Economie et finance, durabilité, croissance, PIB, fiscalités écologiquesTaxe selon l'impact sur l'environnement

Economie actuelle et développement durable sont-ils compatibles? PIB, croissance (à tout prix), développement économique, inflation...Comment concillier l'économie actuelle avec l'environnement et le développement durable.
golgot
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 5
Inscription : 21/12/08, 01:35

Taxe selon l'impact sur l'environnement

Message non lupar golgot » 21/12/08, 02:11

Bonjour,

Je cherche (dans un premier temps) à établir une liste des critères qui sont à prendre en compte pour mesurer l'impact sur l'environnement des produits que l'on consomme.

L'idée est de trouver une "méthode de calcul" du cout environnemental de ce que l'on consomme en se basant (approximativement) sur l'idée que l'impact sur l'environnement qu'a un produit découle des impacts des produits constituants le produit final...

J'ai besoin de votre participation pour m'aider à élaborer cette "méthode" (c'est un grand mot...) afin par exemple de taxer un produit de tel montant, de choisir un produit plutôt qu'un autre...

Bon allez je me lance :

1: L'origine géographique du produit
- de façon générale, plus un produit vient de loin plus son inpact environnemental est fort

2: Son conditionnement - emballage
- l'emballage peut être superflu
- sa composition peut être inadaptée, ex: privilégier les emballages papiers aux emballages plastiques

3: Sa durée de vie
- ex: une ampoule à basse consommation dure beaucoup plus longtemps qu'une ampoule classique
- quand l'état offre une prime pour mettre une voiture à la casse, il faut derrière reconstruire une autre voiture, et là le bilan eco plonge...

4: Les produits alternatifs disponibles
- Boire de l'eau du robinet plutôt que d'acheter des bouteilles

5: L'impact écologique des composants du produit
- Même si un produit est assemblé à côté de chez moi, les éléments constituant ce produit peuvent avoir un bilan ecologique très négatif...

6: Les ressources nécessaires à fabrication du produit
- Ce point englobe les besoins humains, matériels et énergétiques nécessaires à la production d'un bien : exemple de l'outil de production énergivore (flytox)

7: l'impact sous-jacent à la consommation du produit :
ex : l'infrastructure nécessaire : je suis sur une ile inhabitée, pour faire rouler ma berline, on doit bitumer des routes, si j'ai un tout terrain, un simple chemin suffit (oups!! ça va en faire réagir quelques uns mais j'ai pas d'autres exemples pour le moment...)

ex2 : Une montre à pile implique d'acheter régulièrement des piles

8: Le partage de son utilisation
- privilégier un produit qui peut servir à plusieurs personnes

9: Le rendement énergétique du produit
- lampes eco, voitures peu gourmandes en carburant...

10: L'usage unique / multiple (flytox)
- ex: vaisselle jetable vs vaisselle classique

11 : La qualité du produit (flytox)
- ex: Chaises de jardin en PVC non protégés de UV qui deviennent "auto-cassants" après un été au soleil
- ex: Les vêtements de mauvaise qualité & mal finis qui deviennent rapidement inmettable
(Ce critère pourrait se rattacher au critère n°3 de durée de vie)

12 : Recyclage / Réutilisation / Destruction du produit
ex : d'une bouteille en verre ou d'une bouteille en plastique, laquelle est la plus facile à recycler ?
ex : Quelle énergie est nécessaire pour éliminer un produit ?

13 : La dangerosité du produit :
ex : Présence de composants toxiques (piles, batteries...)

14 : Le coût d'utilisation du produit :
L'usage ou l'utilisation d'un produit peut induire une demande en énergie supplémentaire
ex : l'achat d'une voiture entrainera une consommation d'essence, d'huile, de liquide antigel, de pneumatiques...
Dernière édition par golgot le 02/01/09, 17:56, édité 15 fois.
0 x

Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 13831
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 544

Message non lupar Flytox » 21/12/08, 13:05

Bonjour golgot

Bien la liste ! 8)
Pour la durée de vie, J'ajouterai quand même la notion que le produit est fait pour ne pas être réutilisable. Il a été conçut dans le seul et unique but d'être jetable, "gaspillable" par principe. Ceci est obtenu de différentes manières par le choix des matériaux prévus pour s'autodétruire , s'abîmer rapidement etc....

Exemples:
- les couverts en plastique jetable.
- Chaises de jardin en PVC non protégés de UV qui deviennent "autocassants" après un été au soleil.
- Pièces détachées presque aussi chères que le produit entier ( petite électronique, accus, piles etc...)

Pour l'aspect taxe, ce serai certainement une très bonne chose. Mais il faut faire attention à sa délicate mise en place. Il serai nécessaire que son montant augmente progressivement avec le temps (sur X années ) que toute l'industrie, l'agriculture etc... aie le temps de s'adapter. Car toute notre économie est basée sur le gaspillage. Il s'agit pas de créer des millions de chômeurs et les guerres qui vont avec. :frown:

A+
0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.
[Eugène Ionesco]
http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132
golgot
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 5
Inscription : 21/12/08, 01:35

Message non lupar golgot » 21/12/08, 18:46

Merci à Flytox pour ses propositions.
J'ai rajouté ces nouveaux critères en fin de liste.


et de 12 !
...
Dernière édition par golgot le 27/12/08, 22:04, édité 1 fois.
0 x
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 237

Message non lupar chatelot16 » 21/12/08, 19:10

vous n'avez pas assez de taxe ? vous en voulez encore plus ?

bonne d'idée de taxer les produit qui viennent de loin ! ca ne serait pas plus simple d'arreter de taxer tous ceux qui essaient de travailler en france

toutes le bonnes facon de faire des economie d'energie , de matiere premiere ou de moins poluer demandent du travail : et tant que la main d'oeuvre est surtaxé on continuera a ne rien faire chez nous et a acheter ce qui est fait n'importe comment tres loin ...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 13831
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 544

Message non lupar Flytox » 21/12/08, 23:34

Bonjour chatelot16

Non , les taxes c'est pas un credo... :mrgreen: Mais cela peut avoir une certaine efficacité, comme notre monde ne reconnait que le moteur pognon, c'est pour parler avec un langage / outil universel du plus jeune au plus vieux en passant du plus puissant au plus démuni. Il faut concerner tout le monde, producteurs et consommateurs de quoique ce soit. Si tout le monde tire dans le même sens, on devrait arriver à une certaine efficacité à moyen terme. :mrgreen:
A+
0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.

[Eugène Ionesco]

http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132

golgot
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 5
Inscription : 21/12/08, 01:35

Message non lupar golgot » 23/12/08, 14:14

comparons un vêtement fabriqué en chine à un vêtement fabriqué en France, tous les 2 destinés au marché français et essayons de leur attribuer une "taxe" :

- le pull chinois vient de beaucoup plus loin (critère n° 1)
- le conditionnement du vêtement chinois est "moins" écologique (critère n°2) (c'est mon métier de traiter les emballages chinois)
- la durée de vie de ce vêtement laisse souvent à désirer quand il provient de chine, même si ces dernière années on commence à voir apparaître des vêtements de meilleure qualité...
- critère n° 5 : il m'arrive de constater du plomb dans les sachets chinois...

ça fait quand même pas mal de "malus" pour le vêtement chinois.
Dire qu'il faut taxer plus le chinois ou au contraire baisser les taxes du francais, là n'est pas vraiment le pb...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 13831
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 544

Message non lupar Flytox » 23/12/08, 15:20

Bonjour Golgot

Un autre critère" possible".
Il y a des machines qui ne sont pas du tout optimisées pour limiter les consommables ( eau , gaz , électricité, matières premières , etc...)
Le seul but est de faire un prix de vente faible, tant pis si le coût d'utilisation explose. Dans le système de vente et la documentation , tout est fait pour cacher les vrais coûts.
Exemple: machine à développer les films argentiques M35 IM de Kodak
Consommation d'eau de 700 à 1400 litres /jour que l'on s'en serve ou pas. Tout cela pour économiser , une tempo et une électrovanne....lamentable :frown:
A+
0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.

[Eugène Ionesco]

http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Economie et finance, durabilité, croissance, PIB, fiscalités écologiques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités