Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion)Le Gaz c'est le combustible qui émet le moins de CO2

Pétrole, gaz, charbon, nucléaire, REP, EPR, fusion chaude, ITER, centrales thermiques, cogénération, trigénération. Peakoil, déplétion, économie, technologies et stratégies géopolitiques.
Avatar de l’utilisateur
ex-océano
Modérateur
Modérateur
Messages : 1569
Inscription : 04/06/05, 23:10
Localisation : Lorraine - France
x 1

Message non lupar ex-océano » 18/12/09, 23:54

Dans tous les cas, le rapport H/C est le plus favorable dans le cas du méthane, il est de 4.
Pour les alcanes il est de 2+2/n n étant le nombre de carbones.
0 x
[Mode MODO=ON]
Zieute mais n'en pense pas moins...

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8458
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 134

Message non lupar Remundo » 19/12/09, 00:19

Tout à fait, Ex Oceano.

Tu as de l'avenir dans le staff marketing de GDF. :P
Dernière édition par Remundo le 19/12/09, 09:56, édité 1 fois.
0 x
ImageImageImage
Korben Dallas
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 194
Inscription : 29/08/07, 09:46
Localisation : Tours

Message non lupar Korben Dallas » 19/12/09, 03:17

Remundo a écrit :Scientifiquement, ils ont raison... le méthane est même le champion puisqu'il ne relâche qu'un CO2 pour 2H2O.

L'hydrogène ne sera-t-il pas encore plus "propre" ?

Par ailleurs, le gaz "naturel" n'étant pas renouvelable, je trouve qu'annoncer cela est tendancieux (qui a dit "green washing" ?).
0 x
Avatar de l’utilisateur
ex-océano
Modérateur
Modérateur
Messages : 1569
Inscription : 04/06/05, 23:10
Localisation : Lorraine - France
x 1

Message non lupar ex-océano » 19/12/09, 08:04

En effet l'H2 est plus propre. Par contre il est plus contraignant que le CH4 car il filtre des métaux. Il faut le transporter sous forme d'hydrures métalliques.
Pour le méthane, Fiat, Opel, Volvo (entre autres) fait des véhicules bicarburation au GNV. La technologie est donc au point.
Pour comparer, le rapport CH4 avec d'autres alcanes :
H/C pour CH4 = 4
H/C pour éthane = 3
H/C pour propane = 2,7
H/C pour butane = 2,5

Pour l'octane (pour les essence on parle d'indice d'octane)
H/C pour l'octane = 2,1

En plus dans cette démo, je ne prends que les alcanes CnH2n+2 et ne considère pas les alcènes (CnH2n) ni alcynes (CnH2n-2), ce qui diminue encore plus le rapport H/C...

Le méthane rejette 2 fois moins de CO2 donc. Tiré des énergie fossile c'est aussi un rejet de CO2. Toutefois c'est moins impactant que de l'essence. Enfin, le méthane peut être obtenu par biodégradation. C'est le biogaz. Là on utilise une énergie renouvelable.

Bref, après le GPL (qui valorise un gaz normallement brulé dans les torchères des raffineries) le GNV est plus écologique, la panacée étant le biogaz.
0 x
[Mode MODO=ON]

Zieute mais n'en pense pas moins...
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3982
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 366

Re: Le Gaz c'est le combustible qui émet le moins de CO2

Message non lupar moinsdewatt » 24/01/19, 23:43

La consommation de gaz a reculé en France l'an dernier

AFP le 24 janv. 2019

La consommation de gaz a reculé de 5% en France l'an dernier en raison de températures plus clémentes et de sa moindre utilisation pour produire de l'électricité, a indiqué jeudi le gestionnaire du réseau de transport.

La consommation de gaz naturel a atteint 442 térawattheures (TWh) l'an dernier, après 465 TWh en 2017, selon les données brutes de GRTgaz dévoilées dans son bilan annuel.

"La raison essentielle en est des températures plus clémentes", a expliqué Thierry Trouvé, directeur général de GRTgaz, lors d'une conférence de presse.

"L'essentiel de la baisse se situe sur la production d'électricité", a-t-il souligné.

L'usage du gaz pour la production électrique a ainsi chuté de 35% par rapport à 2017, à 35 TWh.

Le parc nucléaire d'EDF a en effet été beaucoup plus disponible l'an dernier par rapport à l'année précédente, ce qui a moins nécessité le recours aux centrales à gaz.

Par ailleurs, la pluie et le vent ont été au rendez-vous, permettant d'alimenter les moyens de production hydrauliques et éoliens.

Les distributions publiques, à destination notamment des particuliers, se sont pour leur part érodées de 2% à 270 TWh en raison de la douceur relative des températures. L'évolution est stable en données corrigées du climat.

Enfin, les usages industriels ont progressé de 2% à 137 TWh. Dans ce domaine, le gaz continue de bénéficier de conversions d'industriels qui abandonnent le fioul et le charbon, essentiellement pour des raisons environnementales.

"Le gaz dans l'industrie reste assez dynamique, avec encore un peu de conversion qui se fait, de manière significative, et pour l'instant en n'en voit pas le bout", observe Thierry Trouvé.

Evoquant le cas du biométhane (issu de la fermentation de déchets agricoles, ménagers ou industriels), il a salué une filière "dynamique", même si la production reste encore marginale en France.

Mais il craint aussi des "incertitudes" et des "choses inquiétantes" qui pourraient être inscrites dans la programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) qui doit fixer le cap pour les 10 prochaines années.

La filière - aux coûts encore élevés - craint en effet que les ambitions en termes de volume soient revues à la baisse, que les prix de rachat soient abaissés, voire que ces derniers soient remplacés par un système d'appels d'offres.


https://www.connaissancedesenergies.org ... ier-190124
0 x

moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3982
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 366

Re: Le Gaz c'est le combustible qui émet le moins de CO2

Message non lupar moinsdewatt » 26/01/19, 20:11

La consommation de gaz a reculé en France l'an dernier

AFP le 24 janv. 2019

La consommation de gaz a reculé de 5% en France l'an dernier en raison de températures plus clémentes et de sa moindre utilisation pour produire de l'électricité, a indiqué jeudi le gestionnaire du réseau de transport.

La consommation de gaz naturel a atteint 442 térawattheures (TWh) l'an dernier, après 465 TWh en 2017, selon les données brutes de GRTgaz dévoilées dans son bilan annuel.

"La raison essentielle en est des températures plus clémentes", a expliqué Thierry Trouvé, directeur général de GRTgaz, lors d'une conférence de presse.

"L'essentiel de la baisse se situe sur la production d'électricité", a-t-il souligné.

L'usage du gaz pour la production électrique a ainsi chuté de 35% par rapport à 2017, à 35 TWh.

Le parc nucléaire d'EDF a en effet été beaucoup plus disponible l'an dernier par rapport à l'année précédente, ce qui a moins nécessité le recours aux centrales à gaz.

Par ailleurs, la pluie et le vent ont été au rendez-vous, permettant d'alimenter les moyens de production hydrauliques et éoliens.

Les distributions publiques, à destination notamment des particuliers, se sont pour leur part érodées de 2% à 270 TWh en raison de la douceur relative des températures. L'évolution est stable en données corrigées du climat.

Enfin, les usages industriels ont progressé de 2% à 137 TWh. Dans ce domaine, le gaz continue de bénéficier de conversions d'industriels qui abandonnent le fioul et le charbon, essentiellement pour des raisons environnementales.

"Le gaz dans l'industrie reste assez dynamique, avec encore un peu de conversion qui se fait, de manière significative, et pour l'instant en n'en voit pas le bout", observe Thierry Trouvé.

Evoquant le cas du biométhane (issu de la fermentation de déchets agricoles, ménagers ou industriels), il a salué une filière "dynamique", même si la production reste encore marginale en France.

Mais il craint aussi des "incertitudes" et des "choses inquiétantes" qui pourraient être inscrites dans la programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) qui doit fixer le cap pour les 10 prochaines années.

La filière - aux coûts encore élevés - craint en effet que les ambitions en termes de volume soient revues à la baisse, que les prix de rachat soient abaissés, voire que ces derniers soient remplacés par un système d'appels d'offres.


https://www.connaissancedesenergies.org ... ier-190124
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3982
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 366

Re: Le Gaz c'est le combustible qui émet le moins de CO2

Message non lupar moinsdewatt » 10/03/19, 14:37

Le gaz de schiste américain arrive discrètement en France

8 MARS 2019 PAR OLIVIER PETITJEAN

Depuis quelques mois, les entreprises énergétiques françaises ont commencé à importer en toute discrétion du gaz naturel liquéfié en provenance des États-Unis - autrement dit du gaz de schiste. Un paradoxe, alors que la France a interdit l’exploitation de cette ressource sur son territoire. L’importation massive de gaz de schiste américain en Europe n’est une bonne nouvelle ni pour ceux qui subissent les conséquences de cette industrie de l’autre côté de l’Atlantique, ni pour le climat.

........
Le navire méthanier Provalys, revendu l’année dernière par Engie à Total, doit accoster dans la nuit de lundi à mardi au port de Montoir, à proximité de Saint-Nazaire. En provenance du terminal d’exportation de gaz de Sabine Pass, à la frontière entre la Louisiane et le Texas, appartenant à la firme américaine Cheniere.
........


https://multinationales.org/Le-gaz-de-s ... -en-France
1 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3982
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 366

Re: Le Gaz c'est le combustible qui émet le moins de CO2

Message non lupar moinsdewatt » 23/03/19, 21:05

Poutine inaugure le lancement du projet de développement du champ gazier et condensats de Kharasaveyskoye sur la presqu'île de Yamal.
Réserve gigantesque de 3000 milliards de m3 !

Putin launches Kharasaveyskoye gas and condensate field

20 March 2019

President Vladimir Putin has launched via videoconference the full-scale development of the Kharasaveyskoye gas and condensate field, reads a statement on kremlin.ru.

The Kharasaveyskoye field is located on the Yamal Peninsula north of the Bovanenkovskoye field, predominantly onshore and partly in the Kara Sea.

"The field is classified as unique thanks to its enormous gas reserves, which amount to 2 trillion cubic meters. Production is scheduled to begin at the field in 2023 at a design capacity of 32 billion cubic meters of gas per year. Since 20 percent of the field is located offshore, horizontal wells will be drilled from onshore to produce gas from the offshore part of the deposit," the statement notes.

The project provides for the construction of a comprehensive gas treatment unit, a booster compressor station, clusters of producing gas wells, as well as transport and energy infrastructure.



https://arctic.ru/news/20190320/829921.html

Kharasaveyskoye est à l' Ouest sur cette carte de Yamal.
Le réseau de gazoduc existant est pas loin.

Image
1 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3982
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 366

Re: Le Gaz c'est le combustible qui émet le moins de CO2

Message non lupar moinsdewatt » 30/03/19, 09:59

En 2018, la demande mondiale de gaz naturel a augmenté d'environ 4,6 % (AIE)

Agence Ecofin. 27 mars 2019

Le switch progressif de l’industrie mondiale de l’Energie vers le gaz naturel se précise.

Selon de nouvelles données publiées par l'Agence internationale de l'énergie (AIE), la demande globale de gaz naturel a augmenté d'environ 4,6 %, soit 170 milliards de m3 en 2018.

C’est la plus forte augmentation de la demande annuelle depuis 2010. 2018 représente aussi la deuxième année consécutive de forte croissance pour le combustible. En 2017, la demande avait grimpé de 3% par rapport à 2016.

Selon des précisions de l’étude, le passage du charbon au gaz notamment par la Chine a été responsable de près de 40 milliards de m3 de l’augmentation de la demande et 18 milliards de m³ sont allés au secteur de la production d'électricité.

Malheureusement, le document n’a pas abordé les autres sources du reste de la demande. NGW signale néanmoins que la part du gaz dans la production d'électricité a atteint un niveau record de 34 %.

Il faut dire que les Etats-Unis ont connu le taux de croissance year to year le plus élevé depuis le début des années 1950, avec 10,5 % lorsque leurs projets de liquéfaction et d'exportation ont été lancés. La Chine quant à elle, a ajouté 17,7 % à sa demande.

Ensemble, ils ont représenté 70 % de la croissance mondiale l'an dernier. Désormais, le gaz représente 23 % de la demande mondiale totale d'énergie primaire.


https://www.agenceecofin.com/gaz-nature ... on-4-6-aie
0 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3982
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 366

Re: Le Gaz c'est le combustible qui émet le moins de CO2

Message non lupar moinsdewatt » 16/05/19, 11:08

L'Europe de plus en plus dépendante d'un gaz naturel plus cher, selon Cedigaz

MYRTILLE DELAMARCHE Usine Nouvelle le 15/05/2019

La consommation de gaz est en hausse partout sauf en Europe (stable) et en Amérique du Sud (-3%), affirme Cedigaz, qui qualifie 2018 d’année "exceptionnelle" pour le marché du gaz.


En 2018, la consommation de gaz naturel dans le monde (3 850 milliards de mètres cubes - bcm) a augmenté de 4,7% sur 2017, en continuité de l’accélération constatée l’année précédente. En 2017, la demande avait augmenté de 3,5%. Ce sont les conclusions du centre d'information Cedigaz, dans un rapport annuel jusque-là réservé à ses membres, mais qui pour la première fois en a rendu un résumé public.

Derrière cette hausse, une conjonction de facteurs réglementaires, économiques et météorologiques. 45% des volumes supplémentaires consommés l’ont été aux Etats-Unis, sous le double impact de périodes de froid intense et d’accès à un gaz de schiste à bas prix. Le pays a rehaussé sa production de gaz de 11,5%, et sa consommation de 10,5%. La demande chinoise, portée par les remplacements de centrales à charbon par des centrales à gaz, est elle aussi en nette hausse (+32%). La Chine est devenue le premier importateur mondial de gaz naturel, devant le Japon. L’Inde, la Russie et le Moyen-Orient sont sur la même tendance.

En Europe, le Royaume-Uni est désormais le premier producteur de gaz devant les Pays-Bas, devenus importateur net depuis l’accélération du déclin du champ de Groningen. L’Union importe 77% de son gaz de pays tiers, Russie en tête. Depuis le démarrage de l’exploitation à Yamal, la Russie fournit 36% du gaz importé par l’Europe, devant la Norvège (23%), les autres fournisseurs de GNL (10%) et l’Algérie (7%). Les exportations européennes de gaz sont en chute de 11,6%. La consommation apparente de gaz est stable (+0,1%).

La France affiche elle aussi une consommation apparente relativement stable, de 46,4 milliards de mètres cubes, contre 45,3 bcm en 2017. Avec 46,3 bcm importés, elle est le 8e importateur mondial derrière la Chine, le Japon, l’Allemagne, l’Italie, la Corée du Sud, le Mexique et la Turquie.

PRODUCTION MONDIALE EN NETTE HAUSSE

La production connait une plus forte hausse encore, à 4,9% sur 2017. Près de la moitié des volumes supplémentaires produits (89 bcm sur 180) sont des gaz de schiste extraits aux Etats-Unis. Des hausses de production sont constatées également en Russie, en Iran, en Australie, en Chine et en Egypte. Les productions néerlandaise et vénézuélienne sont en déclin.

L’essor du gaz naturel liquéfié (GNL, +8,7%) a soutenu les échanges mondiaux. Il représente désormais un tiers des volumes de gaz exportés.

DU GAZ PLUS CHER

En Europe, le prix du gaz naturel a lui aussi bondi en 2018, dans un contexte global de hausse des coûts de l’énergie (pétrole, charbon) et du carbone. Le prix moyen annuel (NBP) s’est établi à 8,1 dollars/Mbtu, en hausse de 39% sur celui de 2017. Aux Etats-Unis, le prix spot est passé de 3 dollars /Mbtu en 2017 à 3,2 dollars en 2018, rappelle Armelle Lecarpentier, chef économiste de Cedigaz.


https://www.usinenouvelle.com/editorial ... az.N843120
1 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion) »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités