 » 16/01/18, 15:53

Article paru ce jour, sur le site du journal Le Monde :

Merkel et Schultz pro-charbon et anti-climat


Les négociations entre CDU/CSU et SPD en Allemagne se dirigent vers un nouveau gouvernement de « grande coalition ». Enfin, grande… les deux blocs ont réuni à peine 55% des voix aux dernières élections parlementaires. Parmi les sujets d’accord, celui de renoncer aux objectifs prévus pour 2020 de diminution des émissions de gaz à effet de serre du pays. Pourquoi ? L’une des raisons – ce n’est pas la seule car l’électricité n’est pas le seul secteur économique émetteur de gaz à effet de serre, il y a surtout l’usage massif du pétrole pour les transports et du gaz pour l’industrie et le chauffage des bâtiments – peut se lire sur l’image ci-dessous (cliquer droit pour ouvrir dans un nouvel onglet pour agrandir l’image) :

C’est une copie d’écran d’un site web en construction visant à montrer les émissions de gaz à effet de serre des systèmes électriques en temps presque réel. Très intéressant, surtout pour l’Europe où les données en temps réel sont plus disponibles qu’ailleurs dans le monde. Il présente le potentiel éolien – les flèches dont la direction indiquent le sens du vent et la couleur l’intensité. Et un tableau, pour chaque système électrique, des productions, exportations et importations, et des émissions de CO2 en grammes par kwh.

Le charbon favorisé

L’image présente la situation au 12 janvier à 11h47. Le tableau présenté est celui de l’Allemagne. Et la décision de Merkel et Schultz s’éclaire. En ce jour d’hiver, bien que l’on soit pas loin du midi solaire, les panneaux photovoltaïques, dont l’Allemagne s’est abondamment dotée avec près de 40 GW de puissance installée, ne fournissent que très peu d’électricité, en raison d’un ciel nuageux. A peine 3% de la production totale. L’Allemagne compte près de 50 GW d’éoliennes en puissance installée. Mais, à cette heure-là de ce jour-là, elle ne produisent qu’environ 10% de cette capacité.

Pour alimenter le pays, les consommateurs privés, les services publics et les industriels…, l’Allemagne doit donc produire la majorité de son électricité par d’autres moyens, biomasse, hydro-électricité, et le nucléaire qui produit à 100% de ses capacités, un peu plus de 9 GW. Mais l’essentiel provient du charbon (32 GW), utilisé à près de 70% de la puissance installée (46 GW). Et du gaz. La faible part du gaz utilisé (12% seulement de la capacité maximale) indique d’ailleurs la faible place que prend le problème climatique dans les décisions allemandes : il suffirait de basculer la production des centrales à charbon vers celles au gaz pour diminuer sensiblement les émissions de gaz à effet de serre du système électrique, pour une légère augmentation de prix, très inférieure au surcoût massif des subventions à l’éolien et au solaire.

Intermittence et stockage

Bien sûr, il suffirait de prendre un autre jour et une autre heure pour proposer au lecteur une situation très différente. Le 1er janvier 2018, avec des vents très forts, l’Allemagne pouvait compter sur ses éoliennes pour s’alimenter en électricité à près de 100% (en comptant toutefois sur les pays voisins aux lourdes machines tournantes pour stabiliser la fréquence…). Au total, sur l’année 2017, les productions éoliennes et solaires devraient approcher les 20% de la production (plus en consommation puisque l’Allemagne exporte beaucoup d’électricité) après 20 ans de subventions massives, estimée à plus de 200 milliards d’euros au moins. Mais l’intermittence de ces productions et l’absence de solution massive de stockage de l’électricité oblige à maintenir un parc de production pilotable important, en gaz et charbon, pour pallier l’absence de vents et de soleil. Or, d’ici 2022, ce parc de production pilotable va perdre les 9,5 GW de nucléaire qui restent, avec l’arrêt définitif des derniers réacteurs. Il faudra donc compenser cette perte et seules les centrales à charbon ou à gaz sont à même de le faire lors des périodes de temps défavorables aux éoliennes et aux panneaux photovoltaïques.

Et voilà pourquoi CDU/CSU et SPD ont inclus dans leur programme gouvernemental l’abandon des objectifs de diminution des émissions de gaz à effet de serre pour 2020. Tant que des solutions techniquement et économiquement opérationnelles ne seront pas trouvées pour stocker l’électricité produite par les énergies renouvelables intermittentes, il faudra bien recourir à des moyens pilotables. Mais l’Allemagne pourrait choisir de favoriser le gaz (importé en totalité) au détriment du charbon (importé en partie) , si le climat était un objectif prioritaire. Cela n’est manifestement pas le cas. Le gouvernement allemand préfère évacuer près de 8 000 personnes et raser une église pour agrandir une mine de charbon (près d’Immerath).
0 x
bardal
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 109
Inscription : 01/07/16, 10:41
Localisation : 56 et 45
x 34

Re: Flexibilité électronucléaire (hors sujet fil éolien)

Message non lupar bardal » 16/01/18, 20:04

Que dire de plus, sinon que tout se passe comme l'avaient prédit les experts ayant quelque expérience de la production de masse d'électricité, et exactement à l'inverse de ce qu'avaient promis les Verts allemands et divers organismes "écologistes" pas seulement allemands.

Les lois de la physique ont la tête dure... Ceci dit, je ne me réjouis pas du tout de la situation... C'est le principal point positif de la cop21 qui s'écroule...

Puissions nous au moins en tirer les leçons...
0 x
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1866
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 305

Re: Flexibilité électronucléaire (hors sujet fil éolien)

Message non lupar sicetaitsimple » 16/01/18, 21:28

L'article est de mon point de vue mal foutu et mélange plein de choses.

Renoncer à des objectifs 2020 quand on est début 2018 et qu'on parle d'émissions de CO2 d'un pays, ce n'est pas être pro-charbon ou anti quoique ce soit, c'est juste faire le constat que l'objectif est inatteignable...Celui-ci ayant dû être fixé vers 2010 (mais je ne sais plus exactement pour le CO2, l'objectif de pénétration des renouvelables c'est sûr c'est 2010), ce n'est pas forcément un crime...

Ceci dit effectivement faut pas rêver, même en étant très volontariste la pénétration des renouvelables et/ou la diminution des émissions de CO2 c'est forcément très progressif, quand on prend en plus une décision un peu abrupte de sortir du nucléaire en 10 ans ça devient juste impossible.

Et surtout il faut raisonner énergie, pas seulement électricité.
0 x

bardal
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 109
Inscription : 01/07/16, 10:41
Localisation : 56 et 45
x 34

Re: Flexibilité électronucléaire (hors sujet fil éolien)

Message non lupar bardal » 17/01/18, 03:27

Oui, sans doute, mais si on décode bien l'article et l'accord, cela veut dire que les dernières centrales nucléaires vont être remplacées par des centrales charbon, avec une montée importante des émissions de GES et de particules fines...
Cela veut dire aussi que les investissements en Enr vont être plus limités (c'est déjà en partie fait pour le photovoltaïque), pour des raisons économiques.
Et cela veut dire aussi que l'exploitation du lignite va se poursuivre, voir se renforcer...
Enfin, cela veut dire que l'Allemagne va être encore plus déterminée à refuser une taxe carbone...

Non, tout cela n'est guère positif, et présage mal de l'avenir... La cop21 est morte en Europe...
0 x
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2388
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 115
Contact :

Re: Flexibilité électronucléaire (hors sujet fil éolien)

Message non lupar izentrop » 17/01/18, 11:15

L'opinion publique allemande serait-elle en train de basculer du côté du porte-monnaie ?

Dans ce cas, ils devraient les garder sous cloche leurs centrales nucléaires, pour les ressortir un peu plus sécurisées pour enfin aller dans le sens de la COP ... 22 voir plus et d'une électricité plus en rapport avec la demande.

D'ailleurs ils n'ont pas complètement tourné la page du nucléaire https://www.futura-sciences.com/science ... ons-61492/
0 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1866
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 305

Re: Flexibilité électronucléaire (hors sujet fil éolien)

Message non lupar sicetaitsimple » 17/01/18, 11:40

izentrop a écrit :L'opinion publique allemande serait-elle en train de basculer du côté du porte-monnaie ?



Je ne pense pas que ce soit vraiment la raison, l'Energiewiende a à ma connaissance toujours fait l'objet d'un consensus majoritaire en Allemagne, même si elle coûte cher aux particuliers et petits professionnels, les gros industriels electro intensifs étant eux largement exonérés "d'EEG surcharge".

Plutôt la prise en compte de la réalité physique des choses, se fixer des objectifs très ambitieux à 10 ans est une chose, les atteindre 10 ans après en est une autre.
1 x
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8093
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 80
Contact :

Re: Flexibilité électronucléaire (hors sujet fil éolien)

Message non lupar Remundo » 17/01/18, 12:29

dans leur environnement limité, et leur culture de production industrielle, les Allemands ne peuvent pas baisser de 40% leurs émissions CO2.

Desertec, principalement porté par l'Allemagne via le DLR (Deutsches Zentrum für Luft und Raumfahrt + Siemens + Deutsche Bank non exhaustivement), a avorté, ils n'ont donc pas les énergies renouvelables pour tenir leur promesse, même s'ils ont fait de gros efforts sur leur transition.

Ils ont compris que le nucléaire était sans avenir, donc ils se calent de nouveaux sur leur base historique : charbon + gaz, en faisant le moins mal possible sur leurs EnR.

Il serait d'ailleurs plus stratégique pour eux de mettre l'accent sur le gaz tant qu'il n'est pas trop cher, et de garder leurs réserves de charbon pour des temps plus durs...
0 x
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11355
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3403

Re: Flexibilité électronucléaire (hors sujet fil éolien)

Message non lupar Did67 » 17/01/18, 12:35

Ce à quoi se rajoute le fait que, politiquement, l'Allemagne traverse une drôle de situation, qu'on apprécie mal en France : la montée de l'extrême-droite et son entrée au parlement a été un choc qu'on peut difficilement imaginé en France (l'Allemagne porte encore la culpabilité du nazisme, de l'invention des chambres à gaz, etc...).

Merkel a été "généreuse" avec les immigrés, par pragmatisme économique (manque de main d'oeuvre, système des retraites à financer par une activité soutenue) autant que par conviction (je pense qu'elle a aussi été sincère, se souvenant d'où elle vient - l'Allemagne de l'ESt - et ce qu'est un manque de liberté).

Et là, elle est obligée (sous risque d'être bananée par son propre prarti !) de réussir une coalition (on dit "grande coalition" car ce sont les deux grands partis historiques ! ; sauf que là, ils ne pèsent plus qu'un peu plus de 50 % - des voies, des parlementaires, je ne sais plus exactement)...

Donc c'est "compromis à tous les étages". D'autant plus que cela fait déjà 3 mois que ça dure, si je ne m'abuse. Que l'Allemagne est absente des débats européens, etc...

Je pense donc que les déterminismes de cette "décision" - qui est plutôt une non-décision - sont complètement ailleurs !!! Je ne pense pas qu'on puisse en tirer grand chose de rationnel...

Les verts allemands sont actuellement totalement marginalisés, au niveau politique.
0 x


Revenir vers « Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités

Recherches populaires