Economie et finance, durabilité, croissance, PIB, fiscalités écologiquesLa pauvreté en France et le RSA, des chiffres?

Economie actuelle et développement durable sont-ils compatibles? PIB, croissance (à tout prix), développement économique, inflation...Comment concillier l'économie actuelle avec l'environnement et le développement durable.
Christine
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1144
Inscription : 09/08/04, 22:53
Localisation : En Belgique, une fois

Message non lupar Christine » 29/08/08, 15:59

ou plus simplement, ça depend si on prend 817 euros ou 681 euros comme référence - selon que ça arrange :?:

le lien de Delnoram a écrit :en utilisant le seuil de 60 % du revenu médian [817 €], comme le pratique l’institut de statistique européen Eurostat et de plus en plus l’Insee, à la place de 50 %[681 €] , on multiplie par deux la pauvreté.


Ca fait la moitié, ça correspond.
Dernière édition par Christine le 29/08/08, 16:04, édité 1 fois.
0 x

harry le ravi
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 183
Inscription : 18/03/08, 14:30

Message non lupar harry le ravi » 29/08/08, 16:02

Le soucis est: comment sortir de cette crise?

Pour augmenter le pouvoir d'achat, il faut biensur soit réduire les impots, soit augmenter les salaires.

Les impots ne peuvent etre réduit, nous somme un pays 'social" dans le sens où notre institution aide au max les plus démunis...

Les entrepreneurs n'investissent pas énormément en france.... à part le pinard, le clacos et la tour eiffel......

Les français importent beaucoup plus qu'il n'exportent.... le PIB prend un claque.

Pour améliorer la santé de la richesse française il faudrai:
- favoriser l'exportation.... difficile et peu prévisible
- augmenter les impots
- réduire les aides
- consomer plus pour créer une demande de production
Dans la plupart des cas, les français vont pas aimer.... mais pourquoi pas subir une période difficile pour ensuite repartir en bonne condition?

Certains diront que nos chers politique n'ont qu'a etre moin payé, avoir de plus petites voitures avec de plus petits chauffeurs,..... mais il faut pas réver, ils y tiennent à leurs avantage et ce n'est pas une solution durable....
0 x
Christine
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1144
Inscription : 09/08/04, 22:53
Localisation : En Belgique, une fois

Message non lupar Christine » 29/08/08, 16:08

harry le ravi a écrit :Les français importent beaucoup plus qu'il n'exportent....

Et si on commençait simplement par consommer mieux et local ?
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 54279
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1565

Message non lupar Christophe » 29/08/08, 16:14

harry le ravi a écrit :Pour augmenter le pouvoir d'achat, il faut biensur soit réduire les impots, soit augmenter les salaires.


...soit diminuer les charges et factures fixes (a commencer par les loyers !!!)...

harry le ravi a écrit :Pour améliorer la santé de la richesse française il faudrai:
(...)
- consomer plus pour créer une demande de production


Tu as oublié consommer plus FRANCAIS (ou du moins production plus localisée)
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - AMELIORONS NOS ECHANGES SUR LE FORUM - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités
harry le ravi
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 183
Inscription : 18/03/08, 14:30

Message non lupar harry le ravi » 29/08/08, 16:23

Je suis tout à fait d'accord avec vous mais je pense qu'il faut que tout le monde prenne une petite claque (voir moyenne) plutot que de donner une grosse claque à une seul groupe de personne.

Pour consomer local, certaines personne comprennent pas que des agriculteur locaux vendent aux particulier, moin cher que dans les super marchés, mais même si ils seraient au courant, il faut se déplacer le weekend, chercher les produits......
Ils ne comprennent pas que ce type de sortie est très agréable surtout pour les enfant qui vont cueillir des fraises, des pommes,....


Apres on peut devenir autonome, cultiver son potager dans sa maison autonome en energie, en eau.... mais l'investissement de départ est élevé, et demande beaucoup de travail (car la sociétée actuel est plutot faignante).....

J'espere que les politiques vont prendre une solution viable sur du long terme même si on dois subir une sale période afin de rattraper nos erreurs.
0 x

C moa
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 704
Inscription : 08/08/08, 09:49
Localisation : Alger
x 9

Message non lupar C moa » 29/08/08, 16:52

Voilà un sujet intéressant (non pas que les autres ne le soient pas entendons nous bien ;-) )

Il y a quelques mois, j'ai lu dans un mensuel économique (capital pour ne pas le citer) une étude qui donnait la répartition des revenus déclarés par les français. J'avoue que cela m'a pas mal interpellé.
Ainsi, (de souvenir mais ça joue à quelques centaines d'euro) :
- 50 % des foyers français déclarent moins de 17 000 € par an soit moins de 1416€ par mois ;
- 30 % des foyers français déclarent moins de 35 000 € par an soit moins de 2916 € par mois ;

Les autres tranches je ne m'en rappelle plus mais déjà ça veut dire que 80% des FOYERS français gagnent moins de 3000 € par mois.
Certes si on est célibataire, on peut vivre, même à Paris, avec 3000 € mais une famille... quelque soit l'endroit en France, je suis un peu plus réservé et avec 1400 € je suis franchement pessimiste.
C'est aussi pour ça que les seuils de pauvreté varient car ils dépendent bien évidemment du nombre de personnes dans le foyer.

Les impots ne peuvent etre réduit, nous somme un pays 'social" dans le sens où notre institution aide au max les plus démunis...

Certes mais lorsque l'on sait qu'environ 2/3 des allocataires de la CAF seraient sous le seuil de pauvreté si ils n'étaient pas aidés, je suis tout de même content d'être dans un pays social. Ce que je trouve lamentable en revanche, c'est que les allocations ne soient pas soumises à un plafond de ressources.

Certains diront que nos chers politique n'ont qu'a etre moin payé, avoir de plus petites voitures avec de plus petits chauffeurs,..... mais il faut pas réver, ils y tiennent à leurs avantage
Il est vrai que l'on doit faire des efforts mais pourquoi n'en feraient-ils pas ??
Un exemple, il y a quelques mois, il y a eu la réforme des régimes spéciaux. L'un des seuls à ne pas avoir été touché est celui des élus. Savez-vous que lorsqu'un député a été élu pendant 5 ans, il touchera 1500€ pour sa retraire ?? Savez-vous que si il fait un second mandat, il touchera 3000 € de retraite ?? et ainsi de suite. Sachant qu'ils sont payés autour de net 5000 € par mois (pour le coup, je pense que c'est mérité), cela signifie qu'après 5 ans de travail ils toucheront environ 30 % de leur salaire en retraite. Après 10 ans de travail, ils toucheront près de 60%. Vous connaissez beaucoup de professions traitées de la sorte ??
Un deuxième exemple, jusqu'en 2006 lorsqu'un député n'était pas réélu, il touchait sa solde intégrale pendant 6 mois. Juste avant les dernières législatives, ils ont votés un texte passant cette indemnité de 6 à 60 mois. On stigmatise les chômeurs mais cela fait tout de même un écart de minimum 270 000€ par député non réélu entre l'ancien et le nouveau système. On peut en payer des chomeurs et des RSA avec une telle somme.
et ce n'est pas une solution durable....

Je ne vois pas en quoi avoir une meilleure gestion des deniers de l'état n'est pas une solution durable. C'est ce qui permet au gouvernement espagnol de mettre en place un plan de relance ambitieux !!
0 x
Christine
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1144
Inscription : 09/08/04, 22:53
Localisation : En Belgique, une fois

Message non lupar Christine » 29/08/08, 17:56

C moa a écrit :C'est aussi pour ça que les seuils de pauvreté varient car ils dépendent bien évidemment du nombre de personnes dans le foyer.


Le nombre de personnes dans le foyer est bien entendu pris en compte. Le problème provient du fait que le montant seuil varie selon les études. Par exemple le tableau ci-dessous : le 1er chiffre correspond à 50 % du revenu moyen, le 2e à 60 % . Les aides sociales sont incluses.

Selon que l'on prend l'un ou l'autre, la proportion de foyers en dessous du seuil passe du simple au double.

Revenu disponible correspondant au seuil de pauvreté selon le type de ménage en euros 2006/mois

Personnes seules 880 733
Familles monoparentales, un enfant de moins de 14 ans 1 144 953
Familles monoparentales un enfant de 14 ans ou plus 1 320 1 100
Couples sans enfant 1 320 1 100
Couples un enfant de moins de 14 ans 1 584 1 319
Couples un enfant de 14 ans ou plus 1 760 1 466
Couples deux enfants de moins de 14 ans 1 848 1 539
Couples deux enfants, dont un de moins de 14 ans 2 024 1 686
Couples deux enfants de plus de 14 ans 2 200 1 833

Champ : personnes vivant en France métropolitaine dans un ménage dont le revenu déclaré est positif ou nul et dont la personne de référence n'est pas étudiante.
Source : Insee-DGFiP-Cnaf-Cnav-CCMSA, enquête Revenus fiscaux et sociaux 2006.
0 x
Christine
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 1144
Inscription : 09/08/04, 22:53
Localisation : En Belgique, une fois

Message non lupar Christine » 29/08/08, 18:12

harry le ravi a écrit :Je suis tout à fait d'accord avec vous mais je pense qu'il faut que tout le monde prenne une petite claque (voir moyenne) plutot que de donner une grosse claque à une seul groupe de personne.

Pour consomer local, certaines personne comprennent pas que des agriculteur locaux vendent aux particulier, moin cher que dans les super marchés, mais même si ils seraient au courant, il faut se déplacer le weekend, chercher les produits......


Je trouve justement que c'est plutôt égalitaire : chacun de faire un petit effort. Nous consommons tous.

Consommer de qualité et local ne signifie pas forcement "gambader dans les champs, les cheveux au vent" (quoique ce soit agréable). Ca peux être au supermarché en achetant un fromage du terroir à la coupe plutôt que des "p'ti kipleur" dans leur coque individuelle en plastique fabriqués dieu sait où .

Mais bon, on s'éloigne un peu du sujet mais j'y tiens car se sont des choix que nous pouvons faire et si on peut douter de son pouvoir politique de citoyen, n'hésitons pas à nous servir de notre vrai pouvoir : celui de consommateur (ou non-consommateur).
0 x
C moa
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 704
Inscription : 08/08/08, 09:49
Localisation : Alger
x 9

Message non lupar C moa » 01/09/08, 10:58

harry le ravi a écrit :Je suis tout à fait d'accord avec vous mais je pense qu'il faut que tout le monde prenne une petite claque (voir moyenne) plutot que de donner une grosse claque à une seul groupe de personne.
Ayant été dans une situation financière très juste il y a quelques années et étant plus à l'aise aujourd'hui, il y a pas photo, je préfère ma situation actuelle même si je paie des impôts et même si je dois en payer un peu plus pour financer le RSA. N'oublions pas une chose, les plus modeste d'entre nous dépensent 100% de ce qu'ils gagnent donc leur demander un effort 0.5 ou 1% revient à diminuer de 0.5 ou 1% leur pouvoir d'achat pour l'indispensable. (très très) Rares sont ceux qui peuvent épargner...

Apres on peut devenir autonome, cultiver son potager dans sa maison autonome en energie, en eau.... mais l'investissement de départ est élevé,
même si on s'écarte un peu du sujet, j'y vais de mon petit commentaire.
Est-ce que l'écologie est un problème de riche ?? Je ne le crois pas mais les faits montrent que souvent seuls ceux qui ont (un peu) de l'argent peuvent prendre en compte ce sujet.
Globalement, une maison écologique coûte entre 15 et 20% plus chère qu'une maison traditionnelle aux normes minimales. Un couple modeste peut tout à fait obtenir un prêt pour une maison traditionnelle mais pas pour une maison écologique. En effet, le banquier prendra en compte le sacro saint "taux d'endettement" sans voir qu'avec une maison écologique, le couple fera de grosses économie sur l'eau, le gaz, l'électricité.
C'est le même problème avec les personnes qui obtiennent un prêt pour une maison située à 30 km de leur travail. Le banquier ne prend pas en compte le carburant, l'usure de la voiture....

Christine a écrit :Consommer de qualité et local ne signifie pas forcement "gambader dans les champs, les cheveux au vent" (quoique ce soit agréable). Ca peux être au supermarché en achetant un fromage du terroir à la coupe plutôt que des "p'ti kipleur" dans leur coque individuelle en plastique fabriqués dieu sait où .
Grande surprise lorsque je suis arrivé à Milan, tous les fruits et légumes étaient... italiens.
En plus, il y a un choix bien plus important. Par exemple, il n'y a pas que des tomates bien rondes et toutes rouges.
J'ai de plus le sentiment que l'esprit de calibre n'existe pas ici ou alors ils sont beaucoup plus gros. Certains brugnons avaient la taille d'une pomme, des prunes celle des brugnons.
Y'a t'il un lien de cause à effet, d'après ma chère et tendre, les prix sont moins élevés ici.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Economie et finance, durabilité, croissance, PIB, fiscalités écologiques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités