Est-ce la fin du capitalisme ?

Economie actuelle et développement durable sont-ils compatibles? PIB, croissance (à tout prix), développement économique, inflation...Comment concillier l'économie actuelle avec l'environnement et le développement durable.
humus
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 534
Inscription : 20/12/20, 09:55
x 270

Est-ce la fin du capitalisme ?




par humus » 24/06/21, 07:42

Bonjour,

Dans « la dernière chance du capitalisme », Patrick Artus et Marie-Paule Virard le reconnaissent volontiers : la révolution conservatrice initiée au début des années 1980 par Margaret Thatcher et Ronald Reagan a abouti sur les cendres de l’Etat-Providence et de la pensée keynésienne à l’avènement du capitalisme néo-libéral inspiré par Milton Friedman et il est tout aussi indubitable que ses principes d’airain (libéralisation des échanges, recul du rôle de l’Etat, poursuite acharnée de la désyndicalisation, exigence intraitable de rentabilité élevée des capitaux, primat sacro-saint de l’actionnaire) se sont rapidement diffusés pour devenir la doxa à laquelle la plupart des décideurs de la planète, quelles que soient leurs sensibilités ou leurs obédiences, n’osent plus déroger. Le fameux « There is no alternative » de la Dame de fer est désormais si bien gravé dans la psyché collective que les salariés eux-mêmes se sont résignés à être les oubliés de la machine à créer de la prospérité et n’osent presque plus revendiquer le partage des fruits des gains de productivité avec les actionnaires.
Que le capitalisme néo-libéral règne sans partage constitue dès lors une évidence aux yeux de beaucoup. Pourtant, à l’heure où il triomphe quasiment partout d’un bout à l’autre de la planète, sa survie deviendrait de plus en plus douteuse. Nous pourrions même assister à son effondrement. Du moins est-ce le diagnostic qu’établissent les deux auteurs de « La dernière chance du capitalisme » pour qui le capitalisme néo-libéral a failli à tenir toutes les promesses qu’il portait.
Est-il possible de sortir de cette impasse ? La Théorie Monétaire Moderne (Modern Monetary Theory) promue par Stephanie Kelton et que les banques centrales (FED, BCE, BoJ) semblent avoir implicitement adoptée peut-elle s'apparenter à une alternative crédible ? Patrick Artus nous répond.


Tout semble réuni pour la croissance (éducation, recherche et développement) et elle n'est pas là ,les gains de productivité plafonnent, je cite," il y a un énorme point d’incompréhension"
Peut être les limites dont les limites physiques, tout simplement ?

0 x
Vivre est l’état le plus évolué de la matière. H.Reeves
Nous sommes la moyenne des 5 personnes que nous côtoyons le plus, attention à nos fréquentations sur forum. :wink:
:arrow: ABC2019 en ignoré pour esprit perverti insultant

Revenir vers « Economie et finance, durabilité, croissance, PIB, fiscalités écologiques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 9 invités