Economie et finance, durabilité, croissance, PIB, fiscalités écologiquesDette publique: faillite de la Grèce...à qui le tour?

Economie actuelle et développement durable sont-ils compatibles? PIB, croissance (à tout prix), développement économique, inflation...Comment concillier l'économie actuelle avec l'environnement et le développement durable.
Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 13753
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 518

Message non lupar Flytox » 13/07/15, 14:25

bambou a écrit :Il faut arrêter les conneries : s'ils ne voulaient pas d'Europe, ni d'Euro, ils n'étaient pas obligés d'y entrer, ni obligés d'y rester.
Et s'ils y restent, c'est bien parce qu'ils savent qu'ils seraient dans la merde en dehors.
Un peu comme les Tanguy qui râlent contre papa/maman, mais qui sont bien contents de profiter du toit et de la bouffe !


En démocracratie c'est une poignée de décideurs élus qui décident de" l'avenir" du pays ....en suivant les préconisations de quelques grands argentiers "généreux" (BoldmaneSaxeu etc...). Les dirigeants Grecs de l'époque y avaient un intérêt , ou pensaient en avoir un, mais que le pays ou le peuple Grec puissent en profiter d'une manière ou d'une autre, c'est un autre problème.... annexe.

Si tous les grecs avaient eut une information objective sur tout les tenants et aboutissants de la rentrée dans l'Euro etc..., et un vrai pouvoir de décider de leur sort, ils auraient peut être fait autre chose.
0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.
[Eugène Ionesco]
http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132

bambou
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1534
Inscription : 19/03/07, 14:46
Localisation : Breizh

Message non lupar bambou » 13/07/15, 15:50

Les grecs connaissent aujourd'hui les tenants et les aboutissants... Et ils veulent rester dans l'Europe.
0 x
Production solaire + VE + VAE = l'électricité en cycle court
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15333
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5654

Message non lupar Did67 » 13/07/15, 17:25

chatelot16 a écrit :
bien gouverner veut dire utiliser efficacement tous les moyen disponible tel qu'il sont : par exemple ne pas gaspiller de l'argent a automatiser des travaux facile quand il y a de la main d'oeuvre disponible

les grand pays européen on fait tomber en ruine leur industrie avec ce genre d'erreur de gestion , mais dans les grand pays ce genre d'erreur est suportable plus longtemps que dans les pays plus faible



Tu oublies qu'individuellement, chaque entreprise, a tout intérêt à automatiser ! [comme elle a intérêt à ne pas porter les coûts écologiques de son activité, qui sont "mutualisés" - cf la santé !]

Et que si un gouvernement voudraient les contraindre, elles... délocalisent !

Ce ne sont pas des erreurs de gestion.. C'est une logique implacable, avec comme ingrédient de base, le manque de moyens des "politiques"pour réguler l'économie [ce n'est pas pour rien qu'ils en sont venus, pour exister, à concurrencer les "people" !], avec l'élan vers la mondialisation / délocalisation / dérégulation (qui nous a profité, à titre individuel : n'oublions jamais que nous n'aurions pas le niveau de vie, en "quantité de marchandises", sans les petites mains des pays à bas coûts ! Donc on n'a jamais été vraiment contre : on se jette sur le dernier I-machin, fait en Chine !]).

Les plus "compétitifs" ont tiré les autres vers le bas :

- Chine et autres pays asiatiques, devenus dominants pour la production de masse (même si aujourd'hui, cela se délocalise déjà plus loin : Kenya, Vietnam, etc...).

- Allemagne "restructurée" - violemment - par Schroeder (lire ce que comportaient les mesures dites Hartz à partir du début des années 2000, suite au grand coup de bambou qu'a été la digestion de l'absorption "cash" de l'Allemagne de l'Est - 1 Mark de l'Est = 1 mark de l'Ouest, un coup de poker couteux de Kohl, mais politiquement "élégant" ! : https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9formes_Hartz) sur la production à "haute valeur", le "design industriel"... Se arppeler qu'en Allemagne il n'y a pas de SMIC, des gens qui acceptent des boulots à 4 euros !

[il ne faut donc pas s’étonner qu'ils soient aussi virulents avec les Grecs !!! Ils ont morflé aussi, même si, ayant été les premiers, aujourd'hui, ils profitent méchamment de leur compétitivité reconquise ! Je pense que même si c'est arrogant, ils ont une certaine légitimité pour l'ouvrir, pour revenir à ce qui a été écrit plus haut !]

Et s'en tirent aussi, dans une certaine mesure, USA pour le "virtuel" (Google, Facebook, Amazon...). Comme on l'a vu, à cause de leur "monnaie universelle" (n'oublions pas ce que représente, cumulé, leur endettement privé colossal, et leur émission de monnaie sans contre-valeur !)

Et entre ces deux, les autres (France, Italie, Espagne, mais aussi Japon ou Corée !) ont dérouillé !!!

Même s'il reste à chacun des niches : finance / blanchiment en Suisse, luxe/mode/champagne en France, mécanique de haut de gamme + luxe (Ferrari, mode...) en Italie, etc... ce qui leur permet de se "traîner" entre deux eaux...

Si on ne comprend pas ça, c'est qu'on est naïf. Ou un adepte aveugle des solutions "yaka", "ifaucon"!

Comme toujours, c'est juste mon avis et ma vision des choses. Pour débattre. Même si les idées paraissent arrêtées !
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15333
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5654

Message non lupar Did67 » 13/07/15, 17:28

bambou a écrit :. Et ils veulent rester dans l'Europe.


La majorité des gens veulent juste que les banques rouvrent pour juste survivre ! Manger...

Pour cela, ils se résignent à n,'importe quoi. Je ne pense pas que ce soit une adhésion.

Les businessmen veulent, oui, l'euro, pour continuer à faire du business...

Il y a grecs et grecs...
0 x
bambou
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1534
Inscription : 19/03/07, 14:46
Localisation : Breizh

Message non lupar bambou » 13/07/15, 18:04

Ya pas 80% de businessmen...
0 x
Production solaire + VE + VAE = l'électricité en cycle court

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7658
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 614

Message non lupar Ahmed » 13/07/15, 22:40

Le gouvernement est élu par l'ensemble des électeurs, donc majoritairement le peuple (après sélection par les appareils politiques), pour défendre les intérêts des classes économiquement dirigeantes (à qui appartiennent les mass média, les financement des partis...), ce qui explique l'apparente contradiction...

Sinon, Did, je suis d'accord avec ton analyse, sauf en ce qui concerne l'Allemagne, car il y a là un manque de nuances qui résulte probablement de la forme trop ramassée de ton message.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 234

Message non lupar chatelot16 » 13/07/15, 23:20

Did67 a écrit :Tu oublies qu'individuellement, chaque entreprise, a tout intérêt à automatiser ! [comme elle a intérêt à ne pas porter les coûts écologiques de son activité, qui sont "mutualisés" - cf la santé !]

Et que si un gouvernement voudraient les contraindre, elles... délocalisent !


ce n'est pas que des raison technique qui poussent a automatiser ... c'est aussi des raison fiscale ! le travail manuel est lourdement taxé ... le materiel electronique made in china pour automatiser arrive sans taxe par ebay ou aliexpress

il n'est pas question pour moi de freiner l'automatisation qui est en general un progrés ! mais de ne pas depanser a outrance dans l'automatistion pour compenser la taxation de la main d'oeuvre

quand je parle d'erreur de gestion , ce n'est pas l'erreur des patron d'entreprise qui gerent avec avec les regles que l'etat defini ... je critique l'erreur de gestion de l'etat qui defini des regle poussant toutes les entreprise dans un mauvais sens !

je parlait d'automatisation mais la delocalisation est un autre moyen deviter les taxe sur la main d'oeuvre ... la taxation de la main d'oeuvre est donc une double erreur de gestion ... si ça ne provoque pas l'automatisation ça provoque la delocalisation
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7658
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 614

Message non lupar Ahmed » 14/07/15, 09:04

Sauf que ces "erreurs de l'état" se reproduisent partout, puisqu'en réalités se sont les contraintes du système économiques...
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
antoinet111
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 874
Inscription : 19/02/06, 18:17
Localisation : 29 - Landivisiau

Message non lupar antoinet111 » 14/07/15, 09:28

C'est quand meme triste, il nous manque un bon petit Jospin, il a manqué de charisme mais il avait des solutions durables fiscalement.
0 x
Je vote pour l'écriture de post concret et de sens pratique.
A bas les beaux parleurs et les brasseurs d'air !
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15333
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5654

Message non lupar Did67 » 14/07/15, 09:46

Ahmed a écrit :
Sinon, Did, je suis d'accord avec ton analyse, sauf en ce qui concerne l'Allemagne, car il y a là un manque de nuances qui résulte probablement de la forme trop ramassée de ton message.


Bien entendu !!!

Notamment : ce n'est pas parce qu'on a raison qu'on doit le faire savoir de façon humiliante !

Et il y a bien sûr la dimension "psychodramatique", entre un ministre des finances puissants, qui a les liasses de billets, en fauteuil roulant, qui sait que sans son accord, il n'y a pas d'avancée possible et un "trublion brillant qui adore provoquer et... donner des leçons avec l'argent des autres" [Yaroufakis,n si vous ne l'avez pas reconnu].

Là, on n'est plus dans les faits.

On est dans la comédie humaine, qui a énormément joué !

J'essayais juste de situer le probème de façon macro-économique :

- des économies libérales très largement dominante
- une mondialisation de facto
- des pays en compétition : la "compétitivité", dans ces circonstances, aura le dernbier mot
- ce qui se passe là, c'est la "facture" que représente le manque de compétivité en Grèce

Je pense qu'un pays peut sortyir de l'euro. Sans problème. S'il est riche. Comme moi je me passe da banquiers dans la mesure où j'ajuste ma consommation à mes revenus. Demain, je manque de mon banquier. Sans aucune conséquence possible.

Le surendetté ne le peut pas : si le petit bonhomme vert ne lui fait pas un nouveau crédit, on lui saisit sa voiture, sa maison et il n'est pas sûr de manger correctement à partir du 25 du mois... Donc il se plie.

C'est ce que vient de comprendre la Grèce [car étonnamment, pour l'instant du moins, elle plie - il a suffit de fermer les banques pendant 8 ou 15 jours pour que "le peuple" comprenne de quoi il s'agit : de faillite, et donc de sauvetage demandé aux autres, pour juste manger demain...]
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Economie et finance, durabilité, croissance, PIB, fiscalités écologiques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité