Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz...Centrales électriques fonctionnant aux pellets

Les énergies renouvelables sauf solaire électrique ou thermique (voir sous-forums dédiés ci-dessous) : éoliennes, énergies de la mer, hydraulique et hydroélectricité, biomasse, biogaz, géothermie profonde...
leboncaramel
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 17
Inscription : 04/01/12, 17:28

Message non lupar leboncaramel » 05/01/12, 19:19

haa voila deja quelque point a aborder :) merci beaucoup
0 x

leboncaramel
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 17
Inscription : 04/01/12, 17:28

Message non lupar leboncaramel » 08/02/12, 18:28

Si quelqu'un à éventuellement des question à poser sur le fonctionnement des usines à pellets , vous pouvez me les transmettre et je me renseignerai demain car je vais visiter l'usine des Awirs ;)
0 x
Avatar de l’utilisateur
minguinhirigue
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 447
Inscription : 01/05/08, 21:30
Localisation : Strasbourg
x 1

Message non lupar minguinhirigue » 09/02/12, 11:19

Une question peut être difficile, mais quel est le bilan CO2, ou énergie grise nécessaire à la transformation de sciure (produit de récupération ) en pellets ?

Une question que je me suis souvent posé, à échelle industrielle, quelle sont les températures et paramètres de combustion des brûleurs bois, plaquettes ou pellets, à comparer au fioul, Gaz naturel, Biogaz divers, Charbon.

Philippe de quelle turbine parles-tu ?
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15597
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5917

Message non lupar Did67 » 09/02/12, 11:35

La difficulté avec "l'énergie grise", c'est comment la compter et jusqu'où la compter :

- couper les rabres à la tronçonneuse : négligeable
- débarder : un peu moins
- transporter à la scierie : ça dépend
- débiter : faible mas pas nul

Et tout ça pur avoir du bois d'oeuvre ; la sciure n'est qu'un déchet : comment répartir l'énergie grise ??? Au prorata de la masse ? Au prorata de la valeur marchande ???

J'ai souvent lu le chiffre de 3 à 5 % hors séchage.

Le séchange, dans les installations bine conçues, se fait à la biomasse (mais il en existe où c'est la gaz).

Mais le séchage, ce n'est jamais qu'un "transfert" : le PCI du pellets est nettement plus élevé que celui du bois justement par ce qu'ils sont secs. Le bois sèche dans la chaudière (qui dégage donc moinjs de chameur et... fume plus !). Les pellets dans un séchoir...

Je crois que le séchage c'est environ 10 % d'énergie grise en plus (si donc séchage avec un combustible fossile).

Je dis je crois car j'ai lu des données, mais ma mémoire, avec l'âge, est plus fragile. Les ordres de grandeur doivent être justes.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15597
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5917

Message non lupar Did67 » 09/02/12, 11:42

Je crois qu'il y a des centrales thermiques aux pellets en Suède. (souvenir d'un reportage).

A mon avis, l'intérêt du pellets, c'est :

a) il y a des pellets de mauvaise qualité (la sciure de certains bois pose des problèmes) qui "passent mal" dans les chaudières individuelles, sensibles à ça ; donc autant les utiliser...

b) le fait que ce soit sec, avec une meilleure combustion et moins de rejets [mais je suis d'accord que c'est nettement plus facile à traiter dans une centrale qu'avec une chaudière individuelle !]
0 x

dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 5

Message non lupar dedeleco » 09/02/12, 19:47

Une centrale bien conçue peut bruler n'importe quoi !!
Car le prix de la technologie des bruleurs, et des automatismes de manipulation des combustibles, ne dépend pas du débit de ce qui est brulé !!

Donc bruler les pellets est alors une absurdité, alors que on peut bruler directement, la sciure, les plaquettes, les buches, les déchets tous venant très peu chers !!
0 x
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 234

Message non lupar chatelot16 » 09/02/12, 20:13

sauf que chaque combustible demande un foyer adapté : on ne peut pas faire passer du bois en buche dans un bruleur a fuel !

les vieilles chaudiere a charbon avaient des foyer a tapis roulant : ca aurait pu bruler n'importe quoi , meme servir d'usine d'incineration

les grosses chaudiere a charbon actuelle sont a pulverisation de charbon broyé ... il semble que ca s'adapte bien a broyer des pelet ... je pense que ca pourait broyer aussi des plaquettes , mais je ne peut pas le savoir exactement sans information plus precise

les petites chaudiere a pelet moderne on l'air tres sensible sur la qualité , elle ne suportent pas la moindre proportion de terre dans la sciure : ca fait trop de machefer

si de la sciure est stocké au sol sans precaution il est possible quelle soit inutilisable pour faire des bon pellet , juste bon a passer dans ce genre de grosse chaudiere

si de la sciure doit etre transporté sur une longue distance ca ne rempli pas les camions , c'est trop volumineux : mettre la sciure en pelet est peut etre rentable rien que pour economiser en transport
0 x
Philippe Schutt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1540
Inscription : 25/12/05, 18:03
Localisation : alsace
x 11

Message non lupar Philippe Schutt » 09/02/12, 20:48

minguinhirigue a écrit :Une question que je me suis souvent posé, à échelle industrielle, quelle sont les températures et paramètres de combustion des brûleurs bois, plaquettes ou pellets, à comparer au fioul, Gaz naturel, Biogaz divers, Charbon.

Philippe de quelle turbine parles-tu ?

Pour le rendement à 60% ? les nouvelles turbines de GE et de Siemens. Je n'ai pas les paramètres exacts, certains parlent de 1800° pour la combustion des pellets.
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7707
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 626

Message non lupar Ahmed » 09/02/12, 20:57

Chatelot16 a écrit:
...si de la sciure doit être transportée sur une longue distance, ça ne remplit pas les camions , c'est trop volumineux : mettre la sciure en pellet est peut-être rentable, rien que pour économiser en transport...

En somme, on gagne d'un côté ce que l'on perd de l'autre! :lol:
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 234

Message non lupar chatelot16 » 09/02/12, 21:14

le rendement d'une turbine seule est tres bon , assez proche de 100%

le rendement du cycle entier , machine a vapeur a turbine depand de la temperature maximum du cycle

pour les centrale nucleaire la temperature est limité pour des raison de securité ... on a des rendement inferieur a 40% de memoire chiffre a preciser

pour les centrale thermique a charbon on fait monter la pression et la temperature plus haut et on obtient un rendement superieur a 60% ! ce n'est pas nul du tout , je ne vois meme pas comment on pourait faire mieux
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités