Gestion de l'eau: pompage, forage, filtration, puits, récupération...Traitement par filtration des eaux grises (douche)

Gestion, accès et utilisation de l'eau chez vous: forage, pompage, puits, réseau de distribution, traitement, assainissement, récupération d'eau de pluie. Procédés de récupération, filtration, dépollution, stockage. Réparation de pompes à eau. Bien gérer, utiliser et économiser l'eau, dessalement et désalinisation, pollution et de l'eau...
bourdarie
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 7
Inscription : 21/03/11, 14:26

Traitement par filtration des eaux grises (douche)

Message non lupar bourdarie » 22/03/11, 08:24

Bonjour,

Je suis étudiant et avec mon collègue nous travaillons sur un système de traitement des eaux grises. Le but est d'utiliser une certaine quantité d'eau propre( stokée dans un réservoir) de la faire circuler au niveau d'une douche puis de la traiter dans le but de la rendre potable et de la réutiliser de nouveau au niveau de la douche.
Nous pensons mettre en place un filtre à diatomée en premier puis un filtre à charbon actif en blocs puis pour terminer soit un traitement UV ou un traitement par osmose inverse ou ozone.
Nous ne sommes pas spécialisés dans le traitement des eaux et les seules informations que l'on est sont des sites internet.

Nous aurions aimé avoir des conseils, informations et avis sur cette idée la.

En vous remerciant par avance
0 x

Avatar de l’utilisateur
grelinette
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1766
Inscription : 27/08/08, 15:42
Localisation : Provence
x 147

Message non lupar grelinette » 22/03/11, 09:23

Avant de traiter le eaux grises ou simplement usées il peut être intéressant de tout simplement "trier" cette eau en amont pour essayer de récupérer l'eau "propre".

Je m'explique :

J'avais été très surpris de voir des chiffres sur la consommation de l'eau ménagère qui montraient qu'un % important d'eau utilisée était purement et simplement gaspillée.

Par exemple, pour prendre une douche ou vous laver les mains, en général on attend que l'eau chaude arrive et c'est plusieurs litres d'eau pure qui partent aux égouts.

Quand on se lave les dents ou qu'on se rase, à moins d'arrêter et rallumer l'eau à chaque fois, plusieurs litres d'eau propre sont encore gaspillés.

L'été, pour boire un verre d'eau fraiche on laisse couler l'eau réchauffée par la température ambiante jusqu'à ce que l'eau refroidisse.

etc, etc.

L'idée est d'installer un turbidimètre au niveau du siphon du départ de l'évacuation (lavabo, évier, douche, ...) :

- si l'eau est peut chargée, voire propre, un système bi-passe avec électrovanne l'oriente vers un circuit pour la réutiliser (ex. jardin ou wc) ou lui faire subir un traitement sommaire,

- si l'eau est vraiment chargée, soit elle part aux égouts, soit vers un circuit de traitement plus lourd.

Mes recherches sur les turbidimètres m'avaient appris qu'on pouvait déceler des traces infimes d'énormément de substances même invisibles dans l'eau (particules, bactéries, savon, lessive, ...)
0 x
Projet de l'hippomobile-hybride - Le projet sur éconologie
"La recherche du progrès n’exclut pas l’amour de la tradition"
bourdarie
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 7
Inscription : 21/03/11, 14:26

Message non lupar bourdarie » 22/03/11, 10:45

Merci pour vos explications. Je suis d'accord avec vous sur le fait que l'on use beaucoup d'eau potable.
D'ou effectivement l'intéret de mettre en place un système de contrôle de la qualité de l'eau (turbidimètre) au niveau de l'évacuation de la douche et le système de vanne adapté.

Notre cahier des charges nous impose le retraitement de l'eau "non potable" pour que celle-ci le devienne.
Après le traitement de l'eau celle-ci sera réinjectée au niveau de la douche.
Pour répondre à ce problème nous n'avons pas de limitation de budget, mais seulement une limitation au niveau de la taille du système de traitement de l'eau qui doit être le plus petit possible.

Nous pensons mettre en place un filtre à diatomé (obtention d'une filtration a 4 microns) puis un filtre à charbon actif ( filtration a 0.5 micron) mais en sortie elle n'est toujours pas potable. Pour la rendre potable, nous pensons utiliser soit un système de traitement par UV,
soit un système de traitement à l'ozone : or, après ce genre de traitement nous ne savons toujours pas si elle l'eau est potable.
Pour le traitement par osmose inverse, nous supposons qu'elle l'est, mais nous réalisons notre étude avec pour objectif de trouver une solution qui traite rapidement l'eau, peu encombrante et respectueuse de l'environnement.


A notre niveau nous n'avons pas trouvé d'information sur la qualité de l'eau en sortie des filtres évoqués précédemment.
0 x
Avatar de l’utilisateur
grelinette
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1766
Inscription : 27/08/08, 15:42
Localisation : Provence
x 147

Message non lupar grelinette » 22/03/11, 10:56

Les filtres successifs à 4 microns et 0.5 micron ne risquent-il pas de s'encrasser très vite ?

Une eau usée ménagère est très grasse et très chargée même si les particules ne sont pas forcément très polluantes (ex. savon, shampoing, ...)
0 x
Projet de l'hippomobile-hybride - Le projet sur éconologie
"La recherche du progrès n’exclut pas l’amour de la tradition"
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 51871
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1090

Message non lupar Christophe » 22/03/11, 11:03

Dans l'espace ce qui est employé ce sont des osmoseurs pour le traitement des urines...donc l'efficacité n'est plus à prouver :cheesy: le coût c'est une autre affaire...

Je suis pas sur qu'un filtre à diatomés soit opportun : c'est volumique et cela va s'encrasser (très) vite...tu crois pas? Un filtre à sable serait plus adequat...

Mais je pense le traitement individuel des eaux grise (désolé...c'est mon avis) n'en vaut pas la chandelle: au prix actuel de l'eau (qui n'est pas une denrée rare chez nous) le prix éconologique (économique + écologique) de la filtration ne sera jamais rentabilisable...

Un système de filtration (moins "lourde" que pour les eau grises) sur la récupération d'eau de pluie serait bien plus efficace: certains le font déjà d'ailleur...

On plein de sujets sur la question, par exemple:

https://www.econologie.com/forums/recuperati ... e-t7.html
https://www.econologie.com/forums/filtre-et- ... t4297.html
https://www.econologie.com/forums/potabilisa ... vt157.html
https://www.econologie.com/forums/fabriquer- ... t3978.html

Coté eau grises pour éviter l'égout, il y a des systèmes de lagunage...

Aussi, il y aussi la question de la récupération des calories des eaux grises: l'eau chaude coûte plus cher que l'eau...

Tu pourras lire ceci, cela fera plaisir à tes profs d'étendre le débat :
https://www.econologie.com/forums/recuperati ... t3674.html
https://www.econologie.com/forums/recuperati ... t6546.html

ps:
Par exemple, pour prendre une douche ou vous laver les mains, en général on attend que l'eau chaude arrive et c'est plusieurs litres d'eau pure qui partent aux égouts.


A chaque douche que je prends (ou presque) je me pose la même question, au niveau des solutions; le chauffe eau instantanné permettrait de résoudre cette perte d'eau: mais est ce rentable éconologiquement parlant? J'ai quelques doutes..."à froid"...

Cette question mériterait un sujet à elle toute seule...
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 51871
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 1090

Message non lupar Christophe » 22/03/11, 11:09

grelinette a écrit :Les filtres successifs à 4 microns et 0.5 micron ne risquent-il pas de s'encrasser très vite ?

Une eau usée ménagère est très grasse et très chargée même si les particules ne sont pas forcément très polluantes (ex. savon, shampoing, ...)


+1 je viens de faire la remarque: je pense qu'un filtre à sable serait plus adapté (c'est du 20 à 50 microns je crois)...

bourdarie, t'es sur que le charbon actif c'est 0.5 microns? Ca me semble petit...

Au fait, c'est combien un osmoseur?

Sur wiki http://fr.wikipedia.org/wiki/Osmoseur ils parlent de nanomètre ?

# l'eau est ensuite mise sous pression et traverse la membrane osmotique dont la porosité est de l'ordre du millionième de millimètre. L'eau est débarrassée de 98% de ses impuretés.


Bah peu importe, je pense que quelque soit la méthode de filtration (individuel) la filtration des eaux grises n'est pas intéressante...sauf lagunage...mais est ce encore de la filtration au sens strict?

Tiens ca serait bien de faire une estimation des coûts des différentes solutions par m3 d'eaux grises filtrées dans le cadre de ton projet...
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités
bourdarie
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 7
Inscription : 21/03/11, 14:26

Message non lupar bourdarie » 22/03/11, 14:06

Merci Christophe et Grelinette pour vos explications.

Pour Christophe voila le lien ou j'ai trouvé la filtration par charbon actif à 0.5 micron.
http://www.une-eau-pure.com/purificatio ... actif.html

Par contre le système de lagunage ne sera pas possible pour des contraintes de place.
"Tiens ca serait bien de faire une estimation des coûts des différentes solutions par m3 d'eaux grises filtrées dans le cadre de ton projet..."

On travaille effectivement à l'heure actuelle à réaliser un tableau récapitulatif que je mettrai sur cette discussion pour ceux que cela intéresse.

Un osmoseur filtre à 0.0001 micron d'après le site"SDWF".

Ok pour l'utilisation d'un filtre à sable pour débuter la filtration (env.40 microns) et ensuite la est le problème ....

Je me soute bien que l'idée de retraiter ce genre d'eau n'est pas rentable et que le mieux serait de l'utiliser une fois sortie de la douche comme eau pour les toilettes. Mais notre sujet ne nous offre pas d'alternative.
On doit absolument la retraiter !

Alors qu'elle solution choisir une série de filtre de plus en plus fin avec un coup d'uv pour terminer. On regardait également du côté de l'osmose inverse mais comme info on trouve que pour obtenir 1L d'eau propre il faut compter4 à 5 L d'eau que l'on ne peut recycler alors bof comme solution.
0 x
bourdarie
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 7
Inscription : 21/03/11, 14:26

Message non lupar bourdarie » 23/03/11, 09:08

Bonjour à tous, voila un tableau récapitulatif des infos que l'on a trouvé sur le net.

Image

Quelqu'un aurait-il une idée sur quel filtre s'appuyer pour être sur que l'eau en sortie est potable?
0 x
dedeleco
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 9211
Inscription : 16/01/10, 01:19
x 6

Message non lupar dedeleco » 23/03/11, 12:35

Cette eau après une douche usuelle a surtout du savon, détergents et quelques molécules organiques humaines de peau et autres, comme microbes et virus, mais pas plus de particules à filtrer, contrairement à l'eau d'un puits souvent sableuse et argileuse.
Aussi la taille des pores n'est pas cruciale, mais surtout la capacité à enlever le savon et molécules organiques est essentielle.
Donc je favoriserais ce qui enlève le savon et détergents, décompose les molécules organiques, et désinfecte, comme charbon actif, UV, ozone, eau de javel, produits pour piscine ou chlore, qui s'évaporent après un certain temps à l'air.
Un désinfectant qui décompose le savon est presque suffisant.
La difficulté est que il y a pas mal de savon et détergents à enlever qui va saturer vite le charbon actif.
Donc un lit de sable fin suivi de charbon actif pas cher fixerait le plus du savon, ou détergents, avant un filtre de charbon actif et désinfectant et UV.
Si l'eau est bien désinfectée, elle peut être utiliser pour une douche, mais les détergents qui restent et qui se concentrent sont gênants pour les yeux et l'effet psychologique de se laver avec le savon des douches précédentes.
Aussi il faut soit fixer, soit décomposer ces détergents.
Le charbon actif sera assez vite saturé.
Il doit avoir un volume au moins égal, voire supérieur au volume de savon et détergents (shampoings) dissous dans l'eau et si quelqu'un renverse son shampoing dans cette eau, le charbon actif sera bon à changer.
Donc il faut une méthode pas chère qui fixe ou décompose la plus grande partie des détergents.
Les êtres vivants, plantes dans la terre et lagunage réalisent cela lentement pour nous.
Ou un charbon actif pas cher, que on peut recycler en le chauffant soi même à forte température décomposant les molécules de détergents fixées (en atmosphère inerte de N2).
Je donne des idées directrices, mais je ne suis pas spécialiste de station d'épuration qui ont des méthodes encombrantes et longues en temps.
Voir des liens avec des solutions :
http://www.aquae.fr/le-recyclage-des-eau-grises.html
http://www.eautarcie.com/Eautarcie/4.Ep ... grises.htm
http://www.eautarcie.com/Eautarcie/4.Ep ... lantes.htm
http://www.traitementdeseauxgrises.com/
http://www.traitementdeseauxgrises.com/ ... rosnes.pdf
http://assainissement-eaux-grises.over-blog.com/
http://fr.ekopedia.org/Traitement_des_e ... A9puration
http://www.eautarcie.org/04a.html
http://www.geo.fr/environnement/conseil ... tion-39025
http://www.ecoconso.be/Epuration-individuelle-des-eaux
http://master.cetmef.developpement-dura ... _usees.pdf
http://french.alibaba.com/product-cgs/g ... 03740.html
http://www.pareatis.be/documents/Filtre.pdf
0 x
bourdarie
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 7
Inscription : 21/03/11, 14:26

Message non lupar bourdarie » 23/03/11, 14:29

Merci "Dedeleco" pour vos solutions et vos liens internet qui vont nous être très utile.
Tout ce qui est système de lagunage STEP ... est irréalisable dans notre cas.
On va regarder donc en passant par un filtre sable puis filtre à charbon actif puis UV + en sortie ajout de désinfectant.
on va chercher à présent au niveau des gels douches ceux qui sont non toxiques disons "bio"qui se dégradent plus rapidement. Nous allons regarder également au niveau des désinfectant voir ce que l'on peut obtenir.

Merci en tout cas pour ces infos et on revient vers vous rapidement avec les solutions ou explications que l'on aura trouvé.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Gestion de l'eau: pompage, forage, filtration, puits, récupération... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités