Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Economie et finance, durabilité, croissance, PIB, fiscalités écologiquesBitcoin et cryptomonnaies, c'est quoi une bulle financière? Explications en 5 minutes chrono!

Economie actuelle et développement durable sont-ils compatibles? PIB, croissance (à tout prix), développement économique, inflation...Comment concillier l'économie actuelle avec l'environnement et le développement durable.
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3620
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 317

Re: Bitcoin et cryptomonnaies, c'est quoi une bulle financière? Explications en 5 minutes chrono!

Message non lupar moinsdewatt » 05/04/18, 21:38

L'Islande, ses volcans, ses geysers... et ses bitcoins

Romandie AFP / 25 mars 2018

Au coeur des champs de lave islandais, se dresse une fabrique de bitcoins parmi les plus grandes au monde. Atelier hightech qui produit de l'or virtuel, le site est ultra-sécurisé et sa localisation précise est tenue secrète pour éviter les convoitises.

Grâce à ses sous-sols gorgés d'eau chaude qui fournissent de l'électricité en abondance et à bon prix, l'Islande est devenue un paradis pour les "mineurs" de cryptomonnaies comme le bitcoin, émis par des serveurs aussi puissants qu'énergivores.

Contrairement au dollar ou à l'euro, le bitcoin n'est pas émis par des banques centrales mais "miné", ou créé dans des "fermes" informatiques.

Dans le désert volcanique islandais, un hangar en tôle argentée d'apparence anodine abrite des machines, près de quatre autres bâtiments auxquels s'ajouteront bientôt deux entrepôts flambant neufs. Cette "ferme" de la compagnie Genesis Mining porte le nom douteux de la première machine de chiffrement, Enigma, utilisée par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.

À l'intérieur du hangar, des dizaines de milliers de "mining rigs" (stations de minage) s'alignent sur 400 m2, créant un bourdonnement étourdissant proche de celui d'un gros porteur au décollage.

Une "mining rig" est une sorte d'unité centrale dotée d'une carte mère, d'une mémoire RAM, d'un disque dur, d'un processeur et de six cartes graphiques.

Son rôle? Exécuter des algorithmes complexes permettant d'enregistrer une succession de transactions authentifiées et cryptées. Cette technologie appelée la "blockchain" est souvent décrite comme l'équivalent numérique d'un livre de comptes qui serait inviolable et infalsifiable. Au total, 12,5 bitcoins sont ainsi créés toutes les 10 minutes dans les fermes de minage.

Image
Des unités centrales d'ordinateur exécutant des algorithmes complexes permettant d'enregistrer une succession de transactions authentifiées et cryptées dans une fabrique de bitcoins, près de Reykjavik le 16 mars 2018 / © AFP/Archives / Halldor KOLBEINS

- Vent polaire -

"N'importe qui peut faire cela chez lui, sans entrave (légale) ni limite technique", explique Philip Salter, représentant de Genesis Mining en Islande. N'étaient l'investissement colossal, les coûts de production et de maintenance à une échelle industrielle - la seule à même de créer une économie du bitcoin digne de ce nom -, précise le jeune ingénieur allemand de 25 ans.

Car les machines, branchées sur le secteur, tournent 7 jours sur 7 et 24h/24.

Sur les quelque 17 millions de bitcoins en circulation dans le monde, une partie encore modeste est "made in Iceland" mais la petite île de l'Atlantique nord entend monter en puissance et récupérer les bénéfices de la guerre lancée par les autorités chinoises contre cette monnaie viruelle.

L'Islande offre en effet des conditions uniques au monde pour la production de cryptomonnaies, en raison de son énergie géothermique bon marché et 100% renouvelable.

Le kWh hors taxes (0,065 euro) y est en moyenne deux fois moins cher que dans l'Union européenne (0,114 euro), selon les données d'Eurostat pour 2016, ce qui fait de l'Islande l'une des nations les plus compétitives d'Europe derrière la Serbie, la Macédoine et la Bosnie.

Et la température moyenne annuelle sur l'île est d'environ 5°C. Ce qui est idéal pour éviter la surchauffe, et parfait pour limiter mécaniquement le besoin de consommation énergétique.

Le vent polaire est aspiré par une batterie de ventilateurs, puis filtré et mélangé avec la chaleur que dégagent les ordinateurs - jusqu'à 80°C - et permet de maintenir la température des stations de minage entre 5°C et 25°C.

- L'Islande affiche complet -

Auparavant Genesis Mining, créée fin 2013, était installée en Bosnie, ses concurrents majeurs étant en Chine ou aux États-Unis.

Comme elle, de nombreuses sociétés de "fermes" informatiques convoitent une place en Islande.

"La demande a augmenté de façon exponentielle, particulièrement ces trois derniers mois", se félicite Johann Snorri Sigurbergsson, responsable du développement chez l'électricien HS Orka.

Et ce malgré la volatilité du bitcoin, qui évolue actuellement autour des 10.000 dollars après avoir approché les 20.000 dollars en décembre puis chuté sous les 6.000 dollars début février.

"Le prix du bitcoin n'est pas un très bon indicateur de la performance de l'industrie de minage", analyse Philip Salter, qui dit craindre plutôt la concurrence dans une filière en plein essor.

Selon les estimations de HS Orka, les trois plus grosses compagnies propriétaires de data centers et "fermes" de cryptomonnaies devraient consommer en 2018 plus d'électricité que les 350.000 habitants de l'île.

La demande est aujourd'hui supérieure à l'offre d'énergie.

Victime de leur succès, les "fermes" de bitcoins islandaises sont la cible de voleurs bien organisés. Entre décembre et janvier, 600 "stations de minage" se sont volatilisées pour un butin estimé à 200 millions de couronnes (1,6 million d'euros).

https://www.romandie.com/news/ZOOM-/902581.rom
2 x

phil53
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 958
Inscription : 25/04/08, 10:26
x 96

Re: Bitcoin et cryptomonnaies, c'est quoi une bulle financière? Explications en 5 minutes chrono!

Message non lupar phil53 » 06/04/18, 08:40

Pour une monnaie qi se voulait décentralisée et hors du pouvoir de quelques uns on voit bien que ce sont des sortes de banques centrales qui se crées.
0 x
enerc
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 93
Inscription : 06/02/17, 15:25
x 22

Re: Bitcoin et cryptomonnaies, c'est quoi une bulle financière? Explications en 5 minutes chrono!

Message non lupar enerc » 08/04/18, 18:40

Sur Monero et ses cousines, ce n'est pas le data center Islandais, mais le fabriquant de matériel de minage: Bitmain avait fabriqué secrètement des puces spécialisés pour le minage et il minait pour lui même sans vendre ses produits.

Voici la courbe de la puissance de calcul sur la crypto monnaie:
asics.png
as
asics.png (59.24 Kio) Consulté 885 fois


Vous voyez quelque chose de bizarre vers Septembre 2017? Ben oui, c'est les cartes graphiques pour Noël. Bien sur. :cheesy: :cheesy: :cheesy:

Dans la vérité Bitmain minait de façon secrète. La communauté a pris la décision de changer l'algorithme de calcul pour virer Bitmain et ses data centers. Priorité au calcul sur son PC, son mobile ou sa carte graphique.
Le changement est intervenu le 6 Avril. Et voici que voit on depuis:
xmr.png
hashrate
xmr.png (50.48 Kio) Consulté 885 fois

Les data centers secrets de Bitmain détenaient plus de 70% de la puissance de calcul mondiale!!!

Exit Bitmain et ses data centers.

Si la communauté n'avait pas réagi, la crypto monnaie serait tombée dans les mains d'un industriel chinois.

Conclusion: la communauté et ses développeurs doivent garder le contrôle de ces monnaies et rester vigilents
1 x
moinsdewatt
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3620
Inscription : 28/09/09, 17:35
Localisation : Isére
x 317

Re: Bitcoin et cryptomonnaies, c'est quoi une bulle financière? Explications en 5 minutes chrono!

Message non lupar moinsdewatt » 18/04/18, 22:19

Face à l'afflux des cryptomineurs, le Québec ne sait sur quel pied danser


AFP / 18 avril 2018

Poule aux œufs d'or ou cadeau empoisonné? Son électricité bon marché et sa fraicheur ont fait du Québec une terre de prédilection pour les cryptomineurs. Mais face à leur afflux, les autorités de la Belle Province ont décidé de jouer la prudence.

Vue de l'extérieur, la "mine" ressemble à n'importe quel entrepôt, si ce n'est que les murs sont criblés de petits trous, permettant à l'air de passer pour rafraîchir de manière naturelle les milliers de processeurs.

C'est ici, dans une zone industrielle banale de Saint-Hyacinthe, à une heure de Montréal, que la société Bitfarms a lancé en novembre son quatrième et plus gros centre de calcul: 24 h/24 et 7 jours/7, quelque 7.000 ordinateurs y tournent, créant une chaleur électrique.

"Il faut s'assurer que les machines fonctionnent à plein potentiel", lance l'ingénieur ivoirien Yessoulou Coulibaly, en inspectant ce décor à la "Matrix". Alignés sur des dizaines de mètres, les ordinateurs sont reliés par un enchevêtrement de câbles et projettent des lumières vertes clignotantes.

"On utilise notre puissance de calcul pour miner des bitcoins" et autres cryptomonnaies, résume Pierre-Luc Quimper, le propriétaire des lieux. "On peut comparer ça à une compagnie de mining traditionnelle qui mine son or et qui le vend, mais 2.0".

Cet informaticien a créé l'entreprise Bitfarms l'an dernier, après avoir commencé à miner chez lui. Aujourd'hui, cette société québécoise se revendique leader nord-américain des cryptomonnaies et de la Blockchain, et est côtée aux Bourses de Tel-Aviv et de New York. Elle a gagné 4,9 millions de dollars américains dès ses deux premiers mois d'existence, en novembre-décembre, dispose déjà de 27,5 mégawatts (MW) - environ 19.000 ordinateurs - et son président vise au moins 100 MW d'ici la fin 2018.

"Une révolution" est en cours avec le déploiement de la Blockchain, la technologie à l'origine des monnaies virtuelles comme le bitcoin, dit M. Quimper, dont l'ambition est carrément de faire du Québec "la Silicon Valley" de la Blockchain.

- Or bleu québécois -

Dans l'immédiat, la province canadienne est déjà vue comme un Eldorado potentiel pour les cryptomineurs de la planète.

Hydro-Québec, monopole public de production et de distribution d'électricité, a ainsi reçu "des centaines" de demandes pour des nouvelles mines depuis six mois, affirme à l'AFP son porte-parole Marc-Antoine Pouliot.

L'attrait pour le Québec s'explique par le fait qu'ici, "l'électricité est abordable, disponible et de surcroit verte", grâce aux gigantesques barrages du centre de la province, résume-t-il.

Des entrepreneurs de diverses nationalités, mais surtout venant de Chine et de Russie, ont déposé assez de projets pour consommer plus de 9.000 MW en minant, soit le quart de la production totale d'Hydro-Québec et l'équivalent de la consommation de 83% des ménages québécois.

"Ce volume massif de demandes a commencé en septembre dernier (avec) l'intervention politique en Chine" pour réguler ce secteur qui explose, relate M. Pouliot. La 2e économie de la planète héberge, selon des estimations, plus de la moitié des centres de calculs dédiés à la Blockchain.

- Moratoires -

Face à cette frénésie, plusieurs municipalités québécoises soucieuses à l'idée d'éventuelles ruptures d'alimentation électrique ont imposé en mars des moratoires sur les nouvelles usines de cryptomonnaies.

La première commune à le faire a été la petite municipalité de Bromont, inquiète qu'un projet de nouvelle mine virtuelle prévoie de consommer 30 MW sur les 36 MW dont la ville dispose en surplus.

Le canton voisin de Brome-Missisquoi l'a rapidement imitée. "La plupart des demandes d'entreprises qu'on a eues sur notre territoire, c'était pour installer des entrepôts d'ordinateurs qui feraient simplement les calculs pour faire du minage de cryptomonnaies (avec) très peu de création d'emplois", justifie le directeur administratif du canton, Robert Desmarais.

Le gouvernement du Québec et sa compagnie d'électricité ont alors mis les nouveaux projets de mine virtuelle en suspens, le temps d'adopter une approche globale et de mesurer l'impact de cette industrie naissante sur l'économie réelle.

"C'est une industrie dont on ne connait pas l'avenir", note Marc-Antoine Pouliot. Les autorités veulent "voir comment ces projets s'implantent durablement au Québec", dit le parole-parole d'Hydro-Québec, n'excluant pas de relever les tarifs d'électricité.

L'un des leaders chinois du domaine, Bitmain, a confirmé à l'AFP être en discussion avec le gouvernement québécois, Hydro-Québec et "d'autres acteurs importants" pour établir dans la région une mine virtuelle dans "des conditions gagnants-gagnants pour tout le monde", selon Nishant Sharma, directeur du marketing international de Bitmain.

Pierre-Luc Quimper, le président de Bitfarms qui revendique déjà 90 employés au Québec, avertit: "Si le prix de l'énergie n'est plus intéressant pour nous, il va falloir regarder ailleurs" au Canada, comme au Labrador ou au Manitoba.


https://www.romandie.com/news/Face-a-l- ... 909786.rom
0 x
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 13142
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4490

Re: Bitcoin et cryptomonnaies, c'est quoi une bulle financière? Explications en 5 minutes chrono!

Message non lupar Did67 » 18/04/18, 22:30

Quel monde... Quel sens ????

Pour écrire un poème émouvant, il suffit d'un crayon, du revers d'une facture. Mais il faut un cerveau qui marche et des idées (ou du talent)...

Et là, on fait du "rien" avec une débauche d'énergie : "Des entrepreneurs de diverses nationalités, mais surtout venant de Chine et de Russie, ont déposé assez de projets pour consommer plus de 9.000 MW en minant, soit le quart de la production totale d'Hydro-Québec et l'équivalent de la consommation de 83% des ménages québécois.". Et il suffit d'avoir du fric, l'absence totale d'éthique (ou de "sens")...

Je sors. Je laisse ces absurdités. Je vais peut-être me faire incendier - je ne répondrais pas. Comme tous les rêveurs, je n'ai rien compris au génie de ce système... Qu'on me laisse rêver en paix.
1 x

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6986
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 500

Re: Bitcoin et cryptomonnaies, c'est quoi une bulle financière? Explications en 5 minutes chrono!

Message non lupar Ahmed » 18/04/18, 22:35

C'est justement l'absurdité qui fait sens ici: le minage des bitcoins symbolise un stade dans lequel la création de valeur ne se croit plus obligée de se dissimuler derrière une production réelle, matérielle, mais révèle sa véritable nature abstraite et sa vocation à l'accumulation sans fin, ni but... :roll:
1 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 47573
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 489
Contact :

Re: Bitcoin et cryptomonnaies, c'est quoi une bulle financière? Explications en 5 minutes chrono!

Message non lupar Christophe » 19/04/18, 10:43

Ahmed a écrit :C'est justement l'absurdité qui fait sens ici: le minage des bitcoins symbolise un stade dans lequel la création de valeur ne se croit plus obligée de se dissimuler derrière une production réelle, matérielle, mais révèle sa véritable nature abstraite et sa vocation à l'accumulation sans fin, ni but... :roll:


Cela fait un moment avec la bourse dématérialisées et la mondialisation...Les bitcoins n'en sont qu'une étape de plus...

Que penser de Tesla dont la valorisation boursières est plus forte que celle de GM pour un chiffre d'affaires infiniment plus bas?

La haute finance n'est plus du tout corrélée au "réel", donc si "eux" peuvent s'amuser à produire la "valeur ex nihilo", pourquoi pas nous, les petits, via les bitcoins?

Je ne vois pas ce qu'il y a de choquant à cela...
0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!
Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6986
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 500

Re: Bitcoin et cryptomonnaies, c'est quoi une bulle financière? Explications en 5 minutes chrono!

Message non lupar Ahmed » 19/04/18, 12:39

Ne confondons pas tout! La bourse dématérialisée n'est qu'une procédure administrative qui ne change rien à sa réalité profonde. Quant au reste, je ne comprends guère ton commentaire, puisque le fait que ce soit, comme tu le dis "une étape de plus", corresponds exactement à mon sentiment. 8)
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 47573
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 489
Contact :

Re: Bitcoin et cryptomonnaies, c'est quoi une bulle financière? Explications en 5 minutes chrono!

Message non lupar Christophe » 19/04/18, 14:13

Je ne confonds rien du tout: une valorisation boursière qui vaut 100 fois l'actif d'une société c'est quoi si ce n'est de la création de valeur ex-nihilo?

Avec les bitcoins oui c'est une étape de plus: je dis pas qu'elle est mieux, mais elle est pas pire que dans la "haute finance conventionnelle"...et qu'elle peut être considérée comme une continuité de dématérialisation des richesses.

Bref c'est dommage de taper sur les bitcoins stout en se mettant des œillères concernant la finance classique.
0 x
Ce forum vous a aidé ou bien conseillé? Aidez-le aussi pour qu'il puisse continuer de le faire! Des articles, des analyses et des téléchargements sur la partie éditoriale du site, publiez les vôtres! Sortez (une partie de) vos économies du système bancaire, achetez des crypto-monnaies!
Avatar de l’utilisateur
Did67
Modérateur
Modérateur
Messages : 13142
Inscription : 20/01/08, 16:34
Localisation : Alsace
x 4490

Re: Bitcoin et cryptomonnaies, c'est quoi une bulle financière? Explications en 5 minutes chrono!

Message non lupar Did67 » 19/04/18, 14:30

J'avais dit que je sortais, mais je ne peux m'empêcher de rajouter cela : et si une étape de moins était un premier pas dans le bon sens ?

[Autrement dit, justifier l'ultra-absurdité des cryptomonnaies par la grande absurdité des bourses "déconnectées", elles même assises sur une forme de capitalisme minier, dans un monde fini, cela dépasse mon imagination ; ou si tu veux, la justifier par l'accès des petits aux idioties des riches, je ne suis pas - du verbe suivre].

[Ou si tu veux, c'est justifier la coke pas chère pour tout le monde sur internet au motif que de toute façon tout le monde picole, que les bars servent de l'alcool et qu'on trouve des clopes dans tout bureau de tabac et qu'il n'y a donc pas de raison que seuls les artistes puissent se payer de la coke - bon, il faut prendre le sens de la phrase, pas les faits ; il y a belle lurette que le marché est inondé de coke et qu'elle n'est plus réservée à une élite culturelle]
1 x


Revenir vers « Economie et finance, durabilité, croissance, PIB, fiscalités écologiques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité