Moteurs spéciaux, brevets, réduction de consommation de carburantNouvelle Règlementation Thermique 2005 (RT2005)

Astuces, conseils et trucs pour baisser votre consommation ainsi que des procédés ou inventions comme de moteurs non conventionnels: le moteur Stirling par exemple. Brevets améliorant la combustion: injection d'eau, traitement plasma, ionisation du carburant ou du comburant.
Avatar de l’utilisateur
vttdechaine
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 162
Inscription : 23/03/06, 16:01
Localisation : Est de la France proche de la Suisse

Message non lupar vttdechaine » 16/05/07, 19:15

Targol a écrit :
Tu sais vttdechaine, il y a certaines recettes éprouvées qui permettent de limiter très fortement la dépendance énergétique d'un logement sans pour autant coûter les yeux de la tête.
  • Faire du petit collectif à la place de l'individuel
  • isoler convenablement par l'extérieur (et non pas avec des doublages intérieurs comme cela est fait dans 98% des constructions en France)
  • Etudier la disposition des pièces pour établir des espaces tampon au Nord (cellier, garage) pour isoler les pièces à vivre des déperditions,
  • étudier l'implantation du bâti en fonction du climat et des ouvertures (j'aimerais bien savoir combien de constructeurs se posent la question de l'orientation des baies vitrées et des vents dominants)

Oui oui je suis au courant de tout cela... heureusement d'ailleurs. Mais c'est justement grâce à toutes ces astuces de construction qu'on descent à 100. Quand je parle de 100 c'est avec une construction réfléchit... pas sans.

En outre, il y a un élément MAJEUR que tu oublies de prendre en compte : si le prix de revient d'une maison dépend beaucoup de son coût de construction, l'importance de ce coût initial diminue au fur et à mesure du temps qui passe pour céder sa place au côut d'entretien et de fonctionnement. Comme, en général, on construit pour vivre un certain temps dans la maison, il peut devenir très rentable même à relativement court terme (5ans) d'investir un peu plus à la construction pour limiter les charges récurrentes.

Amortir sur 5 ans des panneaux solaires, une chaufferie collective bois ou un système de géothermie complet je n'y crois pas beaucoup. De plus, dire à un acheteur "dépensez plus car plus tard vous dépenserez moins" c'est très jolie mais très théorique. En effet, si votre budget est de 250 000 €, vous ne pourrez pas mettre plus d'argent pour l'environnement tout simplement parce que vous ne le posséderez pas. On aura beau vous dire qu'il y aura une économie au bout, il faudra réduire ailleurs (surface par exemple) pour pouvoir se payer les panneaux et le reste.

vttdechaine a écrit :J'ai depuis longtemps arrêter de croire au père noël ou de considérer (pire encore) que certains détiennent la connaissance et que d'autres sont incapables de réfléchir et n'y comprennent rien.

J'attends votre "formule magique" pour descendre à 50kW avec impatience tout en restant dans un coût travaux convenable. J'appliquerai vos idées avec enthousiame et nous verrons si 100 kW c'est aussi scandaleux que vous dites.


Je pense que le mauvais rapport investissement/coût énergétique de la plupart des maisons vient du fait que la plupart des construction neuves individuelles sont le fait des lotisseurs.
Ceux-ci, pour diminuer les coûts de conception, ont un catalogue de maisons toutes faites (concues il y a des 10aines d'années et un peu remises aux goût du jour de temps en temps). Or, le cahier des charge principal de ces maisons est d'utiliser des techniques standard afin d'économiser sur la mise en oeuvre et de pouvoir confier celle-ci à n'importe quelle entreprise.
Quand quelqu'un veut s'acheter une maison, il choisit dans le catalogue et on s'arrange pour "poser" la maison sur le terrain sans trop regarder l'orientation.

+1. D'où parfois la dénomination de "maison en carton" pour ces logements. Tous les lotisseurs, promoteurs, constructeurs ne sont pas à mettre dans le même panier toutefois.

Bref, sans croire non plus au père noël, je pense qu'on peut au moins baisser d'un tiers la consommation de ce genre d'habitation SANS TOUCHER A LA FACTURE rien qu'en les concevant mieux, en changeant les techniques de construction et en les adaptant à leur site d'implantation.

+1. Par contre, je ne pense pas que ces constructions soient à 100k actuellement mais beaucoup plus.


Petite discussion avec une personne de l'ADEME l'autre jour. Si j'ai une opération de réno qui passe sous les 100 k il est ok pour une subvention. Alors je me dis 50....
0 x
Marty

Avatar de l’utilisateur
vttdechaine
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 162
Inscription : 23/03/06, 16:01
Localisation : Est de la France proche de la Suisse

Message non lupar vttdechaine » 16/05/07, 19:23

jean63 a écrit :Eh oui, mais combien de lotissements sont orientés "plein Nord", j'en connais un dans mon bled où toutes les maisons sont comme ça. En plus aucune protection contre les vents froids car le terrain est incliné + orienté vers le Nord.

C'est pour cette raison que c'est orienté au nord. Qui vourdait être dans son séjour le nez dans la pente ? La plupart des acquéreurs ne vérifient pas grand chose avant d'acheter...

et de plus les gens qui construisent le font à moindre coût et les constructeurs / vendeurs de maisons"clefs en mains" n'ont qu'un but : gagner un max de fric sur la construction.

Je connais peu d'entreprise dont le but est de gagner le moins d'argent possible :lol: . C'est sans doute pour cette raison que la réglementation devra se durcir pour amener les constructeurs au "bon" niveau.

Il faudrait déjà éduquer les gens et les constructeurs à l'idée de maison passive qui récupère un maximum d'énergie solaire et se protège du froid venu du Nord.

Oui enfin il faut surtout donner les moyens de se les payer.

S'il y avait cette culture en France, ça serait déjà bien..........mais les lotissements ne s'occupent pas d'orientation mais de viabilisation : eau , électricité, égouts...et voilà le boulot :evil:

+1. C'est vrai que la plupart du temps c'est géré au "plus simple". Quand je vois de grandes surfaces traitées "imperméables" (enrobé par exemple) avec les petits lotissements (1 logements pour 500 m² au sol alors qu'un bâtiment c'est 1 logement pour 4/5 fois moins), je me dis que les nappes vont pas se recharger tout de suite... :|

0 x
Marty
Avatar de l’utilisateur
toto65
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 490
Inscription : 30/11/06, 20:01

Message non lupar toto65 » 21/07/07, 14:05

Bonjour à tous,
A propos de RT 2005, quelles sont les formations demandé aux personnes qui réalisent les bilans thermiques pour la vente/achat d'une habitation . Ainsi que depuis le début du mois de juillet la location.
0 x
Avatar de l’utilisateur
vttdechaine
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 162
Inscription : 23/03/06, 16:01
Localisation : Est de la France proche de la Suisse

Message non lupar vttdechaine » 22/07/07, 09:43

Le diagnostic de performance énergétique (DPE) n'est pas directement lié à la RT 2005.

Quand nous évoluerons vers la RT 2010, le DPE éxistera toujours et n'aura sans doute pas changé de forme.

Pour répondre tout de même à la question il me semble que le ministère devait donné la liste de ceux qui était capable de réaliser ce type de diagnostic sachant qu'une formation était obligatoire. Ces formations étaient "officiellement" dispensées depuis juin-juillet 2006.

Pour savoir si la boite vers laquelle vous vous tourner est habilité à faire un DPE, le mieux est de leur demander s'ils sont assuré pour ça.
0 x
Marty
AVEVA
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 67
Inscription : 15/12/05, 17:53
Localisation : Yvelines (france)

règlementation thermique RT 2005

Message non lupar AVEVA » 19/04/09, 16:11

Bonjour,
Dans un immeuble collectif et d'après l'ADEM
http://www.ademe.fr/particuliers/fiches ... n/rub4.htm

VENTILATION MECANIQUE

Les techniques évoluent depuis la généralisation des ventilations mécaniques contrôlées, les VMC.

Quand on remplace ou installe une ventilation dans un logement existant, il faut respecter la réglementation thermique dans l’existant. Elle impose une consommation maximale de 0 ,25 Wh/m3 par ventilateur.

Les VMC hygroréglables voient leur débit d’air varier en fonction de l’humidité intérieure, ce qui permet de garantir l’évacuation plus rapide d’un air très humide tout en limitant les gaspillages (ventilation adaptée aux besoins).

Voilà le Pb:
Dans un immeuble de 1998 équipé de bouches hygroréglables, le moteur et le ventilateur du groupe VMC (HS) ont été changés par un identique au précédent de 1100Wh.
Le volume d'air à renouveler est de 2400M3 la puissance du moteur devrait donc être au maximum de 600Wh.
Y a-t-il un organisme charger de faire respecter la règlementation?
0 x

Avatar de l’utilisateur
Capt_Maloche
Modérateur
Modérateur
Messages : 4546
Inscription : 29/07/06, 11:14
Localisation : Ile de France
x 27

Message non lupar Capt_Maloche » 22/04/09, 23:04

Bonjour,

sur un plaque moteur, c'est la puissance maxi qui est indiquée, pas forcement la puissance réellement utilisée

Quelles sont les mesures de tension et d'intensité relevées?

Pour l'aspect règlementaire de la RT2005 sur les bâtiments existants, ne sont concernés que les bâtiments dont la date du permis de construire est antérieure à septembre 2006 et dans le cadre de travaux de rénovation lourde.

Donc, votre bâtiment n'est pas dans ce cas, l'intervention de maintenance n'est pas sanctionnable, par contre, il aurait fallu demander sil était possible de remplacer l'ensemble groupe moto ventilateur, car les performances de 0.25W/m3 sont souvent atteintes non pas par le moteur, mais par les caractéristiques améliorées de la turbine
0 x
"La consommation s'apparente à une recherche de consolation, un moyen de remplir un vide existentiel croissant. Avec, à la clé, beaucoup de frustration et un peu de culpabilisation, accrue par la prise de conscience écologique." (Gérard Mermet)
OUCH, OUILLE, AÏE, AAHH! ^_^
AVEVA
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 67
Inscription : 15/12/05, 17:53
Localisation : Yvelines (france)

Message non lupar AVEVA » 23/04/09, 15:04

Merci de vos prompts réponses, et voici quelques précisions:

17 mai 2007 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 31 sur 309
. .
Décrets, arrêtés, circulaires
TEXTES GÉNÉRAUX

MINISTÈRE DE L’EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT

Arrêté du 3 mai 2007 relatif aux caractéristiques thermiques
et à la performance énergétique des bâtiments existants

NOR : SOCU0751906A

17 mai 2007 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 31 sur 309

. .
CHAPITRE VI
Ventilation
Art. 36. − Les auxiliaires de ventilation installés ou remplacés dans les locaux d’habitation devront
présenter une consommation maximale de 0,25 Wh/m3 par ventilateur, qui peut être portée à 0,4 Wh/m3 en présence de filtres F5 à F9. Ces deux valeurs de consommation maximale peuvent être majorées de 0,05 Wh/m3 par ventilateur jusqu’au 30 juin 2009.

Observation : Les filtres F5 à F9 sont des filtres à air propre (ils ne concernent pas notre immeuble)

Le matériel installé est du TCA modèle VCM 315 à refoulement vertical.
Le catalogue en ligne est celui de 2007 à l’adresse :
www.tca.fr/pdf/ventilCaissons.pdf page 70

Les caractéristiques aérauliques mentionnent : puissance utile de l’arbre.
Une des questions que je me pose est : s'agit-il d'une opération de maintenance ?
le caisson (la boîte en tôle ayant été conservée) ou d'un remplacement?
le moteur et le ventilateur ayant été changés.

A l'assemblée générale j'ai proposé qu'on face installer un hygrostat de chez Aldès (Microwatt) ce qui à mon avis aurait réduit la consommation de 1100Wh à une moyenne d'environ 400Wh, le dispositif d'un coût de 2200€ serait amortit en 4 ans sur la seule consommation de la VMC (Solution refusée par la majorité) que pensez-vous d'un tel dispositif qui régule le débit en fonction de la pression?

Le chauffage est électrique et la consommation : 3500kWh/an pour un appartement de 48m2 habité dessous; dessus; sur les cotés ne me semble pas trés éconologique!
0 x
boubka
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 950
Inscription : 10/08/07, 17:22
x 2

Message non lupar boubka » 23/04/09, 17:19

3500 kw a l année pour 50 m2 uniquement pour le chauffage ou conso totale?
de toute facon meme si c est que pour le chauffage ca fait peux
ca fait que 420 euro .
chez moi pour 4 personnes 110 m2 maison tres bien isolé chauffé au gaz (chauffage +ecs+cuisson) ca me fait de 1500 a 1700 euro annuel
0 x
boubka
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 950
Inscription : 10/08/07, 17:22
x 2

Message non lupar boubka » 23/04/09, 17:25

si c est que le chauffage ca fait 70 kw /an/m2 c est tres bien pour du chauffage elec!
et si c est tout confondu c est encore mieux
0 x
AVEVA
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 67
Inscription : 15/12/05, 17:53
Localisation : Yvelines (france)

Message non lupar AVEVA » 23/04/09, 18:20

En fait la consommation n'est pas le Pb même si c'est la conso totale.

I l faut dire que l'appart. est à Antibes orienté Est-Sud Est.

Ma préocupation (oconologique) est le gaspillage d'énergie pour faire tourner un ventilateur qui aspire tellement que plusieurs copropriétaires ont obstrués les bouches.

Si mon approche est exacte c'est à dire 400Wh suffisent, la vmc consomme 0,7kWh x 8760h/an = 6000kWh de trop ce qui comme moi devrait vous faire bondir!

La question toujours en suspend est-ce qu'avec un hygrostat on économiserait bien 600 ou 700Wh et est-ce que les dispositions de l'arrêté du 3 mai 2008 s'appliquent.
Comment le faire respecter?
S'il faut aller au TGI... ce n'est pas demain que M. Borlot atteindra ses objectifs.
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Moteurs spéciaux, brevets, réduction de consommation de carburant »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités