Moteurs spéciaux, brevets, réduction de consommation de carburantInjection d'eau dans un moteur 2 temps

Astuces, conseils et trucs pour baisser votre consommation ainsi que des procédés ou inventions comme de moteurs non conventionnels: le moteur Stirling par exemple. Brevets améliorant la combustion: injection d'eau, traitement plasma, ionisation du carburant ou du comburant.
Avatar de l’utilisateur
orbes
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 156
Inscription : 15/09/05, 20:21

Injection d'eau dans un moteur 2 temps

Message non lupar orbes » 20/12/09, 16:10

bonjour
svp je voudrais savoir si le sujet de ce message, a été traité sur le forum.
si non, pensez-vous le procédé concevable?
merci
@+
orbes
0 x

Alain G
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3044
Inscription : 03/10/08, 04:24
x 1

Re: injection d'eau dans moteur 2 temps

Message non lupar Alain G » 20/12/09, 17:23

orbes a écrit :bonjour
svp je voudrais savoir si le sujet de ce message, a été traité sur le forum.
si non, pensez-vous le procédé concevable?
merci
@+
orbes


Pour avoir fait de la course en motoneige, je peut te dire qu'il est très dangeureux d'injecter de l'eau dans ces moteurs 2 temps, car la température de combustion devient très élevé ce qui favorise le grippage des segment du piston sur le cylindre.

Les 2 temps se refroidissent avec un surplus d'essence d'ou la consommation et la polution plus élevé, naturellement si tu parle du gazoil c'est différent car la température de combustion est largement plus basse tout comme le régime du moteur.
:D
0 x
Faire un pas derrière parfois peut permettre de renforcer l'amitié.
La critique est une bonne chose si ajouté a quelque compliments.
Alain
Avatar de l’utilisateur
ex-océano
Modérateur
Modérateur
Messages : 1569
Inscription : 04/06/05, 23:10
Localisation : Lorraine - France
x 1

Message non lupar ex-océano » 20/12/09, 20:04

Je déplace ce sujet pas au bon endroit...
De plus injection d'eau dans un 2T à quel niveau ? Avant les clapets l'eau va aller dans le carter et risque de corroder des pièces....
Je ne suis pas du tout convaincu de l'efficacité car on risque de faire de la mayonnaise avec le lubrifiant mélangé à l'ai et à l'essence...
0 x
[Mode MODO=ON]
Zieute mais n'en pense pas moins...
Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 13763
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 519

Re: injection d'eau dans moteur 2 temps

Message non lupar Flytox » 20/12/09, 22:57

Bonjour Alain
Alain G a écrit :Pour avoir fait de la course en motoneige, je peut te dire qu'il est très dangeureux d'injecter de l'eau dans ces moteurs 2 temps, car la température de combustion devient très élevé ce qui favorise le grippage des segment du piston sur le cylindre.


Tu peux nous en dire plus sur tes essais d'injection d'eau sur 2 temps essence ? Comment c'est injecté , à quelle température, influence sur la puissance , le couple, la conso , les pièces qui prennent mal etc... :P
A+
0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.
[Eugène Ionesco]
http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132
Alain G
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3044
Inscription : 03/10/08, 04:24
x 1

Re: injection d'eau dans moteur 2 temps

Message non lupar Alain G » 21/12/09, 00:09

Flytox a écrit :Bonjour Alain
Alain G a écrit :Pour avoir fait de la course en motoneige, je peut te dire qu'il est très dangeureux d'injecter de l'eau dans ces moteurs 2 temps, car la température de combustion devient très élevé ce qui favorise le grippage des segment du piston sur le cylindre.


Tu peux nous en dire plus sur tes essais d'injection d'eau sur 2 temps essence ? Comment c'est injecté , à quelle température, influence sur la puissance , le couple, la conso , les pièces qui prennent mal etc... :P
A+


Salut flytox!

Je n'ai surtout pas fait d'essai d'injection d'eau sur un 2 temps de motoneige, car premièrement l'eau gèle l'hiver et vu la puissance inégalé versus la cylindré du moteur, c'est à la limite de la fonte du piston, en course on diminue les jets pour obtenir la meilleur performance, mais ça varie en fonction de l'humidité ambiante, plus humide>jet plus gros, idem si c'est plus froid, de plus si de la neige pénètre dans le moteur il y a grippage à l'entrée de la porte.
Le surplus d'essence refroidi le piston, mais je ne crois pas que l'eau fasse de même, du moins en petite quantité ça améliore la combustion, ce qui fait surchauffer le piston. Ça serait possible avec un injection direct mais pas sur une motoneige vu le problème pour garger l'eau non gelé.


Je n'ai pas aucune expérience d'injection d'eau sur un 2 temps si ce n'est ce que je viens de brièvement expliqué.
:D
0 x
Faire un pas derrière parfois peut permettre de renforcer l'amitié.

La critique est une bonne chose si ajouté a quelque compliments.

Alain

oiseautempete
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 848
Inscription : 19/11/09, 13:24

Re: injection d'eau dans moteur 2 temps

Message non lupar oiseautempete » 21/12/09, 17:13

Alain G a écrit :Le surplus d'essence refroidi le piston, mais je ne crois pas que l'eau fasse de même, du moins en petite quantité ça améliore la combustion, ce qui fait surchauffer le piston.


L'injection d'eau dans les moteurs d'avions de 39-45 avait pour but de refroidir pour éviter le cliquetis lors de l'utilisation à puissance maximale ou en mode "surpuissance" (pression de suralimentation augmentée)...
Eau dans un 2 temps: bof, car eau + huile= mayonnaise= blocage rapide des segments...
0 x
Avatar de l’utilisateur
Flytox
Modérateur
Modérateur
Messages : 13763
Inscription : 13/02/07, 22:38
Localisation : Bayonne
x 519

Re: injection d'eau dans moteur 2 temps

Message non lupar Flytox » 21/12/09, 22:02

oiseautempete a écrit :L'injection d'eau dans les moteurs d'avions de 39-45 avait pour but de refroidir pour éviter le cliquetis lors de l'utilisation à puissance maximale ou en mode "surpuissance" (pression de suralimentation augmentée)...
Eau dans un 2 temps: bof, car eau + huile= mayonnaise= blocage rapide des segments...


Je suppose que la mayonnaise ne se crée pas en quelques millisecondes, ça ne veut pas dire que l'eau améliore la lubrification du haut moteur et du bas moteur aussi. :mrgreen:

En karting également , le bas moteur n'apprécie pas du tout la plaisanterie de bouffer de l'eau. Si tu as les moyens , une course sous l'eau = un bas moteur à refaire....si tu veux pas tout casser à la prochaine occasion.

Sur le principe, injecter de la vapeur d'eau, comme celle produite par un Gillier Pantone, me semble très favorable pour aider à homogeiniser la charge ( très peu homogène entre les gaz brulés en quantité et la charge fraiche au dosage perfectible ).

Il reste le problème de savoir ou injecter cette vapeur. Sous le piston, le bas moteur ne vas tellement apprécier. On peut injecter de l'eau ( pas froide) dans la culasse un peu avant le point mort haut ( cher et pas facile ...).

On peut aussi inventer un transfert dédié qui ne passe pas par le bas moteur pour acheminer la vapeur par exemple en direction de la culasse ( comme le ferai le 5° transfert sur les Schnurle améliorés). Je suppose que la mise au point ne doit pas être commode ( serrages possibles si l'eau arrive sous forme liquide...).
0 x
La Raison c'est la folie du plus fort. La raison du moins fort c'est de la folie.

[Eugène Ionesco]

http://www.editions-harmattan.fr/index. ... te&no=4132
Avatar de l’utilisateur
Capt_Maloche
Modérateur
Modérateur
Messages : 4545
Inscription : 29/07/06, 11:14
Localisation : Ile de France
x 27

Message non lupar Capt_Maloche » 22/12/09, 09:54

pour injecter de l'eau en deux temps, comme pour un 4 temps, il faut une injection proportionnelle à la quantité de carburant.

L'huile de 2 temps à une T° d'auto inflammation bien inférieure à celle de l'essence, ce qui lui permet de se coller un peu aux parois, mais l'injection d'eau va améliorer la combustion des imbrûlés et donc réduire la lubrification en "consommant" l'huile.

C'est ce qui explique l'échauffement que tu as constaté
Tu pourrais donc refroidir un peu avec un injection d'eau plus soutenue
Tu peux aussi augmenter le % d'huile du mélange dans ce cas

réactions en combustion:
H2O + C = H2 + CO : les particules de suie incandescentes (les "malbrûlés") réagissent avec la vapeur d'eau, il faut pour cela une température supérieure à 950°C et si possible inférieure à 1300°C, d'où les difficultés rencontrés par nos testeur amateurs sur tous ces systèmes

CO+H2O<>CO2+H2 : Le CO issu de la première réaction et d'une combustion imparfaite réagit avec la vapeur d'eau pour fournir de l'hydrogène; la aussi la T° doit être supérieure à 950°C faute de quoi il y aura excédent de CO

H2+2O2<>2H2O : l'hydrogène produit par les deux premières réactions contribue à la destruction des imbrûlés, à maintenir l'explosion plus longtemps et donc à augmenter le rendement.

et ainsi de suite jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'O2
0 x
"La consommation s'apparente à une recherche de consolation, un moyen de remplir un vide existentiel croissant. Avec, à la clé, beaucoup de frustration et un peu de culpabilisation, accrue par la prise de conscience écologique." (Gérard Mermet)
OUCH, OUILLE, AÏE, AAHH! ^_^
Avatar de l’utilisateur
Capt_Maloche
Modérateur
Modérateur
Messages : 4545
Inscription : 29/07/06, 11:14
Localisation : Ile de France
x 27

Message non lupar Capt_Maloche » 22/12/09, 10:07

Tu peux aussi réinjecter les gaz brûlés qui contiennent environs 50% de vapeur d'eau, et qui t'évite d'mbarquer de la flotte

Une vanne EGR quoi :D

Sachant que c'est entre 5 et 30% de vapeur d'eau selon les régimes, ta réinjection peu se régler avec une simple vanne

tu peux aussi acheter une vanne EGR toute prête et l'adapter sur ta machine, voir par exemple les nouvelles vannes Euro 5 de Valéo montées sur le circuit de refroidissement pour refroidir les gaz et éviter l'encrassement

comme par exemple cellede ma Vel Satis
https://www.econologie.com/forums/voiture-di ... 9-460.html
0 x
"La consommation s'apparente à une recherche de consolation, un moyen de remplir un vide existentiel croissant. Avec, à la clé, beaucoup de frustration et un peu de culpabilisation, accrue par la prise de conscience écologique." (Gérard Mermet)
OUCH, OUILLE, AÏE, AAHH! ^_^
oiseautempete
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 848
Inscription : 19/11/09, 13:24

Message non lupar oiseautempete » 22/12/09, 10:17

Capt_Maloche a écrit : la aussi la T° doit être supérieure à 950°C faute de quoi il y aura excédent de CO



:shock: sauf si l'on m'a raconté des bourres lors de mes cours de mécanique, dans un moteur à essence, la combustion est à ~2000°C à son point culminant...quand à la t° des gaz en détente au niveau de la soupape d'échappement, elle est à ~850°C, 950°C dans le pires des cas (moteur poussé à puissance ultime) , les 1300° ne sont atteint que dans les turbines de moteurs à réaction modernes aux ailettes en métaux spéciaux refroidis en interne...
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Moteurs spéciaux, brevets, réduction de consommation de carburant »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité