Ecoconstruction: HQE, HPE, bioclimatisme, habitat naturel, architecture climatiqueWilly FURTER Constructions

Construction de l'habitat naturel ou écologique: plans, conception, conseils, expertises, matériaux, géobiologie...
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 237

Message non lupar chatelot16 » 24/01/16, 16:51

0 x

Willy FURTER
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 47
Inscription : 06/01/10, 08:34
Localisation : 12300 FIRMI

Willy FURTER Constructions

Message non lupar Willy FURTER » 24/01/16, 18:42

C'est effectivement l'association d'IMR et de chambres d'air, non ventilées, qui permet une isolation thermique efficace. Je l'ai expérimenté sur la première maison prototype.
En ce qui concerne les 2cm d'épaisseur de la lame d'air, j'émets des doutes sur cette valeur car, ayant eu l'opportunité de perforer le mur d'une construction datant de 1743, de 80cm d'épaisseur, afin d'y implanter une fenêtre, j'ai pu constater qu'entre le mur extérieur et le mur intérieur, existait une lame d'air d'environ 10cm d'épaisseur, seule isolation thermique à part l'épaisseur des pierres.
Quelques bûches dans le fourneau suffisait à assurer un chauffage agréable. En été, la fraicheur était appréciable.
L'inertie de ce type de construction, participait activement à amortir les chocs thermiques.
C'est la disparition de cette inertie, avec les isolants thermiques proposés dans les maisons passives, qui pose problème car tout réside dans le traitement de l'air de l'habitat.
0 x
Aide-toi, le ciel t'aidera
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 237

Message non lupar chatelot16 » 24/01/16, 22:23

la tu contredit completement ton projet avec materiaux leger

j'apprecie les vieux mur en pierre epais que j'ai dans la maison ou j'habite ... construit en 1800 et sans isolation ... chauffé au bois et assez economique car je me contente d'une temperature assez basse

la qualité de ces vieille maison c'est qu'elle sont saine même si on les chauffe peu ... contrairement aux maison moderne qui deviennent insalubre si on ne les chauffe pas assez

l'isolation par l’intérieur avec laine de verre et placoplatre est une calamité qui pourri un grand nombre de logement
0 x
Willy FURTER
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 47
Inscription : 06/01/10, 08:34
Localisation : 12300 FIRMI

Willy FURTER Constructions

Message non lupar Willy FURTER » 25/01/16, 10:08

Bonjour chatelot16
Je ne vois pas en quoi je contredis mon projet, étant donné que tout démarre d'une ossature en acier, qui n'a rien d'un matériau léger.
Ce squelette, assurant la rigidité de la construction, est ensuite enveloppé dans un "préservatif" constitué d'IMR.
Il sera ainsi préservé:
- de l'humidité et de la salinité de l'air, intérieur comme extérieur;
- des chocs thermiques, évitant ainsi les dilatations et retraits du métal.
Il y aura donc, au sein de ce squelette, une zône non ventilée, constituant un matelas thermique.
Viennent ensuite les habillages extérieur et intérieur, avec leur même matelas thermique propre, qu'importe la nature et la légèreté des matériaux employés.
0 x
Aide-toi, le ciel t'aidera
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8709
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 178

Message non lupar Remundo » 25/01/16, 10:32

Bonjour Monsieur FURTER,

j'imagine que vous veillez à ne pas établir de ponts thermiques.

Vous signalez avoir déjà construit une maison-témoin. Auriez-vous des photos du chantier et des éléments mis en oeuvre ?

Cordialement,
0 x
ImageImageImage

Willy FURTER
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 47
Inscription : 06/01/10, 08:34
Localisation : 12300 FIRMI

Willy FURTER Constructions

Message non lupar Willy FURTER » 25/01/16, 10:38

Bonjour Remundo
les ponts thermiques n'existent pas car le "préservatif" les empêche.
J'ai bien sûr, beaucoup de photos de la première maison mais leur diffusion sur le net n'est pas autorisée par Patrick BOURDONCLE.
Je m'en excuse.
0 x
Aide-toi, le ciel t'aidera
Avatar de l’utilisateur
Remundo
Modérateur
Modérateur
Messages : 8709
Inscription : 15/10/07, 16:05
Localisation : Clermont Ferrand
x 178

Message non lupar Remundo » 25/01/16, 10:48

merci,

Mais c'est dommage de ne pas avoir ces photos.
0 x
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6960
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 237

Message non lupar chatelot16 » 25/01/16, 11:08

j'ai du mal a croire que la structure en acier puisse reduire le prix d'une maison , surtout en auto construction

pour moi le plus economique et efficace c'est les mur porteur en parpaing et l'isolation par l'exterieur en bois laine de verre et film plastique

les mur porteur donnent des mur solide moins fragile que les lamentable doublage en placoplatre , qui se font abimer a chaque demenagement

enduit a la chaux plus facile a realiser sans experience que le platre

peut etre que comparé aux prix trop lourd de certain pro du batiment une construction industrialisé peut avoir des avantage , mais il faudrait fabriquer cette maison industrialisé en très grande serie ... tant que ça reste pour de l'auto construction je n'en vois pas l'interet

dans le style industrialisé il y a eu les maison phenix , avec charpente en acier , fenetre en acier , a une epoque ou toutes les fenetres etaient en bois : je connais 2 maison phenix près de chez moi : elle se revellent bien durable , pourvu que les fenetre en fer soit repeinte de temps en temps
0 x
Willy FURTER
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 47
Inscription : 06/01/10, 08:34
Localisation : 12300 FIRMI

Message non lupar Willy FURTER » 25/01/16, 11:46

Pour un T4 de 90 m2, 3500 kg d'acier suffisent. Le prix de l'acier chute. j'avais fait mes prévisions avec un prix d'1€le kg, il est à 80cts actuellement. ce qui fait une ossature métallique pour 2800€ plus la main d'œuvre. Si on sait qu'il faut 2h à 2 personnes pour fabriquer le cadre avec les montants, constituant un mur de 12m de longueur, les murs coûtent donc( 50/h x 2) x 2=200€x 4murs=800€ +2800= 3600€.Voilà les prix de l'industrie. Comparez-les avec ceux du Bâtiment. Il faut ajouter, bien sûr les habillages intérieur et extérieur avec isolation. Conçus en atelier, ces murs d'une hygrométrie constante, ainsi que des conditions optimales pour leur fabrication, au chaud et au sec.
0 x
Aide-toi, le ciel t'aidera
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11085
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 65

Re: Willy FURTER Constructions

Message non lupar Obamot » 25/01/16, 12:03

1) ce ne sont pas les murs qui déterminent l'hygrométrie mais le ∆º à l'origine du point de rosée + la quantité d'eau présente naturellement dans l'air, à des degrés plus ou moins élevés selon les conditions + la pression atmosphérique, etc Et ce quel que soit le matériau utilisé, léger à lourd, exemple:
— la buée qui se forme sur les vitres d'une voiture en hiver dès lors que les occupants sont dans l'habitacle (verre à densité lourde);
— la bouteille d'eau très froide que l'on sort du frigo et qui voit se former des millions de bulles de condensation à sa surface (plastique densité faible);

A la seule différence près que plus le matériau de contact/échange est lourd, plus l'équation est défavorable!

Dans votre cas, c'est le pire des scenarii, puisque vous avez un matériau lourd accolé à un ultra léger et un ∆º énorme sur une épaisseur très fine (là où les calories ne demandent pas mieux que de pouvoir s'échapper), ce qui va faire que le tout va se comporter (par analogie) un peu comme lorsque l'on voit les bulles de gaz s'agiter lors de la montée à ébullition de l'eau dans une casserole. Votre "système thermique" reste stable tant que l'environnement est stable, dès que vous commencez à bouger +/- la pression, +/- l'hygrométrie de l'air et +/- la température avec déphasage entre matériaux, vous allez voir le bazar! C'est inévitable ou alors il faut des épaisseurs d'isolants conséquents si tant est pour éviter les transferts, tout au moins les amortir!

2) désolé de le dire, mais nous sommes face à un entêtement rarement vu ici. Seul Simplino pourrait vous mater? :cheesy:

Willy FURTER a écrit :Bonjour Remundo
les ponts thermiques n'existent pas car le "préservatif" les empêche.
J'ai bien sûr, beaucoup de photos de la première maison mais leur diffusion sur le net n'est pas autorisée par Patrick BOURDONCLE.
Je m'en excuse.

Encore une belle phrase qui "sonne bien" mais qui ne veut rien dire!

Le "préservatif" empêche les ponts thermique de se résorber, car vous ne pouvez pas dire qu'ils n'existent pas, du moment qu'ils sont à la racine même de votre concept: erreur fondamentale dans votre brevet, expliqué ici dans ce post: :arrowd:

Obamot a écrit :[avec] la double isolation ITE/ITI. Le constructeur (Willy FURTER) fait ainsi en sorte — sans vraiment s'en rendre compte — que ses profilés métalliques (de l'ossature de la maison) qu'il va habiller avec des isolants minces réfléchissants, vont fabriquer d'emblée des ponts thermiques qui sont parmi les pires à éliminer (alors qu'il serait si facile d'éviter ça dès le départ) et de plus il va y mettre un isolant mince qui non-seulement a un coef minuscule, mais qui va empêcher qu'ils ne puissent se "réchauffer" dans le but de tenter de faire converger la température des matériaux de la structure vers la "température d'équilibre" de l'habitat! (Ce qui enlève donc toute chance d'y parvenir puisque le peu d'isolant l'en empêche!)

Nous voilà vraiment face à l'un des pires des scénarios à faire des cauchemars façon Frankenstein pour n'importe quel bâtisseur!!! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

https://www.econologie.com/forums/calcul-exa ... tml#297933


Donc votre brevet ne vous sert à rien — tel qu'il est — vous pouvez en être tranquille, personne ne vous le contestera.
0 x
« L'important n'est point le chemin vers le bonheur, l'important c'est le chemin »Lao Tseu


Revenir vers « Ecoconstruction: HQE, HPE, bioclimatisme, habitat naturel, architecture climatique »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité