Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion)Déplétion: début de pénurie de pétrole en 2015 ?

Pétrole, gaz, charbon, nucléaire, REP, EPR, fusion chaude, ITER, centrales thermiques, cogénération, trigénération. Peakoil, déplétion, économie, technologies et stratégies géopolitiques.
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 4
Contact :

Message non lupar dedeleco » 25/04/10, 13:47

En 1973 il y avait eu le choc pétrolier et il était annoncé en 1974 et certain qu'on n'aurait plus de pétrole en l'an 2000 justifiant le démarrage de nos centrales nucléaires pour nous sauver de la disparition du pétrole!!
On continue à bruler ce pétrole encore plus qu'avant en 2010 !!.

Vu que les carburants fossiles proviennent de la photosynthèse pendant 400millions d'années au moins et que cette photosynthèse renouvelle entièrement l'oxygène de l'atmosphère (qu'on respire) tous les 200 000ans environ, en laissant une quantité de carbone biologique similaire en nombre d'atomes qui donne du pétrole, du charbon, du méthane, et d'autres carburants accumulés dans la terre, nous avons dans la terre une réserve énorme de carburant capable de bruler 400xMillions/200000=2000 fois tout l'oxygène de notre atmosphère !!
Aussi même si nous récupérons une infime portion de cette réserve (elle disparaît en partie dans les profondeurs avec la dérive des continents), nous ne manquerons pas de carburant pour bruler tout l'oxygène que nous respirons !!!
Aussi, même si le CO2 réchauffe moins qu'on ne craint, nous ne pourrons pas attendre la fin des carburants fossiles pour cesser de les bruler, si nous désirons respirer !!
0 x

Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11085
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 65

Message non lupar Obamot » 25/04/10, 14:06

C'est pas faux. En même temps mon petit doigt me dit que le Co2 présent dans l'atmosphère est l'aliment des plantes qui produisent de l'oxygène. Mais évidemment on ne peut pas pour autant en déduire que le pétrole serait éconologique :mrgreen:
Mais un truc me chiffonne dans ton raisonnement: tu voudrais dire que le peak oil n'est pas près d'arriver. Et même qu'il n'arrivera jamais, car si cela se produisait il n'y aurait plus d'oxygène dans l'atmosphère, c'est ça?

zorglub a écrit :developpons les centrales urbaines au bois

:shock: j'ai entendu dire que le bois était ce qui polluait le plus et dont la combustion était la plus dangereuse pour la santé...? Et qu'il ne serait meilleur que sur le plan du Co2:
https://www.econologie.com/forums/comparatif ... t4859.html

Je dirais plutôt comme Vivi:
Vivi a écrit :
Christophe a écrit :Pour pas polluer faudrait donc tous avoir sa mini centrale hydraulique :mrgreen:


Bon non, pour pas polluer, il ne faut pas consommer... et donc isoler!!
0 x
« L'important n'est point le chemin vers le bonheur, l'important c'est le chemin »Lao Tseu
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5694
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 246

Message non lupar sen-no-sen » 25/04/10, 15:09

J'attire votre attention sur le fait que Désertec, n'est pas la seul solution pour remplacer le pétrole ou le nucléaire!
Rappelons que Desertec ne couvrira que 15% de la demande européenne, ce qui laisse une belle part au nucléaire!
L'une des meilleurs solutions de production massive d'energie serait la tour à vortex.

C'est d'ailleurs la seul technologie qui en plus de fournir de l'énergie à bas cout, peut fournir à boire et à manger!
De l'énergie: une tour de 300m devrait avoisiné une puissance de 400 à 1000 MW
A boire: la condensation dans la tour pourra être captée,donc de l'eau douce à la clés.
A manger: les serres périphériques pourront servir à l'agriculture bio sur 1/3 de leur surface en fonction de la latitude.
Le cout d'une telle tour serait de plus 3 fois inférieur à une tranche nucléaire....pas de pollution, pas de déchets, durée de vie de plus d'un siècle....
Un tel dispositif couplé à un projet européen solaire (Eurotrec) serait vraiment une des meilleurs solution.


https://www.econologie.com/forums/tours-aerogeneratrices-a-effet-vortex-synthese-t3801.html
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11085
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 65

Message non lupar Obamot » 25/04/10, 16:54

A l'objectif fixé de 15% il faut rajouter la part de production destinée aux besoins indigènes. Mais le potentiel est plus grand, il n'y a pas vraiment de limite. Si les politiques le veulent, ce sont les besoins mondiaux qui pourraient-être couverts sans problème grâce aux déserts (je met entre parenthèse le débat de société et la biodiversité des déserts, si tant est que cela représenterait un problème crucial).

Cette tour de vortex fonctionne selon quel principe Sen-no-sen, j'en n'ai jamais entendu parlé en tant que projet finalisé. Tu parles au conditionnel, est-ce à dire que cela n'existe pas encore?
0 x
« L'important n'est point le chemin vers le bonheur, l'important c'est le chemin »Lao Tseu
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5694
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 246

Message non lupar sen-no-sen » 25/04/10, 17:49

Salut!
J'ai mis le lien vers les tours aerogénératrice,le concepteur explique très bien tout cela.
Un dossier "tour à vortex" est disponible sur éconologie.
Il existe 3 brevets principaux de tours à vortex:
1) la tour à vortex de Edgard Nazarre, le projet pionnier.
2) L'AVE de Louis Michaud.
http://vortexengine.ca/index.shtml
3) La self secure vortex tower, ou simplement tour aerogéneratrice de Alain Coustou et Paul Alary.
Des projets sont en cours de discussions, néanmoins, et malheureusement aucun dispositifs n'a vu le jour pour le moment.

Par contre, et à fortiori pour le projet Coustou/Alary ,j'insiste bien sur le fait qu'il ne s'agit pas d'une hypothétique technologie !
Tout les principes utilisés dans ce dispositif sont connus depuis longtemps:effet de serre, effet de cheminé, convection,effet de venturi...
Pour donner un ordre d'idées, avec un delta T de 10C° par température positive entre la base et le sommet de la tour, la vitesse du courant d'air ascensionnel serait au niveau du venturi de 160 m/s!
Avec 40C° il atteindrait près de 240m/s!(plus de 860 km/h).
Le cout pour tour de 300m (hauteur optimale) serait de l'ordre de 150 à 200 millions d'euros.

Reste à convaincre les investisseurs, il n'y a qu'a voir les déboires de Nevada solar one(centrale solaire à concentration) prés de Las Vegas pour s'apercevoir que même si un dispositif fonctionne, il faut beaucoup de temps pour convaincre et casser le "dogme énergétique".
A ce titre la fin du pétrole bon marché devrait donner un élan important à ses technologies.
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.

Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11085
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 65

Message non lupar Obamot » 25/04/10, 17:50

Merci pour ces infos. C'est vrai que c'est alléchant, mais pour l'instant hélas, rien de concret.

J'apprends à l'instant qu'un groupe de chercheurs est arrivé à transformer l'énergie solaire en éthanol ou en diesel! Et ce en utilisant des microrganismes issus des biotechnologies!

Fuel for the future: Joule Biotechnologies' genetically engineered microörganisms can turn sunlight into ethanol or diesel.

Image
Crédit photo: Bob O'Connor

Si c'est vrai, le pétrole pourrait aisément se faire remplacer par ce solar-fuel. Qui porte très mal son nom, car ce ne sera pas sans conséquence sur l'environnement et donc le climat.

Source: http://www.technologyreview.com/energy/25077/

Apparement ce type de projet — offrant la possibilité à ne rien changer au mode de consommation actuel — trouve du financement lui. :evil:

Le côté positif serait que ces micro-organismes photosynthétiques utiliseraient la lumière solaire pour convertir efficacement le dioxyde de carbone directement en carburant! Incroyable!
Dernière édition par Obamot le 25/04/10, 18:06, édité 1 fois.
0 x
« L'important n'est point le chemin vers le bonheur, l'important c'est le chemin »Lao Tseu
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 4
Contact :

Message non lupar dedeleco » 25/04/10, 18:04

Il n'y a pas besoin de bio technologie, car la nature fait cela depuis 2,8 milliards d'années avec les cyanobactéries et autres organismes qui nous permettent de respirer.
Laisser croupir de l'eau au soleil avec un peu de sels et des chlorelles vertes ou cyanobactéries (qui s'installent toutes seules), vous avez le point de départ du pétrole, des composés carbonés !!!

Enfin la tour à vortex crée les bonnes conditions pour avoir une tornade ou petit cyclone avec de l'air chaud humide à la base qui monte et cède son énergie en créant des vents de centaines de km/h !!
Plus elle sera haute 300 à 800m, plus elle aura un bon rendement !!
Une certitude scientifique !!
0 x
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5694
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 246

Message non lupar sen-no-sen » 25/04/10, 18:07

Si c'est vrai, le pétrole pourrait aisément se faire remplacer par ce solar-fuel. Qui porte très mal son nom, car ce ne sera pas sans conséquence sur l'environnement et donc le climat.


Ses "solutions"biotechnologique ne sont que des inepties.
Il existe également des recherches pour faire de l'hydrogène à partir d'algues...
On retombe dans le problème des "agro-carburants", Les surfaces nécessaires au fonctionnement de notre parc auto par exemple, serait absolument gigantesque, et l'impact écologique serait désastreux...
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11085
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 65

Message non lupar Obamot » 25/04/10, 18:12

Une fois de plus vous devriez lire les liens avant de dire que la nature fait ça depuis 2,8 milliards d'années ou que ce serait désastreux (ce qui est désastreux c'est le gaspillage engendré, par ce que ces technologies permettent potentiellement. Et non ces techno en elle-mêmes ...c'est ce que je voulais dire...).

Non ce n'est pas exact. L'originalité de leur découverte tient au fait qu'ils sont arrivés à se passe des «étapes intermédiaires».

Ils se sont dit: "après tout les biocarburants viennent du dioxyde de carbone et de l'eau, alors pourquoi persister à les faire partir de la biomasse? Pourquoi ne pas installer un système qui pourrait convertir le dioxyde de carbone directement dans le carburant qu'ils voulaient?"

Et apparement ça marche, à ce qu'ils en disent...

Dans ce cas là il n'y a pas besoin de prélever sur les parcelles agricoles Sen-no-sen.

Ce qu'il faudrait savoir, c'est combien ces microrganismes brûlent-ils de Co2 pour produire du fuel? Et combien de temps ça prend. Quid du processus, pourraient-ils produire autre chose que du fuel pour "assimiler" ce carbonne? Ça oui, ce serait intéressant.
Dernière édition par Obamot le 25/04/10, 19:08, édité 3 fois.
0 x
« L'important n'est point le chemin vers le bonheur, l'important c'est le chemin »Lao Tseu
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5694
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 246

Message non lupar sen-no-sen » 25/04/10, 18:17

dedeleco a écrit :
Enfin la tour à vortex crée les bonnes conditions pour avoir une tornade ou petit cyclone avec de l'air chaud humide à la base qui monte et cède son énergie en créant des vents de centaines de km/h !!
Plus elle sera haute 300 à 800m, plus elle aura un bon rendement !!
Une certitude scientifique !!


Pas la peine de faire aussi haut, la taille optimale pour une tour à vortex serait de 300m.
Plus la hauteur est importante, plus la vitesse du flux d'air est rapide.
Passé une certaine hauteur il serait techniquement complexe de récupérer un flux d'air à vitesse transsonique.
Pour une tour de 300m il faudrait une turbine de 25m de diamètre environ (soit de pales de 11 mètres + noyau centrale, en alliage léger de type titane).
0 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.


Revenir vers « Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion) »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités