Economie et finance, durabilité, croissance, PIB, fiscalités écologiques‘Dame de fer’ et thatchérisme: des funérailles! Et après...?

Economie actuelle et développement durable sont-ils compatibles? PIB, croissance (à tout prix), développement économique, inflation...Comment concillier l'économie actuelle avec l'environnement et le développement durable.
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11085
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 65

‘Dame de fer’ et thatchérisme: des funérailles! Et après...?

Message non lupar Obamot » 08/04/13, 18:29

.

Détestée plus souvent qu'adulée: Margaret Thatcher n'est plus.

La doctrine ultra-libérale appelée le «thatchérisme», lui survivra-t-elle?

En tout cas, force est de constater qu'elle aura marqué son époque dans la douleur!

Le Monde a écrit :A Belfast, dans le bloc H de la prison de Maze, les détenus républicains irlandais entament une grève de la faim pour obtenir de Londres le statut de prisonnier politique. Margaret Thatcher ne cède pas. Bobby Sands meurt, le premier, le 5 mai 1981 ; neuf de ses camarades suivront. Les grévistes survivants garderont à l'oreille, toute leur vie, les bruits du supplice : les familles qui sanglotent, le grincement du chariot qui emporte un cadavre, les grilles qui claquent.

La grève prend fin après 172 jours. "Il était possible d'admirer le courage de Sands et des grévistes de la faim qui sont morts, mais pas de sympathiser avec leur cause meurtrière", concèdera-t-elle dans ses Mémoires.


Voici le type de propos révoltant qu'elle a tenu tout au long de sa carrière!

Véritable ambassadrice du complexe militaro-chimico-industriel (elle-même chimiste) elle aura soutenu les intérêts de l'ultra-libéralisme jusqu'au bout (alors qu'elle était d'origine pourtant modeste en tant que fille d'un petit épicier).

Elle devra son surnom de "Dame de fer" à cause de sa grande intransigeance!

Pourtant, même si on ne parlait plus guère d'elle ces dernières années, du fait qu'elle perdait la raison, force est de constater que suite à la crise financière, une certaine forme de thatchèrisme s'impose de nouveau, et cette fois à l'Europe entièrel

Totalement oubliée la responsabilité des banques via la spéculation financière!

Le paradoxe de l'histoire, est que si Thatcher est devenue premier ministre de la Grande-Bretagne en 1979, c'est dû à l'échec des travaillistes qui avaient amené l'Angleterre au bord du gouffre, nécessitant 3 prêts du FMI comme n'importe quel pays sous-développé!

Et après...?
La rigueur est de mise dans toute l'Europe! «C'est lorsque le sang coule dans les rues que l'on fait du profit», dit-on dans les places boursières! Alors que paradoxalement les gouvernants avaient pourtant déclaré à qui voulait l'entendre, que la rigueur serait "contre-productive" pour la croissance.

Ne sachant plus à quel saint se vouer, autant la droite que la gauche, n'ont plus qu'une seule théorie en bouche: la compétitivité!

Je crois bien que même Thatcher n'aurait pas osé ce concept là!

Pourquoi l'ultra-libéralisme (qui débouchera sur le concept de «globalisation») n'a-t-il pas mieux résolu les crises à long terme que le socialisme? Pourquoi le monde va-t-il de plus en plus mal, alors que nous n'avons jamais produit autant de "richesses", grâce aux robots et aux efforts collectifs? Pourquoi plus personne n'arrive convenablement à joindre les deux bouts (ni médecins, ni garagistes, ni avocats, ni.... employés de commerce dans les banques, ni personne!) Pourquoi encore et toujours autant de drames sociaux après la fermeture d'entreprises? Où va l'argent et qui le détient vraiment?

Le thatcherisme a-t-il définitivement enterré le socialisme avec lui?

Bref, pourquoi le monde marche-t-il sur la tête, et quoi d'autre après...?
0 x
« L'important n'est point le chemin vers le bonheur, l'important c'est le chemin »Lao Tseu

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8578
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 780

Message non lupar Ahmed » 08/04/13, 21:50

Voici une question intéressante, Obamot:
Pourquoi l'ultra-libéralisme (qui débouchera sur le concept de «globalisation») n'a-t-il pas mieux résolu les crises à long terme que le socialisme?

Notons d'abord que le "socialisme" n’ayant jamais existé à grande échelle, il est difficile de préjuger de ses résultats éventuels...
Ultra-libéralisme et socialisme historique sont deux visages du capitalisme*.
La disparition d'une des deux tendances a été interprétée comme le succès de l'autre, alors que cela pourrait aussi bien être interprété comme le prélude à l'échec global du système.
Une autre de tes remarques souligne d'ailleurs l'abandon des promesses qui justifiaient les sacrifices fait en son nom:
Pourquoi le monde va-t-il de plus en plus mal, alors que nous n'avons jamais produit autant de "richesses", grâce aux robots et aux efforts collectifs?

Je crois avoir déjà expliqué cette contradiction apparente, je n'insisterais pas (sauf si vous insistez très fort!:P )

*Ils sont si peu antinomiques que l'actuel président français peut se prétendre socialiste sans rire!
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 237

Message non lupar chatelot16 » 08/04/13, 22:01

l'opposition entre communisme et capitalisme a vraiment pourri un siecle entier ... et on ne sait toujours pas comment eviter de pourrir le siecle suivant
0 x
Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 13828
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 542

Message non lupar Flytox » 08/04/13, 22:23

Pourquoi plus personne n'arrive convenablement à joindre les deux bouts (ni médecins, ni garagistes, ni avocats, ni.... employés de commerce dans les banques, ni personne!)


Image
Image


Ceux là , je les plaindrai quand j'aurai le temps Image
Image
Dernière édition par Flytox le 09/04/13, 22:01, édité 1 fois.
0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.
[Eugène Ionesco]
http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11085
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 65

Message non lupar Obamot » 09/04/13, 01:15

C'est bien pour ça :mrgreen: J'ai fait exprès, ça ne t'avais pas échappé :cheesy:
(pour le reste je reprendrai plus tard...)
0 x
« L'important n'est point le chemin vers le bonheur, l'important c'est le chemin »Lao Tseu

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8578
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 780

Message non lupar Ahmed » 09/04/13, 22:25

Chatelot16, tu écris fort justement:
L'opposition entre communisme et capitalisme a vraiment pourri un siècle entier.

Il serait plus précis de parler des états capitalistes (premier monde) et des états communistes (second monde).
Cependant la fin, tant attendue, de ces tensions n'a pas apporté l'apaisement attendu, au contraire, un déchaînement de nouvelles rivalités sont apparues: après l'équilibre de la terreur, le déséquilibre de l'avidité généralisée des grands blocs, désormais sans limites, puisque sans crainte.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
oliburn
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 181
Inscription : 30/01/07, 07:59
Localisation : 33 Mérignac

Message non lupar oliburn » 10/04/13, 07:27

l'avantage aujourd'hui c'est que les humains meurent
ils font au moins plaisir à ceux qui ne les aiment pas.
dans 500 ans ceux qui nous dirigent ne mourront plus...
seuls les larbins ou les esclaves mourront comme dans le film
"l'age de cristal"...
il n'y a pas de solution :
ni communiste, ni socialiste, ni capitaliste ni que dalle
aucun endroit au monde ne nous a prouvé ou montré la façon de
faire pour diriger et rendre heureux les habitants d'un pays
quelques pays qui ont la chance de vendre du gaz, du pétrole,
etc essai de sauver leurs pauvres mais çà ne dure pas longtemps
on ne changera jamais, çà restera un combat constant
l’évolution a changer mais pas la façon d’être
profiter du temps qui passe, essayer de faire plaisir a ceux que
qu'on aiment, çà reste pour moi la seule façon de parcourir
mon passage sur cette putain de planète ...
salut thatcher, amuse toi bien !
0 x
Soyez à vous-même votre propre flambeau, votre propre refuge, votre propre maître... "
Avatar de l’utilisateur
gegyx
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3530
Inscription : 21/01/05, 11:59
x 44

Message non lupar gegyx » 13/04/13, 19:22

Epitaphe :


" Iron Lady? Rost in peace "
0 x
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8578
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 780

Message non lupar Ahmed » 13/04/13, 20:09

Ne serais-ce pas plutôt: "Iron Lady? Rust in peace" ?
voire "roast in hell"! :P
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11085
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 65

Message non lupar Obamot » 13/04/13, 22:21

Par définition, on ne peut pas être responsable pour quelqu'un d'autre! (toujours cette sacrée «volonté personnelle»). Donc bien que Tacher fut ce qu'elle fut, elle était le résultat d'un système. Ça ne l'excuse pas, c'est un constat! Ce qu'elle a fait n'a donc pu exister que parce que le système lui-même suivait (et vice-versa, elle suivait aussi le trend de l'époque).

Donc le but contre nature, était d'imposer la rigeur à tous (à défaut d'un serrage de ceinture librement consenti!)

Il y a donc là un problème de mentalité, avant tout problème de faisabilité (puisque cela a échoué)! Ainsi, au titre du "développement de la responsabilité individuelle de façon librement consentie" il faudrait revoir l'échelle des valeurs d'échange de façon drastique, de façon à la faire se correspondre avec les aspirations profondes des personnes: comme par exemple: remplacer la nécessité du fric par quelque chose d'immatériel comme l'art... L'argent n'étant pas parvenu à rendre les gens heureux globalement, il doit donc bien y avoir un autre moyen!

Et ça passera forcément par des mesures telles que l'avènement du revenu universel, et aussi par le renoncement à des valeurs matérielles au profit de celles qui leur sont opposables!

Nous allons donc inéluctablement vers des changements structurels profonds dans la société. Ça me semble de plus en plus inéluctable. Et tout comme nous n'avons pas vu arriver la société du numérique, personne ne verra arriver ça, mais c'est la suite logique, donc ça viendra...!

Car si on ne peut pas individuellement changer la mentalité de chaque personne (ce ne serait d'ailleurs pas souhaitable...). Il en va tout autrement de ce qui se passe collectivement:
— d'une certaine manière, nous suivons tous "le mouvement du groupe";
— l'homme est un "animal social", doinc suiveur;
— voyez l'avènement d'internet, puis du téléphone portable et des réseaux sociaux!

C'est sans doute à certains points de vue des plaies, mais s'en est la preuve, ça va se faire, le monde va ENCORE drastiquement changer: il faut s'y préparer!
0 x
« L'important n'est point le chemin vers le bonheur, l'important c'est le chemin »Lao Tseu


Revenir vers « Economie et finance, durabilité, croissance, PIB, fiscalités écologiques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités