Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion)Le Gaz c'est le combustible qui émet le moins de CO2

Pétrole, gaz, charbon, nucléaire, REP, EPR, fusion chaude, ITER, centrales thermiques, cogénération, trigénération. Peakoil, déplétion, économie, technologies et stratégies géopolitiques.
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4204
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 416

Re: Le Gaz c'est le combustible qui émet le moins de CO2

Message non lupar moinsdewatt » 03/12/19, 02:19

C'est fait :

La Russie ouvre le robinet du premier gazoduc "historique" vers la Chine

AFP•02/12/2019

Le président russe et son homologue chinois ont salué lundi l'inauguration "historique" d'un gazoduc commun, le premier de trois projets gaziers en cours d'achèvement par la Russie pour asseoir sa domination sur le marché du gaz.

"Le robinet est ouvert!" a déclaré le patron de Gazprom Alexeï Miller, alors que le gaz russe des gisements de Sibérie orientale franchissait la frontière chinoise dans le gazoduc "Power of Siberia" (Force de Sibérie).

Le tube connecte, via plus de 2.000 km de tuyaux, les gisements de Sibérie orientale à la frontière chinoise. A terme, le réseau dans son ensemble sera long de plus 3.000 km.

Ce chantier a mobilisé au total quelque 10.000 personnes pendant cinq ans, travaillant alors que les températures dans ces régions pouvaient tomber à -50°C.

Lors d'une vidéo-conférence avec le Chinois Xi Jinping, Vladimir Poutine a salué "un événement véritablement historique" qui "portera la coopération stratégique russo-chinoise à un tout autre niveau".

"Le développement des relations sino-russes est et sera une priorité de la politique étrangère de chacun de nos pays", a pour sa part déclaré Xi Jinping, très lié à son "ami" Poutine.

Sur place des deux côtés de la frontière, des employés de Gazprom et PetroChina, en uniformes bleus et blancs pour l'entreprise russe et rouges pour la société chinoise, sont apparus à l'écran, en rangs serrés, figés, avant d'acclamer d'une seule voix le lancement officiel du tube.

Destiné à assouvir l'immense appétit énergétique chinois, ce projet concrétise la volonté russe d'un rapprochement avec l'Asie, face à un Occident jugé hostile. Côté chinois, il sera achevé en 2022-2023 pour amener du gaz jusqu'à Shanghai.

Le coût de "Power of Siberia" a été estimé par Gazprom à 55 milliards de dollars, pour une capacité en 2022-2023 de 38 milliards de m3 par an, soit 9,5% du gaz consommé en Chine.

Les critiques du gazoduc relèvent cependant que son coût astronomique signifie qu'il ne sera peut-être jamais rentable, et que son objectif est plus politico-diplomatique qu'économique.

- "Renaissance" -
Néanmoins, selon les analystes de S&P Platts, on assiste à une "renaissance" du secteur gazier russe, devenu "plus avant-gardiste, commercialement astucieux et stratégique que jamais".

Le gazoduc russo-chinois, s'accompagne d'un énorme contrat d'approvisionnement gazier à la Chine, estimé à plus de 400 milliards de dollars sur 30 ans, signé par Gazprom et le géant chinois CNPC en mai 2014 après une décennie de pourparlers.

Hasard ou non, l'année 2014 est aussi celle de l'annexion par Moscou de la péninsule ukrainienne de Crimée, qui provoqua une pluie de sanctions économiques occidentales et un important refroidissement des relations avec l'Europe, le principal consommateur de gaz russe au monde.

La Russie regardant vers l'Est désormais, le nouveau gazoduc "est un des projets énergétiques les plus attendus en Asie, jugent les analystes de S&P Global Platts.


https://www.boursorama.com/bourse/actua ... befe4dc393

Dans article Usine Nouvelle
https://www.usinenouvelle.com/article/e ... ne.N909464

Image

Image


et sur Boursorama une vidéo de 1 minute avec Poutine qui donne l'autorisation d' ouverture de la vanne au patron de Gazprom

https://www.boursorama.com/videos/actua ... 6dc61743d1

Et ça le jour d'ouverture de la COP25 Madrid, c'est croustillant.
1 x

moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4204
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 416

Re: Le Gaz c'est le combustible qui émet le moins de CO2

Message non lupar moinsdewatt » 04/12/19, 23:03

TOTAL : Total signe un accord de fourniture de GNL avec CMA CGM

DOWJONES | LE 04/12 2019

Le producteur de pétrole et de gaz Total a annoncé mercredi avoir signé auprès du transporteur maritime CMA CGM un accord portant sur la fourniture d'environ 270.000 tonnes par an de gaz naturel liquéfié (GNL) sur 10 ans. Le montant du contrat n'a pas été communiqué.

"Ce volume couvrira l'approvisionnement à Marseille-Fos des futurs porte-conteneurs de 15.000 EVP de CMA CGM, qui seront opérés entre l'Asie et la Méditerranée, dont la livraison est prévue à partir de 2021", a indiqué Total dans un communiqué. L'EVP est une unité de mesure utilisée pour exprimer le volume standard d'un conteneur 20 pieds, ainsi 15.000 EVP représentent environ 15.000 conteneurs, a expliqué Total. Le contrat sera opéré par la division Total Marine Fuels Global Solutions (TMFGS).

Dans le cadre de cet accord, "Total apportera une solution adaptée à l'avitaillement de ces porte-conteneurs, avec la mise en place d'un navire avitailleur au port de Marseille-Fos et d'un dispositif complémentaire à Singapour", a indiqué le fournisseur d'énergie.

Dans un communiqué séparé, Total a également annoncé mercredi que sa division de commercialisation au niveau mondial des carburants marins TMFGS et le groupe japonais de transport maritime Mitsui O.S.K. Lines (MOL) avaient signé un contrat d'affrètement long terme pour un deuxième navire avitailleur en gaz naturel liquéfié (GNL), qui sera livré en 2021.

Ce navire, doté d'une capacité de 18.600 m3 et long d'environ 135 mètres, sera construit en Chine par Hudong-Zhonghua Shipbuilding puis positionné dans la région de Marseille-Fos, a précisé Total. Il sera équipé de cuves à membrane Mark III fournies par le fabricant de membranes cryogéniques GTT. Coexploité sous pavillon français par MOL et la société marseillaise Gazocean, le navire avitailleur sera également propulsé au GNL et doté d'un système de reliquéfaction des gaz d'évaporation.



https://m.investir.lesechos.fr/actualit ... 84145.html
0 x

 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion) »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité