Economie et finance, durabilité, croissance, PIB, fiscalités écologiquesEnnième foutage de gueule du gouvernement

Economie actuelle et développement durable sont-ils compatibles? PIB, croissance (à tout prix), développement économique, inflation...Comment concillier l'économie actuelle avec l'environnement et le développement durable.
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8552
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 156

Re: Ennième foutage de gueule du gouvernement

Message non lupar Remundo » 09/09/19, 14:54

grelinette a écrit :Sinon, aux infos, ils ont précisé la taille des zones de protection autour des habitations :

- 5 mètres pour les produits épandus sur le sol,
- 10 mètres les produits pulvérisés dans l'air ...

on est rassuré, à 9,99 m, on est en danger, tandis qu'à 10,01 m, c'est la sécurité.

sans parler du souffle du vent, qui comme chacun sait, ne propage pas les aérosols sur plus d'un micromètre.

et sans aucune distinction sur lesdits produits chimiques, qui comme chacun sait, sont parfaitement identiques entre eux... :roll:

mais quel niveau de connerie : Vive le Gourverne-Ment !! :evil:
0 x
ImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15724
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 6065

Re: Ennième foutage de gueule du gouvernement

Message non lupar Did67 » 09/09/19, 14:54

enerc a écrit :
Quand on voit les agriculteurs en combi de spationaute dans leur tracteur, ça fait quand même un peu peur de traiter à 0m d'une école.



Bien sûr que cela fait peur !

Comme font peur les poussettes en ville, au ras des pots d'échappement !

Il est difficile de changer nos systèmes, pour l'agriculteur adhérent de la FNSEA comme pour le citadin content d'avoir trouvé un boulot à l'autre bout de la ville et qui à un enchainement de 3 transports en commun qui prennent 1h 20, préfère sa voiture qui ne prend que 30 mn (dont 20 mn de bouchon où il ne fait que polluer sans guère avancer).

Alors chacun continue de se suicider et de suicider l'autre à l'insu de son plein gré.

Là où la société devient complexe, c'est que le second reproche au premier de tuer ! Sans balayer devant sa porte. Difficile alors d'échapper aux invectives. Aux actions directes (cf les actions violentes des anti-specistes). Impossible d’avancer ensemble - ce que normalement fait une civilisation.
1 x
Avatar de l’utilisateur
grelinette
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1680
Inscription : 27/08/08, 15:42
Localisation : Provence
x 119

Re: Ennième foutage de gueule du gouvernement

Message non lupar grelinette » 09/09/19, 14:58

Il n'est pas bien malin l'agriculteur de la vidéo qui donne, avec aplomb, comme argument pour justifier une zone de pulvérisation de pesticides de 0 mètre autour des habitations :

"Quand on voit ce qui se consomme dans l'assiette des français aujourd'hui, on se pose des questions ..." (à 2 mn de l'interview).

C'est vrai ça,vu qu'on bouffe déjà des aliments dégueux... bin pourquoi que ça pose un problème de les empoisonner aussi ?...
0 x
Projet de l'hippomobile-hybride - Le projet sur éconologie
"La recherche du progrès n’exclut pas l’amour de la tradition"
Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 707
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 51

Re: Ennième foutage de gueule du gouvernement

Message non lupar GuyGadebois » 09/09/19, 15:05

grelinette a écrit :Il n'est pas bien malin l'agriculteur de la vidéo qui donne, avec aplomb, comme argument pour justifier une zone de pulvérisation de pesticides de 0 mètre autour des habitations :

"Quand on voit ce qui se consomme dans l'assiette des français aujourd'hui, on se pose des questions ..." (à 2 mn de l'interview).

C'est vrai ça,vu qu'on bouffe déjà des aliments dégueux... bin pourquoi que ça pose un problème de les empoisonner aussi ?...

Oui, en effet, et il y a de grande chance pour que ce qui se consomme dans l'assiette des Français, ce soit en partie lui qui le produise!
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes.” (J.Rouxel)
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15724
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 6065

lors

Message non lupar Did67 » 09/09/19, 15:10

Remundo a écrit :
on est rassuré, à 9,99 m, on est en danger, tandis qu'à 10,01 m, c'est la sécurité.

sans parler du souffle du vent, qui comme chacun sait, ne propage pas les aérosols sur plus d'un micromètre.

et sans aucune distinction sur lesdits produits chimiques, qui comme chacun sait, sont parfaitement identiques entre eux... :roll:

mais quel niveau de connerie : Vive le Gourverne-Ment !! :evil:


Difficile de ne pas être d'accord.

Et pourtant !!!

Il n'existe, en aucune matière, un "règlement juste". Ou "parfait" :

a) réglementer, c'est fixer des limites. Mais c'est fixer des limites vérifiables (un règlement non vérifiable n'est pas appliqué, donc n'est pas un règlement !)

b) donc un règlement "public", s'appliquant à un peuple, de 60 million de citoyens, ou ici 2 ou 300 000 agriculteurs, avec autant de situation, comporte sa dose d'arbitraire.

C'est vrai pour les émissions des GSM comme pour les vitesses sur routes comme pour la dose de radioactivité comme pour la teneur maximale en nitrates dans l'eau... C'est vrai pour l'alcoolémie au volant ou pour l'horaire limite pour faire du bruit le soir (10 heures) ou le maximum de décibel dans une salle de spectacle (105 DB, je crois : pourquoi ? A 104 on n'entendrait rien, à 106 on devient sourd ??? Ton raisonnement sur les limites rend ridicule la mesure la plus raisonnable !) Etc etc etc etc... La liste est sans fin.

Rejeter un règlement sur cette base, c'est risqué. Quelles alternatives :

a) chacun décide pour lui en fonction de sa situation réelle, en tenant compte de la complexité de la situation ??? Utopie : on sait bien que la majorité grugera ! Se mettra en danger. Et mettra en danger les voisins...

b) absence de règlement ??? Anarchie. On peut essayer... Je doute que cela n'aille loin...

Sur le cas présent, il reste que 10 m, tu as raison, c'est ridicule. Juste parce que politiquement, le gouvernement ne veut pas se fricfrac les agriculteurs dans la rue. Alors on essaye de faire croire que 10 m est une mesure courageuse, dans l'espoir que les citoyens avalent ça. Et que les agriculteurs ne bronchent pas.

Oui, la non-mesure proposée, on peut, on doit la critiquer.

Le vrai drame, selon moi, c'est une puissance publique incapable d'agir. On aurait une puissance publique solide, avec quelques milliards à dépenser, on pourrait envisager d’exproprier avec dédommagements sérieux (car la majorité des agriculteurs ne sont pas dans une situation aisée, ne nous fermons pas les yeux par pure bobologie) 300 m autour des lotissements, écoles, hôpitaux. D'installer des producteurs "bio" ou "plus que bio" même, avec un cahier des charges précis. Mettre en place une ceinture protectrice, qui serait une zone maraichère ou de production "agro-écologique"... Y'a plus de sou. Alors on prend des "mesurettes" ridicules. Voilà comment je vois ça.
2 x

Avatar de l’utilisateur
GuyGadebois
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 707
Inscription : 24/07/19, 17:58
Localisation : 04
x 51

Re: lors

Message non lupar GuyGadebois » 09/09/19, 15:13

Did67 a écrit :Y'a plus de sou. Alors on prend des "mesurettes" ridicules. Voilà comment je vois ça.

Y'a plus d'sous?
Regarde combien ça nous coûte, la PAC, pour engraisser ces salauds d'empoisonneurs...
0 x
“Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes.” (J.Rouxel)
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15724
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 6065

Re: Ennième foutage de gueule du gouvernement

Message non lupar Did67 » 09/09/19, 15:16

enerc a écrit :
Quand on voit les agriculteurs en combi de spationaute dans leur tracteur, ça fait quand même un peu peur de traiter à 0m d'une école.



Il ne faut pas combattre avec des arguments faux ou spécieux : l'agriculteur manipule le produit pur, avant dilution. Sur son tracteur, il est au centre du nuage pendant plusieurs heures. On ne peut donc comparer sa situation (et les mesures qu'heureusement il prend pour se protéger) avec un passage de l'autre coté de votre jardin...

Je ne défends pas.

Je dis juste : pas d'arguments naïfs, c'est pas efficace ! Cela se retourne facilement.
0 x
Avatar de l’utilisateur
grelinette
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1680
Inscription : 27/08/08, 15:42
Localisation : Provence
x 119

Re: Ennième foutage de gueule du gouvernement

Message non lupar grelinette » 09/09/19, 15:28

Did67 a écrit :... Là où la société devient complexe, c'est que le second reproche au premier de tuer ! Sans balayer devant sa porte. ...

Sans tomber dans le sacro-saint "Principe de précaution" si controversé, le problème vient des certitudes affirmées par certains qui percutent violemment les doutes et les angoisses des autres.

On a quand même du mal à comprendre et à croire les agriculteurs qui affirment mordicus avec une certaine provocation, qu'il n'y a pas de danger avec les pesticides, alors que certains d'entre-eux font la une des médias mondiaux avec leurs maladies déclarées et les procès pour empoisonnement au fabricants de pesticides !

Petits souvenirs publicitaires nostalgiques : (sources)
pub produits radioactifs.jpg
pub produits radioactifs.jpg (173.65 Kio) Consulté 71 fois



Au fait, quelqu'un aurait-il essayé le Soin du visage Bayer au Glyphosate, j'hésite un peu avant de l'acheter... :mrgreen:
0 x
Projet de l'hippomobile-hybride - Le projet sur éconologie
"La recherche du progrès n’exclut pas l’amour de la tradition"
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8552
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 156

Re: Ennième foutage de gueule du gouvernement

Message non lupar Remundo » 09/09/19, 15:29

en fait je dirais "à vue de nez" que pour limiter suffisamment les inhalations d'aérosol, il faut 100 m, et que certains ne sont pas forcément dangereux.

Mais le débat n'est même pas là. Le fond du problème est que nous avons des millions de citadins et de rurbains qui veulent bien manger sans trop payer (et j'en fais partie), et surtout sans jamais mettre les pieds ou les mains dans la terre.

La production agricole est donc dévolue à moins de 5% de la population active, qui ne peut répondre à ce défi que par une agriculture mécanisée et sur-stimulée par des intrants chimiques... dont certains sont des petits poisons...

au Moyen-Âge, il n'y avait pas tout ça, mais 90% de la population était au champ, se démolissait même par la dureté physique de la tâche, et malgré cela, des famines survenaient.

Je n'ai pas la solution, je pose simplement quelques paradigmes à méditer.
1 x
ImageImageImage
perseus
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 165
Inscription : 06/12/16, 11:11
x 35

Re: Ennième foutage de gueule du gouvernement

Message non lupar perseus » 09/09/19, 16:00

Bonjour,

Remundo a écrit :en fait je dirais "à vue de nez" que pour limiter suffisamment les inhalations d'aérosol, il faut 100 m, et que certains ne sont pas forcément dangereux.


Autant 5 ou 10m cela a un caractère ridicule. Mais 150m ce n'est pas rien. Sans même parler de l'impact sur les exploitations (Bio et non Bio utilisent des "pesticides"), les conséquences sur d'autres paramètres peuvent être importantes. Par exemple cela mettrait un sacré boxon dans les PLU des villes et villages des zones rurales.
Il y a quand même d'autres points que le législateur pourrait envisager avant : choix des cultures au niveau des "zones de contact", pulvérisation confinée, haie brise-vent, respect des règles en cas de vent... Et si un produit a une dangerosité telle qu'à 150m on se pose des questions, alors c'est aussi l'interdiction dudit produit qui devient un enjeux...

Mais le débat n'est même pas là. Le fond du problème est que nous avons des millions de citadins et de rurbains qui veulent bien manger sans trop payer (et j'en fais partie), et surtout sans jamais mettre les pieds ou les mains dans la terre.

La production agricole est donc dévolue à moins de 5% de la population active, qui ne peut répondre à ce défi que par une agriculture mécanisée et sur-stimulée par des intrants chimiques... dont certains sont des petits poisons...

au Moyen-Âge, il n'y avait pas tout ça, mais 90% de la population était au champ, se démolissait même par la dureté physique de la tâche, et malgré cela, des famines survenaient.

Je n'ai pas la solution, je pose simplement quelques paradigmes à méditer.


Je partage ces interrogations.
Il y a quand même une certaine schizophrénie dans nos sociétés sur ces questions.
On veut du local mais pas trop, et on veut quand même voyager loin.
Les paysans on en veut, mais pas de traitement, pas d'animaux, pas de tracteurs, bref pas de nuisances etc.
5% des gars doivent nourrir le reste mais avec des contraintes toujours plus exigentes et la majorité restent quand même à payer le moins cher possible son panier au supermarché du coin.....
2 x


Revenir vers « Economie et finance, durabilité, croissance, PIB, fiscalités écologiques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité