Injection d'eau: compréhension et explications scientifiquesUn début d'explication du dopage à l'eau ?

Compréhension du procédé : idées de montages, études, analyses...Aspects physico-chimiques.
Avatar de l’utilisateur
PITMIX
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 2017
Inscription : 17/09/05, 10:29
x 12

Message non lupar PITMIX » 17/02/06, 07:50

Bonjour
En fin de compte le plus dure dans tous celà c'est de faire en sorte que l'eau se comporte comme un refrigerant.
L'eau doit être sous forme aerosol ni plus ni moins. Et faire celà sans mettre l'eau ou l'air sous pression ce n'est pas évident. La solution est de la chauffer juste avant le point d'ebullition ou de la pulverisé très finement et la réchauffer.
0 x

Avatar de l’utilisateur
lau
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 814
Inscription : 19/11/05, 01:13
Localisation : vaucluse

Message non lupar lau » 17/02/06, 10:22

boulon a écrit :Donc ce que André disait pourrait bien se confirmer ainsi :
pas de la vapeur trop sèche à l'entrée du réacteur, mais des micro-gouttes, qui s'évaporant dans le début du réacteur(sous l'effet de la dépression) éclatent en s'évaporant encore plus :
micro-gouttes deviennent vapeur sèche en prenant encore beaucoup de calories (450 calories par gr)


Parce qu'André le confirme tu veux bien le croire maintenant.
sur l'autre post: https://www.econologie.com/forums/a-tous-ceu ... t1345.html

je t'ai pourtant dit, je me cite:"Reprenez moi si je me trompe mais la formation de vapeur sèche demande beaucoup d'énergie et ne peux pas être produite directement mais nécessiterait d'être réchauffer très sèrieusement à la sortie du bulleur, ce qui n'est pas le cas"
C'est bien ce que je pensais, dans les industries de distillation par exemple, ils réchauffent la vapeur pour que celle-ci devienne vapeur sèche. Et j'ai déjà posé la question de savoir ce qu'il se passerait si on arrivait à réchauffer cette vapeur pour l'injecter directement dans le réacteur dont le role est aussi une ionisation du fluide par effet vortex (entre autre) et pas seulement de produire des micro gouttes mélangées à de l'air.
On aurait bien besoin sur ce forum d'un chimiste/physicien! :evil:
Les conseils avisés de christophe seraient les bienvenus également

pit: tu parles de réchauffage dans le cas où il y a absence de bulleur, mais que se passerait il si la brume produite était réchauffée avant d'entrer dans le réacteur?
N'était-ce pas cela qui se passe dans l'antichambre?..par exemple pour le spad qui a de si bons résultats sur les tracteurs?
quelqu'un a t-il fait l'essai avec une anti-chambre surdimensionnée?
0 x
Le nombre de molécules contenues dans une goutte d'eau est égal au nombre de goutte d'eau que contient la mer noire!
Andre
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 3787
Inscription : 17/03/05, 02:35
x 9

Message non lupar Andre » 17/02/06, 18:06

Bonjour,
l'antichambre doit etre calculé comme une tubulure d'admissoin d'un moteur elle est differrent pour un dopage a l'eau que pour un panton qui marche au combustible lourd.
l'antichambre est necessaire si les gouttes d'eau sont faites avec un carburateur, avec un bulleur elle est réduite, voir inexistante
Je pense que les microgouttes ne doivent pas se transformer en vapeur dans cette portion du réacteur, donc il faut pas que les gaz se détente dans cette portion de conduit, ni se comprime de trop
sans quoi on aurra soit de la vapeur ou soit des grosses gouttes recollées ensemble,
En passant sur la tige malgrés la chaleur, a cause du passage étroit dans les turbulences (de peau) effet de parois proche, il y peu d'évaporation, un bon échange thermique, mais des petites gouttes fragmentées, encore plus chaudes, il faut les entretenirent jusque dans la tubulure admission , au contact de toutes l'air froid d'admission dans un grand conduit sous dépression elle s'évapore en partie, et pendand le cycle de compression, aprés ce qui se passe c'est des hypothéses , ce qui m'interesse c'est de savoir qu'elle sorte de vapeur doit arriver dans la tubulure admission, aprés je n'ai plus le controle, le moteur fait le reste, le seul constat c'est la differrence de consommation et le couple du moteur...


André
0 x
boulon
Bon éconologue!
Bon éconologue!
Messages : 357
Inscription : 01/02/06, 20:44
Localisation : Pas-de-Calais

Message non lupar boulon » 17/02/06, 20:11

lau a écrit :..par exemple pour le spad qui a de si bons résultats sur les tracteurs?
quelqu'un a t-il fait l'essai avec une anti-chambre surdimensionnée?


les spads avec des bons résultats, je n'en connait pas personnellement, je ne peux rien affirmer

pour l'anti-chambre, j'ai essayer un réacteur avec tube 16/21 x 420 mm en mettant la tige (beaucoup plus courte) soit au début, soit à la fin du tube
donc au début : anti-chambre de 25 cm chauffée par l'éch.

:arrow: rien remarqué de positif

boulon
0 x
Avatar de l’utilisateur
lau
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 814
Inscription : 19/11/05, 01:13
Localisation : vaucluse

Message non lupar lau » 17/02/06, 20:27

c'est bien dommage que tu sois si loin. Ici chez nous, des gars ont dépassés les 50% d'économie, j'admets qu'on ne ferait surement pas ce chiffre avec du matèriel neuf mais ce résultat sur des tracteurs de plus de 15 à 20 ans d'âge est très prometteur pour un dopage "bricolé".
chez nous il va y avoir la foire de mérindol et de vinsobre pour la promotion du pantone.
0 x
Le nombre de molécules contenues dans une goutte d'eau est égal au nombre de goutte d'eau que contient la mer noire!

Avatar de l’utilisateur
PITMIX
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 2017
Inscription : 17/09/05, 10:29
x 12

Message non lupar PITMIX » 17/02/06, 23:51

Dans mon reacteur il y a un espace libre entre la tige et le tube. Je ne sais pas si on peut parler d'antichambre. Normalement ça sert à rechauffer l'aerosol d'eau avant que celui ci ne touche la tige. Je parle d'aerosol pour que l'on puisse s'imaginer sous quel forme l'eau doit arrivée dans le reacteur. Je ne sais pas non plus si c'est le bon terme. :lol:
Dans un premier temps dans le cas du carbu à eau il faut une bonne pulverisation pour former un brouillard ou aerosol ensuite on rechauffe le brouillard avant qu'il entre en contact avec la tige, déjà pour que les microgoutelettes soit plus facilement pulverisable, et aussi pour être certain que le brouillard ne mouillera pas la tige.
0 x
Avatar de l’utilisateur
lau
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 814
Inscription : 19/11/05, 01:13
Localisation : vaucluse

Message non lupar lau » 17/03/06, 23:13

Je vais relancer le problème: Personne n'a essayé de réchauffer la sortie du bulleur avant l'entrée dans le réacteur?
Je pense que la vapeur sèche de qualité est essentielle pour un bon fonctionnement du réacteur
0 x
Le nombre de molécules contenues dans une goutte d'eau est égal au nombre de goutte d'eau que contient la mer noire!
Andre
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 3787
Inscription : 17/03/05, 02:35
x 9

Message non lupar Andre » 18/03/06, 03:47

Bonjour Lau
je pense que bien des tracteurs qui ont un Spad chauffer a l'échappement doivent vivre cette situation .
Ce n'est pas compliquer a essayer, il suffir de mettre le bulleur en ébulition ,ou de faire cheminer le conduit d'entrée contre l,échappement sur une bonne distance pour etre certain que cela dépasse les 100c
Il me semble que plusieurs on essayé d'envoyer directement de la vapeur dans le réacteur,
Dans un 100% panton avec un leger dopage a l'eau, si tu chauffe le conduit de sortie du bulleur avec un chalumeau , le moteur se met a ralentire et presque s'arreter, mais ce n'est pas un test sur un dopage a l'eau exclusivement , j'ai appris a devernir prudent sur les résultats des tests depuis que j'ai constaté des grandes differrences entre un dopage a l'eau et un 100% panton.
Donc essaie et tu sauras, contente toi, quand tu as un doute, il te faut le régler pour avancer..Je ne voudrais pas que sur quelques tests que j'ai fait pas toujours dans un protocol idéal ,que d'autre ne verrifie pas.

André
0 x
Avatar de l’utilisateur
PITMIX
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 2017
Inscription : 17/09/05, 10:29
x 12

Message non lupar PITMIX » 18/03/06, 08:14

Oui d'ailleurs Lau tu dis ne pas avoir le temps de faire des tests complet en essayant plusieurs disposition de ton montage. Je penses que faire une petite modif en chauffant plus la sortie reacteur ou la sortie bulleur ou mettre la sortie bulleur en direct à l'admission ou autres...ça doit pouvoir ce verifier dans un premier temps très rapidement par un test niveau sensation. Si le moteur fait moins de bruit ou tourne plus ou moins vite dans telle ou telle configuration c'est qu'il ce passe quelque chose.
Si il n'y a pas de difference passe à autre chose.
Tu sais que ton système de base fonctionne. Ici tu cherche à l'ameliorer. Je penses donc qu'une amelioration doit être notoire au niveau sensation.
Peut être que je me trompe mais dans un premier temps ça te permettra peut être de faire plein d'essais differents et de savoir vers lequel tu peux porter plus d'interêt.
0 x
Avatar de l’utilisateur
lau
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 814
Inscription : 19/11/05, 01:13
Localisation : vaucluse

Message non lupar lau » 19/03/06, 00:06

oui t'as raison pit pour le" test niveau sensation", j'y avait pas pensé :cheesy:
va falloir que je me procure une longueur de 15/21 pour essayer le bulleur en direct car je crois bien que mon réacteur ne marche pas. Si je fais ce test, la conso d'eau pendant la durée du test n'aura plus de limite car l'entre fer aura disparu.
Ce matin j'ai essayé pour le fun, le "petrol boost" qu'on m'a prêté à l'entrée gas oil.
Résultat : NADA!
André, faudra que j'e'ssaye avec un chalumeau pour réchauffer la vapeur.
0 x
Le nombre de molécules contenues dans une goutte d'eau est égal au nombre de goutte d'eau que contient la mer noire!


Revenir vers « Injection d'eau: compréhension et explications scientifiques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité