Canicule : diminution de la production nucléaire

Pétrole, gaz, charbon, nucléaire (REP, EPR, fusion chaude, ITER), centrales électriques thermiques gaz et charbon, cogénération, tri-génération. Peakoil, déplétion, économie, technologies et stratégies géopolitiques. Prix, pollutions, coûts économiques et sociaux...
phil59
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 702
Inscription : 09/02/20, 10:42
x 147

Re: Canicule : diminution de la production nucléaire




par phil59 » 15/06/22, 20:40

Bien d'accord avec toi !
1 x
Forum Econologie = Bientôt ex "cour de récréation en école maternelle".

sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6981
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 1099

Re: Canicule : diminution de la production nucléaire




par sicetaitsimple » 15/06/22, 21:06

Désolé d'avoir suscité autant de bruit sur la base d'une expression très claire dans ma tête mais visiblement mal exprimée et mal comprise.

Alors, les pertes de production liées aux évènements de bas débits ou de hautes températures des fleuves sont en gros constantes depuis 2000, à une valeur entre 1,2TWh à 1,5TWh/an, soit un peu plus d'un mois de production d'une des plus grosse unités de 1450MW.
Pas de progression géométrique, c'est une valeur relativement constante sur une vingtaine d'années.
1 x
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 11821
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 2621

Re: Canicule : diminution de la production nucléaire




par Remundo » 15/06/22, 21:10

je crois pour ma part que les immenses lacunes de maintenance du parc électronucléaire (et son vieillissement inéluctable) devraient avoir un impact nettement plus important que ces 0,3%.

Par contre des centrales sur les fleuves peuvent ponctuellement baisser de bien plus.

Pas de souci en revanche sur les centrales en bord de mer.
0 x
ImageImage
phil59
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 702
Inscription : 09/02/20, 10:42
x 147

Re: Canicule : diminution de la production nucléaire




par phil59 » 15/06/22, 21:11

Alors, on est déjà dans le système !

Il devient hyper urgent de réagir, car c'est plus des suppositions, mais c'est réaliste depuis 20 ans.
0 x
Forum Econologie = Bientôt ex "cour de récréation en école maternelle".
phil59
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 702
Inscription : 09/02/20, 10:42
x 147

Re: Canicule : diminution de la production nucléaire




par phil59 » 15/06/22, 21:12

Remundo a écrit :je crois pour ma part que les immenses lacunes de maintenance du parc électronucléaire (et son vieillissement inéluctable) devraient avoir un impact nettement plus important que ces 0,3%.

Par contre des centrales sur les fleuves peuvent ponctuellement baisser de bien plus.

Pas de souci en revanche sur les centrales en bord de mer.


Je me demande que dirait moulino51 ....
0 x
Forum Econologie = Bientôt ex "cour de récréation en école maternelle".

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 11821
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 2621

Re: Canicule : diminution de la production nucléaire




par Remundo » 15/06/22, 21:16

oh ben sur des rivières/ruisseaux, les variations de débit sont énormes. Passant facilement d'un rapport de 1 à 10, voire 100, entre l'étiage et une crue.

mais sur les centrales nuke, ce n'est pas l'eau qui donne proportionnellement la puissance, car l'eau n'est là que pour du refroidissement et nécessite une petite fraction du débit.

y'a tout un tas de normes à respecter (que je connais mal) en terme de débit prélevé et température de l'eau relâchée dans le fleuve.

Si le fleuve vient à sécher, ça peut devenir drastique jusqu'à éteindre la centrale. Mais à mon avis ça se présente très rarement et jamais sur l'ensemble du territoire.

Dans les centrales au fil de l'eau, il y a le débit réservé, et là aussi, s'il n'y a pas plus, faut arrêter de turbiner.
1 x
ImageImage
sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6981
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 1099

Re: Canicule : diminution de la production nucléaire




par sicetaitsimple » 15/06/22, 21:33

Remundo a écrit :je crois pour ma part que les immenses lacunes de maintenance du parc électronucléaire (et son vieillissement inéluctable) devraient avoir un impact nettement plus important que ces 0,3%.

C'est certain, mais ça n'a juste rien à voir. Les restrictions liées aux bas débits ou aux hautes températures ne concernent que les unités en fonctionnement, pas celles à l'arrêt pour maintenance.
Par exemple, les deux tranches 1450MW de Chooz sont à l'arrêt jusqu'à la fin de l'année, le débit de la Meuse qui parfois entraine des limitations de production à la fin de l'été ne posera de pb vu qu'il n'y aura pas de production....
2 x
ABC2019
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 12853
Inscription : 29/12/19, 11:58
x 984

Re: Canicule : diminution de la production nucléaire




par ABC2019 » 16/06/22, 06:49

phil59 a écrit :Ben, oui, mais en quoi mes calculs de départ sont faux ?

Tout ça date des années 75-80 pour moi ....


tes calculs ne sont pas faux si on baisse de 0,3 % par an , il restera bien 55 % après 200 ans et 50 % apres 231 ans. Le seul truc c'est que personne n'a dit que ça baisserait de 0,3 % par an
0 x
Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet. (Georges COURTELINE)

Mééé nie nui allé a des fetes avec 200 personnes et n'iai meme pas été maladee moiiiiiii (Guignol des bois)
ABC2019
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 12853
Inscription : 29/12/19, 11:58
x 984

Re: Canicule : diminution de la production nucléaire




par ABC2019 » 16/06/22, 07:01

Remundo a écrit :les calculs sont des projections mathématiques qui ne correspondent à rien.

Rien ne vous dis que les pertes de productions électriques vont gentiment décroître de 0,3% par an "géométriquement" comme disent les matheux...

Mais si vous aimez cette hypothèse, alors oui, il faut 200 ans environ pour perdre la moitié de la production actuelle.

pour les fans de logarithmes népériens... N = ln(1/2) / ln(0,997) = 230.70 années

ça c'est l'approche des technocrates ou des religieux des maths.

parce que l'ingénieur de terrain sait que ça peut se compliquer pour plein de raisons...

ici le problème est juste que certains sont partis sur des calculs sur une hypothèse que personne n'avait faite (en partant d'une mauvaise compréhension de ce que sicetaitsimple avait dit, alors qu'il l'avait deja bien rectifié ) : personne n'a dit que la puissance des centrales baisserait de 0,3 % par an. Donc evidemment les calculs ne correspondent à rien, mais c'est pas la faute des maths, c'est juste qu'au départ l'hypothèse était fausse.

Maintenant si on a des cas où il y a vraiment une croissance ou une décroissance à taux constant, évidemment que les maths sont utiles. Le cas le plus célebre est sans doute la décroissance radioactive : c'est tellement précis que ça permet de dater des roches de plusieurs milliards d'années, ou dans le cas du carbone 14; des fragments organiques de plusieurs dizaines de milliers d'années (mais il faut faire attention ici car le taux de carbone 14 fluctue dans l'atmosphère et il faut tenir compte des ces fluctuations). Donc bien sur que les maths sont utiles quand elles sont appliquées à bon escient.

Et même dans les cas où les taux de variations ne sont pas constants, l'approximation reste utile :

a) pour avoir des bons ordres de grandeurs : si tu dis que la consommation de pétrole augmente de 2% par en environ, ça veut dire que ça doublera en environ 70/2 = 35 ans ( 70/x étant une bonne approximation de ta formule ln(2)/ln(1+x/100) ) . Evidemment ce n'est qu'approximatif mais ça donne un ordre de grandeur

b) ça sert aussi pour donner des limites inférieures ou supérieures. Si tu veux que la croissance soit AU MOINS de 2 %, alors la courbe est bornée inférieurement par une exponentielle à + 2% par an, et tu peux en déduire rigoureusement que ca aura doublé AVANT 35 ans : c'est pas un résultat précis mais c'est une borne supérieure rigoureuse.

Faut pas mépriser les maths , faut juste les utiliser a bon escient c'est tout.
0 x
Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet. (Georges COURTELINE)

Mééé nie nui allé a des fetes avec 200 personnes et n'iai meme pas été maladee moiiiiiii (Guignol des bois)
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 11821
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 2621

Re: Canicule : diminution de la production nucléaire




par Remundo » 16/06/22, 07:39

c'est comme pour les vaccins... :roll:
1 x
ImageImage


Revenir vers « Energies fossiles: pétrole, gaz, charbon et électricité nucléaire (fission et fusion) »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 12 invités