Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz...Eolienne cerf-volant KiweeOne

Les énergies renouvelables sauf solaire électrique ou thermique (voir sous-forums dédiés ci-dessous) : éoliennes, énergies de la mer, hydraulique et hydroélectricité, biomasse, biogaz, géothermie profonde...
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3881
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 254
Contact :

Eolienne cerf-volant KiweeOne

Message non lupar izentrop » 25/11/18, 16:06

Plus performantes et moins coûteuses que leurs grandes sœurs terrestres, les éoliennes volantes représentent une perspective d’avenir pour l’énergie. Hissées à l’aide d’un câble à des altitudes oscillant entre 300 et 10.000 m, ces prototypes peuvent générer de grandes quantités d’électricité. L’exploitation commerciale marquera une étape importante dans l’avenir des énergies renouvelable. La start-up Enerkite (Brandebourg) s’est spécialisée dans ce domaine et a développé des technologies sophistiquées. Ce qui ressemble à des cerfs-volants pour des enfants, sont en fait des générateurs. https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/polit ... ns-le-ciel
Les cimenteries et les aciéries comptent parmi les plus gros consommateurs d'énergie du secteur industriel. Les éoliennes perdent donc des points sur le plan écologique à cause de leurs fondations colossales et de leurs gigantesques mâts en acier, et ce avant même d'avoir pu comptabiliser leur premier kWh. C'est la raison pour laquelle la société EnerKite s'engage sur une nouvelle voie, loin des dinosaures de la technologie éolienne, pour adopter des solutions taillées sur mesure qui se concentrent sur les composants les plus importants pour l'exploitation de l'énergie éolienne. Un cerf-volant dirigeable transmet l'énergie du vent à un générateur par un câble, tandis qu'une commande entièrement automatique maintient la partie utile, c'est à dire le cerf-volant, en haute altitude, là où l'emprise du vent est la meilleure, assurant ainsi une grande efficacité. Les entraînements de FAULHABER contribuent ici à la commande du cerf-volant et à sa réaction rapide en cas de rafale. https://www.faulhaber.com/fr/marches/co ... s-volants/
Enfin pour recharger sont portable et bien plus sur la plage, un kit transportable avec une petite éolienne de 100 W dont le prix de lancement semble compétitif https://objectifaquitaine.latribune.fr/ ... 85954.html

Et en projet participatif https://fr.ulule.com/kiweeone/
1 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci

Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1254
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 63

Re: Eolienne cerf-volant

Message non lupar Exnihiloest » 25/11/18, 17:19

L'idée n'est pas nouvelle, je l'ai vu passer il y a plusieurs années, et elle est restée stérile.
Ca pose de nombreux problèmes. Par exemple il est illusoire de croire que le cerf-volant va rester en l'air pendant les périodes anticycloniques (notamment aux altitudes de moins de 1000m). La retombée sera encore plus difficile à gérer que l'arrêt des éoliennes au sol. Ensuite les câbles devront être les plus légers possibles pour que le bazar tienne en l'air, donc soit les puissances devront être faibles, soit les tensions élevées pour réduire le courant, ce qui nécessite de l'électronique embarquée pour la transformation. Il y a le problème des vents trop forts...
Je ne sens pas du tout cette techno, sauf comme moyen mobile temporaire en zone maritime ou plus ou moins désertique.
0 x
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3881
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 254
Contact :

Re: Eolienne cerf-volant

Message non lupar izentrop » 25/11/18, 18:38

Oui en effet, le projet Enerkite semble bien en standby depuis des années.
Exnihiloest a écrit :soit les tensions élevées pour réduire le courant, ce qui nécessite de l'électronique embarquée pour la transformation
Pas forcément, on voit qu'il y a 2 fils pour le projet KiweeOne, entre le cerf volant et la bobine. Ça peut être un générateur monophasé qui délivre une haute tension alternative redressée et retraitée par le module au sol.
C'est un produit de niche qui peut trouver son intérêt dans des lieux isolés en complément ou pas de panneaux solaires.
Un moteur d'hoverboard bricolé serait tout indiqué, pour ce type d'application.
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
Avatar de l’utilisateur
grelinette
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1554
Inscription : 27/08/08, 15:42
Localisation : Provence
x 86

Re: Eolienne cerf-volant

Message non lupar grelinette » 25/11/18, 19:36

Bonsoir,
Ce sujet des éoliennes-cerfs-volant revient régulièrement mais on n'en voit pas encore.

Il y a certains points techniques sur ce type d'éolienne que je ne comprends pas.
D'abord il faut préciser de quoi il s'agit :

1- Est-ce une éolienne classique, donc qui tourne, et qu'on hisse à haute altitude avec un cerf-volant pour avoir un vent plus fort et plus régulier.
Certes on se passe d'un mât mais il reste à récupérer l'énergie produite par un long (double) câble qui achemine l'énergie du cerf-volant jusqu'au sol.

2- Est-ce un vrai cerf-volant, donc une aile accrochée à un câble, et qui flotte avec le vent à une altitude élevée.
Dans ce cas, j'ai du mal à comprendre le principe car, même si le vent en altitude est plus fort et plus régulier, c'est une force qui ne génère pas un travail. La force du vent qui tire vers le haut et fait voler le cerf-volant est compensée par la force de l'attache au sol du cerf-volant via son câble. C'est comme si, toute proportion gardée, je tirais vers le haut sur une corde qui est attachée au sol.
C'est éventuellement les variations de la force éolienne en altitude qui peut permettre de récupérer de l'énergie, mais ces variations présentent les mêmes inconvénients que pour les éoliennes au sol, à savoir l'irrégularité et l'imprévisibilité du vent.

Si j'ai bien compris, il y a aussi le principe du mouvement du cerf-volant qu'on peut arriver à faire déplacer dans le ciel pour générer un travail, mais on n'élimine pas les inconvénients inhérents à l'éolien, et générer un déplacement du cerf-volant nécessite aussi de l'énergie ...
0 x
Projet de l'hippomobile-hybride - Le projet sur éconologie
"La recherche du progrès n’exclut pas l’amour de la tradition"
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1254
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 63

Re: Eolienne cerf-volant

Message non lupar Exnihiloest » 25/11/18, 19:49

grelinette a écrit :...
2- Est-ce un vrai cerf-volant, donc une aile accrochée à un câble, et qui flotte avec le vent à une altitude élevée.
Dans ce cas, j'ai du mal à comprendre le principe car, même si le vent en altitude est plus fort et plus régulier, c'est une force qui ne génère pas un travail.

Je le comprends comme une éolienne classique (avec pâles), comme dans la vidéo mais là le "cerf-volant" est en dur :
1 x

Avatar de l’utilisateur
grelinette
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1554
Inscription : 27/08/08, 15:42
Localisation : Provence
x 86

Re: Eolienne cerf-volant

Message non lupar grelinette » 25/11/18, 20:52

Merci Exnihiloest pour cette vidéo très intéressante.
Effectivement dans cette vidéo il s'agit d'éoliennes classiques (ici une ligne d'hélices) qui tournent avec le vent d'altitude, ce qui implique qu'il y a tout un câblage de transport du courant jusqu'au sol.

Quand je vois, d'une part, la structure importante pour le décollage du cerf-volant, ou plus exactement du planeur, et d'autre part les mouvements incertains dans le ciel du système, en particulier le piqué vers le sol, je me dis que la technologie est assez aléatoire !
Il doit y avoir quelques crashs et avec le coût de la structure pour décoller, c'est pas sûr que ce système soit plus économique que les éoliennes classiques.

Ceci dit, j'ai aussi vu une vidéo où c'est un vrai cerf-volant et c'est à partir de la force de traction appliquée au câble que l'énergie est créée au sol avec un système qui enroule le câble puis le déroule en fonction du vent.

Il me semble qu'on en a parlé sur éconologie. (Christophe, peut-être saurais-tu retrouver ce post ?...).
0 x
Projet de l'hippomobile-hybride - Le projet sur éconologie
"La recherche du progrès n’exclut pas l’amour de la tradition"
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3881
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 254
Contact :

Re: Eolienne cerf-volant

Message non lupar izentrop » 25/11/18, 23:57

grelinette a écrit :1- Est-ce une éolienne classique, donc qui tourne, et qu'on hisse à haute altitude avec un cerf-volant pour avoir un vent plus fort et plus régulier.
Certes on se passe d'un mât mais il reste à récupérer l'énergie produite par un long (double) câble qui achemine l'énergie du cerf-volant jusqu'au sol.
C'est le cas de la KiweeOne.
grelinette a écrit :2- Est-ce un vrai cerf-volant, donc une aile accrochée à un câble, et qui flotte avec le vent à une altitude élevée.
Dans ce cas, j'ai du mal à comprendre le principe car, même si le vent en altitude est plus fort et plus régulier, c'est une force qui ne génère pas un travail. La force du vent qui tire vers le haut et fait voler le cerf-volant est compensée par la force de l'attache au sol du cerf-volant via son câble. C'est comme si, toute proportion gardée, je tirais vers le haut sur une corde qui est attachée au sol.
C'est éventuellement les variations de la force éolienne en altitude qui peut permettre de récupérer de l'énergie, mais ces variations présentent les mêmes inconvénients que pour les éoliennes au sol, à savoir l'irrégularité et l'imprévisibilité du vent.
C'est l' EnerKite. Elle produit de l'énergie pendant la phase ascensionnelle, puis ils la font descendre en piqué et rembobinent en consommant très peu d'énergie pour repartir en montée productrice d'énergie. La production est du fait intermittente.
Image
Je ne sais pas si c'est autorisé en France de monter à 300 m, ou il faut une autorisation particulière et il faut une signalisation visible des avions ?
Ce sujet des éoliennes-cerfs-volant revient régulièrement
J'avais pourtant vérifié et n'ai pas trouvé de titre le mentionnant.
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48581
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 643

Re: Eolienne cerf-volant KiweeOne

Message non lupar Christophe » 26/11/18, 00:36

On en parlait ici en 2009: energies-renouvelables/cerf-volant-eolienne-t7394.html#p122151

Dans la même famille (et sans doute mieux mais plus cher) il y a le planeur amarré: energies-renouvelables/makani-power-l-eolienne-planeur-volante-t13214.html
0 x
Ce forum vous a aidé? Soutenez le site en faisant un petit don ou partagez vos meilleures pages sur vos réseaux sociaux. - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 48581
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 643

Re: Eolienne cerf-volant

Message non lupar Christophe » 26/11/18, 00:42

izentrop a écrit :Je ne sais pas si c'est autorisé en France de monter à 300 m, ou il faut une autorisation particulière et il faut une signalisation visible des avions?


L'occupation plutôt "aléatoire" de l'espace aérien est bien le soucis principal de tous ces projets: le câble est quasi invisible pour un avion, planeur ou ULM...d'autant plus dangereux donc qu'il est haut!

Car à la différence des câbles EDF, il bouge en permanence! Des "signalements" dessus ne devrait pas changer grand chose pour la DGAC: quand cela concerne la sécurité aérienne, l'aléatoire n'est pas permis...mais quelques dizaine de m c'est acceptable je présume: tant que cela reste sous les hauteurs minimales de vol (150m pour un ULM en rase campagne)

Le projet KiweeOne est intéressant uniquement faire de l'électricité d'appoint, quelques dizaines de Watts tout au plus, donc pour les campeurs ou randonneurs...ou de manière ludo éducative pour l'éducation!

Un panneau solaire souple fera bien mieux, pour bien moins cher et sans aucun risque aériens ni emmerdement de montage démontage...

Point positif: il a récolté déjà 10 000€ sur les 25 000€ demandé, preuve que les français ont finalement encore un peu d'argent (en trop)... :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
1 x
Ce forum vous a aidé? Soutenez le site en faisant un petit don ou partagez vos meilleures pages sur vos réseaux sociaux. - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3881
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 254
Contact :

Re: Eolienne cerf-volant KiweeOne

Message non lupar izentrop » 26/11/18, 01:52

Je vois que tu as changé le titre et je me rends compte que je me suis trompé pour le fonctionnement.
On voit en fait sur une autre vidéo que le générateur n'est pas derrière l'éolienne mais sur la bobine du bas.
La transmission est en fait mécanique, par un revoit d'angle sur une bobine derrière l'éolienne et un fil qui fait office de courroie entre les 2 poulies.
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 1 invité