Ecoconstruction: HQE, HPE, bioclimatisme, habitat naturel, architecture climatiquePlancher chauffant dans vielle maison

Construction de l'habitat naturel ou écologique: plans, conception, conseils, expertises, matériaux, géobiologie...
bardal
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 428
Inscription : 01/07/16, 10:41
Localisation : 56 et 45
x 149

Re: Plancher chauffant dans vielle maison

Message non lupar bardal » 16/01/18, 16:43

Juste sur deux points:

- on peut aussi inclure les tuyauteries du PC dans le mortier de pose des carrelages, ce qui diminue un peu l'épaisseur totale (6 cm mortier de pose+carrelage ou pierre)...

- un pc aura beaucoup d'inertie, surtout en ces épaisseurs, certes. Mais cela ne s'ajoute pas à l'inertie des murs (une est inerte vis à vis de la production de chaleur, l'autre est inerte vis à vis de l'ambiance), au contraire, l'inertie des murs atténuera largement les inconvénients de l'inertie du pc émetteur de chaleur, si du moins la maison est chauffée en permanence et non de façon séquentielle. Le seul inconvénient sera qu'elle sera longue à chauffer après un arrêt et un refroidissement général...
0 x

florides
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 7
Inscription : 14/01/18, 19:17
x 1

Re: Plancher chauffant dans vielle maison

Message non lupar florides » 16/01/18, 18:27

C'est vrai bardal l'inertie des murs et celle du plancher ne s'additionnent pas directement, néanmoins les murs font beaucoup de masse et je voulais avoir une réactivité plus grande en amincissant la chape sur le liège. Réactivité toute relative, j'en suis conscient, puisque évidemment, je ne chaufferai pas de manière séquentielle mais en modulant la vitesse de circulation et/ou la température de l'eau. Le plus délicat étant de trouver la régulation qui va bien.

en tout cas merci de votre aide les gars/filles :lol:
0 x
bardal
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 428
Inscription : 01/07/16, 10:41
Localisation : 56 et 45
x 149

Re: Plancher chauffant dans vielle maison

Message non lupar bardal » 16/01/18, 19:46

Je comprends ton souci, mais l'épaisseur de la chape incluant les tuyaux n'a pas grand chose à voir avec la nature de l'isolant; avec une chape en chaux, qui ne peut pas être armée avec un treillis d'acier, il est quasi obligatoire d'être un peu plus épais qu'avec du ciment armé; mais 6 cm de chape, y compris le mortier de pose des pierres de revêtement, ça fait pas beaucoup...

Sur l'inertie, il faut bien voir que ce sont deux processus différents pour le pc et pour les murs: supposons une maison stabilisée à 20°C; les murs tendront à être proches de 20° (peut-être 15 ou 16) et tendront à le rester; ils stabiliseront la température de la maison en cas de variations de température dues au chauffage ou à l'externe; leur inertie constituera donc un élément de confort stable...
Pour cette même situation, le pc sera plutôt à température plus élevée, permettant un apport de chaleur couvrant les déperditions; en cas d'augmentation, ou de diminution des apports externes, l'inertie de ce plancher l'empêchera de suivre les besoins nouveaux (ce qui devrait être son rôle) et conduira à des situations de surchauffe, ou de sous-chauffe, contrairement à l'inertie des murs qui tendra à stabiliser la température. L'idéal serait même que tu aies pu faire une isolation extérieure afin d'optimiser cette inertie des murs...

Dernier point, idée qui me vient juste à l'esprit: il existe des solutions de plancher chauffant ultra-mince, consistant en une plaque de fermacel posée sur les tuyaux et l'isolant et accueillant le revêtement de surface; par contre, je ne sais pas si le fermacel (qui est du plâtre fibré) peut accueillir correctement un scellement de carreaux à la chaux; le fabricant doit pouvoir répondre; auquel cas, tu aurais une épaisseur de chape de 4 ou 5 cm, y compris le mortier de pose...

Bonne réflexion, et bon courage...
0 x
florides
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 7
Inscription : 14/01/18, 19:17
x 1

Re: Plancher chauffant dans vielle maison

Message non lupar florides » 16/01/18, 20:45

euh oui, mais je crois que je me suis mal exprimé. Je voulais dire que d'avoir l'isolant juste sous la chape + dallage pierre dessus, permettait de "renvoyer" la chaleur plus directement / vite que si je met mes tuyaux directement dans la dalle de 10cm avec une isolation en dessous qui sera moins rapide / réactive. Maintenant pour ce qui est de l'inertie, tu as raison. Les murs vont stabiliser la température et le PC devra compenser les pertes mais comme il sera "lent" il y a risque de surchauffe. C'est la raison pour laquelle je veux un thermostat d'ambiance et un extérieur, de manière à limiter ce phénomène. Après je comptais pas avoir 25°C dans la maison mais plutôt être aux alentours de 19/20. Et oui, trois fois oui, je devrais faire une isolation par l'extérieur, mais les pierres ont été rejointoyées très proprement et franchement ça lui ferait perdre pas mal de son cachet.

pour ce qui est de la chape, j'ai lu que 4cm avec le dallage posé à l'avancée (sans rajouter du mortier, en posant au fur et à mesure que l'on tire la chape) suffisait si sous le liège il y avait une dalle bien "rigide" (pour de la chaux, on se comprend) de 10cm posée sur un hérisson bien stable en gros cailloux. Je précise que je ne possède pas d'armoire normande ni de bahut de 500kg. Le seul point ou il va y avoir du poids c'est sous le ballon de 1000l ou 1500l, mais la pas d'isolation en liège, que du béton de chaux. pour ce qui est de fibrer la dalle, j'ai lu tout et son contraire, qu'il faut le faire, que ça ne sert à rien...qu'il faut utiliser des fibres naturelles, du treillis plastique... Enfin, quel est ton avis sur le sujet?

PS: tu as l'air bien callé dans tout ça, quel est ton parcours? Enfin tu réponds si tu veux, c'est assez indiscret comme question.
0 x
LOGIC12
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 106
Inscription : 28/01/08, 05:41
Localisation : midi Pyrenées

Re: Plancher chauffant dans vielle maison

Message non lupar LOGIC12 » 16/01/18, 23:23

bonjour, Le sol, tel qu'il est est humide. Il est possible qu'il y ait des remontées d'humidité, mais aussi que l'air qui est humide près de la mer, se condense sur un sol froid.

Quelques photos extérieures de la maison permettraient de se faire une idée. et pas prises de trop près.
0 x

bardal
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 428
Inscription : 01/07/16, 10:41
Localisation : 56 et 45
x 149

Re: Plancher chauffant dans vielle maison

Message non lupar bardal » 17/01/18, 03:13

Mon parcours ? Aucun, sinon une formation en physique, et l'auto-construction de 4 maisons, avec un intérêt particulier pour les planchers chauffants et les questions d'isolation...

Pour ce qui est de la pose d'un dallage pierre (ou de tomettes de terre cuite), en traditionnel on scellait (avec 4 cm environ de mortier de chaux) directement sur la terre battue, ou sur une couche de sable... On peut aussi sceller directement sur du liège (ou du pse) lui même posé sur un sol stabilisé; c'est d'ailleurs à peu près ce que tu proposais dans ton premier post. Un hérisson (technique un peu plus moderne) permet de drainer plus efficacement, mais ajoute une vingtaine de cm à l'épaisseur. Une dalle épaisse n'est pas nécessaire si le sol est bien stabilisé, ce qui est le cas dans les vieilles maisons...

Dans ton cas, tu as plusieurs contraintes à respecter:
- ne pas descendre en dessous des fondations sous peine de risques graves; attention, dans les maisons anciennes, c'est souvent très peu profond (une vingtaine de cm).
- tu veux une isolation conséquente
- tu veux un ensemble "respirant" (et tu as tout à fait raison)

C'est pourquoi je te proposais un "hérisson" constitué de matériau respirant isolant, type pouzzolane, argile expansée ou vermiculite (mica expansé), ce qui te fait gagner une bonne dizaine de cm. La dalle de 10 cm n'est pas une obligation si ton mortier de pose est assez épais pour accueillir les tuyaux du plancher chauffant. Y introduire des fibres n'est qu'une précaution supplémentaire; traditionnellement, on "armait" la chaux avec des fibres végétales (roseaux, paille, ...), aujourd'hui, on peut se servir de fibres de verre, de polyéthylène, ou autres plastique performants (ça se trouve aisément chez les marchands de matériaux); la seule chose à éviter est l'acier, incompatible avec la chaux...

Avec un tel montage, ta "dalle" ne ferait plus que quelques cm, et son inertie ne serait pas plus importante qu'un plancher chauffant classique.

Encore un point; avec de tels murs, et une source de chaleur solaire + bois, à mon avis, la seule régulation pertinente est une vanne trois voies motorisée, commandée par une sonde thermique extérieure associée à une loi d'eau. Un thermostat d'ambiance sera obligatoirement en déphasage complet avec les variations de la température extérieure et sera inconfortable. Evidemment, un ballon tampon important sera indispensable (au moins 1 m3, 2 m3 seraient mieux), ceci afin de stocker la chaleur solaire et celle du bois...

Dernière chose: un plancher chauffant, si on veut rester dans les limites du confort et les règles actuelles) pourra développer un flux thermique maximum d'environ 120-130 Watts par m2. Vérifie bien que cela couvre tes déperditions...
1 x
LOGIC12
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 106
Inscription : 28/01/08, 05:41
Localisation : midi Pyrenées

Re: Plancher chauffant dans vielle maison

Message non lupar LOGIC12 » 19/02/18, 23:45

bonjour, Ne serait-il pas possible de drainer autour de la maison pour l'assainir, et de canaliser pour que l'eau parte plus loin et plus bas.

On peut aussi, et en plus faire des injections de résine dans les murs.

Il est important d'isoler sous un chauffage au sol, pour une meilleure efficacité et une moindre consommation.

A noter qu'une petite PAC AIR/AIR pour le bas, aurait tendance à assainir, et si le sol n'était pas froid, (même sans chauffage au sol) la maison pourrait être agréable, surtout dans l'Hérault, où ce chauffage est bien adapté et économique.

Mais pour avoir un sol qui ne soit pas froid, il faut que l'humidité ne remonte pas du sol, et mettre des lambourdes et du styrodur de même épaisseur entre, et du vrai plancher vitrifié par dessus. Juste à l'entrée, on peut mettre un peu de carrelage pour ne pas abimer le plancher.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Ecoconstruction: HQE, HPE, bioclimatisme, habitat naturel, architecture climatique »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités