Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz...Economie d'eau du robinet avec l'eau chaude

Les énergies renouvelables sauf solaire électrique ou thermique (voir sous-forums dédiés ci-dessous) : éoliennes, énergies de la mer, hydraulique et hydroélectricité, biomasse, biogaz, géothermie profonde...
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15598
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5926

Message non lupar Did67 » 29/06/14, 16:58

Le principal coût de l'eau chaude qui a refroidi dans la conduite n'est pas l'eau ! C'est l'énergie qui se dissipe en pure perte.

Toute l'eau "refroidie" récupérée, il faut bien imaginer qu'à la fin du puisage, elle aura été remplacée par autant d'eau chaude sortie du préparateur, et qui va se refroidir en pure perte. Selon l'origine de la chaleur, le coût et la pollution peuvent être important (il est nul si on a un CESI ; il est élevé lorsqu'il s'agit d'électricité d'origine essentiellement nucléaire).

Maintenant, c'est bien d'économiser, bien sûr. Je ne veux dissuader personne... Simplement, en gros, cela ne changera qasiment que dalle.

Il faut toujours se rappeler que le gros de notre consommation d'eau est... indirecte ! C'est celle "contenue" dans ce que nous consommons, de la tonne d'acier de notre voiture au kg de steack de viande rouge. 3 litres d'eau pour faire un litre de bière... Et là, on peut facilement, en ajustant un peu notre consommation, économiser des tonnes (et en général, cela va aussi dans le sens d'une meilleure santé - cf viandes rouges !).
0 x

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7709
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 626

Message non lupar Ahmed » 30/06/14, 11:39

Le principal coût de l'eau chaude qui a refroidi dans la conduite, ...c'est l'énergie qui se dissipe en pure perte.

Tout à fait, Did67! Et la solution proposée par Guyguy37, d'utiliser un bouclage permanent de l'eau chaude ne résout pas du tout cet aspect des choses.
J'y vois une analogie avec le recyclage des bouteilles en verre, dans lequel on s'évertue à récupérer la matière première, qui est peu de chose, et pas l'énergie (considérable pourtant) qui a servi à la façonner...
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15598
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5926

Message non lupar Did67 » 30/06/14, 12:01

Oui. C'est l'autre exemple où on s'est focalisé sur une allumette, sans voir la poutre !

[L'Allemagne a opté pour la consigne et la ré-utilisation - bien que le transport / nettoyage / stérilisation soient lourds aussi énergétiquement parlant !]
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7709
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 626

Message non lupar Ahmed » 30/06/14, 18:27

J'aurais plutôt pensé à une paille qu'à une allumette, mais pourquoi pas?:D

La consigne est effectivement un pis-aller; il n'existe pas de solution vraiment satisfaisante à un usage bref d'un contenant de petit volume servant d'emballage à un breuvage produit loin du lieu de consommation, sinon la remise en cause du modèle lui-même.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15598
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5926

Message non lupar Did67 » 01/07/14, 10:07

Ah mais c'était pour rester dans la lignine !!!
0 x

Avatar de l’utilisateur
grelinette
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1642
Inscription : 27/08/08, 15:42
Localisation : Provence
x 106

Message non lupar grelinette » 01/07/14, 10:07

Vos remarques confirment le fait que nous sommes actuellement dans une phase où on préfère agir sur les conséquences plutôt que sur les causes.

Une explication est que cela fait l'intérêt des industriels.

Tant que nous n'avons pas la tête complètement dans le mur, les industriels (et les politiques) vont tirer au maximum sur la ficelle du citoyen pour faire supporter les coûts de tous ces gaspillages et de recyclage aux consommateurs de base.

2 anecdotes qui illustrent ce fonctionnement sociétal ubuesque :

- de nombreux conteners de tri sélectif (cartons, plastiques, ...), soigneusement remplis par les consommateurs de base qui séparent leurs déchets, sont mélangés dans les camions de collectes pour être transportés et re-triés à l'arrivée ! (je l'ai encore vu dernièrement) : il serait plus économique de re-mélanger les déchets triés pour le transport que de les transporter triés séparément.
Certes, plusieurs camions avec plusieurs chauffeurs, plus la main-d'oeuvre nécessaire pour la collecte, coutent chers, mais peut-être serait-il plus judicieux que les grands groupes industriels en charge du traitement des déchets fassent l'effort de revoir ce fonctionnement et cette organisation pour éviter le travail inutile des consommateurs... mais cela nécessite des coûts !

- la fameuse collecte des bouchons de bouteille en plastique qui permettent leur recyclage et le financement de projets dans le milieu du handicap (http://fr.wikipedia.org/wiki/1_Bouchon_1_Sourire).
Pour avoir travaillé au sein d'un des maillons de cette chaine de recyclage (un ESAT), j'ai constaté que les coûts de collecte , de stockage, de tri, de conditionnement, ..., sont pris en charge par la communauté pour le principal bénéfice de l'industriel qui va récupérer cette matière première pour un coût dérisoire.

Il serait plus efficace que les industriels investissent sur des solutions moins polluantes que ces millions de bouchons plastiques dont une grande partie finit dans l'environnement.


Bref, les principales économies que nous pouvons faire ne sont pas là où on le croit !
0 x
Projet de l'hippomobile-hybride - Le projet sur éconologie
"La recherche du progrès n’exclut pas l’amour de la tradition"
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7709
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 626

Message non lupar Ahmed » 01/07/14, 14:44

Oui, Grelinette, l'économie fonctionne à partir de ce qui ne l'est pas... :cheesy: ou, si tu préfères, la micro économie fait ses choux gras dans ce qui constitue des absurdités au niveau macro économique...
On est loin de la merveilleuse histoire de la rationalité de l'économie de marché!
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités