Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz...Cogénération huile pour atelier

Les énergies renouvelables sauf solaire électrique ou thermique (voir sous-forums dédiés ci-dessous) : éoliennes, énergies de la mer, hydraulique et hydroélectricité, biomasse, biogaz, géothermie profonde...
emlaurent
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 152
Inscription : 17/12/05, 00:42
Localisation : alsace

Cogénération huile pour atelier

Message non lupar emlaurent » 25/10/09, 01:53

Bonjour,

Pour le projet d'atelier/laboratoire associatif (voir ma signature), je projette de chauffer le local qui hébergera l'atelier avec une cogé à l'huile. L'idée est que la vente d'électricité ou sa conso sur place permettra de compenser une partie du cout de l'huile (enfin bon, ca reprend le principe de base de la cogé).

Je brosse un tableau :
250m² à chauffer pour 25000 kWh/an (ca correspond à un batiment moyen isolé avec une utilisation non permanente). C'est la surface moyenne que je vise sachant que je n'ai pas encore ce local.

Avec un moteur de voiture de 50Cv (37kW) qui tourne 2.2h/jour (à puissance max) sur 6 mois/an, et avec un stockage tampon sur la journée dans 3m^3 d'eau, ca permet de couvrir les besoins de chauffage. Ca correspond à environ 14000 kWh d'élec produite par an (sur 6 mois en fait, puisque que la cogé ne tournera que sur la période de chauffe). Je n'ai pas trop d'idée si ca correspondra à la conso élec de l'atelier...

Tout ca est une estimation que l'on pourrait affiner, d'ailleurs un moteur moins puissant serait peut-être suffisant quitte à le faire tourner plus longtemps par jour.

La difficulté est que pour simplifier l'injection de l'élec sur le réseau et les contrats avec EDF, il faudrait pouvoir autoconsommer l'élec et tirer sur le réseau si le moteur ne tourne pas. Comme l'élec produite par cogé ou par biomasse n'est pas rachetée plus chère que celle que l'on consomme, il n'y a pas d'intérêt à vendre.

En cas d'autoconsommation, il va falloir réguler le moteur en fonction de la demande.
J'ai quelques doutes sur la facon de réguler une cogé huile ?

Est-ce qu'une régulation sur la conso de carburant mais à régime constant tout en faisant varier la charge du générateur est possible ??
Ou alors, faut-il faire varier la vitesse de rotation en même temps que la charge ?

En fait comment fait-on dans les groupes électrogènes pour réguler en fonction de la charge? En écoutant les groupes électrogènes (oui, c'est mieux que l'opéra :cheesy: ), je n'ai pas l'impression qu'il y ait de changement de régime...

J'aurais besoin de quelques éclaircissements!

Merci
0 x

Alain G
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3044
Inscription : 03/10/08, 04:24
x 1

Message non lupar Alain G » 25/10/09, 11:36

Bonjour emlaurent!

Les petits groupes électrogènes utilisent un générateur triphasés avec un redresseur des condensateurs et un onduleur intégré qui est plus stable au niveau de ls fréquences d'opération en 50 ou 60 hz selon le pays d'utilisation.

Le plus simple serait d'acheter un ou deux générateurs vendu sur le marché et de l'(les) accoupler sur le moteur de voiture qui lui est refroidi au liquide donc on peut récupérer les calories pour le chauffage, le surplus d'électricité peut aussi servir a chauffer le ballon d'accumulation.
Une réserve de batteries et onduleur peut aussi être utiliser dans les périodes ou le chauffage n'est pas requis.
:D
0 x
Faire un pas derrière parfois peut permettre de renforcer l'amitié.
La critique est une bonne chose si ajouté a quelque compliments.
Alain
emlaurent
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 152
Inscription : 17/12/05, 00:42
Localisation : alsace

Message non lupar emlaurent » 27/10/09, 23:07

Alain G a écrit :Bonjour emlaurent!

Les petits groupes électrogènes utilisent un générateur triphasés avec un redresseur des condensateurs et un onduleur intégré qui est plus stable au niveau de ls fréquences d'opération en 50 ou 60 hz selon le pays d'utilisation.

Le plus simple serait d'acheter un ou deux générateurs vendu sur le marché et de l'(les) accoupler sur le moteur de voiture qui lui est refroidi au liquide donc on peut récupérer les calories pour le chauffage, le surplus d'électricité peut aussi servir a chauffer le ballon d'accumulation.


Bonjour Alain!

Tu es sur que les onduleurs des petits groupes électrogènes ne servent pas juste à compenser de brefs variations entre besoin et production et pour éviter les micro-coupures ??

En plus, c'est dommage d'avoir un générateur triphasé (bien utile pour alimenter des machines outils!) et de le transformer en 12V...
pour ensuite faire l'inverse!

Dans mon cas, pour stocker une journée de production électrique du moteur de 50cv, il faudrait plus de 2 tonnes de batterie au plomb (et encore sans prendre en compte tous les rendements de charge/décharge) !!
Bon, ok, y a moyen de réduire la quantité de batterie en faisant tourner le moteur plusieurs fois dans la journée au lieu d'une fois.

Par contre, l'idée de réguler en convertissant l'élec en surplus en eau chaude avec une résistance électrique est intéressante. J'y avais vaguement songé et c'est simple à mettre en oeuvre!

J'ai fouillé sur le net mais je ne trouve pas d'infos sur des schémas de régulation de cogé lorsqu'il y a autoconsommation.
Help :?
0 x
Avatar de l’utilisateur
Forhorse
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1917
Inscription : 27/10/09, 08:19
Localisation : Perche Ornais
x 54

Message non lupar Forhorse » 27/10/09, 23:33

Un moteur de groupe tourne toujours au même régime (qui doit être de 1500 tours/minutes) car la pluspart des groupes sont basée sur une generatrice synchrone, c'est le regime moteur qui determine la frequence du courant produit.

Il y a 2 regulations :
- Une mecanique, au niveau du moteur, afin qu'il tourne toujours au même régime quelque soit la charge qui lui est appliquée, ça garanti la frequence du courant
- Une électrique, qui agit sur l'excitation de la géneratrice, afin de stabiliser la tension de sortie

C'est vrai que sur les tout petit groupe, l'incorporation d'un onduleur semble se generaliser. Mais ce n'est pas le cas sur ce qui depasse les 2KVA

Dans ce genre de projet trouver la génératrice est toujours le probleme... après ça depend aussi le budget. Parce que ça peut très bien s'acheter chez n'importe quel fabriquant de moteur électrique. Maintenant, si c'est pour en arriver là, peut être que le prix de la génértrice plus toute les bidouilles qu'il faut y ajouter ne coutera pas plus chère qu'un bon groupe electrogène diesel.
0 x
jonule
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2404
Inscription : 15/03/05, 12:11

Message non lupar jonule » 28/10/09, 09:41

salut autonoman !=)

sur un moteur diesel, avec de l'huile de récup (gratos) tu peux le faire rouler, meme en intermittence (comme une chaudière), plusieurs techniques sont possibles, démarrage 100% sur huile ou petit volume gasoil avant 100% huile dans boucle, bref l'alimenter sur de la récup ! d'huile de friture ...
ensuite, tu récupère la chaleur : il suffit de connecter tes radiateurs en fonte à la place du radiateur de voiture !
tu récupèreras beaucoup de chaleur. tu as meme la petite soufflerie d'habitacle de la voiture, enfin tu choisis fonte inertie ou radiateur ailettes alu sur soufflerie.
tu peux aussi récupérer des calories sur le pot d'échappement.

ensuite pour l'électricité : tu garde l'alternateur et la batterie !
tu peux tout utiliser en 12V, comem pour les camping car : éclairage basse conso 12V fluocompacte (boutique énergie douce . com, je viens d'enc ommander des 5W de conso pour 40W d'éclairage, pour petite pièce je n'en trouvais pas sur ce site à part des ampoules à LED), bref tu as tout le confort possible ! frigo, etc ...
rien ne t'empêche d'y connecter un onduleur, de récup tant qu'à faire : comme ceux que l'on trouve sur le net à pas cher car abtterie HS : tu y connecte alors une bonne batterie, solaire tant qu'à faire, enfin à décharge lente (style fauteuil électrique, etc ...).

tu veux + ? et bien sur ton moteur tu connecte un autre alternateur, une autre batterie etc ! chaque alternateur possède son régulateur. ils sont synchrones : tu n'as pas besoin d'une vitesse fixe pour qu'il débite, et on prend du courant continu, pas alternatif (qui est fait pour les grandes distances).

en hiver, super tu chauffe un local avec le moteur, qui dévellope des watts, sous forme de chaleur. bon, en été c'est peut etre moins rentable, mais dans les 2 cas tu peux aussi coupler à ta production d'eau chaude sanitaire (ballon eau chaude pour douche, machine à laver etc).

un moteur turbo diesel seul , pompe bosch (pour démarrer sur 100% d'huile végétale) se monnaye à partir de 300€ !


alors vive l'autonomie accessible, et réaliste !
0 x

Avatar de l’utilisateur
Forhorse
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1917
Inscription : 27/10/09, 08:19
Localisation : Perche Ornais
x 54

Message non lupar Forhorse » 28/10/09, 09:54

Ouais enfin bon, sur un moteur de 37Kw, n'utiliser que des alternateurs de 1Kw c'est pas franchement rentable, bonjour les pertes mecaniques ! ...
C'est un peu comme d'utiliser une masse pour enfoncer un clou de tapissier.
Enfin j'ai pas trouvé de metaphore plus adaptée, mais vous voyez l'image
0 x
emlaurent
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 152
Inscription : 17/12/05, 00:42
Localisation : alsace

Message non lupar emlaurent » 28/10/09, 14:41

Merci Forhorse pour les explications sur la régulation des cogés, je comprends mieux!

Bonne idée d'utiliser directement un groupe électrogène diesel au lieu d'adapter un moteur de voiture et de faire une régulation (j'aurais du commencer par là, d'ailleurs).
J'ai vérifié, on en trouve plein en occasion (matériel agricole et sur des chantiers). Il y a déjà assez de travail pour faire tourner le moteur à l'huile et pour adapter la récupération de chaleur sur l'échappement et sur le liquide de refroidissement pour ne pas en plus s'occuper de faire la régulation d'un moteur de voiture.

Avec ca, je vais pouvoir être réellement en autoconsommation et choisir un moteur plus petit quite à le faire tourner plus longtemps dans la journée. Le ballon de stockage d'eau pour le chauffage sera juste un ballon tampon de quelques centaines de litres.

Je vais revoir mon dimensionnement.

Jonule, c'est sympa toutes tes idées mais bon, je ne cherche pas du tout à être autonome! Je cherche à chauffer un atelier associatif à un cout raisonnable et pour ca la cogé est très intéressante. Et puis, faire tourner une cogé en été, ca n'a aucun sens aussi bien du point de vue économique que du point de vue écologique!!
En plus, cet atelier sera équipé de machines outils qui demanderont du triphasé, alors, du 12V c'est bien pour de l'éclairage mais pour le reste...

Emmanuel
0 x
Avatar de l’utilisateur
Forhorse
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1917
Inscription : 27/10/09, 08:19
Localisation : Perche Ornais
x 54

Message non lupar Forhorse » 28/10/09, 15:33

Si vous ne trouvez pas votre bonheur parmis les groupes d'occasion, je vous invite à consulter le catalogue d'une très grande société française spécialiste des groupes electrogène.
Ils ont certainement le groupe qui conviendra a votre application.

(J'avais lorgné du côté d'un de leur modèle en 6KVA, diesel, demarrage automatique, totalement insonorisé, dont le moteur à déjà un circuit de refroidissement liquide... seul le prix un peu elevé par rapport à mon utilisation m'avait freiné. Suivant votre budget, des fois ça peut valoir le coup de regarder du côté du neuf, ne serais-ce que pour avoir une reference de prix)
0 x
Alain G
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3044
Inscription : 03/10/08, 04:24
x 1

Message non lupar Alain G » 28/10/09, 16:58

emlaurent

Si c'est du triphasés qui t'intéresse la c'est très différent, tu peut utilisé un gros moteur triphasés en alternateur avec quelque condensateurs pour alimenté tes outils, un simple régulateur de vitesse déja existant sur le moteur que tu récupère va te réguler la phase que tu pourras gérer a l'aide d'un indicateur de fréquence.

Tu pourras ainsi récupérer la chaleur du liquide de refroidissement et avec un échangeur fait à l'aide de 2 tuyaux de dimension différente.

Tout ça va te couter des bagatelles mais beaucoup de temps à mettre en oeuvre.
:cheesy:
0 x
Faire un pas derrière parfois peut permettre de renforcer l'amitié.

La critique est une bonne chose si ajouté a quelque compliments.

Alain
Avatar de l’utilisateur
Forhorse
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1917
Inscription : 27/10/09, 08:19
Localisation : Perche Ornais
x 54

Message non lupar Forhorse » 28/10/09, 17:33

C'est une solution qui n'est valable que pour alimenter des charges resistives. Pour alimenter des charges inductive, qui consoment de la puissance reactive, il faut être capable de faire varier la capacité des condensateurs aux bornes de la génératrice.
C'est faisable avec des batteries de condensateur à variateur (genre rectivar), mais le prix d'achat de ce genre d'equipement rend tout de suite la solution moins interessante. Autant acheter directement une generatrice synchrone.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités