Injection d'eau: compréhension et explications scientifiquesUn début d'explication du dopage à l'eau ?

Compréhension du procédé : idées de montages, études, analyses...Aspects physico-chimiques.
Avatar de l’utilisateur
ex-océano
Modérateur
Modérateur
Messages : 1569
Inscription : 04/06/05, 23:10
Localisation : Lorraine - France
x 1

Message non lupar ex-océano » 13/04/06, 20:49

A un endroit du forum, j'avais proposé de mesurer la ddp entre le réacteur et la masse, ou la tige et la masse pour détecter l'accrochage et le fonctionnement du réacteur.
0 x

Avatar de l’utilisateur
PITMIX
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 2017
Inscription : 17/09/05, 10:29
x 12

Message non lupar PITMIX » 13/04/06, 20:58

Ca ne m'etonnes pas qu'une telle idée te soit venu avant moi.
Y a un monde entre tes connaissances et les miennes. :lol:
Je crois que ça pourais marcher.
0 x
laurent.delaon
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 168
Inscription : 13/08/05, 17:49

vous allez trop vite vos papiers...

Message non lupar laurent.delaon » 14/04/06, 10:39

bonjour,
mais comment differencier pour une meme vitesse, 0.5l/h et 2l/h?
(en mesurant une ddp)

je pense que c'est la qte d'eau (debit massique) injectee le vrai parametre pas la vitesse en soit.

laurent
0 x
Andre
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 3787
Inscription : 17/03/05, 02:35
x 9

Message non lupar Andre » 14/04/06, 16:16

Bonjour Laurent

pour la quantité d'eau il y a plusieurs limites

Il y a une quantité d'eau que le moteur peut absorber (quelque soit la methode employé) cela dépend du moteur cylindré puissance démandé, diesel ou essence,
suivant la quantité d'eau que l'on fait avaler au moteur, on passe par une certaine propotion, cela se traduit par une économie de carburant, si on augmente cela donne plus de couple et pas d'économie, si on augmente encore on perd partout couple et économie.
Il y a une quantité d'eau que le réacteur peu traiter
cela dépend de la chaleur en jeux, donc de la puissance demandé
de la conception du réacteur , de la façon de la vaporiser.

Pour ce qui est d'isoler la tige et de brancher un fil pour mesurer ce n'est pas une mince affaire, de tout façon dans mon cas la tige est souder par un pige central au réacteur (adieu isolation)
La tige se recouvre d'une (sorte de vernis) qui la rend isolante la friction se passe entre le vernis et le tube réacteur entre une mince couche isolante et un réacteur conducteur, chose etrange
le corps du réacteur ne se couvre pas de ce vernis, il reste sur la métal.
Quand on parle de vitesse dans le réacteur, je ne suis pas sur que la methode dynamique soit absolument la bonne pour faire ce genre de calcul , partir du débit dans le réacteur,
Il ne faut pas oublier que si on fait une certaine restriction en avant du réacteur soit avec un trés petit carburateur ou un haut niveau d'eau dans le bulleur ce qui circule dans le réacteur cela marche sous une dépression interne, A l,extreme si on etait sous vide la moindre particules d'eau circulerait a trés grande vitesse.
Rien n'est prouvé que cela prenne des trés grandes vitesses pour que le réacteur donne un bon rendement.
J,ai crus longtemp a cette hypothése , maintenant j'en suis a la démontrer , tout ce que je fait sur les dimmensions de conduit en tendance a me prouver qu'il y a une vitesse favorable a respecter dans le réacteur.
j'essaie d'améliore au maximum les performances ensuite avec des mesures de vitesse et dépression dans le systéme, chercher a comprendre pourquoi cela marche mieux...

André
Dernière édition par Andre le 14/04/06, 22:12, édité 1 fois.
0 x
Avatar de l’utilisateur
ex-océano
Modérateur
Modérateur
Messages : 1569
Inscription : 04/06/05, 23:10
Localisation : Lorraine - France
x 1

Message non lupar ex-océano » 14/04/06, 22:11

On explique en biologie cellulaire les vitesses de réaction enzypatique par le fait que les réactifs sont disposés parfaitement pour par les sites actifs des enzymes. De même, les vitesses de réaction sont plus élevées dans les membranes cellulaires ou d'organites cellulaires que dans le cytoplasme. L'explication est que dans un cas les molécules se déplacent en 2D alors que dans le cytoplasme elles se déplacent en 3D et ont plus de mal à se rencontrer.

Dans le cas du réacteur, l'entrefer de 1 à 2 mm est suffisamment réduit pour que les réactions qui ont lieu dans le réacteur soient accélérées car s'opèrent pas en 2D mais presque.

Il se peut fort bien (tu le vérifiera André) qu'à vitesse égale de gaz mais avec un entrefer plus grand il ne se passe plus rien.
0 x

laurent.delaon
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 168
Inscription : 13/08/05, 17:49

c dingue c't'affaire...

Message non lupar laurent.delaon » 14/04/06, 23:48

J'ai mieux : pas de reacteur et il se passe quelque chose ...
quand dis tu ex-oceano?
0 x
Avatar de l’utilisateur
bob_isat
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 290
Inscription : 26/08/05, 18:07

Message non lupar bob_isat » 15/04/06, 11:26

Salut à tous

ça me semble effectivement difficile de mesurer la ddp entre reacteur et la masse.

Voilà comment on fait industriellement pour mesurer la charge de vapeur d'eau:
Image

on a une sonde au contact de la vapeur (probe= tige metallique?) en série avec une grosse resisitance (100 mega ohm!), relié à la masse.
La mesure du voltage au borne de la resistance donne une idée de la presence de charges electrique dans la vapeur d'eau
0 x
Avatar de l’utilisateur
PITMIX
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 2017
Inscription : 17/09/05, 10:29
x 12

Message non lupar PITMIX » 15/04/06, 12:38

Salut mes loulous.
Et qu'est ce qu'on dit à un PIT qui vient de fêter ces 28 balais ? :D

L'idée de mesure de DDP consiste à determiner absolument tous les paramètres du dopage à l'eau que ce soit avec ou sans reacteur.
Comme je l'ai dis la DDP depend des caracteristiques du fluide.
C'est une idée experimentale dont nous ne connaitrions aucun paramètre à la base mais qui nous permettraient de tous les maitriser à la fin.
Le but est simplement de determiner à quelle DDP le dopage est le plus efficace et ensuite, suivant les montages, il faudrait s'adapter afin d'obtenir cette DDP.
Le tout est de pouvoir faire de multiple réglage, sur le moteur experimental, et de pouvoir mesurer en instantané la puissance du moteur et le débit de carburant consommé.

Admettons qu'André fabrique le moteur experimentale en question et qu'il détermine que la bonne DDP est à 4VDC.
Ensuite la personne qui voudrait doper sa voiture lui donnerait des paramètres precis sur sa voiture.

Experimentateur en herbe:
"Mon moteur est capable d'aspirer avec une force de 4m de colonne d'eau".
"Mon bulleur chauffe à 60°C"
"il y a 80cm entre le reacteur et le bulleur et 30cm entre l'admission et le reacteur"


André adapte le moteur experimentale avec les mêmes caractistique puis il fait des reglages ou des modifications en fonction de ce que le gars peut ou ne peut pas faire afin d'obtenir la bonne DDP.

André dirait au petit jeune:

"avec 4m de colonne d'eau de depression il faut chauffer l'eau à 90°C"
Le gars repondrait:
"impossible sur ma voiture"
André:
"Dans se cas reduit la depression en bridant la sortie reacteur avec telle vanne et à tel % d'ouverture, ainsi l'eau chauffe à 75°C au lieu de 60° mais comme il y a moins de depression j'obtiens 4VDC aussi en faisant comme ça "
Le gugus
"Ok c'est tout bon"

Ca permettrait de faire ce que nous faisons actuellement sauf que nous aurions une limite à ne pas franchir. Un but à atteindre.
Ca eviterait d'avancer dans le brouillard.
Moi je veux bien faire toutes les modifs qu'on me demande de faire, mais personnes n'est capable de me dire fait celà et ça marchera. On peut dire au mieux moi j'ai fais ça et ça marche sur ma voiture. Essaye toi aussi de faire comme moi, il ce peut que celà fonctionne, mais je ne sais mas pourquoi.
Enfin voilà, pas la peine d'en dire plus tout le monde sait que ça serait mieux...
0 x
Avatar de l’utilisateur
ex-océano
Modérateur
Modérateur
Messages : 1569
Inscription : 04/06/05, 23:10
Localisation : Lorraine - France
x 1

Message non lupar ex-océano » 15/04/06, 15:37

PITMIX a écrit :Et qu'est ce qu'on dit à un PIT qui vient de fêter ces 28 balais ?


On dit BON ANNIVERSAIRE !

Laurent, il me semble que tu injectes de la vapeur dans un moteur diésel (si ma mémoire ne me fait pas défaut). Si c'est de la vapeur humide, il y a des gouttelettes d'eau qui vont s'évaporer en augmentant la pression dans le cylindre et en maintenant une pression élevée plus longtemps. Comme le diésel utilise une course plus longue pour le piston que l'essence, on a un résultat positif avec un meilleur couple, même sans réacteur.
0 x
Avatar de l’utilisateur
PITMIX
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 2017
Inscription : 17/09/05, 10:29
x 12

Message non lupar PITMIX » 15/04/06, 17:56

Merci ex pour mon aniv et merci également pour ton explication sur le moteur Diesel.

Je penses également que c'est ce qui fait que Laurent obtient quelque chose sur sa voiture.
J'ai essayé à plusieurs reprise sur ma voiture et ça n'a jamais rien donné.
A moins que je mis soit mal pris (ça ne m'étonnerais pas non plus :lol: )

Je tiens à dire que la mesure de DDP que je propose n'est pas si difficile à mesurer que ce que vous pensez s'il s'agit d'un moteur experimentale.
Comme je l'ai constaté lorsqu'il y a accumulation d'électricité dans un système, toutes pièces metalliques en son contact et non relier à la terre est au même potentiel.
Donc s'il il y a accumulation d'electricité dans le reacteur ou autre système de dopage à l'eau il suffirait de mesurer sur le pot d'echappement la DDP.

Rien à taper de savoir à quel endroit precis ce forme l'électricité.
On se doute bien que c'est par frottement des mollecules sur les parois du système dopant.
On isole électriquement le reacteur et l'echappement du moteur et on raccorde le moteur à la terre. Avec un voltmètre on mesure la DDP entre le pot et notre main ou une resistance raccordé à la terre.
Schéma du moteur experimental
Image
0 x


Revenir vers « Injection d'eau: compréhension et explications scientifiques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité