Economie et finance, durabilité, croissance, PIB, fiscalités écologiquesDélocalisation et mondialisation: un tract sur les RES

Economie actuelle et développement durable sont-ils compatibles? PIB, croissance (à tout prix), développement économique, inflation...Comment concillier l'économie actuelle avec l'environnement et le développement durable.
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 51513
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1043

Délocalisation et mondialisation: un tract sur les RES

Message non lupar Christophe » 30/01/07, 19:09

Message reçu par e-mail: est-ce une solution contre les délocalisation massives? En tout cas celle présentée ci dessous permettrait surement de largement les réduire! A diffuser!

SAUVONS CE QUI PEUT L'ETRE

Les salariés les cadres, seront toujours les victimes, tant qu'ils ne sauront pas se substituer aux entrepreneurs et industriels lorsqu'ils ferment leurs entreprises.

Nous sommes tous concernés par la désindustrialisation, comme de l'argent public, il est indispensable d'imaginer des alternatives, pour maintenir une activité industrielle, nécessaire à une économie viable pour notre pays. Créer des entreprises c'est bien, on peut envisager aussi de préserver ce qui est possible avec le concours des cadres et des salariés.

Il y a 60 ans fut instituée la cogestion(les C.E) par le général DE GAULLE, pour inciter les cadres et les salariés à participer au fonctionnement et au développement de leurs entreprises. Une décision qui devait encourager une culture économique populaire. Une initiation qui devrait aussi leur permettre, si l'occasion se présente, d'en reprendre le contrôle et la gestion, un moyen de développer des entreprises citoyennes.

Il faut savoir que des lois rendent possibles ces alternatives : loi N°84-578 du 9Juillet 1984, Art.90, loi N°91-1322 du 30 décembre 1991, sur le développement de l'initiative économique qui institue, la Reprise de l'Entreprise par ses Salariés ( RES ) Loi N°76-1232 du 29 décembre 1976 qui favorise la transmission de l'entreprise aux salariés avec avantages fiscaux, il existe également la SCOP. Société Coopérative Ouvrière de Production (1500 entreprises 35000 salariés actionnaires majoritaires )

On prévoit aussi des milliers d'entreprises, qui vont être à la recherche de repreneurs dans les années qui viennent, suite aux départs à la retraite des chefs d'entreprises. Ces gérants qui cherchent des repreneurs, les cadres, les salariés, devraient étudier ces opportunités ensembles. Faudra-t-il demander à nos élus, de réactualiser, d'adapter, d'améliorer certaines lois.

De toute façon, il faut envisager toutes les possibilités, pour sauver les entreprises et éviter le chômage, il ne coûte rien d'en faire la démarche, il est étonnant que l'on ne suggère que très rarement aux salariés, l'étude de faisabilité de RES avec le concours des institutions concernées :

Le conseil général, les élus, l'inspection du travail
Les C. C.I, la confédération nationale des SCOP

Naturellement il faut du courage et de la motivation de la part des salariés.

Mondialisation :Si certains fustigent la mondialisation , il faut rappeler, que les consommateurs ont contribué en partie aux délocalisations, dans une course à la concurrence inégale, avec des pays dont l'écart des salaires sont 2 à 10 fois inférieurs aux nôtres. Nous n'avons pas pris conscience que la différence des prix correspondait à nos salaires et notre protection sociale. De la sorte, inconsciemment, nous pratiquons aussi le libéralisme, que nous critiquons souvent. En délocalisant nos achats, nous délocalisons nos emplois.

Pour conclure, ce n'est pas les entreprises qui ont fermé, qui participeront à la reprise économique. Des RES existent, nous avons tous étés informés dans le passé et plus récemment des projets de création ou de reprises d'entreprises, comme les anciens salariés de MOULINEX à CAEN et LUSTUCRU à ARLES en 2005, AUXI-CHIMIQUE dernièrement en juillet 2006 à Saint-pierre lès Elbeuf, si on en parlait plus, de ces cas ponctuels cela contribuerait à une émulation. Il faut aussi les médiatiser par des reportages et des émissions N'oublions pas que nous devons relever un défi économique. Les élus, le gouvernement, agissent avec l'argent que leurs confient les contribuables, leurs pouvoirs sont limités par le manque d'argent, si on se réfère à la dette de la France, bientôt 2000Md. Aux 40 Md € d'intérêts que nous payons, argent perdu pour le contribuable et le service public. Moins d'entreprises, c'est moins d'impôts pour le fonctionnement de notre pays, moins de cotisations sociales pour la sécu et les retraites

Tract :Large diffusion pour la sauvegarde possible de certaines entreprises et de nos emplois
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités

Avatar de l’utilisateur
toto65
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 490
Inscription : 30/11/06, 20:01

Message non lupar toto65 » 31/01/07, 13:03

...
Dernière édition par toto65 le 21/03/08, 18:50, édité 1 fois.
0 x
freddau
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 641
Inscription : 19/09/05, 20:08
x 1

Message non lupar freddau » 31/01/07, 15:10

Quel est ton produit toto?
0 x
Avatar de l’utilisateur
toto65
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 490
Inscription : 30/11/06, 20:01

Message non lupar toto65 » 01/02/07, 13:46

En mp freddau
0 x


Revenir vers « Economie et finance, durabilité, croissance, PIB, fiscalités écologiques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités