Injection d'eau: compréhension et explications scientifiquesUn début d'explication du dopage à l'eau ?

Compréhension du procédé : idées de montages, études, analyses...Aspects physico-chimiques.
Andre
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 3787
Inscription : 17/03/05, 02:35
x 9

Message non lupar Andre » 24/03/06, 15:52

Bonjour exocean

je me suis apercut que la longueur du conduit de sortie du réacteur avait une influence sur le rendement ,
Et ce n'est pas forcement le tube le plus court qui est le plus éfficace , j'en avais conclut a un régime pulsatoir qui favorise l'écoulement , mais il se peut que que tu avance sur la durée de vie (Distance du réacteur) au moteur soit une voie a éxplorer.
Ce qui me fait suer c'est le fonctionement intermittent du systéme
Lorsque cela vas marcher en continu je pense que les résultats seront interessant.

André
0 x

Avatar de l’utilisateur
zac
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 1446
Inscription : 06/05/05, 20:31
Localisation : piton st leu
x 2

Message non lupar zac » 24/03/06, 19:44

salut exocéano,andré et les autres

j'ai toujours pas réussi à savoir ce qui sort d'un pantone;mais je suis sur que ce n'est pas de la vapeur d'eau.
Si c'était le cas on pourrait la recondenser en sortie de réacteur; j'ai éssayé et ça marche pas;de plus mon nez (seul appareil de mesure à ma disposition) me dit qu'il y a de l'ozone après combustion!
si des "savants" pouvaient m'expliquer pourquoi je serais moins con demain :lol:

Pour la longueur du tuyau,je suis d'accord avec André; pas trop court c'est mieux et un "gros" diametre"fait un fonctionnement plus linéaire (rendement extrème moins bon,mais tolérance de régimes plus forte)
Nos deux derniers on est passé en carbu de 8mm, mais avec une sorti en 12/14 (avant 10 partout); sa chauffe + vite et sa envoie 500tr plus bas.
@+
zac
0 x
Dit le zèbre,homme libre (race en voie d'extinction)
C'est pas parce que je suis con que j'éssaye pas de faire des choses intélligentes.
laurent.delaon
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 168
Inscription : 13/08/05, 17:49

systeme D

Message non lupar laurent.delaon » 24/03/06, 21:22

andre,
oui j'injecte de la vapeur directe dans le moteur et j'ai en ce moment des resultats qualitatif assez impressionnants.
entre autre : silence du moteur meme lors d'un acceleration de 100km/h a 130km/h (puis decrochage leger) , impression de puissance, souplesse impressionante, evaluation de la conso (mais la c'est delicat tant que j'ai pas refait le plein complet d'une part et d'autre part j'ai pris le train en marche donc il ne s'agit pas d'un essai sur un plein complet) elle ne sera pas mauvaise a priori mais aumoins egale a la conso habituelle.
Mon debit injecte est de l'ordre de (estimation tres mediocre pas encore de mesure faite precise) : 0.350l/h
ce qui corespond a l'injection theorique pour une economie de 30% pour une clioD 1.9l d'une conso de 5.2l/100km, d'apres des calculs simples que je dois faire verifier par un chimiste (pb conversion masse <-> coefficient stochiometriques).
il s'agit d'un hazard car initialement je n'ai prevu qu'un essai en debit libre pour l'alimentation en eau du bouilleur (regule en niveau). or il se trouve que ce debit est un debit que j'ai deja teste de maniere courte et sur mon ancien systeme qui manquait de fiabilité.
Plus tard je peux facilement brider ce debit et de maniere tres precise au 1ml/h pres.
La temperature de ma vapeur injectee en denut d'admission avant le filtre a air est de 25-30 degre pour une temperature ext de 12°C j'en deduis une injection d'eau sous forme quasi liquide (plus aucune vapeur) dans la chambre a combustion situee a peu pres 1m de tuyau plus loin.
Je n'affirme pas que se serait mieux sous forme vapeur plus chaude je n'en sais rien.
De meme j'ai remarque un surconsommation gazoil en vapeur chaude 80-90°C du je pense a un debit d'eau trop important bien qu'initialement j'ai pensé qu'il s'agissait uniquement d'un pb de temperature (qui nuit au rendement du moteur), mais je n'avais pas encore l'explication du phenomene que je pense etre un reformage. et qui explique tout ce que je consate ou que d'autres ont pu constatés.
Plus tard j'envisage de reduire le debit d'eau au prochain plein mais de maniere fiable et certaine soit de faire une mesure precise de la conso d'eau sans bridage. (sans bridage la dynamique d'evaporation n'est pas cassee mais cela peut noyer la combustion et provoquer la surconsommation).

Pour un moteur a essence d'apres mes calcul il faut un peu moins d'eau 0.210l/h pour une conso de 5.2l/100km sans dopage.
Pour un diesel ca donne 0.260l/h. Ceal pour faire 30% d'economie et sans tenir compte du rendement prevoir 0.8 de perte de vapeur et sur la tranformation chimique me semble raisonable pour le moment.
Voila c'est le systeme D .
0 x
Avatar de l’utilisateur
lau
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 814
Inscription : 19/11/05, 01:13
Localisation : vaucluse

Message non lupar lau » 24/03/06, 23:21

Salut Zac!
je suis en sortie réacteur à même pas 26cm et mon cuivre est un 14/16. Je suis persuadé qu'en réduisant un peu le diamètre et en doublant la longueur, pour ces fameuses histoires de pulsations, je pourrais peut être décoller de mes 15% d'économie actuel.

Pour les essais, je ne jure que par l'économie réalisée, sinon poubelle!

Lavoisier disait bien: "Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme".
0 x
Le nombre de molécules contenues dans une goutte d'eau est égal au nombre de goutte d'eau que contient la mer noire!
Avatar de l’utilisateur
PITMIX
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 2017
Inscription : 17/09/05, 10:29
x 12

Message non lupar PITMIX » 25/03/06, 00:18

Je vais bientôt testé le bulleur en direct à l'admission pour comparer avec le reacteur. Actuellement ma sortie reacteur monte à 200°C il se peut que cette température élevée fasse consommer plus mon moteur.
0 x

Avatar de l’utilisateur
bob_isat
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 290
Inscription : 26/08/05, 18:07

Re: systeme D

Message non lupar bob_isat » 27/03/06, 17:20

laurent.delaon a écrit :
Pour un moteur a essence d'apres mes calcul il faut un peu moins d'eau 0.210l/h pour une conso de 5.2l/100km sans dopage.
Pour un diesel ca donne 0.260l/h. Ceal pour faire 30% d'economie et sans tenir compte du rendement prevoir 0.8 de perte de vapeur et sur la tranformation chimique me semble raisonable pour le moment.
Voila c'est le systeme D .


Bonjour à tous,par rapport à ce post de laurent: il existe une formule pour calculer la quantité d'eau 'idéale' à envoyer?



zac a écrit :
j'ai toujours pas réussi à savoir ce qui sort d'un pantone;mais je suis sur que ce n'est pas de la vapeur d'eau.
Si c'était le cas on pourrait la recondenser en sortie de réacteur; j'ai éssayé et ça marche pas;de plus mon nez (seul appareil de mesure à ma disposition) me dit qu'il y a de l'ozone après combustion!
si des "savants" pouvaient m'expliquer pourquoi je serais moins con demain :lol:


Sinon Zac, pourrais tu détailler le protocole pour condenser ce qui sort du Pantone?
Pour ce qui est de l'odeur d'ozone, ou as tu mis ton nez pour la sentir? dans le collecteur?

(édition ex-océano : correction BBcode -27/03/06 19:35)
0 x
Avatar de l’utilisateur
PITMIX
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 2017
Inscription : 17/09/05, 10:29
x 12

Message non lupar PITMIX » 27/03/06, 18:45

Bijours
Je penses qu'en montant un tube très long en sortie reacteur on doit pouvoir recondenser la vapeur si il y en a.
Pour mettre le nez c'est peut être en demontant rapidement le tube de sortie reacteur lorsque le système est encore chaud.
Lorsque j'ouvre mon bulleur moteur chaud je vois la fumée. En sortie reacteur ça doit être pareil.
Zac tu dis te prendre un coup de jus avec le tube de sortie reacteur.
Peut tu faire une mesure ?
avec un appareil numerique en mode VDC en posant le fil rouge sur le tube et en tenant l'autre dans la main.
J'ai obtenu 3,2VDC avec du fluide frigorigène R404a sur une installation frigo de cette façon.
Avec du R22 dans les mêmes conditions ça ne donne rien.
Le R404a pulverisé dans les rayons d'une roue de vélo en rotation fait des eclaires (plasma).
Ceci pourrait permettre de savoir si il y a plasma on non en sortie reacteur.
Dernière édition par PITMIX le 13/04/06, 20:17, édité 1 fois.
0 x
Avatar de l’utilisateur
PITMIX
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 2017
Inscription : 17/09/05, 10:29
x 12

Message non lupar PITMIX » 12/04/06, 18:54

Salut j'en remets une couche. :cheesy: :cheesy:
Comme me l'ont montrées mes experiences sur des flexibles de charge pour fluide frigorigène, il y a électricité statique lors du passage de l'aerosol. Le fluide est en partie detendu lorsqu'il passe dans le flexible.
Suivant la nature du fluide la valeur de la tension varie très clairement et elle augmente en fonction de la vitesse de passage du fluide. J'ai dernièrement mesuré 10,4VDC avec du R404a poussé avec une force de 6 bars dans une installation Si on laisse se charger la bouteille en électricité on se prend un coup de jus. Avec la même force exercé sur le fluide, je mesure 2,5VDC avec du R22 et l'impossibilité de faire augmenter l'effet capacitif au point de se prendre un coup de jus.
S'il est vrai que par moment nous pouvons nous prendre un coup de jus avec le tube de sortie reacteur, ça prouve que nous pouvons faire le rapprochement avec l'experience que j'ai fais.
Il faudrait trouver la valeur de tension ideal au bon fonctionnement du reacteur.
Camel1 fait un capteur qu'il branchera à son oscillo pour voir la tronche du courant qui passe dans le tube. C'est pas gagné mais je suis confiant.

J'ai reussi à contrôler de façon très facile la tension qui passe dans un flexible de charge frigo mais l'intensité ne donne rien.

Il serait interessant de contrôler la tension comme je l'ai fais sur un reacteur qui fonctionne.

Je penses que l'électricité statique qui ce créé dans mes bouteilles de freon est mesurable à partir du moment ou je créé un effet capacitif. La bouteille est isolée de la terre. dans nos voitures le reacteur est isolé de la terre par les pneux de la voiture.
J'ai egalement remarqué que toutes pièces métalique qui touche la bouteille de freon et qui n'est pas en contact avec le sol est au même potentiel que la bouteille de freon.
Parcontre pour recréer les mêmes condition sur la voiture il faudrait poser un tube de sortie reacteur isolé électriquement et mettre le moteur à la terre en veillant à ce que le reacteur ne soit pas au même potentiel que le moteur.
Plus facile à dire qu'à faire. Sauf sur un petit moteur 125cm3 experimental.
Pas vrai André ??
Dernière édition par PITMIX le 13/04/06, 20:18, édité 1 fois.
0 x
laurent.delaon
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 168
Inscription : 13/08/05, 17:49

Message non lupar laurent.delaon » 13/04/06, 19:41

bonjour,

il est tout a fait plausible que des particules en mouvements s'electrises dans la mesure ou effectivement il y a une isolation qui permet de cree une difference de potentiel.

sur un reacteur qui marche tres bien (donc un tracteur) les montages realises ne compporte aucune isolation specifique il n'y a donc pas de difference de potentiel qui intervienne dans l'effet pantone.
En revanche efectivement avec les pneus ca isole. donc si je m'approche moi qui suis pas isolé et que je touche bzziit je prends la chataigne car je suis conducteur des charges vers le sol : la il y a une difference depotentiel.
Mais il n'y en a pas dans le systeme isole par les pneus donc pas d'effet electrique qui intervienne dans le dopage a l'eau mais une accumulation de charge est envisageable.
Ca n'est pas pareil.
Laurent
0 x
Avatar de l’utilisateur
PITMIX
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 2017
Inscription : 17/09/05, 10:29
x 12

Message non lupar PITMIX » 13/04/06, 20:16

Salut Laurent
Ce que je cherche à comprendre ce n'est pas si l'électricité est bénéfique pour le dopage à l'eau. Puisqu'effectivement le reacteur est au même potentiel que le moteur dopé il ne doit rien y avoir.
Parcontre puisque qu'il peut y avoir accumulation d'électricité dans le reacteur lorsqu'il fonctionne, sur un montage experimental, en isolant le reacteur du reste du moteur, il serait très interessant de voir à partir de quelle valeur de tension le dopage commence à devenir efficace.
Ce serait comme un banc de test specifique au dopage avec reacteur.
La tension renseigne sur la nature de l'aerosol et la vitesse de son passage dans le tube.

Ainsi en faisant divers ajustement au niveau des restrictions d'air en entrée ou en sortie reacteur, en posant des filtres en sortie bulleur pour donner plus ou moins d'eau en ameliorant ou diminuant la depression etc.... nous pourions arriver à tirer quelque chose de claire sur ce qui doit être fait pour que ça marche du premier coup et tout le temps.
Je penses que pour des gars possédant le matos adecquate c'est faisable.
0 x


Revenir vers « Injection d'eau: compréhension et explications scientifiques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité