Solar Superstorms : la fin d'Internet (et d'autres soucis de communication...) dès 2023 ?

Matériel HI-Tech électronique et informatique et Internet. Mieux utiliser l'électricité, aide aux travaux et devis, choix de l'équipement. Présentations de montages et plans. Ondes et pollution électromagnétique.
Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6352
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 1698

Re: Solar Superstorms : la fin d'Internet (et d'autres soucis de communication...) dès 2023 ?




par GuyGadeboisLeRetour » 10/09/21, 23:09

Remundo a écrit :non mais je suis d'accord, c'est bien l'électronique autour des câbles qui est sensible

ta carte bleue tu pourras oublier aussi... y'a rien de plus électronique et télécommunication que ces moyens de paiement...


Oui, c'est pour ça que je l'ai écrit. :cheesy:
1 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
"Par définition la cause est le produit de l'effet" .... "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat".... "La nature c'est de la merde". (Exnihiloest, aka Blédina)

ABC2019
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10051
Inscription : 29/12/19, 11:58
x 508

Re: Solar Superstorms : la fin d'Internet (et d'autres soucis de communication...) dès 2023 ?




par ABC2019 » 11/09/21, 06:08

Mais vous avez lu l'article avant de commenter ?
Remundo a écrit :chui pas trop convaincu pour plusieurs raisons

* émission directive de particules de hautes énergies : l'angle solide embrassant la terre depuis le soleil est très petit, en résumé, pour parler en langage simple, 99.999% des directions solaires n'impactent pas la Terre

ca on s'en fiche un peu, vu ce qu'envoie le Soleil dans l'espace , ce qui compte c'est la densité de ce qui arrive au niveau de la Terre , et déjà le vent solaire habituel met les circuits électroniques à rude épreuve, il faut des composants "durcis" pour résister, on ne met pas de l'électronique de base dans les satellites. Si l'éruption multiplie par 100 ou 1000 le flux de particules chargées, ça peut en détruire une bonne partie. C'est comme tout, on ajuste la qualité et le prix en fonction des contraintes "habituelles" mais ça ne résiste pas à un évènement exceptionnel (on parle d'évenements centennaux la)
* les câbles internet sous-marins sont des fibres optiques qui ne sont pas sensibles aux champs magnétiques

ce qu'explique l'article, c'est que ce ne sont pas les fibres optiques qui risquent d'etre détruites, mais les répéteurs installés régulièrement le long de la fibre qui réamplifient le signal qui a tendance à s'atténuer le long d'une fibre. Ils sont alimentés par des cables électriques, et c'est en fait l'onde électrique induite dans la terre , qui se propage dans le sol, qui risque de les flinguer, un peu comme un impact de foudre peut électrocuter des vaches par la ddp entre leurs pattes.
* la Terre a son propre champ magnétique qui canalise les particules chargées de hautes énergies

certes mais elles sont canalisées vers les poles, ce qui donne les aurores polaires. Le probleme est qu'un évenement massif provoque justement des courants qui vont varier ce champ à grande échelle, ce qui par induction produit des courants dans le sol, c'est comme les courants de Foucault. Et ce sont ces courants qui sont susceptibles de produire des surtensions dans le sol et flinguer les appareils qui y sont reliés.

Je ne suis pas capable de juger si les ordres de grandeurs sont corrects mais il y a plein de références dans l'article qui semblent sérieuses et bien documentées. Le probleme de base, c'est en fonction de quel risque acceptable on dimensionne nos systèmes et on accepte de payer le prix d'une protection? Par exemple, jusqu'à quel hauteur de tsunami prévoit on pour une centrale nucléaire ? on fait des estimations "raisonnables", mais parfois, on se plante ...
0 x
Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet. (Georges COURTELINE)
ABC2019
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10051
Inscription : 29/12/19, 11:58
x 508

Re: Solar Superstorms : la fin d'Internet (et d'autres soucis de communication...) dès 2023 ?




par ABC2019 » 11/09/21, 06:19

Exnihiloest a écrit :On sait qu'il n'y aurait aucun impact sur la fibre, je me suis fait la même réflexion que toi, les répéteurs, qui sont alimentés depuis les terminaux, donc on a d'un bout à l'autre du fil de cuivre, conducteur qui peut aussi faire antenne.
Je sais aussi que les VLF sont utilisées par les sous-marins pour leurs communications, donc que des ondes de qqs KHz peuvent traverser l'eau de mer.
De là à penser qu'il y aurait un niveau significatif venant d'une tempête solaire, certainement pas. Les bilans de liaison avec les sous-marins sont catastrophiques, raison pour laquelle les émetteurs doivent souvent dépasser le MW, et pour améliorer le rapport signal sur bruit, les bandes passantes être très réduites et les transmissions en numérique être à très bas débit tant les signaux sont faibles (pas question de passer de la phonie, pour ça il n'y a que les ondes sonores, mais sur des distances très courtes).

mais on n'est pas en train de parler d'un petit émetteur localisé qui essaie de traverser l'eau de mer, mais d'un gigantesque générateur à l'échelle de la planete qui provoque des courants induits dans tout le sol , comme des courants de Foucault. L'onde ne se propage pas à travers l'eau, ce sont les charges du sol qui bougent "longitudinalement" et elles se propage dans les fonds sous marins : le probleme est justement que les répéteurs sont branchés à la terre dans le fond , si ils étaient au milieu de l'eau comme les sous marins, là oui ils seraient sans doute protégés.
Pour ce qui est de la conduction, l'eau est conductrice, certes, mais sans différence de potentiels, impossible non plus de générer des courants destructeurs. Le mer, c'est comme la terre, le potentiel de référence, le changer ne change rien aux phénomènes dont c'est la référence (invariance de jauge).

ca c'est ok quand le champ magnétique de la Terre ne change pas, mais si il est perturbé par une onde de grande ampleur, ça provoque un champ d'induction, ça c'est incontestable, c'est même le principe des alternateurs comme tu sais tres bien :).

Passons à l'analyse du contexte. Contrairement à ce que tu as dit, Il n'y a pas "des experts" mais une seule personne, qui n'est pas expert.
Je me suis renseigné sur l'auteur. C'est une jeune professeur-assistant dont les compétences ne sont pas dans la physique, pas dans l'électromagnétisme, mais dans l'informatique !

c'est sans doute que la partie "physique" est justement déjà connue et non contestée, et que son apport est d'évaluer ce que ça ferait au réseau en fonction de sa connectivité et des liaisons qui seraient touchées ...c'est pas la physique qui est discutée, c'est le coté "organisation du réseau".
0 x
Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet. (Georges COURTELINE)
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 10315
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 1325

Re: Solar Superstorms : la fin d'Internet (et d'autres soucis de communication...) dès 2023 ?




par Remundo » 11/09/21, 08:05

ABC2019 a écrit :Je ne suis pas capable de juger si les ordres de grandeurs sont corrects mais il y a plein de références dans l'article qui semblent sérieuses et bien documentées. Le probleme de base, c'est en fonction de quel risque acceptable on dimensionne nos systèmes et on accepte de payer le prix d'une protection? Par exemple, jusqu'à quel hauteur de tsunami prévoit on pour une centrale nucléaire ? on fait des estimations "raisonnables", mais parfois, on se plante ...

l'article semble ne pas avoir analysé les conséquences sociologiques du sevrage d'internet chez certains individus. :roll:

sinon je suis d'accord avec tes analyses... qui reprennent les miennes. :idea:

pas mal d'articles font dans le catastrophisme, on allait tous mourir du COVID, maintenant on va perdre internet. et alors comment fera-t-on pour l'impasse nasitaire et les contrôles électroniques des masses ? C'est un vrai souci pour l'oligarchie mondialiste.
1 x
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Exnihiloest
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3981
Inscription : 21/04/15, 17:57
x 288

Re: Solar Superstorms : la fin d'Internet (et d'autres soucis de communication...) dès 2023 ?




par Exnihiloest » 13/09/21, 23:02

ABC2019 a écrit :...
mais on n'est pas en train de parler d'un petit émetteur localisé qui essaie de traverser l'eau de mer, mais d'un gigantesque générateur à l'échelle de la planete
...
c'est sans doute que la partie "physique" est justement déjà connue et non contestée, et que son apport est d'évaluer ce que ça ferait au réseau en fonction de sa connectivité et des liaisons qui seraient touchées ...c'est pas la physique qui est discutée, c'est le coté "organisation du réseau".


Tes supputations n'engage que toi. Des vents solaires, il y en a déjà eu des violents qui ont endommagé des satellites ou fait tomber des réseaux électriques comme au Québec en 1989. Ils n'ont jamais mis en difficulté les réseaux de télécommunication sous-marins. Pourtant a l'époque ils étaient bien plus sensibles qu'aujourd'hui car pas tous à fibres optiques, mais à liaisons par paires de cuivre, avec considérablement plus de répéteurs que pour les fibres optiques.
Le blabla théorique qui ne colle pas aux observations, qui plus est quand il est spéculatif et prétend des effets apocalyptiques : direction la poubelle, c'est de la pseudo-science. Faut pas se laisser prendre aux apparences.
0 x

ABC2019
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 10051
Inscription : 29/12/19, 11:58
x 508

Re: Solar Superstorms : la fin d'Internet (et d'autres soucis de communication...) dès 2023 ?




par ABC2019 » 13/09/21, 23:16

Exnihiloest a écrit :Tes supputations n'engage que toi. Des vents solaires, il y en a déjà eu des violents qui ont endommagé des satellites ou fait tomber des réseaux électriques comme au Québec en 1989. Ils n'ont jamais mis en difficulté les réseaux de télécommunication sous-marins. Pourtant a l'époque ils étaient bien plus sensibles qu'aujourd'hui car pas tous à fibres optiques, mais à liaisons par paires de cuivre, avec considérablement plus de répéteurs que pour les fibres optiques. .

Honnêtement, je ne vais pas engager une discussion avec toi sur le sujet, parce que je suis incapable de dire si le risque soulevé est sérieux ou pas, il faudrait regarder un peu plus les références citées. Ce que j'ai déjà entendu quand même, c'est que l'électronique s'était beaucoup plus miniaturisée et était plus sensible aux surtensions qu'avant...
0 x
Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet. (Georges COURTELINE)
Avatar de l’utilisateur
GuyGadeboisLeRetour
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6352
Inscription : 10/12/20, 20:52
Localisation : 04
x 1698

Re: Solar Superstorms : la fin d'Internet (et d'autres soucis de communication...) dès 2023 ?




par GuyGadeboisLeRetour » 14/09/21, 00:42

Je vois toujours RIEN...
0 x
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que de mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. La plus grave maladie du cerveau, c'est de réfléchir". (J.Rouxel)
"Non ?" ©
"Par définition la cause est le produit de l'effet" .... "Il n'y a strictement rien à faire concernant le climat".... "La nature c'est de la merde". (Exnihiloest, aka Blédina)


Revenir vers « Électricité, électronique et informatique: Hi-Tech, internet, DIY, éclairage, matériels et nouveautés »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 19 invités