Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion)Hausse des prix des carburants Essence et Diesel VS DGCCRF

Pétrole, gaz, charbon, nucléaire, REP, EPR, fusion chaude, ITER, centrales thermiques, cogénération, trigénération. Peakoil, déplétion, économie, technologies et stratégies géopolitiques.
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8526
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 152

Message non lupar Remundo » 14/04/11, 22:06

temps de retour sur investissement : TRI
0 x
ImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8526
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 152

Message non lupar Remundo » 15/04/11, 00:10

au fait, sur le sujet du prix des carburants, voici un bon lien des chiffres 2006.

La TIPP et sa TVA afférente représentent la 4ème rentrée fiscale de l'Etat français

Le part des taxes vaut environ 2/3 du prix à la pompe.

Dit d'une autre manière, les taxes représentent 200% du prix hors taxe.

Donc quand Nicolas voudra s'occuper du prix plutôt que de Big Moustache, il saura quoi faire. :idea:
0 x
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 49098
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 744

Message non lupar Christophe » 15/04/11, 10:30

Remundo a écrit :temps de retour sur investissement : TRI


Rah Rémundo, on est à l'heure du net, faut parler de "ROI" :mrgreen: là j'aurais compris ! :mrgreen: Le TRI c'est le tri sélectif hihihihi!

Pour ta dernière remarque, lire, relire, rerelire cette page: https://www.econologie.com/taxation-fisc ... -3471.html

a) Comme le montre le 2ieme diagramme, il est assez facile de simplifier le coût d'un litre de carburant de la manière suivante:
- 6/10 de taxes donc bénéfices pour l'Etat
- 2/10 de chiffre d'affaire pour les compagines pétrolières
- 2/10 de redevance donc de bénéfices pour le pays producteur


La distinction entre bénéfices et chiffre d'affaire est importante: les compagnies pétroliers gagnant au final beaucoup moins sur un litre vendu que les 2 autres parties.


Le rapport est donc de 1 à 3 mais d'un coté on parle de bénéfices, de l'autre de CA. Donc compte tenu des prix de revient industriels, amortissements, fiscalité (etc etc) on peut donc raisonnablement penser que l'Etat français (et les autres) gagne grosso modo plus 10 fois plus que les pétroliers sur chaque litre vendu...

En 24h l'Etat pourrait voter une diminution notable de la TIC...mais ils ne le feront pas: bien trop endettés par l'escroquerie de la dette publique...

D'un autre coté la TIC ne représente, en revenus globaux pour l'Etat, guère plus que 20% des entrées de la TVA...donc c'est loin d'être le revenu de l'Etat le plus important.

Autrement dit: si la TIC n'existait plus, il "suffirait" d'augementer la TVA de 20% pour compenser les pertes fiscales, augmenter la TVA de 20% c'est la passer de 19.6% à 19.6 * 1.2 = 23.52%...c'est beaucoup mais pas "impossible non plus"...
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le site aussi et partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. Un Tip pour l'éconologie - Des articles, des analyses et des téléchargements - Publiez un article sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8526
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 152

Message non lupar Remundo » 15/04/11, 11:24

Christophe a écrit :
Remundo a écrit :temps de retour sur investissement : TRI


Rah Rémundo, on est à l'heure du net, faut parler de "ROI" :mrgreen: là j'aurais compris ! :mrgreen: Le TRI c'est le tri sélectif hihihihi!

Pour ta dernière remarque, lire, relire, rerelire cette page: https://www.econologie.com/taxation-fisc ... -3471.html

Excellent lien ROI (return on intelligence) :idea:
0 x
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15597
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5920

Message non lupar Did67 » 17/04/11, 11:50

Oui, j'ai utilisé cet acronyme (à tort) pour le "temps de retour sur investissement" : dans mon esprit, la durée au bout de laquelle j'ai récupéré ma mise.

Ex : j'achète une chauidère à pellets ; investissements après déduction des aides = 10 000 €.

Je consommais 2 500 l de mazout = 1 875 euros sir le litre est à 0,75 ; mais = 2 500 euros s'il est à 1 euro

Je consomme 4,5 tonnes de pellets = 900 euros (à 200 euros la tonne).

Donc je recupère la mise en un peu plus de 10 ans si le litre de mazout est à 0,75, mais en un peu plus de 6 ans s'il est à 1 euro...

Voilà pourquoi je dis que le "temps de retour sur investissement" s'allonge si le prix du fuel baisse...

Idem pour l'isolation... ou un double vitrage...
0 x

Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6061
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 350

Message non lupar sen-no-sen » 17/04/11, 12:58

Le gros problème avec la taxation des produit pétroliers, c'est que malgré les hausses, il n'y a aucune compensations pour les citoyens.
"Les rentrées"d'argent ne servent qu'a alimenté le gouffre sans fond que représente la dette publique...

Par exemple payer 2€ ou 2,50€ le litre de carburant ne me générais pas à conditions que les transports en commun soi gratuits ou très largement diminués (les tarifs de la SNCF sont en hausse constante depuis plusieurs années alors que l'impératif écologique devrait nous amener à une baisse drastique...un scandale de plus!).
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
pb2488
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 837
Inscription : 17/08/09, 13:04

Message non lupar pb2488 » 17/04/11, 15:02

sen-no-sen a écrit :Le gros problème avec la taxation des produit pétroliers, c'est que malgré les hausses, il n'y a aucune compensations pour les citoyens.
"Les rentrées"d'argent ne servent qu'a alimenté le gouffre sans fond que représente la dette publique...
Les rentrés d'argent ne varient pas beaucoup, en ordre de grandeur: La TIPP n'est pas proportionnelle au prix de vente du carburant, elle est fixe. Seule, la TVA influe.
0 x
"La vérité ne se définit pas comme étant l'opinion de la majorité :
La vérité est ce qui découle de l'observation des faits."
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15597
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5920

Message non lupar Did67 » 17/04/11, 15:05

sen-no-sen a écrit :
"Les rentrées"d'argent ne servent qu'a alimenté le gouffre sans fond que représente la dette publique...



Même pas ! C'est beaucoup plus grave que ça, hélas !!!

Aujourd'hui, le déficit continue de se creuser. Les taxes (toutes, y compris celles sur les craburants) ne suffisent même pas à couvrir les dépenses courantes. Et de très loin. On continue de creuser le gouffre tous les jours, malgré les tentatives de réduction et les "cris" des uns et des autres...

Le déficit est même colossal, l'objectif de 3 % du PIB étant particulièement trompeur : quand le budget de la France accuse un déficit d'environ 3 % du PIB, cela veut dire qu'il manque 15 ou 20 % de recettes par rapport aux dépenses dans le budget de l'Etat (et non pas 3 %, comme le croient beaucoup de gens)...

Et actuellement, on est loin au-dessus.

Ce qui explique que quand les banques et fonds d'investissement refusent de prêter (comme en Grêce ou au Portugal), c'est la panique !

Conclusion, il n'y aura pas de réduction de la TIPP. Et s'il y en avait une, cela "cognerait" ailleurs.

A noter enfin que la TIPP étant un montant fixe par litre, sa part dans le prix final diminue quand celui-ci monte.

Sa part dans le budget diminue car notre consommation de carburant (qui en supporte le plus) diminue très légèrement...

Désolé, mais être "éconolgique" veut dire ne pas proner une baisse de la TIPP.

Le débat que tu poses est celui de la fiscalité d'une manière générale. Et donc celui des dépenses de l'Etat. Peu importe d'où vient l'argent...

Vouloir que le train soit moins cher, ou qu'on instaure des transports publics gratuits, c'est trouver d'autres ressources. Ou supprimer, à budget constant, des dépenses actuelles. Lesquelles ? Et là, on ne sera surement pas d'accord !
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15597
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5920

Message non lupar Did67 » 17/04/11, 15:14

Christophe a écrit :D'un autre coté la TIC ne représente, en revenus globaux pour l'Etat, guère plus que 20% des entrées de la TVA...donc c'est loin d'être le revenu de l'Etat le plus important.

Autrement dit: si la TIC n'existait plus, il "suffirait" d'augementer la TVA de 20% pour compenser les pertes fiscales, augmenter la TVA de 20% c'est la passer de 19.6% à 19.6 * 1.2 = 23.52%...c'est beaucoup mais pas "impossible non plus"...


OK. Mais cela rimerait à quoi, d'un point de vue "éconologique" ???

Tout augmenter pour tout le monde (nourriture, spectacles, équipements, consctructions, isolants, etc..) pour que les plus gros consommateurs de carburant subissent moins les augmentations, qu'ils subiront de toute façon tôt au tard... Qu'en attendant, par le mécanisme décrit plus haut, surtout, ils ne changent rien à leurs comportements "énergivores"..

Bref le Titanic coule, mais l'orchestre continurait de jouer... Et allez hop, tout le monde danse...

Pour moi, baisser la TIPP et compenser par la TVA, ce serait une connerie monumentale d'un point de vue macro-économique ! Après l'abandon de la taxe carbone...
0 x
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6061
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 350

Message non lupar sen-no-sen » 17/04/11, 16:33

pb2488 a écrit:

Les rentrés d'argent ne varient pas beaucoup, en ordre de grandeur: La TIPP n'est pas proportionnelle au prix de vente du carburant, elle est fixe. Seule, la TVA influe.


Oui, en effet, ce que je voulais dire, c'est qu'actuellement le consommateur subit de plein fouet la hausse du prix des carburant, avec comme seul consolation le droit de payer.
Il ne fait aucun doute qu'au moins 70% des automobilistes (ceux vivant en zone urbaine ou péri-urbaine) pourraient se passer de voiture et générer des économies important,pourtant les mesures visant à diminuer l'hégémonie automobile ne sont pas du gout du marché.

Did67a écrit:
Désolé, mais être "éconolgique" veut dire ne pas proner une baisse de la TIPP.


On est bien d'accord sur ce point, la logique voudrait au contraire une hausse forte des taxations pétrolières...moyennant des compensations.

Vouloir que le train soit moins cher, ou qu'on instaure des transports publics gratuits, c'est trouver d'autres ressources. Ou supprimer, à budget constant, des dépenses actuelles. Lesquelles ? Et là, on ne sera surement pas d'accord !


Trouver d'autre ressources aurait été une chose facile moyennant une fiscalité éconologique.
Si depuis 15 ans on avaient fait payer le vrai prix des carburants, en tenant compte de l'impact environnementale qu'ils générèrent en instaurant :
1) hausse du carburant X2.
2) péages urbains.
3)vignette auto.
4) égalisation des prix des carburants.

Les recettes engendrées auraient permis le financement de la modernisation des transports, de la baisse de leur prix, et surtout d'un changement de mentalité vis vis de notre rapport à l'automobile, sans compter les effets positifs sur la santé publique.

Le manque de réactivité de la classe citoyenne et politique va faire très mal d'ici peu de temps.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion) »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité