Energie hydraulique: dessines moi une aube hydraulique...

Les énergies renouvelables sauf solaire électrique ou thermique (voir sous-forums dédiés ci-dessous) : éoliennes, énergies de la mer, hydraulique et hydroélectricité, biomasse, biogaz, géothermie profonde...
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 79679
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 11223




par Christophe » 06/05/09, 22:47

Alain G a écrit :Pour être un peu perfectionniste, la chose a améliorer sur cette turbine serait l' intégration du générateur a
l' intérieur du rotor(turbine) et ainsi utiliser la pleine largeur des "augets" entre les flotteurs.

(...)

Aller vas te mettre au travail et met a l' eau tes "augets", on a tous hates de voir les résultats.


1) je comprends pas bien la 1ere idée en quoi ca améliorerait les choses? Tu pourrais nous faire un schéma?

2) J'ai utilisé un max de largeur possible, ca frotte meme un peu là (va falloir améliorer tout ca). Cf photo.

3) Pour le boulot, c'est déjà fait, la preuve en photos!

Le plus dur et long a été de démonter les palettes...saloperies de clous!

Image
Image
Image

Reste plus qu'a mettre 1 latte inclinée par aube (je peux faire varier l'inclinaison si besoin pour des tests?). Je vais également probablement mettre un "cerclage" de renfort proche de la circonférence.

Hé oui j'ai fais le BOURIN (jve les 300W! :D) et je pense que c'est du COSTAUD !! Petit bémol: j'ai tout "vissé" on vera comment ca tient après les 1ers mois dans l'eau. Si besoin je boulonnerais avec tiges fileté ou long boulon. Y a 2 boulons principaux qui tiennent chaque auget sur le tambour.

J'espere que ca flottera encore car ca a sacrément pris du poids là...J'avais pas prévu de faire des aubes aussi lourdes...On vera bien la ligne de flottaison.

En tout cas je pense plus avoir besoin d'augmenter l'inertie de la roue c'est déjà ca !!
0 x
Alain G
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3044
Inscription : 03/10/08, 04:24
x 3




par Alain G » 07/05/09, 00:53

Bonsoir Christophe

Beau travail!

Peut-être un peut lourd pour les flotteurs existants, mais tu verras une fois a l' eau.

Alain G a écrit:
Pour être un peu perfectionniste, la chose a améliorer sur cette turbine serait l' intégration du générateur a
l' intérieur du rotor(turbine) et ainsi utiliser la pleine largeur des "augets" entre les flotteurs.

Désolé, c' était pour la turbine Maguysama et non pas pour la tienne.
:D
0 x
boubka
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 950
Inscription : 10/08/07, 17:22
x 2




par boubka » 07/05/09, 07:47

bonjour christophe
je ne veux pas jouer l oiseau de mauvaise augure mais avec une charge pareil et le porte a faux les roulements de tambour ne vont pas faire long feu
0 x
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 79679
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 11223




par Christophe » 07/05/09, 09:51

boubka j'y ai pensé et repensé mais selon toi, 5 kg de linge mouillé en mode essorage ca représente quel "balourd" donc quel effort sur le roulement (qui est plus un palier vu sa longueur) ?

Bien plus je pense que ce que la masse des aubes et le couple de 300W n'auront jamais...le calcul n'a meme pas besoin d'être fait mais si tu veux faire une estimation je veux bien :)

Tout est là:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Balourd
http://www.equilibrage-industriel.com/calcul.php

Ce que je crains plus c'est la tenu dans le temps du palier: quelle tenue au gel ? Après 20 000h de fonctionnement? Surtout qu'il a déjà quelques miliers d'heures de fonctionnement...On vera bien !

Seul "avantage": sa vitesse de rotation sera réduite à environ 100 RPM...et toujours dans le même sens...
0 x
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 79679
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 11223




par Christophe » 07/05/09, 09:58

Bon je viens de calculer le balourd de: 10 kg de linge mouillé donc le centre de "gravité" est à 15 cm de l'axe de rotation en mode essorage à 1000 tr/min.

D'après wiki on a donc comme balourd maxi (en supprimant donc le "sin Wt") :

F = m * R * W²

m = 10 kg
R= 0.15 m
W = 1000/60*2*pi = 105 Rad/s

F = 10 * 0.15 * 105² = 16 537 Newtons!! :shock:

Ben mince! Ca veut dire que le palier résisterait à 1.6 Tonnes?
Tu vois je pensais que c'était élevé mais pas à ce point. Ou alors mes hypothèses sont trop "optimistes" ?

On pourrait obtenir cette force en "analysant" les ressorts qui tiennent la cage + tambour egalement...
0 x
Avatar de l’utilisateur
tigrou_838
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 573
Inscription : 20/10/04, 11:25
Localisation : lorraine frontiere luxembourg

energie hydraulique




par tigrou_838 » 07/05/09, 11:50

bonjour a tous et toutes,

wooooowww Christophe, c'est du boulot de pro.

en plus tu peu meme r'allonger les aubes avec tes bouts de bois.

chapeau pour le boulot, j'ai hate de voir tout cela tourner et fournir en continu 24/24 7/7 365/365 les 300 ou 400watts.

et meme en cas de gel, si la roue tourne toujours, il ne devrai pas avoir de probleme.

tigrou :mrgreen:
0 x
boubka
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 950
Inscription : 10/08/07, 17:22
x 2




par boubka » 07/05/09, 13:40

sans calcul juste par experience
a savoir que les roulements d une machine standard qui tourne tout les jours environ 1 heure dure maxi 5 ans
soit 365x5= 1825 heures
les ressorts ou verins limite les transfer de charge du au balourd

dans ton cas en presque doublant la longueur de tambour et vu le bras de levier(en+ roulements d occas) je dirais que tu peux diviser ce temps par trois soit 1825/3=608 heures soit 25 jours 24/24h

les roulements de machine sont a mon avis sous dimenssionés (6204)

peu etre je me trompe mais je ne crois pas.
on en reparlera dans un mois apres la mise a l eau....
0 x
gegyx
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7198
Inscription : 21/01/05, 11:59
x 3132




par gegyx » 07/05/09, 14:09

Tu as raison, mais est-ce qu'il y aura tant de balourd que cela ?

Déjà, les machines à chargement horizontal font souvent 7,5 Kg .

Les planches seront en partie dans l'eau, elle auront tendance à s'alléger, car elle voudront flotter un peu.
La poussée de l'eau faisant tourner le tambour, celui ci aura tendance à remonter pour échapper à la résistance de l'eau (je sais, c’est pas clair ! Mais je me comprends :D ).
Donc finalement, en réglant plus ou moins les flotteurs, on peut arriver à un équilibre moyen.
Ce qui m'inquiète plus c'est la torsion de la tôle de la cuve où s'attache le roulement qui va travailler dur. L'émail risque de sauter...
----
Pour la durée de vie des roulements, je confirme, même moins de 5 ans. (Tiens, j'ai encore 2 x BB40 neufs, achetés 35€+ port)
0 x
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 79679
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 11223




par Christophe » 07/05/09, 16:09

boubka a écrit :sans calcul juste par experience


Justement le calcul je l'ai fais plus haut...je ne crois pas du tout à ton estimation car les efforts dans une machine à laver sont bcp plus important! Les ressorts n'interviennent pas bcp à ce niveau car il sont "après" dans la chaine cinématique...il vont absorber un peu mais pas tant que ca. Mais c'est clair que sans ressort je ne sais pas combien de temps ca tiendrait?

On vera mais si ca tient pas un mois je lui mettrai directement une torpille au bateau! :mrgreen: Au moins je me serais amusé et on aura appris des trucs mais bon ca serait décevant...

C'est à l'eau là...photos ce soir là j'y retourne!

Tigrou j'ai pas encore monté les "pâles principales" car pour les essais ca sert à rien, justement y a un défaut de centrage sur la couronne que je dois revoir là : ca tourne pas "rond" (l'entraxe est variable) et sur 40° la chaine est fortement tendue et fortement détendu après.

Bref pas bon du tout !! En plus le ruisseau est super bas là (je le vois baisser tous les jours)...je pense pas dépasser les 100 à 150W dans ces conditions...

ps: oui il flotte!
0 x
Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 14147
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 846




par Flytox » 07/05/09, 18:35

Bonjour Christophe

Christophe a écrit :Justement le calcul je l'ai fais plus haut...je ne crois pas du tout à ton estimation car les efforts dans une machine à laver sont bcp plus important! Les ressorts n'interviennent pas bcp à ce niveau car il sont "après" dans la chaine cinématique...il vont absorber un peu mais pas tant que ca.


Le balourd que tu as estimé est trop important. Tu oublies que avant de lancer l'essorage , le programmateur oblige le tambour à faire une ou plusieurs séquences de petits "Marche avant" "Marche arrière" en petite vitesse pour recentrer / répartir le linge sur la périphérie du tambour. Du coup cela fait beaucoup moins de balourds que le poids du linge mouillé et ça peut essorer sans fendre la cloison à chaque essorage :mrgreen: .

ustement y a un défaut de centrage sur la couronne que je dois revoir là : ca tourne pas "rond" (l'entraxe est variable) et sur 40° la chaine est fortement tendue et fortement détendu après.


Cela arrive souvent que la denture ne soit pas concentrique au centrage coté moyeu, sur les mob ils s'en foutent , il y a un tendeur pour rattraper les tolérances trop larges de l'usinage.
Il faudrait que tu arrives à mesurer cette excentration , il y a des fois ou on peut rattraper cela en glissant un clinquant entre cuir et chair au niveau du centrage / fixation, quitte à faire des trous légèrement oblong sur la fixation de la couronne.

Si ton roulement tient pas le choc, ne saborde pas le joli navire. Tu as la place de mettre un deuxième roulement de l'autre coté du tambour sans que ce soit si compliqué...
A+ :P
0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.
[Eugène Ionesco]
http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132

 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 103 invités