Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion)Gaz de houille, nouvelle source d'énergie?

Pétrole, gaz, charbon, nucléaire, REP, EPR, fusion chaude, ITER, centrales thermiques, cogénération, trigénération. Peakoil, déplétion, économie, technologies et stratégies géopolitiques.
sarra83
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 2
Inscription : 11/06/15, 15:45

Gaz de houille, nouvelle source d'énergie?

Message non lupar sarra83 » 08/07/15, 12:46

Une nouvelle source d’énergie sera bientôt exploité en France C’est le gaz de houille. La française de l’énergie (ancienne EGL) entend déployer sa première plate-forme industrielle et commerciale en 2017. Selon eux ce gaz représente un avantage écologique et économique pour la France. A suivre surtout que les permis d’exploitation déposés par la société n’ont pas été encore signés par le ministère de l’Ecologie.
0 x

Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 236

Message non lupar chatelot16 » 08/07/15, 21:48

nouveau ??? c'est nouveau depuis très longtemps ! le gaz de ville il y a plus de 150ans etait fait par pyrolyse de houille dans les usines a gaz ... il y en avait dans toutes les villes

ces usines etaient compliqué et performante : c'etait des usines a gaz ! maintenant l'expression usine a gaz designe un truc compliqué sans que personne ne sache vraiment ce qu'etait les usines a gaz

les anciens livres de l'epoque des usine a gaz sont très instructif : on y trouve une multitude de renseignement pratique sur ce qui marchait a l'epoque et peut reservir aujourd'hui
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7822
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 642

Message non lupar Ahmed » 09/07/15, 13:08

Il y a méprise! Ce "gaz de houille", nouvelle façon, n'est pas manufacturé: il s'agit d'un projet de récupération in situ du gaz associé au charbon, le redouté grisou.
Voir ici, pour plus d'éclaircissements...
Ce qui est formidable, si l'on en croit Sarra83, c'est que c'est en plus écologique, on est vraiment des petits vernis! :cheesy: :cheesy:
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 236

Message non lupar chatelot16 » 09/07/15, 21:52

bin oui ça trompe ... pour moi gaz de houille c'est quand on transforme la houille en gaz

exploitation du methane qui sort des mine de houille c'est très bien ! ce methane ou grisou sort de toute façon ! si on l'utilise on economise d'autre hydrocarbure et le bilan est positif ... si on ne fait rien ce grisou methane va dans l'atmosphere pour servir de gaz a effet de serre
0 x
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8553
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 157

Message non lupar Remundo » 09/07/15, 22:58

en effet, ce gaz de houille porte très mal son nom... Il s'agit du grisou (méthane dégazant du charbon, avec un peu de CO2)...

Le gaz de houille est issu d'une pyrolyse du charbon, produisant un gaz très impur (CO, H2, méthane, éthane...) mais combustible.
0 x
ImageImageImage

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7822
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 642

Message non lupar Ahmed » 10/07/15, 07:35

Chatelot, tu écrit:
ce méthane, ou grisou, sort de toute façon !

Non! S'il est exact que durant longtemps, lors de la transformation des dépôts végétaux en charbons plus ou moins évolués, des dégagements de méthane se sont produits, de nos jours ce gaz se présente sous trois formes stables dans les bassins miniers:
- une partie se trouve à l’état libre, situé dans les fractures et les macropores de la roche, mais à une pression très faible
- la majeure partie est présente à l’état adsorbé, dans les micropores ou les interstices du charbon; le phénomène d'adsorption peut concerner également les roches environnant la veine de charbon.
- à l’état dissous, dans l’eau contenue au sein du gisement.

Les méthodes d'extraction sont à rapprocher de celles utilisée pour les gaz de schistes, même si le recours à la fracturation hydraulique n'est impérative que pour certains gisements, il est exceptionnel de pouvoir exploiter le gaz sans stimulations visant à induire la désorbtion du méthane...
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8553
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 157

Message non lupar Remundo » 10/07/15, 08:23

en effet,

ces Messieurs les Gaziers parlent de "forage", mais n'expliquent pas très bien la suite : s'il s'agit d'une simple aspiration du méthane qui a la gentillesse d'être dans une galerie... je crains que les volumes soient faibles.

Vont-ils aller stimuler le charbon pour accélérer la désorption du grisou ?

En plus, les coups de grisou peuvent encore survenir si de l'air atmosphérique descend dans la mine (non ventilée depuis longtemps, et même si c'est le cas, jamais à l'abri d'une poche de gaz qui se libère).

Et c'est encore de la bonne vieille énergie fossile, bien "réchauffante", soit par CH4 perdu à l'extraction, ou CO2 après combustion.
0 x
ImageImageImage
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7822
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 642

Message non lupar Ahmed » 10/07/15, 22:28

Dans mon message précédent, j'apportais les réponses à ton interrogation: l'extraction du gaz de façon simple ne correspond qu'à très peu de gisements (et ce n'est pas à l'intérieur d'une galerie que se situe le gaz), la plupart du temps, il est nécessaire de stimuler la désorbtion par l'injection de CO2, qui possède une affinité plus forte avec le charbon et vient donc remplacer le méthane qu'il libère ainsi; d'autres substances peuvent également être employées mais, pour les cas difficiles, seule la fracturation hydraulique reste efficace (cependant elle n'est pas envisagée en France, pour le moment).

Ce qui rapproche le plus l'exploitation du méthane de celle du gaz de schiste, c'est la technique du forage horizontal qui permet d'explorer un volume plus important et de maximiser la production.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8553
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 157

Message non lupar Remundo » 10/07/15, 23:02

en effet Ahmed, il y a bien 2 techniques.

1) La récupération passive
2) La récupération par stimulation (fracturation hydraulique)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Gaz_de_co ... _de_couche
0 x
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 236

Message non lupar chatelot16 » 11/07/15, 09:57

si le CO2 est efficace pour faire sortir le methane de la houille c'est interressant !

le CO2 ne risque pas de polluer les nappes d'eau

le probleme de la fracturation hydraulique du schiste ce n'est pas l'eau , c'est les cochonerie qu'on met avec pour faire sortir le gaz : genre detergent

si le CO2 est efficace avec la houille il est peut etre possible de faire de la fracturation hydraulique avec simplement du CO2 et de l'eau
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion) »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité