Synthèse combustion et injection d'eau par Remi Guillet

Astuces, conseils et trucs pour baisser votre consommation ainsi que des procédés ou inventions comme de moteurs non conventionnels: le moteur Stirling par exemple. Brevets améliorant la combustion: injection d'eau, traitement plasma, ionisation du carburant ou du comburant.
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 74047
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 8736

Synthèse combustion et injection d'eau par Remi Guillet




par Christophe » 06/10/15, 10:58

A propos de combustion et d'eau…Par Rémi Guillet (le 03/03/2012)
Voir ses autres publications: http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=9966

Le prix des carburants et autres combustibles n'ayant pas fini de "flamber", induisant la reprise de débats récurrents (Cf. Wikipédia) comme celui lié à une croyance de certains en un effet plus ou moins mystérieux d'un "dopage à l'eau" (ou autre effet issu de la mise en place sur les moteurs ou autre brûleur d'un dispositif plus ou moins "opaque" où l'eau subirait des transformations "gratuites" au plan énergétique, devenant elle-même carburant !) nous amène à revenir sur trois informations que nous pensons essentielles à propos de "combustion et d'eau", informations issues de notre thèse "La combustion par voie humide et ses performances" (thèse présentée en 2002 à l'université de Nancy 1 - Henri Poincaré - et directement accessible en version intégrale en utilisant l'adresse électronique http://www.scd.uhp-nancy.fr/docnum/SCD_ ... UILLET.pdf ).

1- L'eau arrivant dans une zone où se développe une combustion (dans une machine thermique: moteur à combustion interne ou externe, chaudière etc. - et que cette eau soit amenée sous forme vapeur ou liquide, par l'air comburant, par le carburant, injectée séparément -) a toutes les chances d'améliorer la "qualité" de la combustion (du carburant identifié comme tel !). Pouvant intervenir sur l'atomisation de gouttelettes d'un carburant liquide (hydrocarbures lourds) autant que sur les multiples réactions chimiques "intermédiaires" développées durant la combustion, cette eau "additionnelle" permet dans certains cas à des combustions "difficiles" d'approcher davantage (si cela est chimiquement possible), leur complétude, donc de rejeter moins de particules et autres imbrûlés. De plus, et dans tous les cas, la présence d'eau additionnelle réduit la formation des NOx, car une combustion approchant la perfection, surtout en cas de stoechiométrie, est avec ce "ballast thermique" d'eau additionnelle comparativement plus "froide" donc toujours moins propice à la formation d'oxydes d'azote. (Cf. références signalées dans la thèse déjà mentionnée).

2- Ainsi, la présence d'eau dans la chambre de combustion d'une machine thermique modifie la dynamique physico-chimique de la combustion et si l'amenée d'eau est maîtrisée, cet ajout d'eau, seul, va suffire, via une combustion améliorée, à justifier les meilleures performances enregistrées par ladite machine thermique : meilleur rendement mécanique pour un moteur, voire plus de puissance "nominale" notamment pour certaines turbines à gaz... Et une plus grande "discrétion écologique" !

De notre point de vue, il n'y a rien d'autre à invoquer pour "comprendre" ce qui se passe avec certains moteurs "dopés" par addition d'eau. Donc, partant d'un moteur "brûlant" mal son carburant, donc nécessairement peu performant, l'eau ajoutée a toutes les chances d'améliorer la combustion et donc, concomitamment, de réduire la "consommation" dudit moteur. Evidemment, plus la machine concernée est initialement sous performante et plus le bénéfice lié à l'introduction d'eau additionnelle peut s'avérer significatif ! (Cf. les exemples souvent pris sur de vieux moteurs diesel, sur des moteurs deux temps …)

Á contrario, rien à attendre de bien spectaculaire d'un moteur en bon état de marche. Á noter que la quantité d'eau introduite doit toujours être maîtrisée et ne pas dépasser un certain seuil, sinon on peut s'éloigner de l'effet recherché, d'autres pollutions peuvant alors apparaître, notamment avec la formation de CO… (Sans oublier que l'eau en grande quantité étouffe ou "éteint" le feu !).

3- Maintenant, imaginant une machine thermique initialement exemplaire du point de vue de la combustion, reste que l'eau peut permettre au thermodynamicien d'envisager des cycles (de récupération, régénératifs, combinés etc.) qui peuvent augmenter très fortement le rendement mécanique du système (par comparaison au moteur traditionnel, en cycle "ouvert" ; voir la thèse qui présente largement ces cycles).

Par ailleurs, revenant sur la combustion, une autre chose est à rappeler. Il s'agit de l'exploitation des changements de phase de l'eau issue de la combustion. Ainsi sa condensation (si elle est effectivement réalisée dans un récupérateur ad hoc) devient source de récupération "ultime" de l'énergie de combustion. On évoque là les générateurs de chaleur à condensation pour les installations de chauffage "basse température" (cas des installations de chauffage de logement avec radiateurs surdimensionnés, à chauffage par le sol dont la température reste très inférieure à 60°C…). Mais on évoque aussi le cycle* "pompe à vapeur d'eau" qui permet d'élargir le champ d'application desdits générateurs à condensation au cas des chauffages à plus haute température, donc au dessus de 60°C, soit le cas des chauffages collectifs ou autres installations thermiques du tertiaire…). Ces dernières pompes à vapeur d'eau (ou échangeur thermique et massique en produits de combustion avant rejet et air comburant) menant de facto vers une forme de "combustion humide" avec ses vertus écologiques spécifiques garanties (notamment celle du bas NOx…). On pourra à nouveau s'en référer à la thèse souvent citée ou à l'ouvrage "Du diagramme hygrométrique de combustion aux pompes à vapeur d'eau" ou aux articles récents** (écrits en anglais) apparaissant sur la fiche auteur de Rémi Guillet chez l'harmattan en rubrique articles contributions comme "The water vapor pump cycle underlines the wet combustion advantages"

4 – (rajouté le 14-10-2015) Dans le cas des moteurs alternatifs on peut aussi rappeler le (anciennement bien connu) pouvoir « anti-détonant » de l’eau, élément a priori inerte qui (si injecté en phase liquide en s'évaporant, diminuera la température de fin de compression du mélange), pourra alors amener le thermodynamicien à tirer profit de cette injection d’eau additionnelle pour augmenter le taux de compression du cycle et ainsi améliorer le rendement mécanique de la machine, voire sa puissance (affaire de balance entre la diminution de la puissance énergétique introduite dans le cylindre et le gain du rendement mécanique du cycle). (Cf. le rappel dans le résumé du titre « Wet way combustion » https://www.amenza.ma/wet-way-combustion.html paru en 2001 chez Elsevier) …

Rémi Guillet
Dernière édition par Christophe le 17/10/15, 18:43, édité 3 fois.
0 x
Faire une recherche d'images ou une recherche textuelle - Netiquette du forum - Soutenir le forum en faisant du Shopping utile

Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 74047
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 8736




par Christophe » 06/10/15, 11:00

Remi est un vrai éconologue!! Travaillant à la fois sur le technique et l'économie!

Voici le résumé de son oeuvre:

Rémi Guillet est né le 8 janvier 1943 dans l'île de Noirmoutier, les pieds dans l'eau, comme il aime le dire, tant sa maison était proche de la mer. Mais si le cri des mouettes, le vent d'ouest dans les grands arbres, le ressac, ont bercé sa petite enfance. le bleu du ciel, celui de l'océan, ont fait rêver l'adolescent, comme d'autres, il a pris l'ascenseur social qui commençait à agir pour inciter les jeunes à rompre avec leur milieu naturel.

D'abord Ingénieur diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure de Mécanique de Nantes (aujourd'hui Ecole Centrale), puis Docteur en Sciences Mécaniques et Energétiques (Université Henri Poincaré / Nancy 1) il est également diplômé en Sciences Economiques (DEA en gestion d'entreprises à l'Université Paris 13).
En 2002, il a obtenu le Prix Montgolfier des Arts chimiques, prix décerné par la Société d'Encouragement de l'Industrie Nationale, pour l'ensemble de ses travaux sur la combustion.

Ses innovations marquantes :
-en thermodynamique : le cycle dit "pompe à vapeur d'eau"
-en sciences économiques : un modèle de rémunération "équitable"
Retraité, il a écrit en 2015 ses souvenirs d'enfance dans "Noirmoutier, une île qui séduit"...
0 x
Faire une recherche d'images ou une recherche textuelle - Netiquette du forum - Soutenir le forum en faisant du Shopping utile
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 74047
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 8736




par Christophe » 06/10/15, 11:12

Et une mini interview de Rémi: https://www.youtube.com/watch?&v=uFZ15Wbm5ko
0 x
Faire une recherche d'images ou une recherche textuelle - Netiquette du forum - Soutenir le forum en faisant du Shopping utile
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 74047
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 8736




par Christophe » 14/10/15, 23:03

Plus d'infos sur le livre Wet Way Combustion de Rémi: https://www.google.be/search?q=wet+way+combustion
0 x
Faire une recherche d'images ou une recherche textuelle - Netiquette du forum - Soutenir le forum en faisant du Shopping utile
Obamot
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 26350
Inscription : 22/08/09, 22:38
Localisation : regio genevesis
x 4826




par Obamot » 15/10/15, 03:25

Très intéressant.

Faut aller proposer ça à WV, vu que BMW s'y est déjà mis! :wink:

Ce sera mieux que des "excuses" comme impact!

Crdt.

PS: tiens, du coup, le soft de WV y pourrait être utile sur un moteur Pantone? (ok je sors —>) ^^
0 x

janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 17342
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 2638




par janic » 15/10/15, 08:10

et Remi carbure au White spirit!
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11545
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 1039
Contact :




par izentrop » 19/10/15, 08:18

Christophe a écrit :A propos de combustion et d'eau…Par Rémi Guillet (le 03/03/2012)
... partant d'un moteur "brûlant" mal son carburant, donc nécessairement peu performant, l'eau ajoutée a toutes les chances d'améliorer la combustion et donc, concomitamment, de réduire la "consommation" dudit moteur. ... rien à attendre de bien spectaculaire d'un moteur en bon état de marche.
Ce qui stipule clairement que c'est le bon réglage et pas l'eau qui améliore la combustion.
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 17342
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 2638




par janic » 19/10/15, 08:28

Ce qui stipule que c'est le bon réglage et pas l'eau qui améliore la combustion.
C'est juste, mais les expériences avec ajout d'eau soulignent bien qu'avec des systèmes simples il est possible d'obtenir des résultats équivalents et même meilleurs en termes de pollution que des systèmes sophistiqués et donc fragiles.
Or les systèmes avec ajout d'eau (bien réglés eux aussi) agissent à tous régimes contrairement aux systèmes actuels ne fonctionnant qu'à des régimes spécifiques et dégradés ailleurs.
D'où les normes bidons et les petites tricheries façon VW. Ainsi on ne peut pas considérer que la BMW avec ajout d'eau, soit volontairement mal réglée pour valoriser cet apport. Or, même avec un véhicule sophistiqué ça marche et en améliore les fonctions.
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré
izentrop
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 11545
Inscription : 17/03/14, 23:42
Localisation : picardie
x 1039
Contact :




par izentrop » 19/10/15, 08:41

janic a écrit :
Ce qui stipule que c'est le bon réglage et pas l'eau qui améliore la combustion.
les systèmes avec ajout d'eau (bien réglés eux aussi) agissent à tous régimes contrairement aux systèmes actuels ne fonctionnant qu'à des régimes spécifiques et dégradés ailleurs.
Ton affirmation reste encore à prouver scientifiquement :|. Surtout que BMW n'est pas la meilleure des références :mrgreen:
Dernière édition par izentrop le 19/10/15, 09:30, édité 1 fois.
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 17342
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 2638




par janic » 19/10/15, 08:58

janic a écrit:

Citation:
Ce qui stipule que c'est le bon réglage et pas l'eau qui améliore la combustion.

C'est juste, mais les expériences avec ajout d'eau soulignent bien qu'avec des systèmes simples il est possible d'obtenir des résultats équivalents et même meilleurs en termes de pollution que des systèmes sophistiqués et donc fragiles.
Ton affirmation reste encore à prouver.

quel aspect? la moindre pollution?
Quels sont les travaux sur l'ajout d'eau chez l'ensemble des constructeurs de moteurs? Apparemment c'est le désert absolu!
Or, à juste raison, tu stipule que c'est le bon réglage qui...
Où se trouvent les travaux sur le bon réglage d'ajout d'eau? là aussi, à part quelques bricoleurs, sans moyens sophistiqués,comme certains de ce site, c'est aussi le désert.
Il n'est donc pas excessif de penser que si les mêmes efforts fait pour améliorer la combustion des hydrocarbures étaient fait avec l'eau, on obtiendraient des résultats probablement meilleurs encore. (on ne sait pas tant que l'on n'a pas essayé)

Surtout que BMW n'est pas la meilleure des références

Mais au moins il a essayé, lui!
0 x
« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres: mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison » Henri Poincaré


Revenir vers « Moteurs spéciaux, brevets, réduction de consommation de carburant »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 81 invités