Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion)Fukushima Daiichi: la situation (un an) après (ASN et IRSN)

Pétrole, gaz, charbon, nucléaire, REP, EPR, fusion chaude, ITER, centrales thermiques, cogénération, trigénération. Peakoil, déplétion, économie, technologies et stratégies géopolitiques.
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3868
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 249
Contact :

Re: Fukushima Daiichi: la situation (un an) après (ASN et IRSN)

Message non lupar izentrop » 11/03/19, 09:11

Bonjour,
Maximus Leo a écrit : Le tritium disparait en détruisant l'ADN...
Source pour cette affirmation extraordinaire ?
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci

Maximus Leo
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2000
Inscription : 07/11/06, 13:18
x 48

Re: Fukushima Daiichi: la situation (un an) après (ASN et IRSN)

Message non lupar Maximus Leo » 11/03/19, 15:26

izentrop a écrit :Bonjour,
Maximus Leo a écrit : Le tritium disparait en détruisant l'ADN...
Source pour cette affirmation extraordinaire ?

Le tritium est carcinogène, mutagène et tératogène.

Le tritium 3H agit de l'intérieur en se substituant à l'hydrogène ordinaire 1H. La désintégration du tritium en hélium 3He endommage ou détruit l'ADN.

La documentation scientifique à ce sujet est très abondante, sauf chez nous parce qu'elle ne franchit pas nos frontières. Circulez, il n'y a rien à voir...

TEPCO ne veut pas rejeter le tritium en mer parce les japonais ne veulent pas manger de poisson au tritium carcinogène, mutagène et tératogène.
0 x
"La théorie, c'est quand on sait tout mais que rien ne marche. La pratique, c'est quand tout marche mais personne ne sait pourquoi". Albert Einstein.
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3868
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 249
Contact :

Re: Fukushima Daiichi: la situation (un an) après (ASN et IRSN)

Message non lupar izentrop » 11/03/19, 15:49

Maximus Leo a écrit :La documentation scientifique à ce sujet est très abondante, sauf chez nous parce qu'elle ne franchit pas nos frontières. Circulez, il n'y a rien à voir...
Tiens donc ! La théorie du complot :mrgreen:
Le tritium fait règlementairement27 partie du groupe de radiotoxicité le plus faible (groupe 4). Compte tenu de sa très faible radiotoxicité, des excès de cancers ne sont attendus que pour des expositions de l'ordre du giga-becquerel.

Le tritium ne délivre (en moyenne, par personne au voisinage des installations concernées) qu'une dose annuelle d'environ 1 microsievert (µSv), soit mille fois moins que le seuil limite pour le public qui est de 1 millisievert28. Aux doses habituellement rencontrées, les études épidémiologiques ne mettent pas en évidence d’excès de cancers attribuables au tritium18. Christian Bataille, dans son rapport29 sur la gestion des déchets nucléaires affirmait cependant que le tritium « présente pour la santé humaine des dangers incontestables qu’il convient de ne jamais oublier. » https://fr.wikipedia.org/wiki/Radiotoxi ... ur_de_dose
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
Maximus Leo
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2000
Inscription : 07/11/06, 13:18
x 48

Re: Fukushima Daiichi: la situation (un an) après (ASN et IRSN)

Message non lupar Maximus Leo » 12/03/19, 08:57

izentrop a écrit :
Le tritium fait règlementairement27 partie du groupe de radiotoxicité le plus faible (groupe 4). Compte tenu de sa très faible radiotoxicité, des excès de cancers ne sont attendus que pour des expositions de l'ordre du giga-becquerel

Le Gbq ? :shock: C'est exactement l'inverse.

- Dans le cas du lithium, l'absence de toxicité cellulaire induit un surcroît de danger. Le tritium s'installe partout, au coeur de l'ADN, où "il attend son heure"... :)

- Contrairement au cas des émetteurs de rayonnements gamma, les réarrangements génomiques sont fortement induits dans le domaine des faibles doses, parce qu'il est installé dans l'ADN de toutes les cellules, animales ou végétales. On n'arrête pas le progrès... :mrgreen:

- Donc : les radiations ionisantes émises par le tritium peuvent provoquer diverses lésions de l'ADN.
0 x
"La théorie, c'est quand on sait tout mais que rien ne marche. La pratique, c'est quand tout marche mais personne ne sait pourquoi". Albert Einstein.


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion) »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité