Injection d'eau: compréhension et explications scientifiquesExplications crédibles du dopage à l'eau! IMPORTANT!!

Compréhension du procédé : idées de montages, études, analyses...Aspects physico-chimiques.
Avatar de l’utilisateur
PITMIX
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 2017
Inscription : 17/09/05, 10:29
x 12

Message non lupar PITMIX » 20/02/07, 18:46

Merci pour tes renseignements.
Je n'arrive pas à comprendre pourquoi il y a autant d'écart entre tes températures et les miennes.
Tu doit certainement faire passer beaucoup plus d'eau que moi.
Ou alors tu fais passer beaucoup moins d'air. Dans ce cas j'ai moi aussi réussi à obtenir de si faible températures.

Ton travail est très très interressant.
Tu tiens là un paramètre qui peut être contrôlé et réguler de façon autonome. Si tu arrive à bien faire le lien entre électrisation et économie de carburant, tu tiendra un système permettant d'optimiser et fiabiliser nos montages.

Le tube de vapeur je peux le faire en caoutchouc de 10cm en sortie réacteur et ensuite cuivre 30cm jusqu'à l'admission dont le tube est en plastique.
Ca donnera un truc comme toi.
Ma question en mp c'est comment prend tu la tension ?
Entre la masse de l'auto et le tube cuivre ou entre la terre et le tube cuivre ?
J'ai essayé entre la masse et le tube cuivre mais avec 40cm de tube caoutchouc en sortie réacteur et un tube cuivre de 20cm après.
Voilà ce que ça donne.
Vidéo mesure de DDP dopage vapeur
Regarde la petite vidéo de ce que j'arrive à obtenir avec du fluide frigo.
vidéo mesure de DDP avec R404a
0 x

Avatar de l’utilisateur
elephant
Econologue expert
Econologue expert
Messages : 6646
Inscription : 28/07/06, 21:25
Localisation : Charleroi, centre du monde....
x 5

Message non lupar elephant » 20/02/07, 18:56

salut pitmix !

tes travaux seraient-ils à ce point clandestins que tu doivent les faire dans l'obscurité ?????
:D

je me pose des questions sur l'impédance d'entrée de ton multimètre: c'est un multimètre d'électricien, et il se pourrait que son impédance d'entrée soit relativement basse pour faciliter certaines mesures.
les appareils d'électronicien ont probablement une impédance d'entrée plus élevée et te donneraient des mesures plus satisfaisantes
faudrait retrouver la notice.....

complément: je sui allé voir sur le site du constructeur, rien d'indiqué. il faudrait essayer de faire une mesure, p ex du 9 ou du 12 V DC au travers d'une résistance de 5 à 10 megohms.
si la tension chute de manière significative, ton appareil ne donnera rien de bon pour des mesures comme celles que tu veux faire.
0 x
éléphant: suprême éconologue honoraire..... pcq je suis trop frileux, pas assez riche et trop paresseux pour économiser vraiment le CO2 ! http://www.caroloo.be
Avatar de l’utilisateur
bob_isat
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 290
Inscription : 26/08/05, 18:07

Message non lupar bob_isat » 20/02/07, 21:35

Salut à tous

PITMIX a écrit :Salut Bob
Tu as fais un schéma pour expliquer comment merurer la DDP avec le tube en cuivre dont la longueur est de 53 cm.
Pour quelle raison cette longueur ?


c'est le montage d'alex 56 cette longueur.

PITMIX a écrit :
J'ai remarqué dans mon boulot que je pouvais obtenir une DDP avec des flexibles frigo et du fluide frigorigène, les tensions sont faibles et variables en fonction de la vitesse du fluide et de sa nature. J'ai bien peur que dans un réacteur en dopage à l'eau les vitesses soit trop faible.


en fait dans le doc que j'ai traduit, les scientifiques expliuquent que dans le cas de l'eau , ce ,'est pas le frottement qui fait la charge mais le simple passage de liquide à vapeur. (super encouragé chez nous gràce à la chaleur et à la depression)
[/quote]

PITMIX a écrit :L'experience d'Armstrong ce fait avec une bouillotte je suppose que c'est un genre de cocotte minute dont la vapeur sort sous pression, pas comme dans nos montages.


ouaip. dans l'experience d'armstrong c'est la violentre décompression lors de la sortie qui induit la vaporisation de l'eau, cette vapeur étant plus ou moins chargée selon le pH de l'eau.
0 x
Andre
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 3787
Inscription : 17/03/05, 02:35
x 9

Message non lupar Andre » 20/02/07, 22:19

Bonjour
PITMIX a écrit:

L'experience d'Armstrong ce fait avec une bouillotte je suppose que c'est un genre de cocotte minute dont la vapeur sort sous pression, pas comme dans nos montages.


ouaip. dans l'experience d'armstrong c'est la violentre décompression lors de la sortie qui induit la vaporisation de l'eau, cette vapeur étant plus ou moins chargée selon le pH de l'eau


l'experience décrite par Armstrong c'est une vrai chaudiere , sous pression qui fait de la vapeur en grande quantité .
Dans ces chaudieres la moitié est en eau liquide et le reste du volume en pression lorsque on consomme de la vapeur, la pression diminue et l'eau se met a bouillire donc c'est de la vapeur fraichement faite , dans leur sytéme pour génere de l'éléctricité , il faut faire une detente brusque de la vapeur , voir même la faire passer dans une boite refroidi a l'eau et même de l'étoupe humide
la vapeur detendu contient les microgoutellettes et la friction de ce produit dans le tube de sortie génere des charges éléctriques..

A même titre que faire passer un jet de vapeur dans un fin tube de cuivre si le tube est bobiné sur un barreau de fer il devient magnetique.

Tu comprend pourquoi j'ai essayer la sortie réacteur en faisceau de petit conduit de cuivre. (cela marche bien mais aprés 800km il faut déboucher les fin tubes)
et aussi pourquoi je fais passer la vapeur au travers un feutre humide.. avant d'entrer dans le réacteur. (cela marche bien en été mais en hiver le tampon de feutre devient un bouchon de glace)
comme tu peux voir il y a toujours des inconvenéants et parfois peu d'avantage..
Pour la mesure cela prend un bon voltementre VTVM , (Fluck) le fil que tu branche sur le tube en cuivre doit etre un file (shieldé) blindé la tresse exterieure, tu la met a la masse a coté du tuyau et le fil central sur le tuyau a mesurer. Si tu prend la masse au chassi tu ramase plein de parasites et la lécture part dans des directions
même en AC ce qui fait que tu apprend rien..

André
0 x
Avatar de l’utilisateur
PITMIX
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 2017
Inscription : 17/09/05, 10:29
x 12

Message non lupar PITMIX » 20/02/07, 22:48

Salut
Merci pour votre aide.
Bon je dois comprendre que la charge électrique est vraiment très faible sur le réacteur. Comment Zac a-t-il pu se prendre un coup de jus alors ?
Le test que j'ai fais avec ma bouteille de fréon donne un coup de jus dans 100% des cas lorsque la bouteille est isolé du sol.
Et vous l'avez vu la lecture de tension est bien nette.
Si le réacteur est capable d'en faire autant c'est que la lecture de tension doit être bien claire, non ?
Je ne vois pas trop ce que pourrait apporter une tension de l'ordre du mV. Pas d'étincelles ni rien d'autre.
Par contre si cette micro électrisation permet de savoir si le système est opérationnel ou non alors c'est génial.
Bon de toute façon j'ai d'autres appareils de mesures.
J'ai un appareil électronique lui aussi, mais beaucoup plus sensible que celui de la vidéo. Il est précis à 0,01mV.
Je suis d'accord avec vous concernant la détente du fluide. Lors d'un transfert de fluide frigo sans détente j'obtiens 1,5 à 3VDC max.
En détente legère, comme sur la vidéo sa monte à 20VDC et en détente direct dans l'air ça peut monter à 50VDC voir plus.
J'en ai fais la douloureuse experience malgrés moi :lol:
C'est d'ailleurs ce qui m'a amené au contrôler quelle tension pouvait générer une telle manipulation.
Je n'ai fais le paralèlle qu'après lecture des aventures de Zac et autres système de dopage à l'eau provoquant des flash lumineux (swirlflash sur Google)
0 x

Alex 56
J'apprends l'éconologie
J'apprends l'éconologie
Messages : 35
Inscription : 09/03/06, 17:33

Message non lupar Alex 56 » 21/02/07, 17:28

Salut à tous.

Zac : Nikel....ton histoire de pipe !
J'avais pas saisi au départ :comme on travaille sur la ...d'admission ?

Pit

Je vois que tu fais tes mesures de ddp sur place à vide... J'ai commencé aussi
comme çà,mais c'est pas le top.
A vide on n'a pas toutes les relations ou pas les mèmes entre les T° -dépressions-
vitesses dans le réacteur et dans les tuyaux ect...C'est plus façileà controler
comme ça , mais des que tu roules ...ça change toutes les données.

Enfin , sur ta Golf,en fixe..mais accélérée (2000 T ), dès que tu démarres ton moteur
tu dois avoir toutes tes mesures en "action"
En effet dès les 40° au GV surveille bien laT° du 'gaz' en sortie du réacteur et aussi
et surtout les Milivolts...ça vient très vite.
J'allais oublier l'AIR pour "l'oxygènation" de la vapeur = un trou de diam 2 mm
(de 1,5 à 3mm).L'idéal serait une vanne que tu manie rapidement.
En tous cas, très peu d'air mais il en Faut
C'est LUI qui règle l'électrisation...!
Avec tout çà tu dois passer par une réaction électrique à un certain moment.
Mais attention...c'est très fugace On dépasse vite en T° ou en eau et c'est foutu
C'est pour çà qu'un appareil à aiguille c'est plus pratique.Au fait le mien : un
BBC Goerz (allemand) de 10 MOhm .Il est relié au réacteur et au tuyau isolé
par 2 fils de circuit électrique ...pour maisons !
Rustique mais çà marche. En tous cas pas de pertes significatives
Dès que l'aiguille commence à bouger c'est là qu'il faut ajuster l'air et aussi
la vapeur en accélérant. Enfin rechercher la formule exacte.
Souvent c'est sporadique : on n'en ai pas loin. Après 70° les chances diminuent
et l'aiguille tombe d'un coup : vapeur trop sèche. C'est là qu'il faut forcer l'eau
dans le GV. TOUT un process !
Le tout c'est de trouver le point de départ de l'électrisation.
Mais tout çà ne veut pas dire économie de carburant ni effet de "pêche " du
moteur. ...quoique ..? Pour moi on n'en ai pas loin.
Quantité d'eau :de 6 à 9% pour l'économie
10 à 15% pour l'effet de couple
Voilà ce que je crois avoir trouvé .J'aimerais bien que quelqu'un le confirme
( ou peut-être le contraire...!) On se trompe très souvent dans ce domaine...

A bientôt.
A 56
0 x
denis
Grand Econologue
Grand Econologue
Messages : 944
Inscription : 15/12/05, 17:26
Localisation : rhone alpes
x 1

Message non lupar denis » 21/02/07, 18:09

salut, pour moi c'est pas trop claire, les fil pour mesurer la tension ,vous les branchez ou? un a la masse ok (pas à la terre!!)et l'autre? , sur mon montage tout est relier rien n'est isolé electriquement. Le tuyau plastique mis au depart commençais à fondre! on est loin des 70°! (remplacé par du cuivre) le cuivre est bien teinté, la sortie du réacteur également , le 15/21 est bleui donc il doit rougir en pleine charge :arrow: 700°? :shock: on peut ici croire à la thermolyse.
0 x
le blanc n'existerait pas sans le noir , mais quand meme!


http://maison-en-paille.blogspot.fr/
Avatar de l’utilisateur
PITMIX
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 2017
Inscription : 17/09/05, 10:29
x 12

Message non lupar PITMIX » 21/02/07, 20:27

Salut Denis
La difference c'est que toi tu as une voiture essence.
Avec ma R5 la température de sortie réacteur pouvait atteindre 260°C avec très peu d'eau et une prise d'air de 2mm.
Pour avoir 70°C il fallait carrement que je coupe l'air ou que j'envoie vraiment beaucoup d'eau au point de faire déconner le moteur.

Pour avoir 70°C je n'utilise pas de réacteur sur la Golf. C'est un GV raccordé direct à l'admission.
Avec réacteur ça chauffait beaucoup plus que ça, 120° à 160°C sur autoroute.
J'utilisais un tube cuivre de 30 ou 40cm en sortie réacteur et un petit bout de tube caoutchouc de 20cm avant le raccord au venturi d'admission.

Alex jai fais le test à différents régimes et dès le démarrage du moteur. Sur la vidéo je n'ai mis que le minimum nécessaire.
J'essayerai en roulant et avec un appareil plus sensible.
J'ai bien vu grâce à mon experience avec bouteille frigo quels sont les paramêtres utile pour obtenir une électrisation.
Il ne faut pas de vapeur sèche mais du liquide détendu, un fort débit, et une isolation du circuit par rapport à la terre.
0 x
Andre
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 3787
Inscription : 17/03/05, 02:35
x 9

Message non lupar Andre » 21/02/07, 20:59

Bonjour
Quantité d'eau :de 6 à 9% pour l'économie
10 à 15% pour l'effet de couple
Voilà ce que je crois avoir trouvé .J'aimerais bien que quelqu'un le confirme
( ou peut-être le contraire...!) On se trompe très souvent dans ce domaine

la sensation de couple se ressent a vitesse stabilise en charge
dépassé les 10 % de la consomation gasoil initial (avant panton)
Pour l'économie cela se situe juste en dessous de cela
Soit 8% mais ce n'est pas absolue, j'ai observer parfois moins de consomation d'eau et un bon rendement..
Quand a la lecture des millivolts sur les premiers km peu de lecture ensuite cela part a monter pour se mettre a diminuer et parfois se promener dans des gros chiffres sans raisons apparrentes ? ,même debit d'eau , peut etre sortie en temperature du réacteur qui se modifie ?
je n'ais pas arrivée a tirer de conclusion ave cles differrent lecture de voltage de sortie ,assez que je commencais a douter de la qualité du signal.
Il est évident que pour apprendre plus sur le panton, c'est une piste a ne pas négliger. Mais la plus part des monteurs de panton recherche a avoir des résultats sans trop faire de mesure ni température , ni voltage , juste la consomation d'eau et de gasiol .
Mesurer le voltage de sortie si il n'est en complement avec une mesure de consomation instantané vas etre une procédure longue ,a cause de la fluctuation du voltage de sortie..
Bien que j'ai déja obtenue de svaleur stables pendant des dizainnes de km.
Pour ma consomation d'eau elle proportionelle a la quantité d'air que le moteur aval c'est un venturi qui determine l'aspiration dans le réacteur. le seule moment que cela fausse les valeurs c'est en descente, mais en roulant en principe l'injection de gasoil suit l'air que le moteur aval. la consomation d'eau testé a de nombreuses reprises se situe entre 0.8l a 1,2 litres au 100km.

Pour Denis
un fil sur le tube isolé et l'autre sur le tube qui vas au moteur pas isolé ,quand a la chaleur du tube sortie réacteur c'est le cas lorsque il y a une circulation d'air pas d'eau ou trop d'eau ,mais en marche normal cela se tiend proche du 100c moteur a essence et moins de 90c diesel..
Pour un 100% panton cela se tiend a plus de 220c
Dépasser les 150c le cuivre devient couleur laiton ,il suffit de monter une fois a 180c pour que la couleur du cuivre reste impressioné.
Il serait interessant ceux qui mesurent les température de sortie de réacteur de savoir a quelle température le rendement est son meilleur..

Pour Alex
C'est un microamperemetre ou un millivoltemetre a aiguille que tu utilise en quelle valeur est il gradué ? c'est sur l'échelle de 0 a 300 millivots que je mesure.
Ne pas oublier que quand on mesure sur le tuyau il y a un effet de capacité qui est utile pour éviter la fluctuation d'une petite sonde comme j'avais au début..
Je n'ai pas encore arrivé a confirmer que le rendement etait lié a un voltage de sortie au plus haut , parce si on augmente le débit d'eau le voltage augmente légerment , la temperature de sortie réacteur diminue et il devient facile de le noyer , mais le gain sur la consomation n'est pas lié a un maximum de voltage sortie réacteur.
Possible que cela pourrait servir de repaire et que c'est a une certaine valeur que le rendement est meilleur , il faudrait le prouver par essaies..
Il vas falloir imaginer une sonde Lambda pour les sorties réacteur !!

André
0 x
Avatar de l’utilisateur
PITMIX
Chercheur moteur pantone
Chercheur moteur pantone
Messages : 2017
Inscription : 17/09/05, 10:29
x 12

Message non lupar PITMIX » 21/02/07, 23:14

Mais c'est exactement ça André.
Un calculateur capable d'ajuster la quantitée d'air et d'eau en fonction de la charge électrique en sortie du système de dopage.
L'idée n'est pas d'avoir beaucoup de courant pour que ça marche mais savoir à quelle valeur le dopage à l'eau est efficace.
Ensuite l'électronique se chargera de concerver cette valeur de façon la plus stable possible.
C'est là aussi que le developpement du dopage à l'eau demande de la recherche.
Alors évidement ceux qui obtiennent de très bons résultats de façon simple trouvent cette solution totalement dingue et inutile.
Je pense au contraire que non car celà pourrait permettre d'affiner et de fiabiliser le système.
Il faut une grandeur physique mesurable pour pouvoir savoir si le système fonctionne ou non.
La température de sortie réacteur ne semble pas être la candidate majoritaire, la quantitée d'air et celle d'eau non plus.
La tension ça reste à voir...
0 x


 


  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir vers « Injection d'eau: compréhension et explications scientifiques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités