Moteurs spéciaux, brevets, réduction de consommation de carburantComment faire des économies de carburant ?

Astuces, conseils et trucs pour baisser votre consommation ainsi que des procédés ou inventions comme de moteurs non conventionnels: le moteur Stirling par exemple. Brevets améliorant la combustion: injection d'eau, traitement plasma, ionisation du carburant ou du comburant.
Avatar de l’utilisateur
citro
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5129
Inscription : 08/03/06, 13:26
Localisation : Bordeaux
x 8

Message non lupar citro » 08/01/14, 18:20

elephant a écrit :J'ose à peine en imaginer le prix , la chute d'autonomie en fin de vie des accus et le prix de l'échange standard des accus :mrgreen:
Ben si, il faut oser, nlc l'à fait...

Il a même reconfiguré sa commande entre la signature du bon et la mise en production car les tarifs avaient sensiblement baissé (quelques milliers d'€). Au final, il la paie moins cher avec plus d'options. 8)
Maintenant, c'est trop tard, elle est sortie de l'usine...
Les accus sont garantis 8 ans et 200.000km (ou kilométrage illimité sur le modèle 85kWh). :mrgreen:

Le prix démarre à partir de 60.000€, mais je crois qu'il a encore baissé. Le futur SUV de la marque sera encore moins cher... en attendant des modèles "populaires".

Concernant l'éventuel échange standard, la voiture est également utilisable avec système d'échange rapide de la batterie (en 90 secondes), on peut donc imaginer l'échange du pack après 8 ans.

Un industriel de ma connaissance me disait récemment que le prix des accus avait été divisé par 5 depuis 5 ans pour passer de 1000 à 200€ actuellement par kWh de capacité. soit 17.000€ au cours actuel pour la plus grosse batterie (85kWh).
:mrgreen:
0 x

Avatar de l’utilisateur
citro
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5129
Inscription : 08/03/06, 13:26
Localisation : Bordeaux
x 8

Message non lupar citro » 08/01/14, 18:34

1360 a écrit :
citro a écrit : un look de sportive Anglaise (celles qui ont un fauve sur le capot) [........] jusqu'à 7 places...
Les deux choses ne sont compatibles, à mon avis... ;-)
Et pourtant, elles sont assez compatibles et ces places escamotables (dos à la route avec un harnais 5 points, façon formule1.) sont des places de choix, assez valorisantes (j'ai essayé la voiture). :?
Elles sont escamotables dans le coffre, et aussi accueillantes (plus à mon avis) que dans bien des monospaces 5+2places. :arrowl:

Comme la voiture dispose d'un vaste coffre sous le capot avant, il n'est même pas nécessaire de faire le choix entre bagages et passagers, contrairement à la plupart des monospaces.
(Pour partir en vacances à 7 ou 8, je rajoute une remorque bagagère derrière mon monospace...) :mrgreen:
0 x
Avatar de l’utilisateur
1360
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 415
Inscription : 26/07/13, 07:30
Localisation : Suisse
x 16

Message non lupar 1360 » 08/01/14, 18:36

1360 a écrit :
citro a écrit : un look de sportive Anglaise (celles qui ont un fauve sur le capot) [........] jusqu'à 7 places assises


Les deux choses ne sont compatibles, à mon avis...


Je retire ce que j'ai dit, je viens de lire la "pub" pour cette voiture.

Elle est effectivement magnifique (même si elle ressemble beaucoup plus à une Maserati qu'à une Jaguar), et c'est effectivement une 5+2 places.

Allez, pour se faire mal: Elle coûte combien la belle ?

A+
0 x
Avatar de l’utilisateur
citro
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5129
Inscription : 08/03/06, 13:26
Localisation : Bordeaux
x 8

Message non lupar citro » 08/01/14, 23:56

1360 a écrit :Allez, pour se faire mal: Elle coûte combien la belle ?
J'ai déjà répondu... :?
A partir de 60.000€ (les prix baissent régulièrement).
Le modèle que j'ai essayé avec presque toutes les options (mais de nouvelles options sont apparues) était à l'époque au dessus de 100.000€, soit le prix de leur précédent modèle qui était moins performant, moins autonome, moins luxueux, moins confortable, ... Et ne disposait que de 2 places...
:P
C'est une affaire, elle est déjà moins chère que bien des berlines allemandes moins performantes et moins bien équipées qu'elle souhaite concurrencer.
Si l'on tient compte de l'économie sur le carburant et les révisions, c'est l'affaire du siècle. :lol:
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7530
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 132

Message non lupar janic » 09/01/14, 08:22

citro bonjour
Voilà l'exemple type de réponse conditionnée par les médias...

C'est juste! Le tout est de savoir quels médias conditionnent les individus et donc chacun choisi ceux qui font écho à ses propres croyances ou besoins. Donc ce point peut être mis de coté.

Je vais donc recadrer tes propos et rappeler les réalités... 1/ "Pour l'instant" n'est pas scientifique et remplacer le nucléaire par du renouvelable peut se faire au même rytme que le remplacement du parc automobile. Actuellement, la voiture électrique rend service en consommant les surplus de production nucléaire nocturne (en France, seulement), donc ce n'est pas un problème.

Sauf que la politique anti CO2 voudrait remplacer rapidement les véhicules thermiques par de l’électrique et la symbiose entre les deux n’est pas pour demain, même si ce pour demain n’est pas plus scientifique que pour l’instant...ou "actuellement" (ah, ces technocrates !)
Ensuite la surproduction nocturne n’est invocable qu’ hors des périodes de grand froid où, pour l’instant toujours, nombre de chauffages sont électriques et où les énergies renouvelables ne peuvent répondre à une demande instantanée non plus.
Donc effectivement l’électrique ne peut paraitre que comme une solution « idéale » au niveau lutte contre le CO2.
Enfin, je n’évoquais les batteries que comme un problème parmi d’autres. Reste, par exemple, le problème de la production de matériaux conducteurs comme le cuivre qui se raréfie et dont le prix explose alors que les moteurs électriques en sont de gros consommateurs et ne peut, toujours pour l’instant, être remplacé par de l’alu, par exemple, qui à terme posera le même problème (la fabrication de l’aluminium est aussi un des produits industriels des plus polluants).
Enfin, toujours, "on "joue sur un prix artificiel de l'électricité qui augmentera nécessairement et perdra son attrait pour le futur conducteur électrique (sauf à produire soi même son électricité ce qui n'est possible que pour quelques rares individus vivants hors des grands centres urbains). :? De plus les primes de l'Etat ne dureront pas toujours (en supposant une explosion de la demande de ce type de véhicule) et donc le prix en redeviendra dissuasif car, que ce soit par achat des batteries ou par location , toutes dépenses confondues cela revient aussi "cher" que les véhicules thermiques.
Donc on tourne en rond en cherchant à remplacer un aveugle par un borgne…ou l’inverse !
0 x

Avatar de l’utilisateur
citro
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5129
Inscription : 08/03/06, 13:26
Localisation : Bordeaux
x 8

Message non lupar citro » 09/01/14, 12:47

Ha j'aime le débat d'idées. :P
janic a écrit :
Voilà l'exemple type de réponse conditionnée par les médias...
C'est juste! Le tout est de savoir quels médias conditionnent les individus et donc chacun choisi ceux qui font écho à ses propres croyances ou besoins. Donc ce point peut être mis de coté.
Bien sûr mais je faisait allusion aux médias de masse, pas aux médias alternatifs et indépendants, généralement payants. Les médias principaux aux mains de grands groupes ne sont que des outils de propagande... Le jour ou FREE s'est lancé dans la téléphonie, TF1 qui appartient à BOUYGUES, un concurrent de FREE, a passé l'info sous silence... Quand on sait que la plupart des média appartiennent à des "marchands d'armes", on comprend mieux pourquoi il y a autant de guerres...
janic a écrit :
Actuellement, la voiture électrique rend service en consommant les surplus de production nucléaire nocturne
Sauf que la politique anti CO2 voudrait remplacer rapidement les véhicules thermiques par de l’électrique et la symbiose entre les deux n’est pas pour demain, ...Ensuite la surproduction nocturne n’est invocable qu’ hors des périodes de grand froid... Donc effectivement l’électrique ne peut paraitre que comme une solution « idéale » au niveau lutte contre le CO2.
Remplacer "rapidement" est un leurre, il faut que les usines produisent, que les clients achètent, cela prendra des décennies car le parc a une moyenne d'âge de 7 ans, il représente environ 30 Millions de véhicules et les 2 Millions vendus par an an vont continuer à diminuer...
Toutes les objections que tu formules peuvent donc être balayées et en premier lieu celle du pic de chauffage hivernal qui n'est pas un problème pour le développement de la voiture électrique. En fait, le chauffage lors des vague de froid n'est pas la goutte qui fait déborder le vase, c'est juste un robinet de plus qui s'ouvre et vide le réservoir plus vite qu'il ne se remplit. Ce problème est très bref en plage horaire (quand la population rentre à la maison alors que les entreprises sont encore en activité et quand elle se lève le matin). Il suffit donc juste de décaler la charge des véhicules électriques, ce que font déjà la majorité des utilisateurs de véhicules électriques qui comme moi chargent en heures creuses pour cause de tarif réduit...
janic a écrit : Enfin, je n’évoquais les batteries que comme un problème parmi d’autres. Reste, par exemple, le problème de la production de matériaux conducteurs comme le cuivre qui se raréfie et dont le prix explose alors que les moteurs électriques en sont de gros consommateurs et ne peut, toujours pour l’instant, être remplacé par de l’alu, par exemple, qui à terme posera le même problème (la fabrication de l’aluminium est aussi un des produits industriels des plus polluants).
Il ne s'agit pas de problèmes mais d'enjeux stratégiques et de défis à relever. :shock:
Il faut savoir ce que l'on veut! Si on reste là sans rien faire, comme tu le suggères, on sera vite un pays du tiers monde. Nos principales ressources actuelles sont de revendre nos poubelles à la Chine et à l'Inde pour qu'ils les retransforment en biens de consommation haute technologie.
Recherche, Innovation, Ré-industrialisation, ... DOIVENT faire partie du programme de TRANSITION énergétique. :arrowl:
Il n'y a pas de problèmes, Il n'y a QUE des solutions.
BATTERIES, MOTEURS, ... Il y a déjà des solutions technologiques permettant de s'affranchir des problèmes dont tu parles. On découvre tous les jours des façons de concevoir des batteries avec de nouveaux matériaux, moins chers, moins rares (le sel, le carbone, l'air, ...), moins stratégiques (extraits de l'eau de mer, par exemple).
On sait concevoir des moteurs sans cage ultra légers, puissants et n'utilisant pas ou peu de cuivre, ou de métal grâce à des découvertes récentes sur l'électromagnétisme.
janic a écrit :Enfin, toujours, "on "joue sur un prix artificiel de l'électricité qui augmentera nécessairement et perdra son attrait pour le futur conducteur électrique (sauf à produire soi même son électricité ce qui n'est possible que pour quelques rares individus vivants hors des grands centres urbains). :? De plus les primes de l'Etat ne dureront pas toujours (en supposant une explosion de la demande de ce type de véhicule) et donc le prix en redeviendra dissuasif car, que ce soit par achat des batteries ou par location , toutes dépenses confondues cela revient aussi "cher" que les véhicules thermiques.
Donc on tourne en rond en cherchant à remplacer un aveugle par un borgne…ou l’inverse !
C'est ton raisonnement qui tourne en rond:
- Les "rares individus" (merci pour eux) qui ne vivent pas en centre urbains sont justement ceux qui peuvent produire l'énergie (logement à énergie positive) qu'ils consomment et qui peuvent raisonnablement avoir besoin d'une voiture.
- Les habitants des grands centres urbains ne doivent pas avoir de voiture (elle est inefficace et encombrante, son stationnement nocturne ne sera à terme plus autorisé sur l'espace public, il sera payant et hors de prix).
- Les primes de l'Etat ne profitent pas aux clients mais aux industriels. Les batteries ont par exemple vu leur prix divisé par 5 sur les 5 dernières années... On commence à peine à voir la répercution pour le consommateur, sauf à s'approvisionner en Chine ou sur Internet, ce qui revient au même.
- Oui, les industriels font tout pour que cela ne coûte pas moins cher au consommateur et leur rapporte BEAUCOUP PLUS, mais ce n'est pas une fatalité et les prix baissent si on s'y intéresse. Par exemple, le prix "tarif" des voitures électriques neuves annoncé dans la presse est parfois supérieur de 10.000€ à celui que l'on peut négocier en concession ou sur le Net... Mais il ne faut pas que cela se sache... En attendant, si tu pousses innocemment la porte d'une concession pour acheter une voiture électrique, le vendeur fera tout son possible pour te détourner de ton projet et te démontrera que ce n'est pas "raisonnable" et qu'il vaut mieux que tu achètes une thermique bien moins chère. C'est normal, sa commission est très supérieure sur la vente d'une thermique...

Tu ne cherches en effet pas à remplacer un aveugle par un borgne, tu mets les mains devant tes yeux pour dire que tu ne vois pas...
:?
0 x
janic
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 7530
Inscription : 29/10/10, 13:27
Localisation : bourgogne
x 132

Message non lupar janic » 09/01/14, 17:32

On pourrait poursuivre ces arguments et contre arguments sans trancher pour autant la question.
Il faut savoir ce que l'on veut! Si on reste là sans rien faire, comme tu le suggères, on sera vite un pays du tiers monde.

La question n’est pas de rester sans rien faire , mais de savoir si l’ensemble des consommateurs est disposé à passer à ce mode de consommation sans les artifices de primes, de tarifs électriques préférentiels, etc… et donc à un prix réel du produit.
Il ne s’agit donc pas de dire que ceci est mieux ou pire que cela, ce sont deux alternatives avec chacune ses avantages et inconvénients.
Ceci dit il ne faut pas envisager cela de façon nombriliste (nous !) mais chercher à savoir si cette alternative est fiable sur le plan mondial avec les pays dit émergeants qui sont les futurs gros consommateurs de biens de toutes sortes et donc thermiques ou électriques bien entendu. Or, pour l’instant toujours, le thermique (qui pose donc le fameux problème de réchauffement de la planète) aura fait son œuvre irrattrapable par une substitution électrique qui risque de poser d’autres problèmes comme la multiplication de centrales nucléaires ou thermiques dont le danger est d’actualité.
0 x
Avatar de l’utilisateur
gildas
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 540
Inscription : 05/03/10, 23:59
x 39

Message non lupar gildas » 09/01/14, 18:23

bonjour Janic,
janic a écrit : Or, pour l’instant toujours, le thermique (qui pose donc le fameux problème de réchauffement de la planète) aura fait son œuvre irrattrapable par une substitution électrique qui risque de poser d’autres problèmes comme la multiplication de centrales nucléaires ou thermiques dont le danger est d’actualité.

Avec cette voiture ce n'est pas certain:
http://www.moteurnature.com/actu/2014/F ... energi.php
Dans ce C-MAX dotée d'une batterie de 7,6 kWh, il est ainsi possible de recharger entièrement la batterie en une journée. On peut avec cela rouler théoriquement 34 km. C'est bien parce que c'est gratuit !
0 x
Avatar de l’utilisateur
elephant
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6646
Inscription : 28/07/06, 21:25
Localisation : Charleroi, centre du monde....
x 4

Message non lupar elephant » 09/01/14, 18:47

Ah ! La Tesla est superbe, bien que je doute qu'on puisse avoir TOUTES les performances en même temps et jusqu'au bout des 8 ans.

Quant à moi, mon budget voiture serait plutôt près du 10e du prix de la Tesla.

Quant au budget remplacement batteries, il est quand m^me de l'ordre de 7 cent/km ( ma berlingo consomme environ 9 cent de mazout au km )

Reste aussi à caser l'échelle sur le toit ! :D

Rien à faire, vivre écolo reste cher: au moins 2 bons salaires par ménage.
0 x
éléphant: suprême éconologue honoraire..... pcq je suis trop frileux, pas assez riche et trop paresseux pour économiser vraiment le CO2 ! http://www.caroloo.be
Avatar de l’utilisateur
citro
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 5129
Inscription : 08/03/06, 13:26
Localisation : Bordeaux
x 8

Message non lupar citro » 09/01/14, 23:50

Le problème c'est que vous pensez de travers...
janic a écrit : On pourrait poursuivre ces arguments et contre arguments sans trancher pour autant la question.
Il faut savoir ce que l'on veut! Si on reste là sans rien faire, comme tu le suggères, on sera vite un pays du tiers monde.
La question n’est pas de rester sans rien faire , mais de savoir si l’ensemble des consommateurs est disposé à passer à ce mode de consommation sans les artifices de primes, de tarifs électriques préférentiels, etc… et donc à un prix réel du produit.
Il ne s'agit pas de faire passer l'ensemble des consommateurs à ce mode de consommation... Par contre il s'agit bien de ne pas rester sans rien faire.
janic a écrit : Il ne s’agit donc pas de dire que ceci est mieux ou pire que cela, ce sont deux alternatives avec chacune ses avantages et inconvénients.
Soyons clairs : il faut cesser d'utiliser pour nous déplacer des véhicules qui répandent derrière eux leurs déchets (1m3 et 1kg de gaz, vapeurs et particules chaque minute, et non quelques ridicules grammes de CO2 comme on vous le fait croire).
Que vous vous en moquiez est compréhensible, mais vous respirez les cochonneries des véhicules qui vous précèdent... Je ne m'en rendais pas compte moi-même avant de rouler à l'électricité... C'est insupportable... Maintenant il m'arrive fréquemment de me mettre en apnée quand je suis ou croise un véhicule trop polluant (parcequ'il fume ou qu'il pue). Depuis que je ne prend plus la rocade embouteillée au quotidien, je ne souffre plus des somnolences qui s’abattaient sur moi chaque jour lors de mes seuls déplacements sur la rocade... étonnant, non. :?:
janic a écrit : Ceci dit il ne faut pas envisager cela de façon nombriliste (nous !) mais chercher à savoir si cette alternative est fiable sur le plan mondial avec les pays dit émergeants qui sont les futurs gros consommateurs de biens de toutes sortes et donc thermiques ou électriques bien entendu.
Mail faut arrêter de penser binaire!!! Il n'y a pas d'alternative!!! Il y a un mode de déplacement qu'il faut abandonner et remplacer par tout un éventail de modes de déplacements plus adaptés et efficients en fonction des situations, comme au siècle dernier, avant que l'automobile débarque et fasse concurrence non seulement au cheval, mais à la marche à pieds, à la bicyclette et même au train. La voiture est devenue l'archétype de la pensée unique pour se déplacer, alors qu'elle ne représente, en France et à l'échelle mondiale, qu'une infime partie des déplacements.
Au point que les Français sont incapables de croire cette vérité: Il y a plus de personnes qui se déplacent à l'électricité chaque jour en France et dans le monde que de personnes qui se déplacent au pétrole...
- Le Métro en Ile de France et la SNCF transporte chaque jours 10 millions de personnes (sans compter les autres villes de France qui ont des tramway, des métro, des troleybus ou des bus électriques).
- Dans le monde il y un milliard de personnes qui prennent chaque jour un ascenseur...
janic a écrit : ...une substitution électrique qui risque de poser d’autres problèmes comme la multiplication de centrales nucléaires ou thermiques dont le danger est d’actualité.
Encore une idée fausse. :?
Les centrales nucléaires ne sont pas adaptées pour alimenter les voitures électriques car leur production manque de souplesse, il faut plusieurs jours pour moduler la puissance d'une centrale nucléaire alors charger des millions de voitures électriques à heure fixe quand les gens sont rentrés du travail,ne marchera pas... La solution réside dans le développement synchronisé des énergies renouvelables, des réseaux intelligents (SMART GRIDS) et du développement partagé des systèmes de stockage...
Au lendemain de la catastrophe nucléaire Japonaise, ont été développés des habitats à énergie positive sur les quels les voitures électriques sont branchées pour tantôt se charger sur le réseau et sur l'énergie produite par le logement (photovoltaïque+éolien+cogénération), et tantôt redonner de l'énergie au réseau pour lisser les pics de consommation (V2G), ou de production (G2V) qui pourraient provoquer l'effondrement du réseau...
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Moteurs spéciaux, brevets, réduction de consommation de carburant »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité