Economie et finance, durabilité, croissance, PIB, fiscalités écologiquesLe CAC40 perd 9 pourcents, lundi noir ou fin d'un système?

Economie actuelle et développement durable sont-ils compatibles? PIB, croissance (à tout prix), développement économique, inflation...Comment concillier l'économie actuelle avec l'environnement et le développement durable.
Avatar de l’utilisateur
bham
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1666
Inscription : 20/12/04, 17:36
x 3

Message non lupar bham » 08/10/08, 19:19

Christophe a écrit :
bham a écrit :Quelle est alors la morale de l'histoire ?


Ne plus faire confiance à personne?


Créer un système qui permette de s'enrichir en exploitant le travail des autres ?

Christophe a écrit :
bham a écrit :La théorie de l'évolution doit-elle se confirmer par la suprématie des plus opportunistes, des plus roublards, ceux là même que l'on voit réussir en politique ?


Ben la loi du plus fort devient la loi du plus riche dans notre systeme...

Y a rien de choquant (dans le sens logique) si?

Non la finalité ne me gêne pas, c'est la façon d'y parvenir qui me gêne ; je m'explique : que qqu'un soit plus riche que moi et qu'il en profite à fond ne me gêne pas tant qu'il l'a mérité par son travail, ses compétences professionnelles, .....etc.
Par contre ce que je trouve choquant est qu'une personne s'enrichisse, sans compétences particulières, sans travail avéré, par le biais de relations personnelles et, pour ce qui est du système bancaire et boursier à partir d'un monde en partie virtuel (voir le post sur la dette notamment) ; ces personnes sont pour moi des sangsues opportunistes qui n'ont aucune morale ; tu va me dire qu'elles en profitent et en tirent bénéfice, tant mieux pour elles ; ce que je constate est que ce marché de dupes, initié par des grands financiers/banquiers ayant réussi à imposer leurs règles aux gouvernements mondiaux, met au premier rang de l'échelle sociale des opportunistes qui ne s'imposent que par leur capacité à gruger les autres ; ce système, à mon sens, met donc en valeur une catégorie d'humains qui sert les intérêts de ceux qui ont mis en place les règles mais en aucun cas les intérêts de l'espèce humaine.

Naïveté de ma part sans doute mais je ne peux supporter de voir le monde dirigé par ce genre humain.
0 x

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 51483
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1041

Message non lupar Christophe » 10/10/08, 13:09

Et pour finir la semaine en beauté, un petit -7%, un!

Image

Lietseu a récupéré l'Envoyé Spécial sur la crise: https://www.econologie.com/forums/le-pire-de ... 55-80.html

J'espere qu'on pourra le mettre online rapidement...
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 51483
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1041

Message non lupar Christophe » 10/10/08, 16:23

Wall Street ouvre en nette baisse

Le CAC 40 accélérait sa chute vendredi après-midi à 3.078,67 points à 15h40. Les places boursières européennes plongent toutes dans le sillage d'un début de séance en chute libre à New York. Pour contrer cette chute, l'Italie a décidé d'interdire toutes les ventes d'actions à découvert, un mécanisme accusé d'amplifier la chute des marchés.

Les Bourses européennes sont toujours largement dans le rouge, vendredi 10 octobre en début d'après-midi. La chute de la Bourse de Paris s'accélérait, l'indice CAC 40 perdant 10,57% à 3.078,67 points à 15h40, après avoir perdu jusqu'à plus de 11%.

A Wall Street, le Dow Jones chutait de près de -7,91% quelques minutes après l'ouverture, passant sous les 8.000 points pour la première fois depuis avril 2003.

En Allemagne, l'indice vedette Dax de la Bourse de Francfort plongeait à nouveau de plus de 10% vendredi à 13h13 GMT.
A la Bourse de Madrid, l'indice Ibex-35 s'est enfoncé à 10,59% à 15h36. Ce seuil est communément admis par les spécialistes pour définir un krach boursier. Pour contrer cette chute, l'Italie a décidé d'interdire toutes les ventes d'actions à découvert, un mécanisme accusé d'amplifier la chute des marchés).

En tout début de séance ce vendre, le CAC 40 avait dégringolé de 8,21%. Londres et Francfort, qui avaient perdu plus de 10% dans les premiers échanges, chutaient respectivement de 5,55% et de 7,81% vers 10h16, alors que se tient ce vendredi une réunion cruciale des grands argentiers du Groupe des Sept. L'Eurostoxx 50 se repliait de 7,79%.

Vendredi matin, la Bourse de Tokyo a connu sa pire chute depuis 21 ans, perdant 9,62% à la clôture, après que New York ait connu jeudi une séance cauchemardesque, la pire depuis le krach d'octobre 1987, le Dow Jones plongeant de 7,33% (soit -678,91 points) et atteignant son plus bas niveau depuis cinq ans.


http://tempsreel.nouvelobs.com/speciale ... _nett.html
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités
Svlany
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 1
Inscription : 10/10/08, 19:59

Message non lupar Svlany » 10/10/08, 20:20

Cette "crise" est une excellente chose. Elle va permettre de réveiller les consciences.
On vous a bien bais.. pendant des décennies et maintenant le système craque. Mais comme on voudrait vous bais.. encore un peu, alors c'est vous qui paierez l'ardoise que nous allons laisser. Ok ?
Les fonds qui vont venir renflouer les systèmes bancaires et boursiers seront plus tard remboursés par les braves contribuables. Dans cette affaire, comme d'habitude, les plus riches en sortiront sans problème (voire encore plus riches pour les plus malins).
Je dis que cette crise est une excellente chose car elle va permettre une amorce de révolution intellectuelle. Il y a peu encore, dans l'usine où je travaillais, des personnes pensaient que notre bon sarkosy était le président idéal (ils ont d'ailleurs voté pour lui puisqu'il l'est devenu, président ...).
Maintenant que les masques tombent en place publique, que les manipulateurs se découvrent au quotidien, que le capitalisme et le libéralisme trébuchent, peut être un sursaut révolutionnaire va t-il enfin naître. Peut être les gens vont-ils, enfin, réfléchir, se reprendre en main, se construire un avenir en pensant à l'avenir commun.
Vivement demain, le CAC à 500 points. Vivement demain et un monde nouveau. Une telle occasion ne se représentera pas, les financiers et les esclavagistes apprennent vite ...
0 x
Avatar de l’utilisateur
gegyx
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3524
Inscription : 21/01/05, 11:59
x 43

Message non lupar gegyx » 10/10/08, 22:36

Moi qui ai un cerceau lent, j’ai eu une illumination en regardant le JT 20h de Fr2.
Ils commençaient à m’escagasser les oreilles avec la crise (en attentant « Plus belle la vie » sur Fr3 :D ).
Il y avait comme par hasard la chauve-souris Jacques Attali, qui n’avait plus ses lunettes. Par 2 fois, il a repris une phrase magique, et je me suis dit ; « Bon sang ! Mais c’est bien sur !… »

Il est quand même curieux, qu’avec tout le pognon injecté (soi-disant ?) aux USA, par le plan Paulson, la dégringolade perdure, La nationalisation de 8 banques en Angleterre par un gouvernement ultra-libéral, la bourse s’effondre, la baisse des taux d’intérêts, les actions au Japon, l’activisme de N. S pour renflouer les banques et dilapider un pognon qu’il n’a pas mais qu’il va sûrement nous réclamer bientôt, sa volonté d’élargir sa pensée et son action à toute l’Europe puisqu’il s’en croit le dépositaire actuel.

Et ben non le CAC 40 chute de 7% encore, alors que « Les banques françaises sont solides ».

Mais pourquoi cela continue de baisser partout ?
Je pensais avec évidence, que les gros actionnaires alarmaient et amplifiaient la dégringolade de la bourse, afin que les petits suivent désespérés, et ensuite racheter le pactole à bas prix, et pour gagner encore plus dans cette crise, tant qu'à faire.

On se dit, qu’on ne sera pas touché puisque l’Etat garantit le livret A + les comptes cumulés jusqu'à 70000€, par déposant.

Après tout, que les gestionnaires salopards trinquent et qu’ils mordent la poussière une bonne fois et qu’on en finisse avec ces racailles ! :evil:

Ben c’est un peu ce que disait de manière plus soft, le brillant économiste de F. Mitterrand, et brillant soutien de N. Sarkozy par la suite.

Il faut absolument sauver le monde en injectant du pognon, payé évidemment par le contribuable. Finalement ce ne serait pas forcément une mauvaise affaire, si l’Etat redresse ces entreprises et dégagent un jour des bénéfices ! (?)… Mais il faut régulariser dorénavant tout cela et prendre les mêmes mesures partout dans le monde pour légiférer et surveiller tous ces petits Banksters… Actuellement, on ne peut rien contre eux, car il n’était pas dans l’illégalité puisqu’il n’y avait pas de lois… Puis vint l’idée qui tue :

Il faut un ordre mondial pour légiférer et prendre les bonnes décisions.

Nous y voilà ! On aurait pu penser que le Nouvel ordre Mondial (NOM), prôné par Bush, Blair et Sarkozy, viendrait à la suite d’une guerre avec l’Iran qui dégénèrerait ?
Mais non, c’est la crise financière, dont nous ne sommes pas les acteurs qui va amener ce processus.
Point la peine de guerre atomique, un scénario bien monté avec les ténors du capitalisme, et le résultat sera là.. Pour notre bien !

:shock: Plus fort que le 11/09/2001…
Dernière édition par gegyx le 11/10/08, 16:09, édité 1 fois.
0 x

Avatar de l’utilisateur
louphil
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 273
Inscription : 22/07/05, 01:20
Localisation : Gironde (Ste Foy-la-Grande)
x 1

Message non lupar louphil » 11/10/08, 08:08

Puis vint l’idée qui tue :

Il faut un ordre mondial pour légiférer et prendre les bonnes décisions.

Nous y voilà ! On aurait pu penser que le Nouvel ordre Mondial (NOM), prôné par Bush, Blair et Sarkozy, viendrait à la suite d’une guerre avec l’Iran qui dégénèrerait ?
Mais non, c’est la crise financière, dont nous ne sommes pas les acteurs qui va amener ce processus.
Point la peine de guerre atomique, un scénario bien monté avec les ténors du capitalisme, et le résultat sera là.. Pour notre bien !


Bien vu Gegyx, je me suis fait la même reflexion en voyant pérorer ce vautour d'Attali ... Et quand la phrase à été formulée, ça a fait tilt chez moi aussi ...

...Bon, je crois que je m'en vais m'inscrire au PBS de ce pas ... :cheesy:
0 x
http://wunic.fr

C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son,
Que certains ont l'air brillants, avant d'avoir l'air cons ....:D :D :D
Avatar de l’utilisateur
toto65
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 490
Inscription : 30/11/06, 20:01

Message non lupar toto65 » 11/10/08, 14:00

Si on tentait de pronostiquer l'avenir?
1-les Fonds souverains rachètent à bas coût les entreprises valables.
2-un nouvel attentat pour mener une nouvelle guerre contre le terrorisme?
3- l'invasion de l'Iran?

Vous la voyez comment la planification de ce nouvel ordre?

Et le rôle de la chine?
Si la croissance mondiale diminue la chine ne parviendra pas à maintenir sa croissance de 8%. D'où un risque d'émeutes des populations.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 51483
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1041

Message non lupar Christophe » 13/10/08, 09:40

CAC40: +5% à l'ouverture là...
Attendons l'ouverture de New York...pour voir le systeme n'est plus "fou"...à défaut d'être toujours dans le "flou"... :cheesy:
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
bham
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1666
Inscription : 20/12/04, 17:36
x 3

Message non lupar bham » 13/10/08, 15:17

http://www.lemonde.fr/opinions/article/ ... _id=647065
Le CAC 40 est en très forte hausse !, par Jean Gadrey
LE MONDE | 13.10.08 | 13h34
Si l'on reconstitue l'indice CAC 40 depuis sa création en 1988, on s'aperçoit qu'il a connu, y compris en tenant compte de son plongeon des derniers jours, une progression énorme, sans commune mesure avec celle des salaires, des minima sociaux et du PIB par habitant.

En 1988, le CAC 40 oscille entre 1 000 et 1 100 "points" (il a été défini avec une valeur de 1 000 points au 31 décembre 1987). Dans la première moitié des années 1990, il vaut entre 1 500 et 2 100. A partir de 1998, c'est l'envolée liée à la bulle Internet, qui le voit culminer début septembre 2001 au-dessus de 6 900, avant une plongée jusque mars 2003, où il descend à 2 400. Le rebond ultérieur va durer plus de quatre ans, jusqu'à juin 2007, avec un point haut à plus de 6 100. Au moment où j'écris ces lignes, le 10 octobre au matin, il est à 3 100. Catastrophe nationale ?

Si l'on adopte une perspective plus longue (ne dit-on pas que les actions ont à voir avec l'investissement ?...), on s'aperçoit que quelqu'un qui aurait détenu début 1988 un portefeuille d'actions conforme à la composition du CAC 40 à l'époque, et qui aurait procédé régulièrement à un minimum d'ajustements pour coller à la composition changeante de cet indice (il y a des produits financiers pour cela) aurait à ce jour une somme 3,1 fois supérieure s'il vendait. Or, en vingt ans, de 1988 à 2008, l'indice des prix à la consommation a progressé d'à peine plus de 40 %. Cela assure à notre détenteur d'actions une progression de 120 % du pouvoir d'achat de son portefeuille.
Pendant ce temps, comment ont évolué le pouvoir d'achat des salaires, des minima sociaux, et le PIB par habitant ? Ce dernier a progressé de 35 % en vingt ans. Le salaire annuel moyen des salariés à temps complet a progressé d'environ 60 % en euros courants, soit autour de 15 % à prix constants. Quant au pouvoir d'achat du RMI depuis sa création effective en 1989, c'est pire : + 5 % en dix-huit ans !

Récapitulons : en vingt ans, le portefeuille CAC 40 a vu son pouvoir d'achat progresser de 120 %, pendant que celui des salaires (à temps plein) peinait à atteindre les 15 % et que celui du RMI faisait pratiquement du sur-place. Pour que le CAC 40 enregistre la même progression que les salaires sur cette période, il faudrait qu'il plonge demain sous les 1 600 points.

Objection. Il est un peu excessif de faire débuter cet exercice en 1988, alors que la création du CAC 40 cette année-là faisait suite à un krach boursier, en 1987. 1988 est un point bas, cela peut fausser l'analyse. C'est vrai, mais si l'on prenait comme période initiale un point haut, hypothèse la plus défavorable pour cette démonstration, en se fondant sur les valeurs des mois précédant le krach de 1987, on partirait d'environ 1 500 points au lieu de 1 000.

Cela ne modifierait pas l'énormité de l'écart des progressions : au lieu d'une progression de 120 % du pouvoir d'achat des actions en vingt ans, on obtiendrait + 48 %, soit plus de trois fois la hausse correspondante pour les salaires.

Puisque la question se pose de savoir qui va payer les sommes gigantesques que les Etats vont engloutir pour tenter de sauver le système qu'ils ont créé, avec l'espoir de se désengager au plus vite ensuite (revendre plus cher au privé ce qu'on aura en partie nationalisé à bas prix, en se comportant comme des boursicoteurs), on peut au moins répondre : doivent d'abord payer ceux qui ont bénéficié de la déformation de la valeur ajoutée en leur faveur et ceux qui ont vu le pouvoir d'achat de leurs actifs progresser de 120 % en vingt ans.

Il faut remplacer le bouclier fiscal par un bouclier social et maintenir les revenus de l'immense majorité en réduisant les inégalités provoquées par la démesure de la finance spéculative.


Jean Gadrey est professeur émérite d'économie à l'université Lille-I.
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 51483
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1041

Message non lupar Christophe » 13/10/08, 15:26

Bham bien l'article ca remet bien les choses et idées à leur place: la finance et spéculation rapportent plus que la "richesse" industrielle or la bourse n'est RIEN DU TOUT sans les industriels...

...Par contre pour comparer le pouvoir d'achat des plus démunis justement attendons de recevoir les impôts 2009...en Belgique c'est 2 à 3000€ de majoration attendue par foyer fiscal...700€ par belge d'apres les médias!

Un autre article sympa du monde du jour: Vive la crise!!
Dernière édition par Christophe le 09/12/14, 21:06, édité 2 fois.
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités


Revenir vers « Economie et finance, durabilité, croissance, PIB, fiscalités écologiques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités