Energie cinétique de la mer

Les énergies renouvelables sauf solaire électrique ou thermique (voir sous-forums dédiés ci-dessous) : éoliennes, énergies de la mer, hydraulique et hydroélectricité, biomasse, biogaz, géothermie profonde...
nanook
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 7
Inscription : 23/03/10, 05:27

Energie cinétique de la mer




par nanook » 23/03/10, 05:36

Bonjour,

J'ai fais pas mal de recherche sur un sujet que j'ai entendu parler y a longtemps, mais pas moyen de trouver réponse, ce ci dit mes recherches mon amener sur ce site que je trouve très sympa. Donc finalement j'ai décidé de me poser ici.

J'ai entendu parler et même de réalisation de sorte de barrage a eau (difficile de définir les termes réellement utilisables pour ça) dans les mers.

Du moins le mouvement des marrées utiliser dans des barrages ce qui engendrai une énergie non négligeable pour créer une énergie électrique écologique ou du moins renouvelable.

Donc mon but de rechercher est tout simplement avoir des infos les sites utiliser, si c'est toujours d'actualité (car y avait des problèmes de corrosion du au sel de mer bien sur) et en autre avoir une valeur en puissance de ça production

Merci d'avance
Nanook
0 x

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 57690
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 2083




par Christophe » 23/03/10, 09:53

Le potentiel de l'énergie marémotrice est assez limité car les lieux favorables sont très rares, ce n'est pas pour rien que l'usine de la rance est la seule au monde.

Ce n'est d'ailleurs pas de l'énergie cinétique mais potentielle régoureusement parlant. C'est aussi la seule énergie utilisée par l'humanité qui ne soit pas du solaire (direct ou indirect) selon qu'on considère que le nucléaire est solaire indirect ou non. Toute les autres (gaz, pétrole, charbon, hydraulique, éolien...) sont du solaire indirect.

Par contre l'énergie cinétique de la mer est très intéressante, les projets sont très nombreux, celui qui m'a le plus séduit est celui de Wavegen

Si tu t'intéresse aux énergie de la mer, regarde aussi l'ETM : énergie thermique des mers
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Pour de bon échanges entre les membres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités
nanook
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 7
Inscription : 23/03/10, 05:27




par nanook » 23/03/10, 13:03

Merci pour ces infos, ça ma même permis de trouver d'autre installation utilisant l'énergie de la mer (ou plus exactement des vagues)
http://www.waoline.us/science/NewEnergy ... rLinks.htm

Et en ce qui concerne les glaciers, j'avais entendu parler d'une réalisation qui permettait d'utiliser le mouvement des glaciers pour en tirer l'énergie "cinétique" (ça la doit être le bon mot).

Idem impossible de trouver des infos dessus, site d'activité, site Internet ou autre.
0 x
bambou
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1534
Inscription : 19/03/07, 14:46
Localisation : Breizh




par bambou » 23/03/10, 17:07

Juste pour compléter :

nanook a écrit :Du moins le mouvement des marrées utiliser dans des barrages ce qui engendrai une énergie non négligeable pour créer une énergie électrique écologique ou du moins renouvelable.


"écologique" est, comme souvent, soumis à des bémols : une usine marémotrice modifie l'écosystème de manière non négligeable.
La faune et la flore sont évidemment perturbés, mais l'écoulement de l'eau également, ce qui peut provoquer des dépôts d'alluvions aux mauvais endroits.

L'énergie la plus écologique est celle qu'on ne consomme pas 8)
0 x
Production solaire + VE + VAE = l'électricité en cycle court
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4839
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 504




par moinsdewatt » 04/05/12, 11:46

Image

Usine Nouvelle du 26 Avril 2012
0 x

dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 6




par dedeleco » 04/05/12, 12:25

L'usine marémotrice de la Rance marche depuis plus de 45 ans !!!

http://fr.wikipedia.org/wiki/Usine_mar% ... e_la_Rance
L’usine marémotrice est la principale source d’électricité de la Bretagne (de l’ordre de 60 % de la production électrique totale en 2009). Elle contribue ainsi à réduire le déficit énergétique de cette région (la Bretagne a consommé de l’ordre de 20 000 GWh/an en 2009).

La production d’électricité est de 500 GWh/an (soit une densité de puissance moyenne de 2,6 W/m²), pour une puissance installée de 240 MW. Le facteur de disponibilité de l’installation est d’environ 25 %, taux qui est lié à la périodicité et à l’amplitude des marées. Le coût de production d’électricité est évalué à 12 centimes d’euros du kWh

Transformant l’écosystème de la Rance, le barrage est responsable de son envasement progressif. Le lançon et la plie ont disparu, mais le bar et la "morgate" ou "margate"8 (seiche) remontent de nouveau le fleuve. En fait la faune s’est totalement transformée puisque les espèces plus petites et plus rapides constituent la majeure partie de la faune, leur vivacité permet de passer à travers les hélices du barrage, chose impossible pour les espèces « nobles » plus lentes.

Malgré cela, un veau marin a réussi à traverser le barrage, par l’écluse ou les groupes bulbes, et réside depuis 2001 dans le secteur de Mordreuc, malgré les multiples tentatives des vétérinaires d’Océanopolis de le réintroduire dans son environnement d’origine. Il a été rejoint en 2006 par un petit marsouin qui lui a élu domicile du côté de Jouvente.

On note également la présence d’espèces de poissons telles que dorades (grises et royales), mulets (lippus et dorés), raies (bouclées et fleuries), lieus jaunes, vieilles et même depuis quelques années de petits sars

Le barrage de la Rance perd 1 % de sa capacité par an du fait de l’envasement qu’il provoque10. L’envasement est si important qu’il menace la navigabilité de la Rance11. Les accumulations de vase ont transformé les plages de sable blanc en vasières12. Elles sont recouvertes d’une épaisse couche de vase pouvant atteindre 3 m



On récupère l'énergie de la rotation de la terre dans ces marées, ralentissant un peu plus la terre et éloignant un peu plus la lune qui récupère une partie de la rotation de la terre ainsi, par retard des marées sur l'attraction de la lune.

On pourrait éviter l'envasement, avec des modules simples à hélices immergés dans le courant de ce type, sans barrage ni rien changer à la configuration de l'estuaire.
0 x
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6549
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 541




par sen-no-sen » 04/05/12, 13:11

Il existe également le PELAMIS wawe power:

http://www.pelamiswave.com/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pelamis_%28%C3%A9lectricit%C3%A9%29.

Sorte de serpent de mer métallique flottant récupérant l'energie cinétique de la houle, ça puissance nominale est de 750kW.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4839
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 504




par moinsdewatt » 28/06/12, 13:04

Siemens veut croire en l'exploitation de l'énergie marémotrice

Siemens a réalisé au 1er trimestre 2012 une opération visant à détenir une participation majoritaire dans Marine Current Turbines, une société basée à Bristol, au Royaume-Uni, et spécialisée dans la conception et la fabrication de turbines marémotrices.


Image

« L'acquisition de Marine Current Turbines constitue une étape importante pour la Division Solar & Hydro », avait alors expliqué Ted Scheidegger, CEO de la Division Solar & Hydro du Secteur Energy de Siemens. « Nous entendons continuer de promouvoir le développement commercial de cette technologie prometteuse qui utilise l'énergie des courants de marée, par définition prévisibles. L'objectif est de nous assurer une position de leader dans ce secteur d'avenir. »

Marine Current Turbines demeure une entreprise pionnière qui tient aujourd'hui le rôle de leader technologique dans le domaine des turbines marémotrices. En novembre 2011, Siemens a augmenté sa participation dans cette société pour la porter à 45% avant de finaliser son acquisition.

D'après les experts, ce secteur de l'énergie marine considéré comme une source d'énergie fiable devrait enregistrer une croissance annuelle à deux chiffres jusqu'en 2020. Le potentiel mondial de production d'énergie dans les usines marémotrices est estimé à 800 térawatt-heures (TWh) par an, ce qui excède d'environ 25 % la demande électrique totale de l'Allemagne et représente entre 3 et 4 % de la consommation électrique mondiale.

Le littoral des pays comme le Royaume-Uni, le Canada et la France ou des régions comme l'est de l'Asie offre un potentiel immense pour l'exploitation de cette technologie.

Marine Current Turbines (MCT) a déjà mis en œuvre avec succès un projet de démonstration à échelle commerciale avec SeaGen à Strangford Lough, en Irlande du Nord. Depuis novembre 2008, deux turbines axiales d'une puissance totale de 1,2 MW approvisionnent déjà 1 500 foyers en électricité.

A ce jour, SeaGen a déjà injecté plus de 3 GWh d'électricité dans le réseau. En termes de production électrique, il s'agit du plus grand site d'exploitation de l'énergie marémotrice à ce jour.

D'autres projets sont en cours de préparation, comme le projet Kyle Rhea (8 MW) en Ecosse et Anglesey Skerries (10 MW) au pays de Galles. « L'acquisition de MCT par Siemens a été très bien accueillie par les salariés et la direction, elle témoigne d'une grande confiance dans les performances réalisées par l'entreprise ces dernières années », a souligné Andrew Tyler, CEO de MCT.

Image

Les turbines marémotrices produisent de l'électricité à partir de l'énergie des marées. La turbine SeaGen est fixée à un mât et se met librement en mouvement grâce au flux et au reflux de l'eau. La technologie mise en œuvre est similaire à celle d'une éolienne, sauf que les pales du rotor ne sont pas actionnées par le vent mais par les courants de marée. L'eau a une densité de flux d'énergie 800 fois supérieure à celle du vent. Les deux rotors jumeaux de la SeaGen sont entraînés par le mouvement de l'eau et présentent des pales d'une amplitude de 180 degrés qui suivent de façon optimale la direction et la vitesse du courant marin. L'un des avantages majeurs de l'énergie marémotrice est qu'elle permet de planifier en toute fiabilité la production électrique, en fonction du cycle des marées.



http://www.enerzine.com/7/14152+siemens ... rice+.html
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 17 invités