Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion)Connaissez-vous le travail de Paul Chefurka ?

Pétrole, gaz, charbon, nucléaire, REP, EPR, fusion chaude, ITER, centrales thermiques, cogénération, trigénération. Peakoil, déplétion, économie, technologies et stratégies géopolitiques.
Avatar de l’utilisateur
brinbrin62
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 31
Inscription : 13/02/18, 17:08
Localisation : Boulogne/Mer
x 7

Connaissez-vous le travail de Paul Chefurka ?

Message non lupar brinbrin62 » 08/04/18, 17:53

Si vraiment vous voulez comprendre les enjeux des décennies qui nous attendent, je vous encourage à lire
"Énergie et population mondiales - Tendances jusqu'à 2100", Par Paul Chefurka, octobre 2007 disponible en français ici : http://www.courtfool.info/fr_Energie_et ... diales.htm

Sa vision est relativement pessimiste : Selon ses recherches (dont je n'ai pas réussi à trouver la faille - Et croyez-moi, j'ai cherché), l'humanité sera réduite de 60% d'ici la fin du siècle, puis graduellement, finira par s'éteindre.

http://www.paulchefurka.ca/7.png

J'aimerais bien que les plus intéressés d'entre vous se penchent sur sa reflexion et trouvent la faille. Ca me rassurerait ;-)

Les plus enthousiastes liront "No really, how sustainable are we? " (http://www.paulchefurka.ca/Sustainability.html) dont est extrait le graphique ci-dessus.
0 x
Paix, amour et équilibre NPK dans vos jardins.

sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2048
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 335

Re: Connaissez-vous le travail de Paul Chefurka ?

Message non lupar sicetaitsimple » 08/04/18, 22:29

brinbrin62 a écrit :J'aimerais bien que les plus intéressés d'entre vous se penchent sur sa reflexion et trouvent la faille. Ca me rassurerait ;-)


Ce n'est pas vraiment une faille, mais plutôt un constat: l'article date de 2007, nous sommes 11 ans après et pas vraiment de signe de début d'une crise énergétique.....Donc faudrait décaler toutes les courbes d'environ dix ans, parler de 2110 au lieu de 2100, et refaire le point dans 10 ans.....
0 x
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2048
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 335

Re: Connaissez-vous le travail de Paul Chefurka ?

Message non lupar sicetaitsimple » 08/04/18, 23:05

Je précise avant de me faire lapider ( ce qui sur un blog ne fait pas vraiment mal....).

La différence entre 2007 et 2018, c'est que globalement les énergies renouvelables sont arrivées à un niveau de coût relativement comparable à celui des énergies fossiles dans beaucoup d'endroits de la planète.

Donc même si globalement la consommation mondiale d'énergie augmente, on peut espérer que (globalement là aussi), cette augmentation soit couverte par du renouvelable et qu'à terme la consommation de fossiles recule.

Pour cela il faudra bien entendu que la production mondiale d'équipements ( panneaux PV, éoliennes, moyens de stockage...) progresse très significativement, mais je ne vois pas vraiment de raison pour que ce ne soit pas le cas.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 11748
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 3705

Re: Connaissez-vous le travail de Paul Chefurka ?

Message non lupar Did67 » 09/04/18, 14:18

Je n'ai pas lu.

Mais je ne vois pas comment sérieusement on peut argumenter l'extinction de l'espèce. Que la croissance "géométrique" doive prendre une fin : dans un système "fini", c'est une évidence. Qu'il y aura probablement un ajustement douloureux par une décroissance sévère, oui, sans doute...

Mais sauf explosion nucléaire généralisée, sauf météorite géante ou l'une ou l'autre chose de ce genre, la "régulation" des parasites les plus sévères (et l'homme en est un) n'aboutit pas à son extinction, mais à une oscillation de la population... Il restera de ci de là quelques pigmés, quelques décroissants sévères, quelques urbains attardés et bunkérisés ou quelques eskimos alcooliques ou que sais-je - qui laisseront une chance de survie à l'espèce humaine... Même si, de par son statut de "super-prédateur", l'espèce humaine est sans doute plus menacée que les scorpions ou tel type d'araignées cavernicoles ou que sais-je...

C'est juste mon avis. Et un avis plutôt "philosophique".
0 x
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2572
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 136
Contact :

Re: Connaissez-vous le travail de Paul Chefurka ?

Message non lupar izentrop » 09/04/18, 15:09

Bonjour,
je vous encourage à lire "Énergie et population mondiales - Tendances jusqu'à 2100", Par Paul Chefurka
L'énergie est loin d'être le problème principal, mais la sauvegarde de la biodiversité.

Le problème de la sixième extinction est sa rapidité.
Les scientifiques disent que l'homme pourrait ne pas en survivre, car il dépends de la biodiversité
Il y a des solutions individuelles et collectives https://www.franceculture.fr/emissions/ ... es-especes.
0 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.

dede2002
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 742
Inscription : 10/10/13, 16:30
Localisation : Genève campagne
x 64

Re: Connaissez-vous le travail de Paul Chefurka ?

Message non lupar dede2002 » 11/04/18, 18:27

Je dirais plutôt "le manque d'énergie est loin d'être le problême principal".

Au contraire, c'est l'abondance d'énergie qui nous permet de détruire ce qui nous entoure, et qui étend le danger plus loin que la simple extinction de "notre civilisation"...
1 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6268
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 404

Re: Connaissez-vous le travail de Paul Chefurka ?

Message non lupar Ahmed » 11/04/18, 18:48

L'auteur lie d'une façon un peu rapide la quantité d'énergie consommée et la croissance démographique, ce qui est loin d'être démontré; comme c'est là-dessus que repose le reste de son argumentation... :roll:
En revanche, comme le soulignent très justement Did et Dédé2002, destruction et énergie sont indissociables.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2572
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 136
Contact :

Re: Connaissez-vous le travail de Paul Chefurka ?

Message non lupar izentrop » 11/04/18, 19:40

L'énergie responsable et pas l'homme ? Pourtant c'est bien lui qui a commencé les destructions de son milieu dès le néolithique http://unt.unice.fr/uoh/degsol/irrigation-sodicite.php

On assiste aujourd'hui à une accélération due aussi au fait que les pays émergents souhaitent avoir aussi leur part du gâteau et c'est normal.
0 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6268
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 404

Re: Connaissez-vous le travail de Paul Chefurka ?

Message non lupar Ahmed » 11/04/18, 19:50

Bien entendu l'énergie n'agit pas de sa propre initiative! Les destructions observées par le passé, parfois très graves, étaient cependant limitées dans l'espace et le temps: la diversité des civilisations ne mettait pas en cause pas la survie de l'ensemble, ce qui s'observe aujourd'hui du fait de l'unification du modèle et de son extension à l'ensemble de la planète: cela n'est possible que grâce (si l'on ose dire!) à une déploiement inédit de dépense énergétique.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5398
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 189

Re: Connaissez-vous le travail de Paul Chefurka ?

Message non lupar sen-no-sen » 12/04/18, 22:50

izentrop a écrit :L'énergie responsable et pas l'homme ? Pourtant c'est bien lui qui a commencé les destructions de son milieu dès le néolithique http://unt.unice.fr/uoh/degsol/irrigation-sodicite.php

On assiste aujourd'hui à une accélération due aussi au fait que les pays émergents souhaitent avoir aussi leur part du gâteau et c'est normal.


Pour être exact "nous" ne détruisons pas notre milieu,nous le transformons.
Cette nuance est de taille car si l'on considère la destruction comme accidentelle alors on pourrait en déduire qu'une prise de conscience pourrait nous amener à cesser ses terribles pratiques en les remplaçant par de meilleurs...en continuant dans le pire,c'est l'idée (saugrenue) de "développement durable".
Hors,plus le temps passe et plus les destructions s'accumulent et avec elles leurs lots de protestations stériles et d'articles scientifiques sur l’inéluctabilité de l'écocide...sans que rien ne change,bizarre non?
En fait non,le simple fait de changer le mot destruction par transformation permet de comprendre ce qui nous pousse à agir de la sorte et du même coup la totale impuissance à générer un changement vertueux.

En réalité les homo sapiens sont les acteurs,et pour être plus précis les hôtes, de complexes d'idées (méméplexes) qui colonisent nos cerveaux et nous poussent à accomplir notre destin funeste:à savoir transformer la biosphère en techno-sphère.
Plutôt que de se perdre en conjectures sur "la folies des hommes" et la corruption de nos élites,ils seraient plutôt grand temps de considérer que la phase actuelle est parfaitement normale,que c'est un déterminisme tout ce qui à de plus logique et que nous y mettons toute notre énergie pour son accomplissement...à l'insu de notre plein gré!

Ahmed a écrit :Bien entendu l'énergie n'agit pas de sa propre initiative!


L'énergie est un terme générique pour désigner ce qui permet la transformation au sein d'un système,les idées ne sont en fait ni plus ni moins qu'une forme d'énergie structuré...
Bien que l'on ne puisse lui attribuer une personnalité,c'est bien l'énergie qui nous pousse à agir,et c'est cette même énergie qui nous conduit à transformer le monde via des retro-actions de plus en plus violentes.
1 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.


Revenir vers « Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon, nucléaire (fission et fusion) »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités

Recherches populaires