Retour Faire défiler Stop Mode automatique

Déchets, recyclage et réutilisation de vieux objetsPhotovoltaïque Résistif Rentable

Impact sur l'environnement des produits en fin de vie: plastiques, produits chimiques, véhicules, marketing de l'agroalimentaire. Recyclage et recyclage direct (upcycling ou surcyclage) et réutilisations d'objets bon pour la poubelle!
Avatar de l’utilisateur
Forhorse
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1770
Inscription : 27/10/09, 08:19
Localisation : Perche Ornais
x 15
Contact :

Re: Photovoltaïque Résistif Rentable

Message non lupar Forhorse » 11/03/18, 09:14

Le projet que tu cite, c'est simplement la même chose qu'un chargeur solaire PWM made in china que l'on trouve sur toutes les boutiques en ligne. Perso je vois pas l’intérêt de le faire soit même vu le prix de ce genre d'appareil. Mais pourquoi pas...
Mais D1 reste malgré tout inutile.

Et le propre du PWM c'est qu'il n'y a pas d'adaptation d’impédance entre le générateur et le récepteur.
C'est a dire qu'en cas d'ensoleillement faible, la tension du panneaux va monter assez rapidement, mais on ne va pas pouvoir tirer beaucoup de courant dessus.
Un pwm ne permet pas de mettre à profit ce faible courant sous tension plus élevée afin de le convertir en courant plus élevé sous une tension plus faible (adaptée au récepteur)
Hacher le courant va limiter la puissance dissipée par la résistance (ou absorbé par la batterie) mais ne servira pas à exploiter le potentiel de production du panneau.
Pour ça il faut implémenter un régulateur step-down et l'asservir en fonction de la puissance maximal qu'on arrive à dissiper dans la résistance. (l''algorithme le plus simple je pense, c'est d’augmenter progressivement la consigne jusqu'a ce que la puissance dissipée chute et revenir un peu en arrière. De tenter régulièrement d'augmenter la consigne et voir ce qui se passe et revenir en arrière si nécessaire, et de baisser la consigne si on voit que la puissance dissipée chute sans modification de la consigne. Il y a sans doute d'autres algo MPPT plus efficace mais je ne les connais pas.
0 x

Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2946
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 154
Contact :

Re: Photovoltaïque Résistif Rentable

Message non lupar izentrop » 11/03/18, 09:41

Oui, tu as raison pour D1, c'est juste une sécurité pour éviter de décharger la batterie dans le panneau la nuit. Dans ce cas, le mosfet de type P ne conduit en principe pas.

Ce que tu expliques pour le DC/DC step up pas down, c'est valable pour charger une batterie à par exemple 28 V, alors que le point de fonctionnement optimal est à 25 V 2 A ( cas d'un ensoleillement faible), le MPPT va le convertir en 28 V 1.4 A et l'énergie n'est pas perdue, mais dans une résistance pas de problème.

Avec un convertisseur PWM pour charger une batterie, on choisi un PV de tension nominale bien supérieure à celle de la batterie et pas de problème non plus. Le modèle 30 V choisi ici irait très bien pour charger une batterie 12 V en PWM et le trop plein dans une résistance
Hacher le courant va limiter la puissance dissipée par la résistance (ou absorbé par la batterie) mais ne servira pas à exploiter le potentiel de production du panneau.
Si !
0 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2946
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 154
Contact :

Re: Photovoltaïque Résistif Rentable

Message non lupar izentrop » 11/03/18, 10:06

Un PV branché sur une résistance, en équivalent simplifié c'est une FEM (E), suivie de sa résistance interne (rI), le circuit étant fermé sur la charge (Rc), la puissance est optimale obtenue quand rI x I² = Rc x I².

rI varie avec l'ensoleillement et E aussi, la seule façon d' obtenir la même puissance sur la résistance interne et externe est de jouer sur le courant et c'est ce qu'on fait en le hachant.
En coupant le courant, on peut mesurer E (PV à vide), reste plus qu'à régler le rapport cyclique pour obtenir E/2 aux bornes de la résistance Rc. Je vais essayer de programmer en ce sens... simple mais pas évident.
0 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6947
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 223
Contact :

Re: Photovoltaïque Résistif Rentable

Message non lupar chatelot16 » 11/03/18, 10:18

pour revenir au hacheur simple vers le chauffe eau , sans batterie , il ne faut pas oublier que le photovoltaique ne stocke pas ... quand le chauffe eau est coupé la puissance est perdue

la solution est simple ! un condensateur electrochimique pour stocker du courant quand le chauffe eau se fait debranché : le photovoltaique peut fournir le courant moyen qu'il peut avec une tension juste legerement variable

quand on veut faire un decoupage avec bobinage , il faut que la frequence de decoupage soit bien adapté au bobinage ... avec le decoupage dans une resistance il n'y a aucune contrainte , on peut decouper n'importe comment : donc un simple ampli op mesurant la tension du condensateur suffit a commander le decoupage ... tension trop forte on allume le chauffe eau , trop faible on eteind ... avec un certain hysteresis pour que ça oscille
0 x
Avatar de l’utilisateur
Forhorse
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1770
Inscription : 27/10/09, 08:19
Localisation : Perche Ornais
x 15
Contact :

Re: Photovoltaïque Résistif Rentable

Message non lupar Forhorse » 11/03/18, 10:42

Je ne suis pas convaincu qu'un simple PWM suffise à trouver le MPP du panneau.
Un panneaux photovoltaïque c'est plus un générateur de courant qu'un générateur de tension. Hacher un courant sous une forte tension, ne permet pas de faire un courant plus fort sous une tension plus faible.

Et un step-down sert bien à abaisser la tension... d'où son nom. https://en.wikipedia.org/wiki/Buck_converter
Un step-up sert à augmenter la tension de sortie, c'est pas ce qu'on cherche ici.
0 x

lilian07
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 468
Inscription : 15/11/15, 13:36
x 34

Re: Photovoltaïque Résistif Rentable

Message non lupar lilian07 » 11/03/18, 11:30

Pour le coffre j'utilise des tasseaux de bois ou des demi-chevrons de manière à avoir une lame d'air de 1cm environ entre l'EPDM et le polycarbonate.
A la verticale c'est beaucoup plus simple il faut positionner les tasseaux (en longueur de 2, 3 ou 4 m) selon surface à couvrir sur le mur à l'horizontal un en haut et un en bas (de la taille du polycarbonate entier) ensuite tu positionnes au fond (contre le mur) un isolant (poly...machin) que tu colles (avec du mortier type MAP ou colle silicone type (SIKAFLEX) ensuite tu peux dérouler tes longueur d'EDPM que tu peux coller avec la colle (SIKAFLEX) puis tu fais tes branchement (prévoir une pente 3 à 4% qui te sera donné par la position des tasseaux horizontaux pour pouvoir vidanger ou protéger l'installation).
Le polycarbonate sera coller sur le bois (SIKAFLEX) ou prix en sandwiche par un petit tasseau horizontale par visage.

La tu auras un capteur à environs 35 Euros du m2 avec un montage d'une demi journée pour 10 m2 et une échelle sans problème.

L'idéal pour moi avec l'EPDM c'est de travailler en "drain back" cuve 'plastique avec couvercle' à pression atmosphérique isolé par bricolage. Il n'y a plus qu'à plonger ensuite dans cette cuve un petit ballon (10, 20 , 30 ou 50l) qui peut être (un échangeur de récupération, un mélangeur , une cuve inox nu...sans isolant (pour faire l'échange et assurer la prise d'eau en pression).
La protection en température peut se faire par circulation d'eau, par perçage de trou dans le cadre bois horizontale ou par un système automatique simple, fiable, sans énergie et indestructible.
https://www.tectake.fr/systeme-d-ouvert ... 8sQAvD_BwE
0 x
PVresistif
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 57
Inscription : 26/02/18, 12:44
x 4

Re: Photovoltaïque Résistif Rentable

Message non lupar PVresistif » 11/03/18, 12:12

lien sur le nucléaire autre que actuel ; notez la phrase " Les États qui ont opté pour l'énergie atomique ont longtemps cherché à étouffer l'éolien et le solaire, et aucun n'a voulu prendre en compte les problèmes bien connus d'enfouissement des matières fissiles."

https://www.latribune.fr/entreprises-fi ... 02366.html
0 x
Avatar de l’utilisateur
Forhorse
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1770
Inscription : 27/10/09, 08:19
Localisation : Perche Ornais
x 15
Contact :

Re: Photovoltaïque Résistif Rentable

Message non lupar Forhorse » 11/03/18, 12:34

Pour continuer sur cette histoire de pwm et de MPPT...

Si on regarde les courbes du panneaux dont il est question dans le post d'origine de ce fil, on voit clairement qu'un panneau PV est surtout un générateur de courant.
Par exemple pour l’irradiation max à 1000w/m² il sort environ 8.5A quelque soit la tension jusqu'au point de puissance maximale où la tension augmente toujours mais les courant baisse.
Cette courbe est dépendante de l’impédance de la charge qui lui est relié :
A faible impédance, c'est le courant imposé par le panneau qui détermine la tension de sortie et c'est la résistance interne du panneau qui absorbe le reste.
A forte impédance (au delà du point de puissance maximale) ben c'est la charge qui impose sont courant en fonction de la tension (le panneaux devient plus un générateur de tension qu'un générateur de courant)

Si on reste sur l'exemple de ce sujet, on voit que la résistance du chauffe-eau d'environ 4 ohms colle plutôt bien au panneau choisit pour l'irradiation max 7.5A sous 30V ça donne une puissance de 225W pour un panneau de 250W c'est pas mal...

Maintenant, si on passe sous une irradiation très moyenne de 400w/m² on voit que le panneau ne peut sortir que 3.5A
Dans ces conditions, sous une charge de 4 ohms la tension ne sera que de 14V (11V si on considère la résistance à froid)
ça fait en gros une puissance dissipée entre 38 et 49 watts suivant la température de la résistance.
C'est balo, parce que dans ces conditions d'irradiation le panneaux est quand même capable de fournir 98w; au mieux on perd quand même 50% de la production.

Bon, jusque là rien de neuf, c'est ce qu'avait démontré dirk-pitt en page 3 je crois.

Maintenant, dans ces conditions, on met un hacheur entre le panneau et la résistance (PWM)
appliquons lui un rapport cyclique de 50% (c'est pour l'exemple, la valeur n'a pas d'importance)
on voit que le panneau ne peut fournir que 3.5A au mieux avec un Voc au environ de 36V

Lorsque l'interrupteur du hacheur (transistor bloqué) est ouvert, on a donc une tension de 36V au panneau et 0A
Lorsque l’interrupteur du hacheur est fermé, le courant ne peut pas excéder 3.5A (c'est la limite du panneaux dans ces conditions d'ensoleillement) comme la résistance est fixe, la tension est donc entre 11V (résistance froide) et 14V (résistance chaude)
Soit une puissance instantanée dissipée de 49W au mieux.
Puis l'interrupteur du hacheur s'ouvre, et le courant retombe à 0 pour l'autre moitié du temps de cycle.

En moyenne, on a donc une puissance dissipée dans la résistance de 24.5W... ben zut, on s’éloigne des 98W du MPP du panneau !

Un PWM ne peut servir qu'a réguler la puissance reçue par le récepteur... pas a adapter l’impédance d'un récepteur du point de vue d'une source de courant ou de tension, que cette source soit un panneaux photovoltaïque ne change rien.
A la limite si le récepteur est inductif et qu'on ajoute une diode de roue-libre ça peut marcher... ah ben mince, c'est justement le principe d'un régulateur buck step-down dis donc !
0 x
Avatar de l’utilisateur
chatelot16
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6947
Inscription : 11/11/07, 17:33
Localisation : angouleme
x 223
Contact :

Re: Photovoltaïque Résistif Rentable

Message non lupar chatelot16 » 11/03/18, 12:42

Forhorse a écrit :Je ne suis pas convaincu qu'un simple PWM suffise à trouver le MPP du panneau.
Un panneaux photovoltaïque c'est plus un générateur de courant qu'un générateur de tension. Hacher un courant sous une forte tension, ne permet pas de faire un courant plus fort sous une tension plus faible.

Et un step-down sert bien à abaisser la tension... d'où son nom. https://en.wikipedia.org/wiki/Buck_converter
Un step-up sert à augmenter la tension de sortie, c'est pas ce qu'on cherche ici.


quand l'eclairement varie , la tension optimum est pressque constante ... c'est avec la temperature que la tension optimum varie et que le mppt se justifie ... avec un regulateur a tension constante il faudra le regler pour la temperature maxi , et quand la temperature baisse on ne profitera pas de la tension supplementatire a basse temperature : puissance recue constante

si on adapte la tension a la basse temperature on a une puissance un peu plus forte , mais un effondrement complet quand la temperature monte et fait une tension inferieure a ce que veut le regulateur

le but n'est pas de baisser la tension , mais d'adapter la puissance consomé par le radiateur a la puissance fournie par le panneau

quand l'eclairement se reduit et fait une puissance 4 fois plus faible , il faudrait diviser la tension par 2 si c'etait un vrai reducteur de tension a decoupage avec une self

mais ici c'est un simple decoupage sans self ... pour diviser la puissance par 4 on divise le temps de fonctionement par 4 , mais ça ne change pas le courant instantané dans la resistance , qui reste egale au courant a pleine puissance

donc quand la puissance est divisé par 4 , la tension reste constante dans le photovoltaique , le courant produit est divisé par 4 et charge le condensateur qui se fait vider par des impulsion a courant nominal pendant 1/4 du temps

raisonement qui reste valable pour tout autre chiffre que 4

si on veut aussi charger une batterie , et envoyer le rab a un chauffe eau quand la batterie est pleine , il vaut mieux brancher le chauffe eau directement sur les panneau photovoltaique , ça evite que la batterie se fasse alternativement chrger et decharger pour une moyenne nulle , mais ça l'use presque autant que de ce charger et decharger avec des cycle plus long

faire la moyenne entre le courant fourni et le courant consomé par impulsion doit absolument etre fait par des condensateur qui font ce travail sans s'user , et ne pas user la batterie pour ça
0 x
Avatar de l’utilisateur
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 2946
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 154
Contact :

Re: Photovoltaïque Résistif Rentable

Message non lupar izentrop » 11/03/18, 13:23

J'ai pu enfin faire quelques tests entre 2 nuages, quel sport :wink:
Je confirme : le hachage n'apporte rien.
La solution simple est de commuter des résistances comme on en a discuté précédemment, si on ne souhaites pas investir dans un MPPT.

Ce genre de 400W 15A DC Step-up Constant Current devrait pouvoir convenir pour le panneau de 250 W (faut prendre large avec les truc chinois) et pour un prix modique :wink:

Lilian merci, comment tu commande l'ouverture d'un robinet avec ce système automatique pour serre ?
0 x
Avoir des raisons de croire ne signifie pas que l’on a raison de croire.


Revenir vers « Déchets, recyclage et réutilisation de vieux objets »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité