Bio-méthanisation au Lycée Agricole d'Obernai

Les énergies renouvelables sauf solaire électrique ou thermique (voir sous-forums dédiés ci-dessous) : éoliennes, énergies de la mer, hydraulique et hydroélectricité, biomasse, biogaz, géothermie profonde...
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 243

Re: Bio-méthanisation au Lycée Agricole d'Obernai




par chatelot16 » 10/06/13, 12:55

merci mais le lien ne marche pas(erreur404) et pas moyen de voir la difference entre celui qui marche et ne marche pas
[Ce fil fait suite - et complète en l'illustrant par un cas particulier - à un autre fil sur la méthanisation :

https://www.econologie.com/forums/quelques-c ... 11627.html



il a fallu que je fasse une copie en citant ton message pour voir la difference ... un crochet apres le .html
0 x

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 20022
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8536




par Did67 » 10/06/13, 14:05

Corrigé.

[je saurais qu'il faut penser à vérifier !]
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 20022
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8536




par Did67 » 01/07/13, 14:12

J'ai un peu oublié de "rendre compte" ces derniers temps. Trop occupé.

Il y a eu deux "couacs" :

a) un problème sur la vis d'alimentation "matières solides" du digesteur

- après beaucoup de tergiversations pour faire tourner la seconde vis, descendante, en marche avant / marche arrière, essayer de nettoyer grâce à une buse Karhcer au bout d'une longue tige, il a fallu se résoudre à sortir la vis

- celà nécessite une grue, technicien de l'entreprise (Fliegl, un spécialiste allemande de ces systèmes)...

- finalement, le constat a été qu'en bout de vis, en bas donc, au niveau de la sortie, une longe de cheval s'était entortillée autour de la vis ; "à vide", le moteur faisait face ; dès qu'on envoyait de la matière, la tension devenait excessive et les sécurités jouaient...

- cette longe provient d'un lot de fumier de cheval récupéré d'un centre équestre (ce même lot avait déjà causé quelques autres soucis, genre morceau de poteau de bois pourri et... caillous, qu'on a récupéré en amont de la vis dans le broyeur

- cet incident nous a empêché d'alimenter le digesteur, qui s'est un peu "épuisé", production de gaz en baisse et à programmer une remontée en charge progressive qui est train de s'achever ; donc des arrêts du groupe par manque de gaz, ou alors il tournait à puissance réduite...

- on est en train de récupérer progressivement la puissance nominale

b) beaucoup plus inquiétant est une question de réglementation sanitaire

- si nous introduisons dans l'établissement certaines matières dites de "classe 3", il faut hygiéniser ces matières ; c'est ce qui était prévu

- une interprétation stricte de la réglementation nécessite d'hyginéiser toutes les matières de catégories 3, dont font partie les fumiers de l'exploitation

- dont l'introduction est "dérogatoire"

- à condition qu'il n'y ait pas d'autres matières de cette catégorie...

- donc nous voilà bloqué par rapport à certains gisements de matières prévues...

Pour l'instant, nous avons de quoi alimenter sans problème, avec fumiers, tontes de gazon, un silo d'ensilgae d epulpes "raté" (destiné initialement à l'alimentation de jeunes bovins, ces pulpes ont subit une dégradation qui en font une matière huileuse que les bovins ne mangent pas...).

Voilà, rapidement.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 62217
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 3429




par Christophe » 01/07/13, 15:54

Tu entends quoi par hygiéniser?

J'avais déjà entendu parlé de ton b) : il faut "désinfecter le fumier" avant de le donner à manger à des bactéries...

Un comble réglementaire !!
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 20022
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8536




par Did67 » 01/07/13, 16:18

Les produits de catégorie 3 doivent subir une hygiénisation =

a) les réduire en petits morceaux (de mémoire 6 mm maxi ???) ; cela se fait avec une pompe-briyeur avec à la sortie une grille

b) les porter à 60 ou 65 ° pendant au moins une heure (cela se fait dans une cuve, avec un processus "automatisé" - c'est verrouillé informatiquement ; le compteur de temps se déclenche quand la temp mini est dépassée et se porusuit pendant 1 heure, après quoi, on transvase dans une autre cuve pour laisser refroidir

c) la chaleur consommée n'est pas comptée dans la valorisation ; dans notre cas, elle "plombe" le bilan car c'est autant de chaleur non vendue... et cela réduit la bonification tarifaire liée à la valorisation thremique (qui est maximale si la valorisation de la chaleur est de 70 % ; ce que nous espérons)

Bénéficie d'une dérogation les produits genre "déchets des cantines" (si c'est "mangeable", c'est bon pour les bactéries).

NB : tout cela n'est pas pour "protéger" le digesteur ; ces normes s'en foutent ; c'est par rapport au digestat, épandu sur des cultures susceptibles d'être consommées crues (carottes).

C'est la sacro-sainte règle de précaution = rupture du cycle, poussée à son extrême (en l'occurence, il s'agit d'empêcher une éventuelle contamination croisée - un déchet de catégorie 3 non hygiénisé qui rentrerait sur l'installation pourrait contaminer le fumier qui contaminerait le digesteur qui contaminerait le digestat qui contaminerait le sol qui contaminerait le légume !)...

Notre société ne supporte plus l'idée de risque (moyennant quoi les jeunes se détruisent à vitesse V V' avec le binch drinking, certaines substances, le sport extrême, et que sais-je encore... Mais là, c'est ou légal ou ... incontrolbale !)... Elle oublie que vivre est pare ssence mrotel et qu'on ne va pas s'arrêter de respirer...
0 x

Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 243




par chatelot16 » 01/07/13, 17:11

si le but est d'assurer la qualité bacteriologique du digestat , pourquoi hygieniser le substrat a l'entrée ? ça serait plus economique d'hygieniser le digestat a la sortie

la chaleur consommé pour hygieniser le substrat a l'entrée est une pure perte !

il est plus interressant de secher le digestat a la sortie : ça ne serait pas qu'une hygienisation , mais une augmentation de la commodité d'emploi du digestat !

le sechage thermique du digestat , est en plus une façon d'obtenir de la vapeur d'eau pure , bonne a rejeter sans traitement ... donc eviter certain frais pour traiter l'eau sortant du methaniseur ... j'ai vu parfois des osmoseur dans certaine description ... avec stockage d'acide sulfurique pour nettoyer l'osmoseur

autre avantage du sechage du digestat comme hygienisaton : ça peu se faire quand on veut , quand il y a de la chaleur en rab ! alors que l'hygienisation du substrat doit se faire quand le substrat arrive

l'hygienisation a la sortie , a l'avantage de laisser entrer le fumier avec toutes ses bonnes bacterie , bien utile dans le cas ou l'on fait entrer d'autre substrat difficile a digerer
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 20022
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8536




par Did67 » 01/07/13, 17:53

Ah non ! Pas dans le process que nous mettons en oeuvre :

a) la chaleur "non auto-consommée" est vendue, donc nous essayons de réduire l'autoconsommation

b) tarif de vente de l'électricité avec bonification en fonction de la valorisation (maxi pour un V de 70 %).

c) je n'ai pas les données de l'étude en tête, mais en gros 1 000 tonnes à hygiéniser (ce qu'on pensait : matières stercoraires, sang, ...) pour plus de 7 000 tonnes d'autres Mat Org (qu'on pensait ne pas avoir à hygiéniser : fumier, lisier, tontes de gazon, marcs, graisses de flottaison, restes de cantines, déchets de l'industrie agro-alimentaires du type "entames de production", invendus de supermarchés, ensilages de cultures dérobées...)...

Donc ce n'est pas la même chose, d'un point de vue énergétique, d'hygiéniser 1 000 tonnes ou 8 000 tonnes (ce ne serait envisageable que si on n'avait pas de débouchés pour la chaleur !)

d) la station à trois "entrées" : l'une pour les déchets "solides" (non hygiénisés - le "Fliegl"), une cuve de réception de liquide dirigés vers la cuve d'hygiénisation (déchets liquides à hygiéniser), une troisième borne liquide vers la cuve de "refroidissement" (déchets liquides non hygiénisés ; ex : lisiers)
0 x
Avatar de l’utilisateur
1360
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 448
Inscription : 26/07/13, 07:30
Localisation : Suisse
x 36




par 1360 » 26/07/13, 07:55

Bonjour,

Voici trois articles sur ce qu'a réalisé mon producteur de pellets:

http://www.bestpellet.ch/typo3/fileadmi ... nnelle.pdf

En bas de page: http://www.bestpellet.ch/typo3/fileadmi ... iginal.pdf

En allemand: http://www.bestpellet.ch/typo3/fileadmi ... anTech.pdf

Comme quoi avec un peu de bonne volonté et des sous, on arrive à faire des choses biens.

A+
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 20022
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 8536




par Did67 » 26/07/13, 22:35

Il y a des ressemblances sauf que chez nous, le site est beaucoup plus éxigüe.

Nous avons aussi un bâtiment avec 600 m² de panneaux photovoltaïques.

Notre méthaniseur est plus compact par manque de place et en partie enterré (nous ne pouvions dépasser 10 m à la pointe du "chapeau" en raison du Plan d'Urbanisme)...

Si j'ai bien calculé, c'est une installation d'une puissance de 250 kW électriques.


Pour information, après l'incident dont j'ai parlé plus haut - vis bloquée -, depuis 2 ou 3 semaines, nous sommes revenus à la puissance nominale de 180 kW 24 h / 24 sans discontinuité depuis 10 jours.

La bonne surprise est que la production de gaz est bien plus importante que ce qui avait été calculé, autrement dit avec les 8 000 tonnes annuelles à "digérer", nous dépasserons largement les 180 kW moyens.

Par chance :

a) le point d'injection supporte 250 kW

b) le groupe de cogénération choisi est le "modèle" le plus bas d'une même série allant jusqu'à 265 kW.

Nous allons donc "upgrader" le groupe pour passer à 250 kW (limite du point d'injection de l'électricité).

Je dis "par chance", mais c'était un peu réfléchi... Le business-plan passait avec 180 kW, mais on gardait la porte ouverte à une bonne surprise et une montée en puissance... C'était un des critères de choix du groupe.

Chance encore : il y aurait un client intéressé par le surcroit de chaleur, que notre premier client ne peut pas absorber et que nous pourrions vendre à un industriel qui va s'installer à proximité via un deuxième réseau de chaleur. Ce serait le rêve.

Enfin, si nous travaillons plus avec la Communauté de Commune pour collecter des déchets (gazon, restes de cuisines des cantines scolaires, restes de cuisine des restaurants), nous sommes en train de travailler une charte pour "fédérer" un groupe d'agriculteurs qui passeraient de la fertilisation chimique à la fertilisation par le digestat, de sorte à avoir un "effet levier" sur le développement agricole de la zone, pour "entraîner" certains agriculteurs, via la charte, à une agriculture plus responsable... Ce ne sera pas du "bio", mais tout d emême, un grand pas dans ce sens coté fertilisation... [il n'y a presque plus d'élevage dans un rayon de 20 km].

Donc oui, avec un peu d'argent, beaucoup de temps, pas mal d'emmerdes et à condition de ne pas se décourager face aux critiques, face aux "opposants" [une des oppositions les plus farouches nbous est evnue d'une maire d'un village voisin, élue sous l'étiquette "écolo" - elle voulait des pruves qu'il n'y aurait pas des semences d'espèces non autochtones dans le digestat !], face aux réglemnentations, on peut faire des choses intéressantes...

Mais plus d'une fois, on n'y croyait plus !!!
0 x
Avatar de l’utilisateur
1360
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 448
Inscription : 26/07/13, 07:30
Localisation : Suisse
x 36




par 1360 » 26/07/13, 22:59

Merci pour ces précisions.

Je n'ai jamais vu une telle centrale à biogaz de près, mais j'ai demandé à mon producteur de pouvoir visiter.

J'espère pouvoir prendre pleins de photos et récolter nombre d'infos...

@+
0 x


Revenir vers « Hydraulique, éoliennes, géothermie, énergies marines, biogaz... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 15 invités