Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion)Jean-Marc Jancovici est-il un con?

Pétrole, gaz, charbon, nucléaire, REP, EPR, fusion chaude, ITER, centrales thermiques, cogénération, trigénération. Peakoil, déplétion, économie, technologies et stratégies géopolitiques.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7284
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 539

Re: Jean-Marc Jancovici est-il un con?

Message non lupar Ahmed » 06/09/18, 09:19

J'incluait bien évidemment le culte du progrès dans les déterminismes, que ce soit celui du montant de la valeur abstraite ou, comme on l'entend plus généralement, celui des technologies (les deux étant bien sûr étroitement liés). Ce culte ne pâtit nullement des démentis auxquels il est confronté, en vertu du concept de "réparation infinie" qui doit, comme tu le notes, résoudre les désordres par les moyens qui les ont engendrés.

La solidité idéologique du capitalisme se trouve bien expliquée par ta note en bas de message: les plus critiques des partis se situent dans les catégories du capitalisme qui sont la classe, le travail, l'argent et la marchandise, ce qui conforte involontairement les positions de ceux qu'ils combattent...
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5865
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 291

Re: Jean-Marc Jancovici est-il un con?

Message non lupar sen-no-sen » 29/11/18, 19:17

Une tribune de Matthieu Auzanneau et J-Marc Jancovici parue dans Sud Ouest du 26 novembre 2018 sur le sujet de l'augmentation de la TICPE et du mouvement de grogne des gilets jaunes.
Près de 300 000 personnes sont dans la rue, mais la sortie du pétrole ne s’impose toujours pas comme une nécessité politique concrète. Avec ou sans taxe carbone, l’essence et le gazole seront de plus en plus difficiles à acheter à l’avenir, sans parler du coût des dégâts futurs du changement climatique, et nous persistons à « regarder ailleurs ».

Tous les outils pratiques pour réussir la transition énergétique sont pourtant là, à portée de main. Les plus efficaces ne coûtent que du courage politique. Mieux, une transition intelligente rapportera de l’argent et des emplois aux Français. D’abord en réduisant leurs dépenses de mobilité et de chauffage. Ensuite, en soulageant la balance commerciale française (puisque nous importons tout notre pétrole), ce qui sera directement créateur d’emplois.

Des investissements publics ciblés dans le bus, le train, le vélo, le covoiturage local, peuvent faire baisser de plusieurs centaines d’euros par an les budgets de transport, en particulier pour ceux qui vivent loin des centre-ville, et subissent de plein fouet la hausse des prix à la pompe. Idem pour l’aide publique aux travaux d’efficacité énergétique, dont les premiers bénéficiaires seront ceux qui habitent des « passoires énergétiques ».

Depuis trop d’années, ces instruments ne sont utilisés qu’avec timidité, de façon presque symbolique, comme excuses ou cache-misère d’une politique de statu quo dont les plus modestes payent l’inconséquence.
Sans un plan d’action dont la colonne vertébrale est la baisse continue de notre consommation de pétrole, de gaz et de charbon, la transition écologique est vouée à l’échec. Cet échec nous conduit tout droit au chaos climatique, à la raréfaction des ressources, et à toutes les misères humaines qui viendront avec. Les « gilets jaunes » en portent l’avertissement : ils sont nos lanceurs d’alerte.

Les taxes sur les carburants devraient rapporter l’an prochain 37 milliards d’euros, contre 33 cette année, à cause principalement de l’augmentation de la taxe carbone. Quelle part de ces recettes est destinée à encourager la baisse de la consommation d’énergie ? Moins de 2 milliards d’euros. Pourquoi les « gilets jaunes » ne jugeraient-il pas que l’écologie est un prétexte pour leur faire les poches ?

Les deux-tiers des émissions de CO2 en France viennent du pétrole : impossible de réduire massivement ces émissions sans toucher à la voiture individuelle. Sinon, autant faire comme Trump, et déchirer tout de suite l’accord sur le climat signé à Paris en 2015 ; autant continuer à enfermer dans l’impasse ceux qui n’ont pas d’autre choix aujourd’hui que de faire le plein de gazole pour aller travailler. Et après nous, « le Déluge » ?

Une grande nation doit maintenant avoir l’audace et la lucidité de montrer la voie. Se contenter d’augmenter les taxes sur les combustibles fossiles sans planifier une alternative cohérente, c’est évidemment faire le lit du populisme. Où est cette cohérence aujourd’hui ? Plus de 5 milliards de recettes des taxes sur les carburants – de loin le premier poste de dépense de la transition énergétique – vont financer éoliennes et panneaux photovoltaïques, qui n’aident en rien à sortir des énergies fossiles. En effet, l’électricité française est déjà largement décarbonée, grâce à nos centrales nucléaires et à nos barrages. Pourquoi ne pas utiliser cet argent pour financer la fin des chaudières au fioul, et aider massivement les plus modestes à avoir un logement bien isolé du froid ?

Pourquoi ne pas aider les « gilets jaunes », et au fond tous les automobilistes, à acheter des véhicules vraiment plus économes en carburant, en imposant des malus bien plus substantiels sur les plus grosses cylindrées ? Pourquoi ne pas annoncer qu’en 2022, au terme de ce mandat présidentiel, la France n’autorisera plus la vente de voitures neuves consommant plus de 5 litres aux cent ? Et qu’est-ce qui empêche d’ici là d’interdire la publicité pour les véhicules les plus voraces ? Qui dira que le changement climatique et l’air pollué de nos villes sont moins dangereux que le tabac ou l’alcool ?…

La sobriété de l’habitat et des transports, c’est de l’argent économisé, et c’est un exemple offert au monde pour nous mettre en marche vers une évolution inexorable : celle du monde post-pétrole. La France est le pays des lumières, il est temps de changer l’ampoule.

https://jancovici.com/publications-et-co/articles-de-presse/la-transition-vite/
2 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3744
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 241
Contact :

Re: Jean-Marc Jancovici est-il un con?

Message non lupar izentrop » 30/11/18, 02:14

Quelle lucidité. !
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
bardal
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 307
Inscription : 01/07/16, 10:41
Localisation : 56 et 45
x 112

Re: Jean-Marc Jancovici est-il un con?

Message non lupar bardal » 30/11/18, 10:56

sen-no-sen a écrit :Une tribune de Matthieu Auzanneau et J-Marc Jancovici parue dans Sud Ouest du 26 novembre 2018 sur le sujet de l'augmentation de la TICPE et du mouvement de grogne des gilets jaunes.
Près de 300 000 personnes sont dans la rue, mais la sortie du pétrole ne s’impose toujours pas comme une nécessité politique concrète. Avec ou sans taxe carbone, l’essence et le gazole seront de plus en plus difficiles à acheter à l’avenir, sans parler du coût des dégâts futurs du changement climatique, et nous persistons à « regarder ailleurs ».

Tous les outils pratiques pour réussir la transition énergétique sont pourtant là, à portée de main. Les plus efficaces ne coûtent que du courage politique. Mieux, une transition intelligente rapportera de l’argent et des emplois aux Français. D’abord en réduisant leurs dépenses de mobilité et de chauffage. Ensuite, en soulageant la balance commerciale française (puisque nous importons tout notre pétrole), ce qui sera directement créateur d’emplois.

Des investissements publics ciblés dans le bus, le train, le vélo, le covoiturage local, peuvent faire baisser de plusieurs centaines d’euros par an les budgets de transport, en particulier pour ceux qui vivent loin des centre-ville, et subissent de plein fouet la hausse des prix à la pompe. Idem pour l’aide publique aux travaux d’efficacité énergétique, dont les premiers bénéficiaires seront ceux qui habitent des « passoires énergétiques ».

Depuis trop d’années, ces instruments ne sont utilisés qu’avec timidité, de façon presque symbolique, comme excuses ou cache-misère d’une politique de statu quo dont les plus modestes payent l’inconséquence.
Sans un plan d’action dont la colonne vertébrale est la baisse continue de notre consommation de pétrole, de gaz et de charbon, la transition écologique est vouée à l’échec. Cet échec nous conduit tout droit au chaos climatique, à la raréfaction des ressources, et à toutes les misères humaines qui viendront avec. Les « gilets jaunes » en portent l’avertissement : ils sont nos lanceurs d’alerte.

Les taxes sur les carburants devraient rapporter l’an prochain 37 milliards d’euros, contre 33 cette année, à cause principalement de l’augmentation de la taxe carbone. Quelle part de ces recettes est destinée à encourager la baisse de la consommation d’énergie ? Moins de 2 milliards d’euros. Pourquoi les « gilets jaunes » ne jugeraient-il pas que l’écologie est un prétexte pour leur faire les poches ?

Les deux-tiers des émissions de CO2 en France viennent du pétrole : impossible de réduire massivement ces émissions sans toucher à la voiture individuelle. Sinon, autant faire comme Trump, et déchirer tout de suite l’accord sur le climat signé à Paris en 2015 ; autant continuer à enfermer dans l’impasse ceux qui n’ont pas d’autre choix aujourd’hui que de faire le plein de gazole pour aller travailler. Et après nous, « le Déluge » ?

Une grande nation doit maintenant avoir l’audace et la lucidité de montrer la voie. Se contenter d’augmenter les taxes sur les combustibles fossiles sans planifier une alternative cohérente, c’est évidemment faire le lit du populisme. Où est cette cohérence aujourd’hui ? Plus de 5 milliards de recettes des taxes sur les carburants – de loin le premier poste de dépense de la transition énergétique – vont financer éoliennes et panneaux photovoltaïques, qui n’aident en rien à sortir des énergies fossiles. En effet, l’électricité française est déjà largement décarbonée, grâce à nos centrales nucléaires et à nos barrages. Pourquoi ne pas utiliser cet argent pour financer la fin des chaudières au fioul, et aider massivement les plus modestes à avoir un logement bien isolé du froid ?

Pourquoi ne pas aider les « gilets jaunes », et au fond tous les automobilistes, à acheter des véhicules vraiment plus économes en carburant, en imposant des malus bien plus substantiels sur les plus grosses cylindrées ? Pourquoi ne pas annoncer qu’en 2022, au terme de ce mandat présidentiel, la France n’autorisera plus la vente de voitures neuves consommant plus de 5 litres aux cent ? Et qu’est-ce qui empêche d’ici là d’interdire la publicité pour les véhicules les plus voraces ? Qui dira que le changement climatique et l’air pollué de nos villes sont moins dangereux que le tabac ou l’alcool ?…

La sobriété de l’habitat et des transports, c’est de l’argent économisé, et c’est un exemple offert au monde pour nous mettre en marche vers une évolution inexorable : celle du monde post-pétrole. La France est le pays des lumières, il est temps de changer l’ampoule.

https://jancovici.com/publications-et-co/articles-de-presse/la-transition-vite/


Tout ce qui est exposé dans cet article relève tellement de l'évidence que l'on peut se demander pourquoi un tel raisonnement n'est pas repris par tous, notamment par les décideurs et les medias …

Un seul point me turlupine un peu: pourquoi n'est il aucunement question de l'électrification des transports terrestres. Je sais que Janco est très réservé sur les "voitures électriques", leur préférant une solution véhicule ultra-sobre mais fonctionnant aux hydrocarbures, mais il me semble qu'un mot aurait pu être dit sur cette question, le choix ne se limitant pas à un suv chagé de batteries ou un suv balançant de kg de CO2...


Bah... Nul n'est parfait, à défaut d'être complètement con...
0 x
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5865
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 291

Re: Jean-Marc Jancovici est-il un con?

Message non lupar sen-no-sen » 30/11/18, 12:20

bardal a écrit :(...)Un seul point me turlupine un peu: pourquoi n'est il aucunement question de l'électrification des transports terrestres. Je sais que Janco est très réservé sur les "voitures électriques", leur préférant une solution véhicule ultra-sobre mais fonctionnant aux hydrocarbures, mais il me semble qu'un mot aurait pu être dit sur cette question, le choix ne se limitant pas à un suv chagé de batteries ou un suv balançant de kg de CO2(...)


De mémoire Janco est particulièrement favorable au ferroutage et aux transports en commun et par extension à l'électrification.
Sur la question du véhicule particulier sa faveur envers les véhicule thermique ultra sobre(1à 2l/100km) est à mettre en rapport avec la disponibilité du réseau électrique(production+RTE).
Dans le cadre actuel il serait plus facile de mettre en place une politique fiscale réellement fondée sur la sobriété* que de développer des unités de production énergétique en plus nécessaire à l'alimentation d'un parc auto à dominante électrique.

*Et pas inciter les gens à changer leurs 206 diesel pour un SUV 3008 via des primes mirobolantes!
1 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.

bardal
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 307
Inscription : 01/07/16, 10:41
Localisation : 56 et 45
x 112

Re: Jean-Marc Jancovici est-il un con?

Message non lupar bardal » 30/11/18, 13:22

Peut-être…
Mais la simple mobilisation des unités de production d'électricité fonctionnant à 75% pour les amener au taux de disponibilité de 90% (ce qui veut dire concrètement les faire tourner à 100% la nuit) et récupérer ce qui est actuellement exporté permettrait, sans aucun investissement supplémentaire, de faire rouler plus de 10 Millions de véhicules électriques, en les sortant complètement des énergies carbonées. C'est disponible dès aujourd'hui.

Ajoutons qu'il y a d'autres sources de gain par efficacité énergétique, très simples à activer…

Tout cela n'étant nullement contradictoire avec une fiscalité aggravée sur les véhicules "passoires énergétiques" et usines à GES.

Remarquons cependant que le problème le plus bloquant dans cette transition, c'est bien celui des inégalités sociales, celui qui est d'ailleurs posé par le mouvement des gilets jaunes; ce qui est quasi insensible pour les revenus élevés est insupportable pour les gens aux limites du seuil de pauvreté...
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7284
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 539

Re: Jean-Marc Jancovici est-il un con?

Message non lupar Ahmed » 30/11/18, 13:31

Bardal, tu écris:
ce qui est quasi insensible pour les revenus élevés est insupportable pour les gens aux limites du seuil de pauvreté...

C'est d'autant plus vrai que beaucoup de gens ont été chassés des zones urbaines pour ne pouvoir se loger qu'en lointaine périphérie; l'équilibre de cette équation d'un logement moins cher en contrepartie d'un coût de transport plus élevé se trouve progressivement remise en cause, alors que l'élasticité en matière de logement est nulle (les logements en proximité de centre ville ne sont toujours pas accessibles à ces catégories sociales).
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1201
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 57

Re: Jean-Marc Jancovici est-il un con?

Message non lupar Exnihiloest » 30/11/18, 17:45

sen-no-sen a écrit :...
Avec ou sans taxe carbone, l’essence et le gazole seront de plus en plus difficiles à acheter à l’avenir, sans parler du coût des dégâts futurs du changement climatique, et nous persistons à « regarder ailleurs ».
...

On dirait du Nostradamus. Tu peux même ajouter "En vérité je vous le dis", et tu as la bible.
Que de science infuse, d'amalgames, de prévisions d'haruspices, de prétention, et d'exigences qui nous tueraient, mon dieu ! Passons-nous de ces prophètes avant de nous transformer en adeptes bêlants.

La réponse au sujet est donc "OUI", et dans le genre sale.
0 x
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5865
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 291

Re: Jean-Marc Jancovici est-il un con?

Message non lupar sen-no-sen » 30/11/18, 20:41

Exnihiloest a écrit :
sen-no-sen a écrit :...
On dirait du Nostradamus. Tu peux même ajouter "En vérité je vous le dis", et tu as la bible.
Que de science infuse, d'amalgames, de prévisions d'haruspices, de prétention, et d'exigences qui nous tueraient, mon dieu ! Passons-nous de ces prophètes avant de nous transformer en adeptes bêlants.

La réponse au sujet est donc "OUI", et dans le genre sale.


Même si l'on met de coté le RCA l'inéluctabilité du pic "tout pétroles" va nous obliger à entamer des transformations radicale sous peine de nous retrouver en pleine récession économique.
On constate déjà dans plusieurs endroits dans le mondes des transformations socio-économique en rapport avec ce fait,mais après on peut ne rien faire et se retrouver le bec dans l'eau...dans ce cas là je ne donne pas cher de la France.

PS: Jean Marc Jancovici est quelqu'un de brillant.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3744
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 241
Contact :

Re: Jean-Marc Jancovici est-il un con?

Message non lupar izentrop » 30/11/18, 21:25

Laisse sen-no-sen, plus dure sera la chute pour les "climatoptimistes" aux œillères bien ancrées, qui croient à la technologie toute puissante.
Quand les ressources viendront à manquer, on aura beau avoir les meilleures hight-tech du monde ...

JMJ est non seulement brillant, mais ayant travaillé pour l'Ademe, il a du utiliser les meilleurs outils du monde et beaucoup travailler pour arriver aux conclusions qu'on lui connait. Parce qu'il partage toutes ses connaissances avec un grand talent de vulgarisateur.
Son premier livre sur le climat a déjà 16 ans https://jancovici.com/publications-et-c ... vici-2002/

Alors parler de Nostradamus à son sujet, faut vraiment être englué dans un sacré dogmatisme. Image
1 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion) »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités