Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz...Des chercheurs changent l'eau de mer en carburant synthèse

Les énergies renouvelables sauf solaire électrique ou thermique (voir sous-forums dédiés ci-dessous) : éoliennes, énergies de la mer, hydraulique et hydroélectricité, biomasse, biogaz, géothermie profonde...
jean.caissepas
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 169
Inscription : 01/12/09, 00:20
Localisation : R.alpes
x 6

Des chercheurs changent l'eau de mer en carburant synthèse

Message non lupar jean.caissepas » 09/04/14, 11:26

Des chercheurs américains ont développé avec succès un procédé permettant de récupérer de l'eau de mer du dioxyde de carbone (CO2) et de l'hydrogène qui seront ensuite convertis en un carburant liquide utilisable directement.

Les scientifiques de la Naval Research Laboratory (NRL) ont démontré jusqu'au bout la viabilité de ce concept en parvenant à faire voler un modèle d'avion réduit avec du kérosène de synthèse produit justement à partir de l'eau de mer.


Le bilan énergétique n'est pas fabuleux, mais pour stocker des énergies intermittentes ou obtenir du bio-fuel...

Lien : http://www.enerzine.com/10/17155+des-chercheurs-changent-leau-de-mer-en-carburant-de-synthese+.html
0 x
Les habitudes du passé doivent changer,
car l'avenir ne doit pas mourir.

Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 235

Message non lupar chatelot16 » 09/04/14, 17:01

rien de nouveau

GTL est le nouveau nom de la synthese de fischer tropsh utilisé en allemagne pour faire du carburant de synthese

il faut du CO et de l'hydrogène

faire de l'hydrogene en electrolysant de l'eau n'est pas nouveau non plus : il suffit d'avoir une autre source d'energie pour alimenter


ce systeme pourrait servir pour faire du carburant liquide quand il y a une energie renouvelable en excédant : par exemple du soleil dans les pays qui n'ont pas besoin de chauffage

mais je vois plus simple : pour concentrer le CO2 il y a mieux que l'electrolyse : les arbres ou les algues : ça fait du carbone

et pour faire du carburant liquide , la premiere etape est le gazogene

l'efficacité du gazogene peut etre considerablement amelioré si on le chauffe : il devient lui même un capteur solaire : le resultat contient a la fois de l'energie venant du carbone et de l'energie thermique solaire
C + H20 = C0 + H2

ensuite GTL ou fischer tropsh fait du petrole
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 49158
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 759

Message non lupar Christophe » 09/04/14, 17:13

+1 encore une fausse info...pour en faire rêver certains...

Entendu que la navy voulait construire des bateaux usines nucleaires..preuve que le processus est très energivore! prix de revient estimé 100 à 200$ le baril!!

L'exploitation de l ETM et des microalgues sont "infiniement" plus interessantes! cout du baril microalgues: 40$...

Voir https://www.econologie.com/forums/energie-th ... t4853.html et https://www.econologie.com/forums/microalgue ... 10514.html
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
Gaston
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1892
Inscription : 04/10/10, 11:37
x 82

Message non lupar Gaston » 09/04/14, 17:42

Il n'y a pas de miracle...

Si 1 litre de ce kérosène de synthèse peut fournir environ 10 kWh en brûlant, il faut au moins 10 kWh pour synthétiser ce litre.

En pratique, avec les rendements de l'électrolyse et de la réaction de Fischer-Tropsch, il faut sans doute compter plutôt 20 à 50 kWh par litre...

D'où l'ordre de grandeur du coût estimé de $1 le litre.
0 x
Avatar de l’utilisateur
gildas
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 540
Inscription : 05/03/10, 23:59
x 39

Message non lupar gildas » 09/04/14, 18:44

Avec l'eau de mer faut se débarrasser du sel. :frown:

Il n'y a qu'a faire buller du CO2 dans un bulleur de Gillier-Pantone...
0 x

Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 235

Message non lupar chatelot16 » 09/04/14, 19:02

l'eau de mer n'est qu'une compliquation en plus , electrolyser de l'eau salée fait du chlore qui bouffe tout ... il faut dessaler d'abord

même quand on electrolysait de l'eau douce alimenté par des barage dans les pays nordique , on distillait d'abord pour se debarrasser du calcaire ...

je revient a mon gazogene solaire : c'est le seul moyen thermique de decomposer l'eau pour faire de l'hydrogene : donc de profiter directement d'une chaleur de four solaire sans passer par une machine thermique

2H2O = 02 + 2H2
mais sans carbone ça ne marche jamais : ça se decompose a forte temperature et se recompose trop vite en refroidissant

grace a la presence de carbone l'oxygene est piegé pour faire du CO : ça fait un generateur de carburant moitié biomasse moitié solaire thermique

de toute façon l'eau doit etre introduite sous forme de vapeur , donc on peut faire bouillir de l'eau de mer , il n'y aura pas de sel dans la vapeur
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15609
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5974

Message non lupar Did67 » 10/04/14, 09:31

Hier soir, au JT de France2, il était question de carbonates, que contient l'eau, qu'il s'agissait de "défaire" et de "reconstruire" en hydrocarbures.

Il s'agit bien de la navy. Le coût ne compte pas, pas plus que le bilan énergétique global, qui doit quand même rester positif, sinon, je ne vois pas l'intérêt.

Mais le fait que ce soit une usine à gaz aussi complexe qu'un réacteur nucléaire ne devrait pas leur poser beaucoup de problèmes.

Il était tout de même question de spéculations avec des coût de production de 1 euros à 1,20 euros le litre "une fois des installations à grande échelle...".

Et une fois de plus, les médias s'engouffrent dans le mythe de la fabrication d'hydrocarbures à partir de l'eau [variante de celui du "moteur à eau"]
0 x
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 235

Message non lupar chatelot16 » 10/04/14, 11:28

bilan positif ?

non : il sagit d'un moyen de transformer une energie d'origine indifferente , genre nucleaire ou solaire en carburant liquide

l'eau de mer fourni la matiere hydrogene et carbone mais sans fournir d'energie

l'extraction du CO2 de l'air ou de l'eau coute de l'energie parce qu'il est trop dilué , et une fois concentré il faut encore de l'energie pour revenir a un etage de carburant CO ou C

il est dommage de ne pas utilisé la photosynthese qui marche toute seule en utilisant directement le CO2 de l'air et le soleil sans avoir a le concentrer

si il faut faire plus rapide que la vegetation terrestre il y a les algues

enfin je vois venir un interet de l'usine a gaz de la navy : fabriquer du carburant en toute autonomie sur un porte avion nucleaire , pour alimenter les avions : ça marchera sans se poser de question de rentabilité

helas il va etre difficile d'avoir des info precise pour utiliser une partie de ce procedé a une autre echelle
0 x
Avatar de l’utilisateur
Gaston
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1892
Inscription : 04/10/10, 11:37
x 82

Message non lupar Gaston » 10/04/14, 11:34

Did67 a écrit :Le coût ne compte pas, pas plus que le bilan énergétique global, qui doit quand même rester positif, sinon, je ne vois pas l'intérêt.
Le bilan énergétique global est bien sûr négatif, il faut voir ce système comme un moyen de stocker de l'énergie (comme une batterie, de l'air comprimé, de l'eau que l'on pompe en hauteur, ...) : le rendement n'est jamais de 100%.

Du point de vue du stockage, les hydrocarbures sont effectivement très intéressants : forte capacité massique et volumique, stockage aisé, bonne conservation, ...

A moins de disposer d'une source d'énergie (très) abondante et (quasi) gratuite, c'est une technique à réserver aux cas difficiles de l'approvisionnement énergétique, comme l'aviation.

Dans le cas de la Navy, on ne sait pas faire voler les avions en utilisant la chaleur ou l'électricité produites par un réacteur nucléaire embarquée. Par contre, si on sait produire le carburant des avions sur place, on y gagne en logistique et en sécurité d'approvisionnement, et on ne s'inquiète pas trop de savoir s'il faut 20, 50 ou 100 kWh pour produire 1 litre de kérosène...
0 x
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 235

Message non lupar chatelot16 » 10/04/14, 12:09

si ce moyen de faire du carburant liquide pouvait se faire a très petite echelle ça serait bien pour utiliser l'electricité en rab des panneau photovoltaique sur un site isolé

quand on dimensionne correctement pour etre autonome en hivers , il y en a largement trop en été et on ne sait pas quoi en faire ... si un truc simple comme un electrolyseur faisait du carburant liquide ça serait bien

helas l'electrolyse n'est qu'une premiere etape pour faire l'hydrogene : la suite pour faire du carburant liquide est une usine a gaz actuellement impossible a miniaturiser

ça sera deja une belle prouesse de le faire sur un porte avion nucleaire !
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités