Injection d'eau: compréhension et explications scientifiquesUn début d'explication du dopage à l'eau ?

Compréhension du procédé : idées de montages, études, analyses...Aspects physico-chimiques.
Eg
Je découvre l'éconologie
Je découvre l'éconologie
Messages : 3
Inscription : 22/04/06, 05:16
Localisation : Longueuil, Québec

Message non lupar Eg » 22/04/06, 20:35

Et en polarisant directement le réacteur par une source externe, genre générateur HT alimenté par le circuit électrique? En balayant la plage des tensions probables, on risquerait d'accrocher des valeurs de tension qui s'avèrent optimales pour le fonctionnement du moteur.
Je sais que ça ne correspond pas à l'esprit du montage puisqu'on veut au contraire mesurer ce que dégage un réacteur qui fonctionne, mais au moins là, on maîtriserait la ddp.
0 x

Avatar de l’utilisateur
PITMIX
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 2017
Inscription : 17/09/05, 10:29
x 12

Message non lupar PITMIX » 22/04/06, 20:55

Et bien oui dans ce cas tu obteindra effectivement la bonne DDP.
Mais ce que nous voulons c'est matriser la nature du fluide qui passe dans le reacteur. La DDP sera la bonne lorsque le fluide passant dans le reacteur aura les bonnes valeurs de températures, vitesse, pression, densité d'eau dans l'air etc...
Ton idée permettra de savoir quelle DDP il faut atteindre pour que le système fonctionne bien mais il ne donnera pas d'autre indice sur le dimendionnement du système pour atteindre la bonne DDP.
A moins que ton système soit adaptable à n'importe quel montage embarqué et ainsi resoudrait tout les autres problème de dimensionnement.
0 x
Avatar de l’utilisateur
ecototo
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 13
Inscription : 20/04/06, 13:17
Localisation : WC philosophique...

Message non lupar ecototo » 23/04/06, 11:31

....a propos des injections d'eau dans les moteurs....

http://www.hydroretro.net/etudegh/moteur_a_eau.pdf

meme si il a deja été poster, je le remet... vraiment bien fait

je l'ai lu 2fois, et j'arrete pas d'en apprendre
comme quoi, deja en 1930, il avait deja decouvert pas mal de trucs...
0 x
Andre
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 3787
Inscription : 17/03/05, 02:35
x 9

Message non lupar Andre » 23/04/06, 17:22

Bonjour écoto

Je ne sais pas si tu as bien examiner le dossier
a un endroit il y a un photo d'une pompe a tarer les injecteurs
assez rustique mais qui ressemble encore a certain model que l'on retouve dans le commerce
(Je suis bien au courant je vien d'en fabriquer une pompe)

<< Il appel cela indicateur thermique, cet équipement sert a évaluer le pouvoir calorifique des carburants >>

On suppose que c'est simplement une faute d'interpretation ou de mise en page ,ou que le gars qui a écris cela n'est trés au courrant de ce que cela veut dire tarer un injecteur,
0 x
Avatar de l’utilisateur
ecototo
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 13
Inscription : 20/04/06, 13:17
Localisation : WC philosophique...

Message non lupar ecototo » 23/04/06, 19:03

ouais j'ai vu cette pompe, mon pere en a utilisé a une époque mais il m'a trop rien dis la dessus...

cela peut-etre tres interessent si t'a reussi a en avoir une..
0 x

Avatar de l’utilisateur
bob_isat
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 290
Inscription : 26/08/05, 18:07

Message non lupar bob_isat » 24/04/06, 15:36

PITMIX a écrit :Salut
Pour ce qui est d'augmenter l'electrisation c'est une idée mais pas forcement la bonne. Mon idée est de mesurer la bonne DDP celle qui correspond à un bon rendement moteur. Et ce n'est pas forcement la plus élevé.
Tout ceci m'inscite à faire moi même le montage d'un petit moteur experimentale sur lequel je pourrais mesurer la DDP.


Salut à tous

Je ne pense pas que la ddp soit un bon indicateur malheureusement.


le lien entre le debit de vapeur chargée et la ddp n'est pas "direct":

le passage de courant entre le tube et l'echappement est incontrolable : il depend du type de soudure, de sa taille mais aussi de la resistance electrique entre l'echappement et la masse du véhicule...

ça ne peut pas être un indicateur universel pour tous.

pour la traduction de la publication, j'y travaille

sinon pour l'histoire du ph de l'eau, je reitère: on ne peut pas electriser de la vapeur d'eau de ph 7.
Ce qui explique pourquoi ce cher Paul fait passer des gaz d'echappement dans le bulleur:

le Co2 contenu dans les gaz acidifie l'eau du bulleur ...
0 x
Andre
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 3787
Inscription : 17/03/05, 02:35
x 9

Message non lupar Andre » 24/04/06, 16:16

Bonjour Bob

Pourtant dans les experiences de machine qui produissent de l,éléctricité par un passage de vapeur d'eau dans un conduit et des jets de vapeur, il utilise de l'eau distillé dans la chaudiere ..
j'a cru longtemps que le bulleur produisait de l'eau distillé.
mais aprés avoir expérimenté un rouleux de fil de fer dans le bulleur pour faire de l'eau rouillé , je me sui aperçu que la tige inox est devenue aussi brune , malgrés que l'on appel inox ,si on dépose de la rouille sur de l'inox cela fait un début d'oxydation sur la tige, On réalité on appel inox les alliages de chrome et nickel et fer mais ce qui les rend inoxydable c'est la fine couche d'oxydation du nickel qui la protége, c'est pour cette raison que le polie de la tige doit etre a son maximum pour que le film d'oxyde soit le plus unie, c,est le même cas avec les tiges aluminium c'est la finne couche d'oxyde qui protége.

André
0 x
Avatar de l’utilisateur
lau
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 814
Inscription : 19/11/05, 01:13
Localisation : vaucluse

Message non lupar lau » 24/04/06, 16:19

Salut bob!

le role des oxydes sur l'eau du bulleur pourrait peut être avoir un role positif.
Je suis en train d'effectuer des essais en ce sens et j'informerai le forum si cela c'est révélé positif sur les perf ou les conso.
Il y a tellement de paramètres à étalonner qu'il est difficile d'arriver à une amélioration.
0 x
Le nombre de molécules contenues dans une goutte d'eau est égal au nombre de goutte d'eau que contient la mer noire!
Avatar de l’utilisateur
PITMIX
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 2017
Inscription : 17/09/05, 10:29
x 12

Message non lupar PITMIX » 24/04/06, 22:03

Ca me saoul vraiment de ne pas avoir une bonne base car les experiences à faire sont interessantes.
En attendant je cherche encore à comprendre pourquoi mon reacteur ne fonctionne pas ou presque.
Dommage pour la DDP.
Pourtant si elle change en fonction de la dimension des tuyauteries et que l'on cherche tous à avoir la même valeur de DDP alors ce sera à nous de dimensionner l'installation afin d'obtenir la valeur de tension en question.
Bon aller j'arrêtes. :cheesy:
0 x
Avatar de l’utilisateur
geotrouvetout
Je comprends l'éconologie
Je comprends l'éconologie
Messages : 108
Inscription : 18/09/05, 21:10
Localisation : 76

Message non lupar geotrouvetout » 25/04/06, 01:33

Salut,

j'ai poste ce lien dans une autre section:

http://www.patrimoine.polytechnique.fr/ ... trong.html

cela montre ce qui pourrait se passer a l'interieur du reacteur, par contre si l'on regarde le tableau des series triboelectriques, on devrait utiliser deux materiaux differents (un qui donne des electrons et un autre qui en accepte) exemple un tube en SS avec fort pourcentage de nickel ou alors un tube en cuivre et une ame en aluminium, le reacteur etant isole du bloc moteur par des durites en cahoutchouc resistant a la chaleur pour eviter une fuite d'electron donc une perte de potentiel electrostatique, reste a faire le calcul avec la surface interieur du tube extrieur et la surface exterieur du tube ou de l'ame interieur, l'espace entre ces 2 surfaces et la vitesse de la vapeur injectee.
Par contre en ayant le tube exterieur en alu et celui interieur en cuivre ou SS il y aura moins de risque de decharge electrique si on le touche, car l'alu a un potentiel negatif.
Je pense que c'est plus un rapport de surface que d'espace entre les tubes et que le but est d'obtenir un max de DDP entre les tubes pour un max d'efficacite (peut etre une relation avec Eccles qui utilise les forces electrostatiques pour separer l'hydrogene de l'oxygene de l'eau).

GEO :idea: .
0 x


Revenir vers « Injection d'eau: compréhension et explications scientifiques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité