Consommation durable: consommer responsable, alimentation, trucs et astucesL'obsolescence industrielle, l'histoire d'une tromperie

Consommation et alimentation durables et responsables, trucs et astuces au quotidien pour réduire ses consommations d'énergie et d'eau, ses déchets...Mieux manger: préparations et recettes, trouver des aliments sains, de saison et locaux, informations sur la conservation alimentaire...
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 50382
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 935

Re: L'obsolescence industrielle, l'histoire d'une tromperie

Message non lupar Christophe » 21/09/17, 12:17

Oui pas facile...ah si la Justice pouvait prendre en compte la notion du bon sens pratique...

Sérieusement sur les voitures c'est juste flagrant qu'il y a de l’obsolescence programmée!

N'importe quel mécanicien qui a connu les années 80 le sait très bien et a vu l'évolution des conception des châssis (entre autre). Évolution qui augmente les coûts de maintenance et donc diminuent in fine la durée de vie de la voiture...

Exemple: quand une rotule ou un silent bloc de suspension est mort, actuellement c'est généralement tout le triangle à changer (150-200€ sans le montage), avant on pouvait chasser les slient bloc, voir régler leur usure...coût de la pièce? 10€ + montage...

Donc voilà si le tribunal veut quelques témoins on sait où les trouver.

Aussi une étude n'avait pas démontré il y a quelques temps que Samsung utilisait volontairement quelques série de condensateur de moins bonne qualité?
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités

Avatar de l’utilisateur
Gaston
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 1896
Inscription : 04/10/10, 11:37
x 83

Re: L'obsolescence industrielle, l'histoire d'une tromperie

Message non lupar Gaston » 21/09/17, 14:59

Christophe a écrit :Sérieusement sur les voitures c'est juste flagrant qu'il y a de l’obsolescence programmée!

N'importe quel mécanicien qui a connu les années 80 le sait très bien et a vu l'évolution des conception des châssis (entre autre). Évolution qui augmente les coûts de maintenance et donc diminuent in fine la durée de vie de la voiture...
Le constructeur peut facilement arguer qu'ainsi il diminue le coût de la voiture neuve.
Les voitures modernes durent moins longtemps que les précédentes... et puis :?:


Christophe a écrit :Aussi une étude n'avait pas démontré il y a quelques temps que Samsung utilisait volontairement quelques série de condensateur de moins bonne qualité?
Là encore il est facile de dire que c'est pour baisser le coût de fabrication.

Ça diminue la durée de vie, mais de combien devrait-elle être :?:
L'industriel considère que le produit doit durer au moins autant que la garantie, le consommateur, lui, suppose que le produit devrait avoir une durée de vie infinie or l'obsolescence programmée ne peut être définie que par rapport à la durée de vie normale d'un produit (cette dernière n'étant pas connue) :mrgreen:
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 50382
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 935

Re: L'obsolescence industrielle, l'histoire d'une tromperie

Message non lupar Christophe » 21/09/17, 15:04

Gaston a écrit :Le constructeur peut facilement arguer qu'ainsi il diminue le coût de la voiture neuve.
Les voitures modernes durent moins longtemps que les précédentes... et puis :?:


Argument facile à démonter (ou pas)...il suffit de comparer l'historique des prix à pouvoir d'achat constant (donc corrigé par l'inflation et l'évolution des salaires)...

Quand j'étais gamin dans les années 80 une voiture neuve moyenne c'était dans les 50 000 frs (et le choix des options et motorisations étaient limités) je me souviens bien des pubs...combien de salaire moyens pour la payer?

Aujourd'hui une voiture neuve (très) moyenne c'est plutôt dans les 15 000€ (sans options, avec cela peut carrément jusque doubler le prix chez certains constructeurs)...combien de salaire moyens pour la payer?

Si on va sur le terrain sur la durée de vie et du prix réel en €/km, il est clair que les constructeurs sont devenus des escrocs par rapport aux années 80... il n'escroquent pas que leur clients mais également l'environnement en réduisant ainsi volontairement la durée de vie des voitures...
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités
pedrodelavega
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 714
Inscription : 09/03/13, 21:02
x 26

Re: L'obsolescence industrielle, l'histoire d'une tromperie

Message non lupar pedrodelavega » 22/09/17, 17:29

Christophe a écrit :Quand j'étais gamin dans les années 80 une voiture neuve moyenne c'était dans les 50 000 frs (et le choix des options et motorisations étaient limités) je me souviens bien des pubs...combien de salaire moyens pour la payer?

Aujourd'hui une voiture neuve (très) moyenne c'est plutôt dans les 15 000€ (sans options, avec cela peut carrément jusque doubler le prix chez certains constructeurs)...combien de salaire moyens pour la payer?


En 1980, une Renault 5 TS était affichée 33 900 francs, soit l’équivalent de 14,6 mois de Smic de l’époque (2 317 FF, source Insee). Pour ce prix, et malgré le statut « haut de gamme » de cette version, vous n’aviez ni vitres électriques, ni rétroviseur droit, ni bien sûr ABS. A quoi s’ajoutaient des performances médiocres, et un niveau de sécurité (tant active que passive) des plus faibles… En 2015, une Renault Clio Zen TCe 90 est facturée - avant ristourne - 16 300 €, l’équivalent de 11,2 mois de Smic. Par rapport à la Renault 5, cela représente l’équivalent d’une baisse tarifaire de 23 % ! Dans l’intervalle, la citadine au Losange a notamment gagné ABS, airbags, climatisation, régulateur de vitesse, antidérapage ESP, ainsi qu’une polyvalence d’usage qui faisait défaut à l’ancêtre.
http://www.caradisiac.com/Enquete-Prix- ... 100036.htm

Image
Sur les 8,5 ans d'âge moyen des autos, il faut préciser que les diesels sont âgées en moyenne de 7.6 ans et les essences de 10.3 ans (Source : la Sofres). Les conducteurs actuels gardent en moyenne leur véhicule 5,3 ans (contre 3,7 en 1990 ou encore 4.4 en 2000). Le kilométrage moyen d'une voiture est de 104 000 km pour 2013 (34 400 de plus qu'en 1990).
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 50382
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 935

Re: L'obsolescence industrielle, l'histoire d'une tromperie

Message non lupar Christophe » 22/09/17, 20:40

Merci pour cette recherche :D il faudrait lire les commentaires critiques aussi :) notamment:

Comparer le coût de la vie par rapport au SMIC n'a aucun sens !

En effet, dans les années 1970, seuls les ouvriers non qualifiés étaient payés au SMIC, ou proche du SMIC. Les employés de bureau gagnaient facilement le double du SMIC avec un simple BAC sans être cadre. Aujourd'hui, c'est parfois le SMIC, même avec un BAC+2 et 5 ans d'expérience. La France des non-cadres s'est "smicardisée". Vous en connaissez beaucoup, des non-cadres à 2200€ nets par mois ? Il y en a très peu !

Il aurait mieux valu comparer les prix au salaire médian, et là, oui, on se rend compte qu'on a perdu en pouvoir d'achat dans bien des domaines.

Et même si les caisses modernes ont un ABS, un ESP, un radar de recul, le Bluetooth et les jantes alu 17", elles sont toutes si aseptisées qu'elle me font regretter ce qui se faisait avant.


En ce qui concerne le prix de la réparation, la comparaison démarre à partir de 1992 . Il est regrettable qu'elle ne démarre pas plutôt en 1980. On découvrirait qu'à pouvoir d'achat constant, la réparation coûte trois fois plus cher de nos jours. La raison provient des choix de société opérés depuis 35 ans qui ont fait exploser le coût du travail sans que cela ne se traduise en pouvoir d'achat. Charges juridiques, administratives, prélèvements, impôts... Embaucher coûte maintenant une fortune. Ceux qui ne peuvent facturer ces augmentations de charges à leur clientèle meurent (ex : stations services, petits garages) et ceux qui le peuvent, font donc payer très cher.

A tous ceux qui se plaignent de leur garagiste trop cher et arnaqueur, je suggère de monter un garage et de toucher concrètement les difficultés rencontrées....


Non ,tout n'était pas mieux avant,c'est une évidence....notamment la mortalité routière délirante et les souvenirs de tragédies hantent encore mon esprit d'ado des années 80,c'est incontestablement mieux maintenant.

Par contre je pense que la formule euros constants/euros courants dont se sert Mr Marie pour illustrer cet article est tronquée voir fausse.

C'est l'histoire du salaire médian de 10 personnes,1 pilotes de ligne et 9 ouvriers d'abattoir....salaire médian 5000€/mois ?

La pauvreté n'a jamais été aussi importante en France (nbr de repas des restos du coeur) ne me dites pas que les salaires ont augmentés !


Cette enquête est pour le moins tronquée pour ce qui est du prix d'achat d'un véhicule neuf dans les années 80 et aujourd'hui.Elle ne prend pas en compte le fait que le pouvoir d'achat était bien supérieur à l'époque et que donc un smicar pouvait se permettre d'acheter une voiture neuve et à la fois ne pas souffrir de fin de mois difficile.Par contre aujourd'hui il est impossible à un smicar d'acheter une voiture neuve car il ferait un sacrifice sur tout les autres postes de dépenses de son foyer avec y compris le budjet nourriture.

Acheter une voiture neuve pour un smicar de nos jour est ultra exceptionnel alors qu'avant c'était très courant car la vie était bien moins chère.


Ca me parait un peu "acheté" comme article!

Non messieurs dames personne ne vous troue le c...l

Pourtant dans les faits entre francs et euros vlan la claque!

Alors oui on dira qu'une r5 coutait "plus cher"

Mais si le panier moyen était divise par deux par rapport a ce que l'on depense aujourd'hui?

Un timbre, une baguette? Facile *2 voir *3...

Une r5 en 80 nos parents la conservait combien de temps? Beaucoup plus de 10ans, aujourd'hui une auto de 5ans est a revendre pour s'affranchir d'un entretien bien trop onéreux!

Bref cousu de fil blanc beaucoup de paramètres oubliés...


Et à propos du salaire médian:

Le niveau que 50% des gens n'atteignent pas et que 50% dépassent

(ce n'est donc pas le salaire moyen)

Selon l'INSEE le salaire Median en 1980 etait de 6712 €(annuel net)

en 2010 il est de 20 346 €.

En 2014 ce serait : 20 580 € (source non INSEE a confirmer)


Etc etc...

pedrodelavega a écrit :
Sur les 8,5 ans d'âge moyen des autos, il faut préciser que les diesels sont âgées en moyenne de 7.6 ans et les essences de 10.3 ans (Source : la Sofres). Les conducteurs actuels gardent en moyenne leur véhicule 5,3 ans (contre 3,7 en 1990 ou encore 4.4 en 2000). Le kilométrage moyen d'une voiture est de 104 000 km pour 2013 (34 400 de plus qu'en 1990).


Source de ces chiffres? J'ai beaucoup de mal à croire les 3,7 ans de 1990...et si on suit cette logique, au début des années 80 on gardait donc une auto moins de 3 ans? Dur à avaler...

Aussi comment l'age moyen peut être de 8,5 années alors que les conducteurs gardent leur auto 5,3 années? Il n'y a pas comme une contradiction là?
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités

sicetaitsimple
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 3608
Inscription : 31/10/16, 18:51
Localisation : Basse Normandie
x 523

Re: L'obsolescence industrielle, l'histoire d'une tromperie

Message non lupar sicetaitsimple » 22/09/17, 21:22

Christophe a écrit :
Gaston a écrit :Le constructeur peut facilement arguer qu'ainsi il diminue le coût de la voiture neuve.
Les voitures modernes durent moins longtemps que les précédentes... et puis :?:


Argument facile à démonter (ou pas)...il suffit de comparer l'historique des prix à pouvoir d'achat constant (donc corrigé par l'inflation et l'évolution des salaires)...

Quand j'étais gamin dans les années 80 une voiture neuve moyenne c'était dans les 50 000 frs (et le choix des options et motorisations étaient limités) je me souviens bien des pubs...combien de salaire moyens pour la payer?

Aujourd'hui une voiture neuve (très) moyenne c'est plutôt dans les 15 000€ (sans options, avec cela peut carrément jusque doubler le prix chez certains constructeurs)...combien de salaire moyens pour la payer?

Si on va sur le terrain sur la durée de vie et du prix réel en €/km, il est clair que les constructeurs sont devenus des escrocs par rapport aux années 80... il n'escroquent pas que leur clients mais également l'environnement en réduisant ainsi volontairement la durée de vie des voitures...


Je ne veux pas vraiment débattre sur ce sujet mais juste témoigner. Ca fait plus de 40 ans que j'ai une bagnole et je me souviens aussi de celles de mon père.

De mon point de vue, elles n'ont jamais été aussi sures, fiables,confortables, agréables, durables et moins chères qu'aujourd'hui. C'est juste mon avis.

Le seul truc, c'est qu'effectivement il est devenu très compliqué de faire la maintenance soit même, mais ça tombe bien, s'il m'est arrivé de changer un joint de culasse sur un parking en plein mois de Mars connu pour ses giboulées, aujourd'hui ce n'est plus vraiment ma tasse de thé!

La R5 dont on parle dans l'article, au tout début des années 80, au bout de 4 ans c'était un tas de rouille et les garnitures de sièges commençaient à se déliter...J'ai aujourd'hui une Clio, un peu l'équivalent de la R5 de l'époque (donc Renault également) de 6 ans , elle est juste impeccable et je n'ai jamais eu aucune panne.
0 x
iso14000
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 57
Inscription : 13/09/07, 13:25

Re: L'obsolescence industrielle, l'histoire d'une tromperie

Message non lupar iso14000 » 22/09/17, 22:27

bon alors... les bagnoles de l'ancien temps ... on me l'a déjà fait ce coup là....

je suis électronicien et je ne dédaigne pas faire TOUTE la maintenance de mes véhicules (joint de culasse inclus!)

les caisses d'aujourd'hui elles démarrent par tous les temps (souvenez vous des vis platinées, du delco et autres saloperies), elles consomment moins, elles freinent mieux.
on peut toujours changer les silent bloc des bras de suspates ... mais il faut une presse, et de toute façon l'ensemble aura du jeu. bref s'était "mieux avant" est un non sens absolu.... la R5 et la deuche très bien à regarder (quoique j'ai un faible pour la DS).


A++
0 x
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Modérateur
Modérateur
Messages : 50382
Inscription : 10/02/03, 14:06
Localisation : Planète Serre
x 935

Re: L'obsolescence industrielle, l'histoire d'une tromperie

Message non lupar Christophe » 22/09/17, 22:44

Bon ok je relativise et mets un bémol sur ces propos...

Il n'empêche une "bonne berline allemande" genre Mercedes ou une BMW "neuves" (disons après 2005) ne feront plus 500 000 km, c'est économiquement (et ceci est lié aux technologies employées) quasi impossible...

Dans les années 80 c'était fréquent les allemandes qui dépassaient les 400 000 km...donc quelles en sont les raisons? Certaines roulent encore...en Afrique notamment :cheesy:

Ce bête exemple contredit aussi l'affirmation comme quoi on garderait plus longtemps les voitures aujourd'hui...
0 x
Ce forum vous a aidé? Aider le aussi pour qu’il puisse continuer à aider les autres - Publiez un article sur Econologie et sur Google Actualités
Avatar de l’utilisateur
sen-no-sen
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6377
Inscription : 11/06/09, 13:08
Localisation : Haut Beaujolais.
x 448

Re: L'obsolescence industrielle, l'histoire d'une tromperie

Message non lupar sen-no-sen » 22/09/17, 23:07

Les cas d'obsolescences programmés avérés sont relativement rare,en réalité il faudrait plutôt parler d'obsolescence systémique,plus en raison des transformation rapide de notre société que d'une réelle volonté de piéger le consommateur*...celui étant de toute façons contraint à courir toujours plus vite derrières les possessions matériels.


*Cela serait vite une aubaine pour la concurrence..
1 x
"Le Génie consiste parfois à savoir quand s'arrêter" Charles De Gaulle.
pedrodelavega
J'ai posté 500 messages!
J'ai posté 500 messages!
Messages : 714
Inscription : 09/03/13, 21:02
x 26

Re: L'obsolescence industrielle, l'histoire d'une tromperie

Message non lupar pedrodelavega » 23/09/17, 09:58

Christophe a écrit :Bon ok je relativise et mets un bémol sur ces propos...

Il n'empêche une "bonne berline allemande" genre Mercedes ou une BMW "neuves" (disons après 2005) ne feront plus 500 000 km, c'est économiquement (et ceci est lié aux technologies employées) quasi impossible...
impossible?
Regardes sur la centrale et le boncoin, il y en a et pas que des allemandes (500000 en 12 ans ca commence à faire...par an): Le kilometrage moyen du parc auto n'a jamais été aussi élevé.
Meme les "bonnes berlines allemandes" tenaient moins de bornes avant.....
En 2005, on entendait déjà ce même discour sur les voitures de 2000. L' "histoire" se repette mais ne se vérifie jamais dans les chiffres.
0 x


Revenir vers « Consommation durable: consommer responsable, alimentation, trucs et astuces »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 4 invités