Economie et finance, durabilité, croissance, PIB, fiscalités écologiquesDette publique: faillite de la Grèce...à qui le tour?

Economie actuelle et développement durable sont-ils compatibles? PIB, croissance (à tout prix), développement économique, inflation...Comment concillier l'économie actuelle avec l'environnement et le développement durable.
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7558
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 600

Message non lupar Ahmed » 08/07/15, 12:17

La comparaison entre les dettes d'un ménage et celles d'un état, même si elle est tentante, est inadéquate.
Aujourd'hui, tous les états* sont endettés pour des raisons que j'ai développées antérieurement et qui sont structurelles; le problème n'est donc pas la dette, ni même son montant (puisqu'il ne sera nulle part jamais remboursé), mais le rapport de force entre les pays: ainsi, le plus endetté de tous, les USA, vivent de la rente assurée par leur monnaie et s'en porte beaucoup mieux que les grecs, puisque l'un produit de la fausse monnaie et l'autre alimente ses créanciers à partir de ce qui lui reste...

Nota: le taux d'intérêt de la dette grecque n'est pas nul, il se situe aujourd'hui à environ 2,3 % (après plusieurs réductions successives), soit au même niveau que celui de la dette allemande, ce qui montre que ce n'est pas un "cadeau", comme certains essaient de le faire croire.

*La Chine fait provisoirement exception puisqu'elle accumule les dollars "pourris" américains ainsi que les devises procurées aux européens par la dette...
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15005
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5385

Message non lupar Did67 » 08/07/15, 15:50

Ahmed a écrit :La comparaison entre les dettes d'un ménage et celles d'un état, même si elle est tentante, est inadéquate...


Je serai d'accord avec toi s'agissant de "garanties", de "remboursement"...

Aujourd'hui, hors la dette, la Grèce, qui n'a pas d'excédent brut (elle l'a eu), dépense plus qu'elle n'encaisse... ET c'est ce que je voulais expliquer avec la comparaison. Et pour un pays sans planche à billets, il est bien dans la situation d'un ménage.

En l’occurrence, je peux affiner un peu la métaphore : si l'Europe est la grande famille (qui veut gérer ses dépenses / ressources te limiter son endettement), la Grèce est une sorte de petit dernier qui manque toujours d'argent de poche et qui chroniquement dépense plus que ce qu'il n'a... et qui une fois de plus, ne peut payer l'abonnement de portable, l'assurance de la voiture, le ticket pour emmener la copine au ciné, et vient pleurer à table...

[sauf que évidemment, c'est bien plus sérieux : il s'agit de santé, d'éducation, de manger, de se loger...]

Sauf les USA, en effet, qui ont réussi à imposer leur monnaie à (presque) tout le monde, et donc qui vivent confortablement de leur planche à billets, cela ne tient pas ailleurs ! Là, tu as bien sûr raison. Mais ils ne vont pas sauver la Grèce. Ils ne savent pas où c'est !

Pour l'Europe, c'est bien un des enjeux que de s'affranchir de cela, en créant l'euro et en l'imposant comme monnaie internationale... (ce qui n'est pas encore fait, même si certains pays commencent aussi à "panacher" leur trésorerie, entre euros et dollars...).
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15005
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5385

Message non lupar Did67 » 08/07/15, 15:55

A l'instant, sur le site du journal Le Monde :

Dans la lettre adressée au MES, le ministre des finances grec s’engage à réformer dès la semaine prochaine le système de retraites et la fiscalité grecs pour obtenir un prêt de trois ans couvrant les remboursements de la dette.

Promettant d’honorer ses obligations financières, Athènes ajoute avoir « confiance dans le fait que les Etats membres comprennent l’urgence de [sa] demande de prêt étant donné la fragilité de [son] système bancaire, [sa] pénurie de liquidités disponibles, (…) [son] accumulation d’arriérés sur le plan intérieur et [sa] volonté affichée d’apurer [ses] arriérés vis-à-vis du FMI et de la Banque de Grèce ».


[MES = Mécanisme Européen de Stabilité]

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/crise-de-l-euro/a ... 7iC617j.99

S'il fallait être plus clair sur le fait que le referendum n'a rien réglé du tout, il suffit de lire la lettre du Ministre.

La veille du referendum, il n'était pas possible de réformer les retraites, ni la fiscalité...

Demain, cela le serait ????
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 15005
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 5385

Message non lupar Did67 » 08/07/15, 16:40

Ahmed a écrit :
Nota: le taux d'intérêt de la dette grecque n'est pas nul, il se situe aujourd'hui à environ 2,3 % (après plusieurs réductions successives), soit au même niveau que celui de la dette allemande, ce qui montre que ce n'est pas un "cadeau", comme certains essaient de le faire croire.



Depuis 2012, et jusqu'à l'élection de Tsipras, les intérêts étaient remboursés à la banque centrale grecque ! Donc c'est un peu pareil, sauf que cela permet aux uns et aux autres d'écrire ou dire n'importe quoi !

Le 27 novembre 2012, l’Eurogroupe a décidé que ces intérêts seraient reversés à la banque centrale grecque à partir de 2013. Cette décision faisait partie d’un ensemble plus large de mesures destinées (déjà) à rendre la dette grecque soutenable. De source concordante, 2 à 3 milliards d’euros ont été ainsi reversés à la Grèce en 2013. En revanche, pour 2014, la Grèce attend toujours que les banques centrales de la zone euro lui reversent les intérêts touchés sur sa dette.

Dans : http://www.franceculture.fr/2015-06-30- ... six-etapes

[un bon dossier, précis, loin des conneries qu'on lit habituellement ; bref, France-Culture, quoi !]
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7558
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 600

Message non lupar Ahmed » 08/07/15, 18:15

Oui, tu as raison, je suis ça d'un peu loin...
Pour autant, tous ces "cadeaux" ne sont pas désintéressés, puisqu'il s'agit de saigner le malade au maximum sans toutefois le tuer: de l'extractivisme assez banal, mais jusqu'à présent réservé à des contrées plus exotiques.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7558
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 600

Message non lupar Ahmed » 10/07/15, 07:43

Aux dernières nouvelles Syriza aurait tranché: la trahison de ses électeurs lui apparaît comme la stratégie la plus favorable aux intérêts des oligarques de ce parti...
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
antoinet111
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 874
Inscription : 19/02/06, 18:17
Localisation : 29 - Landivisiau

Message non lupar antoinet111 » 11/07/15, 12:50

malhereusement c'est ça ou rien. par contre il n'était pas obligé je pense pour le port du Pirée.
0 x
Je vote pour l'écriture de post concret et de sens pratique.
A bas les beaux parleurs et les brasseurs d'air !
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7558
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 600

Message non lupar Ahmed » 11/07/15, 13:18

Faire des économies (sur le dos de la population), ce n'est pas faire de l'économie!
Structurellement, la Grèce est sous-industrialisée et ne peut lutter contre des pays possédant une productivité plus élevée, dans le cadre d'une parité monétaire égale.
Son seul salut possible serait d'inventer une solution originale et d'abandonner des principes qui la condamne...chose susceptible de déplaire fortement à l'Union Européenne et bien éloignée de l'esprit de Syrisa.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
antoinet111
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 874
Inscription : 19/02/06, 18:17
Localisation : 29 - Landivisiau

Message non lupar antoinet111 » 11/07/15, 13:24

Tu est trop théorique, ce qu'il faut dans ce pays c'est d'abord du CONTROLE !!! fiscale et des regles, pas de passe droit type eglise et gros richard.

une vrai police fiscale, une TVA logique (pas forcement à 20).

et des regles sur la consommation de produit locaux; l'Allemagne est un trop grand fournisseur de ces pauv' gens.
0 x
Je vote pour l'écriture de post concret et de sens pratique.

A bas les beaux parleurs et les brasseurs d'air !
l'ombre
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 171
Inscription : 13/04/08, 15:16
x 2

Message non lupar l'ombre » 11/07/15, 14:40

Je ne ne comprend pas le modèle que l'on préconise :shock:
La TVA est un modèle dangereux et copier par un certain Giscard d’Estaing
il propose et théorise un impôt indirect sur la consommation
https://fr.wikipedia.org/wiki/Maurice_Laur%C3%A9 :evil:
Qui est une aberration économique :? car n'apporte rien sauf le tondage en masse :cheesy: c'est pas très démocratique ni économique :lol:
Elle permet a l'état de taxer a tort et a travers les entreprises et pire permet des malversations en masse ,les exemples en nombres sur la toile
et vouloir singer un modèle économique qui va droit a l'encontre du citoyen quelle avancer ? modèle qui a fait des milliers de laisser pour compte :evil:
20000 taxes diverses c'est un modèle a suivre :mrgreen:
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Economie et finance, durabilité, croissance, PIB, fiscalités écologiques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités