Gestion de l'eau: pompage, forage, filtration, puits, récupération...Dynamisation de l'eau Schauberger

Gestion, accès et utilisation de l'eau chez vous: forage, pompage, puits, réseau de distribution, traitement, assainissement, récupération d'eau de pluie. Procédés de récupération, filtration, dépollution, stockage. Réparation de pompes à eau. Bien gérer, utiliser et économiser l'eau, dessalement et désalinisation, pollution et de l'eau...
arnodesbois
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 5
Inscription : 25/10/18, 09:14

Dynamisation de l'eau Schauberger

Message non lupar arnodesbois » 25/10/18, 10:59

Bonjour à tous,

Tout nouveau sur le forum, je poste et me présente en même temps.
"Ardéchois cœur fidèle", mes passions sont nombreuses mais tournent toutes autour de la nature, et des moyens de la préserver.
Je fais partie de ceux qui pensent que notre civilisation s'est trompée dès le départ, en s'écartant volontairement de cette nature alors qu'elle en est qu'une partie, en faisant reposer tout son système énergétique sur des principes en inéquation totale avec elle, producteur de chaleur...
V. Schauberger est pour moi un pionnier et un maître à penser dans ce domaine. Des tonnes d'articles ont été écrits sur lui évidemment, avec du bon et du moins bon, voir du mauvais, peut importe, certaines de ces réflexions et sa façon d'appréhender notre environnement était je crois la bonne.

C'est dans ce postulat que je me penche depuis pas mal de temps sur l'absolue nécessité de disposer d'une eau de qualité pour être en bonne santé.
Et cette absolue nécessité doit passer par quelque chose de simple et non perturbant.
J'essaie donc de trouver un moyen de redonner de la vie à mon eau domestique. Pour cela, il faut restaurer une énergie interne subtile, qui semble liée au mouvement naturel de vortex que l'on retrouve dans la nature. J'ai fait plusieurs tests et expérimentations sur ce sujet (mesures de Ph, de conductivité, effet sur la croissance des plantes...) qui valident ce point de vue.

L'idée est donc de trouver "quelque chose" qui puisse produire un mouvement hélicoïdal centripète dans l'eau qui circule dans mes tuyaux en cuivre.
Plusieurs solutions pour ça :

- Une entreprise autrichienne vend des tuyaux en cuivre qui ont été façonnés de façon à présenter à l'intérieur une spire qui entraîne l'eau dans un mouvement hélicoïdal et centripète ; le principe est bon, mais ce qui me chagrine c'est le principe de fabrication : un sorte de mâchoire appuie sur le tuyau à intervalles réguliers en faisant faire au tube avant chaque martelage, un tour de "x" degré, ce qui fragilise l'extérieur du tuyau d'une part, et qui empêche également de pouvoir manchonner les longueurs. Le prix 40€ les 50 cm.
- Placer le système à l'intérieur du tuyau : j'ai pensé à un turbulateur, utilisé pour l'évacuation des fluides pour les systèmes de chauffage. Peu de modèles conviennent ; tellement peu que je n'en ai pas encore trouvé !
- Placer une vis d'Archimède à l'intérieur du tuyau : je crois que c'est la bonne idée. Mais il est difficile de trouver exactement ce qui convient, et on en vient à l'objet de mon post :)

Est-ce que l'un d'entre vous aurait les connaissances, une idée, pour concevoir cette vis d'Archimède ?

Elle doit faire 51,7 cm, et avoir un diamètre ext. me permettant de l'introduire dans un tuyau cuivre (19mm donc 17 ou 22mm donc 20mm),
J'ai pensé également à utiliser un tuyau en cuivre de petite section et souder autour en spirale, un fil de cuivre de gros diamètre ??

Merci :)
0 x

Ahmed
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8149
Inscription : 25/02/08, 18:54
Localisation : Bourgogne
x 690

Re: Dynamisation de l'eau Schauberger

Message non lupar Ahmed » 25/10/18, 12:36

Sans préjuger aucunement de la validité du concept de dynamisation, d'un point de vue pratique, une solution consiste à enrouler un plat de dimension ad hoc sur un mandrin de formage (profil rond et allongé), de telle sorte que l'on obtienne une spirale creuse en son centre. Le plat doit être cintré sur sa tranche, mais c'est jouable avec une épaisseur faible et un plat assez étroit). Le mandrin (qui ne sert que durant la phase de façonnage) doit avoir un diamètre qui tienne compte de l'élasticité du métal qui donnera un diamètre de la pièce plus élevé. Il ne reste plus alors qu'à souder* aux points d'extrémité la pièce au tube receveur (elle sera donc plaquée contre la paroi du tube).
Cette disposition me semble cohérente avec la force générée qui tendra à diriger l'eau vers les parois...

Tu écris:
...et des moyens de la préserver.

Le meilleur moyen de "préserver" la nature serait de simplement cesser de l'agresser...

* Le soudage n'est peut-être pas nécessaire si la pièce est d'un diamètre un peu plus grand que le diamètre interne du tube: le fait que la pièce soit libre en son centre et d'un pas assez lâche lui confère probablement une élasticité suffisante pour rentrer en force et rester ensuite en place.
0 x
"Ne croyez surtout pas ce que je vous dis."
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4949
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 379
Contact :

Re: Dynamisation de l'eau Schauberger

Message non lupar izentrop » 25/10/18, 13:17

La dynamisation est un concept issu de l'homéopathie, pseudoscience et repris par l’anthroposophie de Steiner et attention au biais de l'appel à la nature http://menace-theoriste.fr/appel-nature/

Quand à bricoler la forme d'un tuyau d'eau, ça n'engendrera que pertes de charge et dépense d'argent inutile.
1 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
arnodesbois
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 5
Inscription : 25/10/18, 09:14

Re: Dynamisation de l'eau Schauberger

Message non lupar arnodesbois » 25/10/18, 13:55

Ahmed a écrit :Sans préjuger aucunement de la validité du concept de dynamisation, d'un point de vue pratique, une solution consiste à enrouler un plat de dimension ad hoc sur un mandrin de formage (profil rond et allongé), de telle sorte que l'on obtienne une spirale creuse en son centre. Le plat doit être cintré sur sa tranche, mais c'est jouable avec une épaisseur faible et un plat assez étroit). Le mandrin (qui ne sert que durant la phase de façonnage) doit avoir un diamètre qui tienne compte de l'élasticité du métal qui donnera un diamètre de la pièce plus élevé. Il ne reste plus alors qu'à souder* aux points d'extrémité la pièce au tube receveur (elle sera donc plaquée contre la paroi du tube).
Cette disposition me semble cohérente avec la force générée qui tendra à diriger l'eau vers les parois...

Tu écris:
...et des moyens de la préserver.

Le meilleur moyen de "préserver" la nature serait de simplement cesser de l'agresser...

* Le soudage n'est peut-être pas nécessaire si la pièce est d'un diamètre un peu plus grand que le diamètre interne du tube: le fait que la pièce soit libre en son centre et d'un pas assez lâche lui confère probablement une élasticité suffisante pour rentrer en force et rester ensuite en place.


Merci Ahmed ;)
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8358
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 146

Re: Dynamisation de l'eau Schauberger

Message non lupar janic » 26/10/18, 08:52

La dynamisation est un concept issu de l'homéopathie, pseudoscience et repris par l’anthroposophie de Steiner et attention au biais de l'appel à la nature http://menace-theoriste.fr/appel-nature/
Quand à bricoler la forme d'un tuyau d'eau, ça n'engendrera que pertes de charge et dépense d'argent inutile.
Monsieur je sais tout , je ne sais rien qui se mêle de tout. Le vortex est un mouvement naturel qui se produit dans tout écoulement d'air ou d'eau quand un fluide passe du stade laminaire au stade turbulent, ce vortex naturel empêche ce dernier stade et permet donc un meilleur écoulement; ce que n'importe quel observateur peut voir dans le vidage d'un évier. Même toi tu devrais y arriver! :D donc cela ne réduit rien, mais facilite au contraire l'écoulement.
et cela n'a donc rien à voir avec l'homéopathie qui n'utilise pas le vortex mais l'agitation. Tu devrais sortir de tes sectes de temps de temps pour revenir à une réalité plus constructive.
Le tube Ranque qui utilise industriellement l'effet vortex est parmi les plus étonnants en permettant de sortir des températures jusqu'à +70° d'un coté et de l'autre des températures entre -35 à-70°.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré

Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 4949
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 379
Contact :

Re: Dynamisation de l'eau Schauberger

Message non lupar izentrop » 26/10/18, 09:17

janic a écrit : donc un meilleur écoulement; ce que n'importe quel observateur peut voir dans le vidage d'un évier.
Grace au passage d'air au centre du tourbillon. C'est encore plus fragrant en vidant une bouteille, mais en alimentation d'eau ça n'a pas de sens.
janic a écrit :Le tube Ranque qui utilise industriellement l'effet vortex est parmi les plus étonnants en permettant de sortir des températures jusqu'à +70° d'un coté et de l'autre des températures entre -35 à-70°
Pour cela il faut envoyer de l'air comprimé dans la cavité

Image

C'est un système de refroidissement très énergivore.

Arnodesbois a besoin de refroidir son alimentation d'eau froide ?
0 x
"Les détails font la perfection et la perfection n'est pas un détail" Léonard de Vinci
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 8358
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 146

Re: Dynamisation de l'eau Schauberger

Message non lupar janic » 26/10/18, 09:57

Grace au passage d'air au centre du tourbillon. C'est encore plus fragrant en vidant une bouteille, mais en alimentation d'eau ça n'a pas de sens.
Observe un peu mieux le système lorsqu'un bassin de plusieurs milliers de M3 se vide en vortex, il n'y a pas d'air disponible à ces profondeurs, il ne s'agit pas d'une bouteille!
Pour cela il faut envoyer de l'air comprimé dans la cavité
C'est un système de refroidissement très énergivore.
L'utilisation du tube de Ranque ne trouve son application que dans des situations où d'autres systèmes, tout aussi énergivores, ne peuvent être utilisés. Mais la question ne porte pas sur l'énergie utilisée, mais avant tout sur les phénomènes de Grace au passage d'air au centre du tourbillon.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 50089
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 895

Re: Dynamisation de l'eau Schauberger

Message non lupar Christophe » 26/10/18, 10:12

Un autre sujet (de 2008!) existe sur la question, il y a quelques infos: eau-pompage-filtration/dynamisation-de-l-eau-t5811.html

Sinon le reportage les "Maitres de l'eau" est très intéressant: https://www.econologie.com/telechargeme ... integrale/



Cela avait initié un petit sujet: sciences-et-technologies/eau-formes-et-ultrasons-morphogenese-t4546.html
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi et/ou partagez les meilleures pages sur vos réseaux sociaux. - Achetez le livre du Potager Du Paresseux de Did67 - Un Tip pour l'éconologie - Publiez un article sur Google Actualités
arnodesbois
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 5
Inscription : 25/10/18, 09:14

Re: Dynamisation de l'eau Schauberger

Message non lupar arnodesbois » 26/10/18, 21:13

Merci à tous pour vos conseils et vos remarques.

Quelques précisions s'imposent sur mon projet.
Concernant mon réseau d'eau d'habitation, je veux créer un by-pass entre mon réducteur de pression et ma nourrice, qui me permette de faire passer l'eau dans une colonne montante (tuyau diam 22mm ext.) dans laquelle l'eau sera soumise à une rotation anti-horaire, puis dans une colonne descendante (tuyau diam 22mm ext.) dans laquelle l'eau sera soumise à une rotation horaire.
Pour ceux qui le souhaitent, je peux également préciser ce qui me pousse à réaliser ce truc là, mais le but n'est pas ici de créer un débat idéologique sur la dynamisation de l'eau qui terminera de toute façon sur des points de vue très différents et passionnés, mais de trouver un moyen pour produire un mouvement hélicoïdal qui se "rapproche" au mieux de l'effet vortex en ce qui concerne la colonne descendante.
Je n'ai pas besoin d'effet "refroidissement", le faible delta qui celui qui sera produit par la circulation accéléré de l'eau suffira amplement.
Le matériau est important de mon point de vue ; pas de plastique, pas de bois (j'ai essayé mais comme il fallait le prévoir, outre les problèmes de gonflement, la détérioration de ce matériau n'est pas très hygiénique, ou alors il faudrait peut être essayer avec un bois d'eau, très dense) ; le cuivre me semble le plus adapté.
Les fabricants de vis d'Archimède sont hors de prix pour la fabrication de 2 pièces seulement.
J'ai pensé à prendre des rondelle en cuivre, de les couper et de les tordre de façon à faire des 1/2 pas, et de les souder, mais ça me parait compliqué.
J'ai essayé en prenant 2 brins de câble 6² et en les torsadant, mais le rendu n'est pas bon.
Je suis à court d'idées :(
0 x
arnodesbois
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 5
Inscription : 25/10/18, 09:14

Re: Dynamisation de l'eau Schauberger

Message non lupar arnodesbois » 26/10/18, 21:28

L'idée d'Ahmed me semble très bonne.

"enrouler un plat de dimension ad hoc sur un mandrin de formage (profil rond et allongé), de telle sorte que l'on obtienne une spirale creuse en son centre. Le plat doit être cintré sur sa tranche, mais c'est jouable avec une épaisseur faible et un plat assez étroit). Le mandrin (qui ne sert que durant la phase de façonnage) doit avoir un diamètre qui tienne compte de l'élasticité du métal qui donnera un diamètre de la pièce plus élevé. Il ne reste plus alors qu'à souder* aux points d'extrémité la pièce au tube receveur (elle sera donc plaquée contre la paroi du tube)".

Par contre, la 1ère difficulté est de trouver le plat de 2010 mm. Je pense qu'il faut partir sur une épaisseur de 1mm, comme celle du tube (22 mm ext - 20 mm int.).
2 x Pi x 10 = 62,8 mm par tour.
Pour une colonne de 517 mm, je prévois 32 spires : 62,8 x 32 = 2010 mm.

Peut-être prendre tout simplement un tube de 22 mm de diamètre, l'ouvrir en 2 dans la longueur et l'aplatir ?
2ème difficulté : il faut je suppose chauffer le plat ; à quelle température, chauffer sur une petite portion, enrouler, puis recommencer ?
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Gestion de l'eau: pompage, forage, filtration, puits, récupération... »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités